OL - Anciens : Juninho encense Pjanic en une de la presse italienne

On l’oublierait presque, mais Miralem Pjanic a quitté l’AS Rome cet été pour rejoindre la Juventus, moyennant 32 M€. Juninho, son ancien professeur de coup-franc à l’OL, tient donc à rappeler en une de Tuttosport les nombreux atouts du Bosniaque.

À Turin, le soleil brille plus fort que jamais autour de la Juventus. Alors que Paul Pogba n’est toujours pas parti, le club bianconero s’est largement renforcé. Dani Alvès, Mehdi Benatia, Gonzalo Higuain et Miralem Pjanic sont venus renforcer un effectif qui règne sans conteste sur l'Italie depuis cinq ans. Le départ de l’attaquant Alvaro Morata ne saurait être qu’une légère ombre à ce tableau idyllique. 

Entre les dossiers chauds concernant Pogba et Higuain, Miralem Pjanic semble s'être faire voler la vedette. Heureusement, son ancien partenaire Juninho est là pour nous rappeler que "Miré" n'a pas à rougir face à ses coéquipiers.

Je suis nostalgique de l’époque de Lyon” commence par avouer le Brésilien dans une interview qui fait la une de Tuttosport, avant de commencer de longues éloges à l’égard de Pjanic. “Quand il est arrivé à Lyon, on devinait clairement qu’il aurait un grand avenir. Sur coup-franc, il était bon mais aujourd’hui, c’est devenu l’un des meilleurs. Il est au niveau des Cristiano Ronaldo, Messi, Bale : des joueurs excellents dans cet exercice” tranche celui qui aura marqué 44 coup-francs avec l’OL. “Je le considère comme l’un des meilleurs milieux de terrain en Europe. Avec le temps, il peut remplacer Pirlo dans le coeur des supporters de la Juventus” finit-il par avouer.

Celui qui avait récupéré le numéro 8 après le départ de Juninho pourra montrer ses talents devant un stade plein. La Juventus vient en effet d'annoncer que tous les abonnements avaient été vendus, soit 29.300 sur les 41.000 places que comporte le Juventus Stadium.

8 commentaires
  1. OL-38 - mer 3 Août 16 à 15 h 57

    Juninho à raison en parlant e Miré Pjanic. Il aura bien jouer en marquant de Beau coup Franc, son but égalisateur face au Réal Madrid est inoubliable. C'est dommage qu'il soit partis de Lyon. Merci encore pour tout ce qu'il à fait à L'OL et bonne chance à lui à la Juventus.

  2. poussin - mer 3 Août 16 à 16 h 07

    je viens de regarder une vidéo de 10 minutes sur miré. Il a une vision du jeu du feu de dieu. Ses passes sont millimétrées et on sent la touche junhinio sur ses coups francs. Le maître et l'élève. Pjanic va faire parler de lui en LDC, j'en suis convaincu.

  3. OLVictory - mer 3 Août 16 à 16 h 19

    Il a envie de nous faire du mal juni ?

  4. sonny69dinallo - mer 3 Août 16 à 17 h 13

    Ce fut une époque où la gestion des milieux fut hasardeuse : on avait Pjanic et on est aller chercher Gourcuff tandis que Grenier sortait de la CFA et qu'Ederson avait été mal exploite en AC...
    Ces 4 joueurs comme autant de joueurs que l'on a pu su exploiter à leur maximum...

    1. Elyes WE Khan - jeu 4 Août 16 à 2 h 50

      C'est exactement à ce moment précis que JMA a entamé une mauvaise trajectoire ...LA SURMÉDIATISATION..et les joies de l'image..sauf que la france ce n'est pas l'angletere et Gourcuff n'a pas le charisme de david Beckham. La suite tout le monde la connais !

  5. Grognard - mer 3 Août 16 à 19 h 09

    C'est aussi une époque, ou franchement, Pjanic plafonnait, et Lyon avait la difficulté de se maintenir, c'était plus ou moins la fin d'un cycle.. enfin quoi l'OL ne proposait pas ce qu'il fallait pour que Pjanic explose. Tout ça pour dire qu'il n'y a pas de regret à avoir pour Pjanic, il a progressé ici, puis il est parti, il fait une grosse saison 2010. En plus, j'en garde un bon souvenir, entre autres c'est pas lui qui ouvre le bal sur le 5-5 olympique ?

  6. OLVictory - mer 3 Août 16 à 19 h 13

    Il y a eu un gros raté sur l'évaluation du potentiel de Pjanic. Une faute comme en commet très très rarement l'OL.

  7. OLVictory - jeu 4 Août 16 à 10 h 52

    La mauvaise trajectoire date de bien avant, a mon avis. De 2007/2008 ou on vend malouda, Abidal et Tiago pour prendre Keita, Bodmer, Anderson et Belhadj, entre autres.
    2010 c'est l'apogée de cette mauvaise trajectoire, avec l'argent facile de la bourse qui va partir en fumée.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
  • BerlutiFL33139 OL : Aulas tacle Juninho au sujet de Cherki
    Et toi où tu écris ça ? Sur une page dédiée au 9eme de L1 ...
  • BerlutiFL33139 OL : Aulas tacle Juninho au sujet de Cherki
    @ tongariro Pour certains athlètes, le soucis du vaccin n'est pas philosophique, il est chimique par le risque de sa recombinaison avec d'autres mollecules exogènes et donc outre la conséquence…
  • Mopi do Brasil OL : Aulas tacle Juninho au sujet de Cherki
    C'est pour cela que Tousart lui-même a dit il y a quelques jours qu'il a beaucoup de respect et d'affection pour Juni, que leur relation a été très bonne. Le…
  • Mopi do Brasil OL : Aulas tacle Juninho au sujet de Cherki
    @cavegone Là, tu deviens de mauvaise foi. Il y a des arguments qui sont présentés ici tous les jours pour justifier que le maintien d'Aulas à la présidence du club…
  • Mopi do Brasil OL : Aulas tacle Juninho au sujet de Cherki
    C'est pas de l'ingratitude, mais il est de plus en plus insupportable. On ne va pas se forcer à apprécier ce qu'il devient, coute que coute, parce qu'on a fortement…
  • Mopi do Brasil OL : Aulas tacle Juninho au sujet de Cherki
    Aulas dit ça juste pour faire croire que Jeffinho est un crack. Tous les socios de Botafogo s'en foute de son départ car c'est un pari qu'ils jugent trop risqué.…
  • Mopi do Brasil OL : Aulas tacle Juninho au sujet de Cherki
    Aulas embrasse surtout l'argent qu'il a retiré de l'OL le mois dernier, en vendant ses parts et celles de ses co-actionnaires au delà des valorisations les plus hautes, de sorte…
  • Mopi do Brasil OL : Aulas tacle Juninho au sujet de Cherki
    C'est de l'analyse de très haute volée. Ça donne envie de créer des emplois en France, de prendre des risques, de sacrifier sa vie privée, car oui, être entrepreneur, c'est…
Faire défiler vers le haut