Corentin Tolisso à l'échauffement avec un match de l'OL
Corentin Tolisso à l’échauffement avec un match de l’OL (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

Mercato : l’OL recrute plus âgé depuis cinq ans

À l’image des renforts de Saïd Benrahma et Nemanja Matic cet hiver, l’OL veut s’appuyer sur des joueurs confirmés. Néanmoins, avec une moyenne d’âge de 25,71 ans sur le recrutement ces cinq dernières années, le club lyonnais cherche toujours à allier jeunesse et expérience.

L’OL, un parfait tremplin pour les jeunes promesses françaises et européennes ? C’est un peu l’étiquette qui colle à la peau du club lyonnais ces dix dernières années et l’entrée dans le Grand Stade. N’ayant plus forcément les moyens de s’offrir des joueurs expérimentés, les dirigeants avaient donc choisi de miser sur de la post-formation et en cherchant des jeunes joueurs à fort potentiels. Lucas Tousart, Ferland Mendy ou encore Tanguy Ndombélé sont autant d’exemples venus entre Rhône et Saône pour goûter au haut niveau avant de s’exporter. Entre 2014 et 2019, la moyenne d’âge du recrutement lyonnais était d’ailleurs de 23,32 ans, soit la plus jeune de Ligue 1, d’après le rapport publié par le CIES cette semaine. Est-ce que cela a participé au déclin progressif du club ? Peut-être bien.

En tout cas, il semblerait qu’il y ait un léger changement de stratégie sur les cinq dernières années, même si cela reste avant tout très superficiel. L'OL se classe parmi les clubs recrutant des joueurs plus matures en rapport des autres clubs de ligue 1 si l’on en croit la désormais moyenne d’âge de 25,71 ans. Seul Le Havre a une moyenne plus élevée (26,18). Toutefois, il ne faut pas forcément y voir une volonté de recruter plus expérimenté. Avec Kumbedi, Guimaraes, Lepenant ces dernières années et Fofana et Orban cet hiver, l’OL a montré qu’il aimait encore beaucoup recruter jeune.

Seulement, avec Tolisso, Lacazette (28 et 31 ans à leur retour) et dernièrement Benrahma (28 ans) et Matic (35 ans), les dirigeants lyonnais ont voulu aussi apporter un certain vécu afin de permettre au club de remonter la pente et la moyenne a forcément été revue à la hausse. Il reste toujours un déficit dans la tranche 23-28 ans dans le groupe lyonnais, comme observé il y a quelques mois, mais l’équilibre entre la jeunesse insouciante et l’expérience n’est-elle pas au final le parfait cocktail pour durer ?

4 commentaires
  1. Avatar
    thal0995 - mer 27 Mar 24 à 15 h 06

    Allier jeunesse et expérience pour essayer d'être le plus performant à l'instant T tout en préparant le futur et en visant la performance à long terme est sur le papier idéal.
    Mais le problème, c'est qu'on a majoritaire les 2 extrêmes à l'OL : 21 ans ou moins et plus de 30 ans (comme cela a déjà été pointé) même si cela se corrige petit à petit depuis cette année avec des Benrahma (28 ans), Adryelson (26 ans) ou DCC (27 ans).

    Il va falloir encore un peu de temps pour trouver la parfaite alchimie jeunesse/expérience même si on est sur la bonne voie. Mais cela va être un vrai casse tête pour les recrutements puisque cela fait un paramètre en plus à ajouter en parallèle du niveau intrinsèque du joueur ou de sa mentalité

    Modéré
    1. Avatar
      Provencal - mer 27 Mar 24 à 15 h 16

      Il faut aussi regarder la différence ère Aulas / début d'ère Textor pour être plus précis.

      Et la pour le coup avec Perri, AMN, Mata, DCC, Adryelson, Mangala, Benrhama, Akouokou et Baldé on est exclusivement sur des joueurs entre 25 et 30 ans.
      En parallèle on un seul trentenaire bien passé (Matic) et 5 jeunes joueurs : Fofana, Orban, Nuamah, Alvero et O'Brien (je ne compte pas Diawara qui de base est venu en post-formation et n'était pas prévu dans le groupe pro).

      Au final pour résumé sur la dernière année on a 9 joueurs dans la fleur de l'age pour 15 recrues, ce qui est pour moi tout à fait équilibré.

      PS : par contre j'espère qu'on aura pas 15 recrues chaque année, je n'ai pas envie qu'on se retrouve chaque année comme Marseille à plus savoir à qui m'identifier.

      Modéré
    2. Roro Blouch
      Roro Blouch - mer 27 Mar 24 à 23 h 34

      @thal D'accord avec tout le commentaire sauf avec le dernier paragraphe, tu prends le problème à l'envers. L'âge n'est pas un critère de recrutement en plus du niveau du joueur, l'âge est un critère pertinent car il correspond approximativement à la maturité et à l'expérience du joueur. À 20 ans, t'es fougueux et débile. À 25 ans, t'es en pleine bourre physique et tu commences à avoir du plomb dans la tête. À 28 ans, t'as encore la forme mais tu vas doucement vers la fin et tu as un gros vécu. À 32 ans, il faut que tu te gères un peu physiquement par contre tu as la carrière et le vécu pour encadrer un groupe.

      Les grandes tendances sont générales, certains joueurs ne maturent jamais, le premier exemple qui me vient est Ben Arfa. D'autres maturent très jeunes (Mbappé) et d'autres ont des longévités de dingue (Giroud) voire même sont meilleurs vieux que jeunes (Benzema). Mais globalement t'as des tendances qui se vérifient à peu près.

      Si tu recrutes sur les qualités de caractère (un joueur mature capable d'apporter de la sérénité dans un groupe), bah naturellement ta liste de recrue potentielle tournera autour de la même tranche d'âge. Si tu recrutes sur la fougue et le potentiel, l'âge baisse.

      Quand on parle de l'âge, il ne faut pas se tromper : on ne recrute pas sur l'âge, on recrute sur les qualités qui sont le plus courantes à un certain âge.

      Par ailleurs, si Tonga passe par là il aura vite fait de remarquer que le recrutement de minots a été un des premiers problèmes pointés du doigt par Juni à son retour. Par orgueil, Aulas l'a flingué. Pourtant Juni avait raison ! Bosz puis Blanc avaient des groupes trop jeunes et trop déséquilibrés. Là, Sage arrive, il a un groupe plus mature (n'oublions pas qu'avant me mercato d'hiver des Mata et des AMN étaient arrivés) et il arrive à faire quelque chose. On rajoute encore du vécu et d l'expérience en hiver : ça continue à bien se passer.

      À un moment, il n'y a pas de miracle, la jeunesse ne fait pas gagner des matchs, sinon les U16 du PSG seraient champions de France !

      Modéré
  2. Avatar
    Olyonn@is - mer 27 Mar 24 à 18 h 35

    Il reste toujours un déficit dans la tranche 23-28.

    Le problème il est là...

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut