Communiquer avec nous

Ligue 1

Nîmes – OL (2-3) : l’œil de Nicolas Puydebois

Publié

 le

Après l’ultime victoire lyonnaise de la saison à Nîmes (3-2), vendredi, notre consultant Nicolas Puydebois s’est projeté sur le prochain exercice, le mercato et les arrivées de Juninho et Sylvinho.

« Olympique-et-lyonnais.com : Avec cette victoire à Nîmes, l’OL conclu la saison en beauté… 

Nicolas Puydebois : Oui, l’Olympique lyonnais finit bien la saison, ce qui lui permet d’asseoir sa troisième place. Aussi bien pour les supporteurs, que pour le club et Bruno Genesio, cette fin de saison est respectable.

Comme Bruno Genesio, trouvez-vous que ce match est à l’image de la saison ?

Oui, parce que Nîmes a vraiment donné du fil à retordre à l’OL. Surtout par l’intermédiaire de Téji Savanier, qui a brillamment tiré les coups de pied arrêtés. Les Lyonnais ont été très en difficulté sur ces phases-là. Cette victoire a été très compliquée à se dessiner et les joueurs de l’OL n’ont pas vraiment maitrisé le match. Mais grâce au talent individuel de l’effectif, Lyon a réussi sa sortie.

Dans le jeu, quels sont les axes d’amélioration pour la saison prochaine ?

Les coups de pied arrêtés, aussi bien offensifs que défensifs, sont réellement à travailler. C’est une phase de jeu déterminante dans le football moderne. Il faut que l’OL prenne beaucoup moins de buts sur corner et sur coup franc. Une équipe qui veut jouer le haut niveau se doit d’être beaucoup plus hermétique que ce qu’a été l’Olympique lyonnais cette année. Dans les phases de transition offensives, il va falloir en revanche continuer à se montrer performant.

Nicolas Puydebois : « Pas plus de deux départs ? Je n’y crois pas une seule seconde ! »

A l’issue de la rencontre, Jean-Michel Aulas a rappelé qu’il n’y aurait « pas plus de deux » départs, en plus de celui de Nabil Fekir. Qu’en pensez-vous ?

Je n’y crois pas une seule seconde ! Il nous avait déjà annoncé deux mondialistes la saison dernière, on les attend toujours. Il y a beaucoup trop de joueurs qui sont convoités par de très grands clubs pour affirmer qu’il n’y aura que deux départs, outre celui de Nabil Fekir, qui a un bon de sortie. Je pense que Juninho va avoir un gros travail aussi bien dans la conservation de l’effectif actuel, que pour faire venir de nouveaux joueurs. A mon avis, on s’oriente plus vers trois ou quatre départs, sans compter Fekir.

Maintenant, place à une nouvelle ère avec le tandem Juninho-Sylvinho. Etes-vous optimiste pour l’avenir ?

Je suis très optimiste par rapport à cette association. Juninho est un compétiteur, un gagneur, je pense qu’il va transmettre son état d’esprit. Il faut vraiment arriver à faire passer son message à la génération actuelle. Ce qui n’est pas une mince affaire. Pour Sylvinho, je ne le connais pas. Je ne peux pas juger de ce qu’il peut apporter à l’Olympique lyonnais. Mais j’espère que cette association sera couronnée de succès et que l’avenir passera par des titres. »

Publicité

Les derniers commentaires

Les plus lus