Pierre Sage lors du match Le Havre - OL
Pierre Sage lors du match Le Havre – OL (Photo by Lou Benoist / AFP)

OL : 60% de victoires pour Sage depuis ses débuts

Vainqueur de l’OM (1-0), l’OL a remporté sa 5e victoire de la saison. Pierre Sage fait lui mieux qu’Hubert Fournier, Peter Bosz ou encore Rudi Garcia pour sa 10e sur le banc lyonnais.

"C’est dur, c’est dur le football". Dans un large sourire, Pierre Sage a pu pousser un grand ouf de soulagement devant les caméras de Prime Video au moment du tour d’honneur de l’OL pour fêter la victoire contre l’OM avec les plus de 46 000 spectateurs présents dimanche. Ayant choisi de mettre ses joueurs devant leurs responsabilités, l’entraîneur lyonnais a apprécié leur combativité afin de faire le dos rond sans jamais rompre. Avec ce succès (1-0), le cinquième de la saison en Ligue 1, l’OL a recollé à Montpellier et Nantes. La prochaine journée pourrait ressembler à un début de tournant avec un déplacement à la Mosson et un Toulouse - Nantes dans le même temps.

Avant de penser à dimanche, Pierre Sage a un huitième de Coupe de France à préparer contre Lille mercredi (18h30). L’occasion pour le coach de surfer sur la prestation contre l’OM qui était sa 10e sur le banc lyonnais. Il l’a fêtée avec une victoire qui porte à six son nombre de succès depuis sa prise de fonctions le 30 novembre dernier. Il y a certes eu Pontalier (N3) et Bergerac (N2) dans le tableau de chasse, mais Sage possède le meilleur bilan de victoires sur la dernière décennie.

Hubert Fournier, Bruno Genesio, Rudi Garcia et Peter Bosz avaient réussi à atteindre les 50% mais personne n’avait atteint les 60% sur les dix dernières années. Quand on sait que Pierre Sage a repris en mains l’une des pires situations du club, le travail mérite d’être souligné. À lui désormais de faire les bons choix avec un effectif qui semble s’être amélioré durant l’hiver.

20 commentaires
  1. Darn
    Darn - mar 6 Fév 24 à 10 h 38

    Et voilà ! On s'emballe, on s'emballe !!
    Les matchs les uns après les autres on a dit !

    Signaler
  2. Bioman
    Bioman - mar 6 Fév 24 à 10 h 49

    Allez ! on en reparle dans 10 matchs...

    Signaler
  3. orangecj85
    orangecj85 - mar 6 Fév 24 à 10 h 52

    Au départ il était prévu Lage et nous avons eu Sage, une seule lettre les sépare mais il se pourrait qu'elle soit à l'origine de leurs trajectoires différentes :

    Le "L" de Lose contre le "S" de succès !
    Après cet Olympico on a le droit d'être superstitieux.

    Modéré
    1. Darn
      Darn - mar 6 Fév 24 à 11 h 14

      Quitte à écrire lose, autant écrire success !

      Signaler
      1. orangecj85
        orangecj85 - mar 6 Fév 24 à 11 h 19

        C'est vrai ! Rien n'échappe au plus pointilleux d'entres nous.

  4. Avatar
    thal0995 - mar 6 Fév 24 à 10 h 57

    Ne pas trop s'enflammer. La dynamique s'inverse doucement mais quand on voit qu'on a chuté d'une très belle façon face au Havre ou qu'on fait un non match sur la 1ère mi-temps face à Rennes, tout n'est pas gagné.

    Vu la 1ère mi-temps face à Marseille voire le premier tiers de la deuxième et l'apport des recrues alors même que Benrahma et Mangala (qui sont sensés apporter une réelle plus value) n'étaient pas là et que Matic manquait de rythme, on peut être optimiste. Pour autant, la marque de fabrique de l'OL ces dernière années est celle d'une inconstance chronique, il ne faut donc pas se relâcher.

    J'espère donc que Sage va maintenir son pragmatisme et continuer en 3-4-3 le temps d'engranger assez de points pour se sauver et surtout de retrouver de la confiance. Je sais qu'il adore le beau jeu de possession en 4-3-3 mais si les joueurs sont plus que limite psychologiquement, ça ne fera rien de bon et sera complètement contre productif.
    Donc le 3-4-3 pour avoir les points et la confiance, le beau jeu en 4-3-3 plus tard pour préparer la saison suivante un coup qu'on sera sûr d'être sauvé

    Modéré
    1. Bioman
      Bioman - mar 6 Fév 24 à 11 h 04

      Personnellement si l'apport de ceux que tu cites permet de transformer les défaites en nuls en restant sur ce pourcentage de victoires, je m'en satisferai grandement...

      Signaler
      1. Avatar
        thal0995 - mar 6 Fév 24 à 11 h 06

        Moi aussi mais l'inconstance est un gros problème de ce club depuis longtemps donc je préfère ne pas trop m'avancer non plus 🙂

  5. Avatar
    GIANI69 - mar 6 Fév 24 à 12 h 01

    Moi j irai moins vite dans les superlatifs, car il a été long à décider d ‘écarter Lovren et Cherki voir Tolisso, et il s est bien planté sur sa compo face à Rennes.. Donc oui il y a du mieux parce qu il a osé jouer avec 3 attaquants, mais surtout Matic même à son rythme a bonifié l entre jeu.
    Maintenant j attends la compo contre Lille avec je l espère Perri dans les cages pour pouvoir comparer car j ai trouvé Antho fébrile !!!!!

    Signaler
  6. Avatar
    Jeanmasse 39 le mytho - mar 6 Fév 24 à 12 h 12

    Bonjour
    Autant j’ai toujours été un inconditionnel de Pierre Sage ( même avant qu’il prenne le poste , son retour à l’académie cet été pour moi était là meilleurs nouvelles ) autant faire un article sur ce chiffre reposant sur très peu de matchs dont 2 contre des nationales me semble complètement hors sujet
    On regardera ce genre de chiffres en fin de saison prochaine si il est maintenu là ce sera intéressant
    Désolé Oet L mais là vous ne vous êtes pas foulé

    Signaler
  7. Juninho38
    Juninho 38 - mar 6 Fév 24 à 12 h 18

    hello à tous , je passe vite fait pour faire un clin d'oeil à xuo qui connait bien le cyclisme : qui appelait t'on monsieur 60% dans les années epo .... ?

    Signaler
    1. Avatar
      Philippeb - mar 6 Fév 24 à 13 h 49

      Bjarne Riis qui montait Hautacam sur la plaque, presque sans respirer !
      Le terme était employé aussi, il me semble pour un certain Didier Deschamps à la Juve.

      Signaler
      1. le_yogi
        le_yogi - mar 6 Fév 24 à 13 h 57

        Heureusement qu'il a vite été détrôné sur le Tour par son jeune lieutenant (un de mes héros de jeunesse ^^) le grand Jan Ullrïch, qui lui ne tournait qu'à la menthe à l'eau bien sûr 😜

      2. Juninho38
        Juninho 38 - mar 6 Fév 24 à 19 h 31

        tabou !

        ce bon marcel desailly a toujours clamé qu'il n'y avait pas de dopage à la juve car le football n'est pas un sport d'endurance ( sic )

    2. Avatar
      XUO - mar 6 Fév 24 à 14 h 12

      Juninho 38 et suivants....Qui appelait-on monsieur 60 %, je l'ignore.
      Bjarne Riis, en tête de peloton, se permettait de se laisser glisser en arrière afin de mieux évaluer ses adversaires et bis repetita en remontada. Si c'était pas se foutre de la gueule du monde ! Et l'autre tordu aux commentaires s'égosillait comme Léon Zitrone relatant les exploits de Une de Mai. Lui, c'était Un de Mes deux. Heureusement, il a été rétrogradé sur la moto.
      Quant à Jan Ullrich, il avait effectivement les yeux couleur menthe à l'eau.
      Un jour qu'il avait dû ingurgiter une potion peu recommandable, il a été pris de troubles gastriques. Le voilà qui se réfugie dans le fossé pour se défaire par le haut et par le bas de ce pesant fardeau. Richard Virenque qui se trouvait l'avoir rejoint, devait témoigner : " Putain, ça sentait pas bon ! "

      Signaler
      1. JUNi DU 36
        JUNi DU 36 - mar 6 Fév 24 à 16 h 02

        Xuo, c'était l'époque où 80 % des coureurs prenaient de la dope. Je ne sais plus qui avait dit parmi ceux des 20 % restant "seul les derniers du tour ne touchent pas à ça sinon ça se verrait ils ne seraient pas à plus de 2 h de la tête"
        Même les sprinters arrivaient à finir le tour 🤣
        Remarque certains à l'heure actuelle le finissent aussi, bizarre... 🤔

      2. Juninho38
        Juninho 38 - mar 6 Fév 24 à 19 h 35

        l'attaque de bjarn dans hautacam ou il plante tout le monde comme des cadets , c'était quelque chose , lol

        mais depuis 94 l'epo était dans le peloton ( ce qui provoqua la chute de greg lemond qui n'arrivait plus à suivre ) , en 96 une bonne partie du peloton était contaminée , et en 98 lorsque l'équipe festina est tombée , 95% des coureurs en prenait . virenque avait servi de bouc émissaire mais c'était une vaste hypocrisie

      3. Juninho38
        Juninho 38 - mar 6 Fév 24 à 19 h 38

        et le jour ou toute l'équipe once a été malade et du abandonner un tour ( d'espagne je crois ) ?
        c'était la bouffe de l'hotel ( de luxe ) soit disant ...
        jaja avait dit , bin oui on a besoin de vitamines...
        ( ça n'empêche que ça reste un super champion et il faut voir ce qu'il fait maintenant en tant que triathlète à plus de 50 ans , un vrai drogué ... de sport )

      4. Avatar
  8. Avatar
    Philippeb - mar 6 Fév 24 à 13 h 46

    Eh oui, 60 % de victoires !
    Mais aussi 50% de défaites en L1.
    Ah les statistiques ...!
    Et le 14ème coach en nombre de points dans l'histoire de l'OL, juste devant l'historique Aimé Mignot et derrière le récent Laurent Blanc ( ce qui veut peut-être dire que si on avait gardé le Président on en serait à peu près au même point...).
    Plus intéressant, depuis qu'il est là, 13 ème journée, donc 8 matchs, on est 9ème au général avec 4v et 4d et 12 points et zéro de différence de but donc on revient à peu près au niveau des deux saisons passées. Moyen donc ( j'aurais dit moyennasse si c'était Bosz !). Et de l'espoir donc...

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut