OL : Aulas affirme son soutien à Genesio mais...

Après la victoire de son équipe, samedi, face à Angers (0-3), Jean-Michel Aulas a de nouveau affirmé son soutien à son coach, Bruno Genesio, mais il le maintient en garde toutefois...

Grâce à la victoire de ses hommes face à Angers (0-3), Bruno Genesio a de nouveau marqué des points. À l'issue de la rencontre, Jean-Michel Aulas a réaffirmé son soutien à son entraîneur, mais il me maintient en garde : " La semaine dernière, on se posait un certain nombre de questions. Moi pas ! On sait très bien avec Bruno comment les choses peuvent et doivent se passer et on va tout faire pour qu'elles de passent bien. Si on poursuit le bon chemin ensemble, il sera évidemment avec nous dans un organigramme qu'il connaît lui-même et une organisation à l'anglaise." Un discours positif, tout en maintenant la pression sur son entraîneur. Bruno Genesio sait donc ce qu'il lui reste à faire.

43 commentaires
  1. OLVictory - lun 8 Fév 16 à 10 h 39

    Il faudrait déjà savoir ce que c'est vraiment qu'une organisation de club de foot chez les anglais. Le débat d'il y a quelques jours a démontré que chacun y met ce qu'il veut.

  2. lichalopez - lun 8 Fév 16 à 10 h 51

    Un ticket genesio houiller, on persiste et signe dans le copinage.

  3. -bRoglin- - lun 8 Fév 16 à 11 h 05

    Houiller étant dans l'impossibilité d'être trop exposé à la presse et au stress, il pourra pas assumer un poste de manager à l'anglaise (Wenger, Van Gaal etc)...C'est eux qui sont le banc le jour de match, qui se tapent les interviews avant et après match..Donc si Houiller nous rejoint ça sera comme directeur sportif..plus en retrait, mais on a énormément besoin d'un tel profil à ce poste..Nanard étant à la ramasse pour gérer tout le sportif (Cellule de recrutement, Académie et SOUTIENT tactique à l'entraineur).
    Les propos d'Aulas semblent indiquer qu'on se dirige plutôt vers un schéma à la PSG, où le manager (comme Laurent blanc) chapote tout l'aspect sportif, avec un entraineur adjoint responsable des entrainements..(Génésio).
    Pour ma part, j'en ai marre que tout nos entraineurs soient lâché par la clique des lyonnais et se trouvent toujours pris en tenaille par ses adjoints.. J'aimerai donc voir Génésio dégager, sauf si Nanard est remplacé par un vrai directeur sportif qui protégera son manager..
    Mais est ce que l'oL pourra se payer un Manager (Favre, Villas Boas, Pellegrini) et un directeur sportif (Leonardo, Houiller).

    1. OLVictory - lun 8 Fév 16 à 11 h 13

      Le schéma à la PSG version Laurent Blanc, c'est le schéma dans la plupart des clubs en France, sauf erreur de ma part. En quoi c'est "à l'anglaise" ?
      Celui avec Leonardo c'était déjà plus original en France, sauf que la place de Leonardo c'était en deux chaises, ni en tribune comme un président, ni sur le banc comme un entraîneur. En gros il était dans le couloir, ce qui lui a fait faire des bêtises d'ailleurs...

      1. did75 - lun 8 Fév 16 à 17 h 36

        Leonardo était directeur sportif, tout ce qu'il y a de plus classique en France. C'est depuis son départ que le PSG est atypique en L1 avec simplement un directeur sportif adjoint et Blanc qui gère son staff élargi comme en PL.

      2. OLVictory - lun 8 Fév 16 à 17 h 52

        Ca consiste en quoi ce staff élargi ? Qu'est-ce qu'il gère en plus par rapport aux autres ?

    2. lichalopez - lun 8 Fév 16 à 11 h 22

      Laurent blanc ne chapote pas grand chose à part l'équipe première. Ils ont nasser et jean claude blanc qui s'occupe du reste, sans parler du prince qui doit aussi avoir son mot à dire sur certaines décisions.

      1. rastaman - lun 8 Fév 16 à 13 h 19

        jean claude blanc ç'était pas un ex de l'ol ? du staff , que depuis qu'il est parti les ennuis ont commencé , ou je me trompe ?

      2. did75 - lun 8 Fév 16 à 17 h 38

        Blanc c'est justement un rôle à l'anglaise avec un staff élargi...

      3. Hiro Nakamura - lun 8 Fév 16 à 18 h 02

        Il n’y a pas de staff élargi au PSG, il est même carrément restreint pour un club avec de telles ambitions. Et l’absence de directeur sportif c’est un vrai problème. On a donné à Laurent Blanc un rôle de manager tel qu’il le voulait (son modèle étant Alex Fergusson) mais une telle organisation est de plus en plus rare aujourd’hui (et connait de moins en moins de succès). En Angleterre, Arsenal, MU et Liverpool qui fonctionnent encore comme ça ne sont plus aussi forts qu’ils ne l’ont été. Quant au PSG, hormis Di Maria, quelle recrue à véritablement apporté quelque chose depuis que L.Blanc et Jean-Claude Blanc s’occupe du recrutement ? On peut critiquer Leonardo mais lui au moins à su construire correctement les bases de l’équipe parisienne. D’ailleurs ils continuent de s’appuyer dessus aujourd’hui. Quand ils seront tous en fin de cycle et qu’il va falloir tout reconstruire, ça va peut être commencé à se compliquer pour eux. OK il y aura toujours beaucoup d’argent mais ça ne fait pas tout. Faire preuve de logique et de cohérence (et avoir des réseaux) est tout autant sinon plus important.

    3. Matt - lun 8 Fév 16 à 13 h 03

      Vous êtes nombreux à voir en Léo de nombreuses qualités que moi je peine à voir,
      hormis celle d'avoir mis sur satellite le PSG ( avec les fonds du Qatar, ça aide un peu )
      Coté actif son bilan sportif en tant que dirigeant c'est une coupe d'Italie avec l'inter point et un championnat de France, coté passif c'est ses trahisons, la pire à mes yeux ce n'est pas son jeu de chaises musicale entre les deux clubs de la ville, mais d'avoir fait une OPA sur les meilleurs joueurs de son club de cœur, soit disant sa famille le Milan AC, pour les faire signer au PSG.
      Malgré un salaire gargantuesque il a fallut une saison pour l'un pour laisser ses protèges tibias rouge & noir les soirs de matches chez lui et pour le second, il ne cesse de rappeler qu'il souhaite y retourner un jour.
      Je suis pas sûr qu'il ait laissé une bonne image de lui au Milan Ac
      Ce n'est pas le genre de DS que je rêverais de voir au club.

      1. rastaman - lun 8 Fév 16 à 13 h 16

        suis complètement d'accord avec toi pour léonardo , en ce qui me concerne , houiller serait positif pour le club , en tant que directeur sportif ,après je pense qu'il aura des solutions plus professionnelles que celle du staff actuel , nous avons vraiment trop de blessé , chaque jour Ya de nouveau blessés , on se croirait sur les tranchées non mais ..ç'est inquiétant... vivement le retour de fékir qui va éclairer notre jeu.... quant à kemen et tousart on attends quoi pour les faire jouer ? ne serait ce qu'un bon quart d'heure par match....génépi ne fait rien d'éclatant avec les joueurs qu'il a , ses coaching sont juste un peu tiède parfois..

      2. Hiro Nakamura - lun 8 Fév 16 à 18 h 15

        Pas d'accord. Déjà le Milan AC n'avait plus un rond et avait besoin d'argent, alors qu'ils vendent Ibra et Thiago Silva au PSG (certes dirigé par un ancien du Milan) ou à un autre club, honnêtement je ne vois pas ce que ça change.
        Concernant son rôle de DS au PSG, certes il y avait l'argent, ce qui aide effectivement beaucoup. Seulement, comme je l'ai dis précédemment, l'argent c'est bien mais la logique et la cohérence sont deux qualités également indispensable pour faire un bon recrutement. Même dans de très grands clubs plein d'argent, combien à t-on vu de recrutement ratés, d'argent jeté par les fenêtre ? Certains grands clubs ont mis des années à s'en remettre et d'autres ne s'en sont toujours pas remis. Mine de rien, le PSG a été très bien construit, les fondations de Leonardo demeurent les points forts de l'équipe aujourd'hui. On ne peut pas en dire autant du recrutement d'un joueur comme Cabaye (par exemple) qui n'aurait probablement jamais signé à Paris du temps de Leonardo.

        Quant à ses qualités d'entraineur, là effectivement je ne crois pas non plus que se soit ce qui lui correspond le mieux. Je le vois plus dans un rôle de dirigeant que sur le terrain. Cela étant, il a quand même gagné un titre et il n'a peut être pas exercé cette fonction suffisamment longtemps pour que l'on ait un avis définitif sur cette question.
        Enfin, sur son côté "je m'assois sur l'amour du maillot", oui c'est moche mais j'ai envie de dire : "est-ce que cette valeur existe encore aujourd'hui" ? Est ce qu'il est le seul dans cette situation ? Je ne crois pas. Matthias Sammer (considéré comme l'un des meilleurs DS du moment) est fiché Borussia Dortmund et pourtant, il exerce au Bayern. Perso je l'accueille les bras ouverts à l'OL ! Sans oublier qu'au Milan AC, il est peut être impossible pour le moment d'exercer convenablement de telles fonctions. Avec Berlusconi qui est fou, Galliani complètement largué et les caisses vides, l'amour du club ne suffit peut être pas à Leonardo...

  4. Matt - lun 8 Fév 16 à 13 h 28

    @ RASTAMAN,
    Jean Claude Blanc était l' administrateur de la Juventus et il a un CV aussi long que la jambe d'Adriana Karembeu ....

    1. Matt - lun 8 Fév 16 à 13 h 31

      Tu te trompes avec Olivier BLANC

  5. Hiro Nakamura - lun 8 Fév 16 à 17 h 48

    Bonjour,

    Décidément je ne comprend rien à la nouvelle organisation que veut mettre en place JMA. "Une organisation à l'anglaise"...mais qu'est-ce que ça veut dire ?

    S'il entend pas là un manager qui fasse à la fois office d’entraîneur et de directeur sportif (type Wenger ou Fergusson), Genesio redeviendrait un adjoint (s'il est conservé par le club). Même si je ne pense pas qu'il s'agisse de la meilleure solution (donner trop de pouvoir à une personne est dangereux, on l'a vu avec Puel) cette option au moins au moins l'avantage de retirer deux secteurs clés (management de l'équipe première et recrutement) des pattes de Genesio et Maurice qui n'ont pas les épaules pour assumer les fonctions qu'ils occupent aujourd'hui.
    Par contre, si JMA choisis cette solution, le nom de Gérard Houllier ne doit même pas être évoqué. Il l'a dit 100 fois, sa santé ne lui permet plus d'occuper un rôle trop près du terrain. Diriger les entrainement, gérer les ego, s’asseoir sur un banc pour coacher son équipe : ce n'est plus possible ! Sa place est aujourd'hui dans un bureau. Il faudrait donc trouver quelqu'un d'autre pour assumer une telle fonction.
    Au passage, j'ajoute que ce type d'organisation devient de plus en plus rare, même en Angleterre. Des clubs comme Chelsea, Tottenham ou Manchester City ont une organisation bicéphale avec un entraîneur et un directeur sportif/technique. Dans les autres pays d'Europe (France à part), c'est également ce système à deux têtes que l'on retrouve dans les grands clubs (Barça, Real, Bayern etc).

    Perso je serais davantage favorable à une organisation avec un directeur sportif qui s'occupe du recrutement ainsi que de la coordination des différents pôles sportifs du club et un entraîneur digne de ce nom pour l'équipe première. Le fait que le nom de Houllier revienne régulièrement me laissais pensé que JMA avait envisagé ce type d'organisation. Houllier ne pouvant plus être sur le terrain, il aurait été parfait dans un rôle de dirigeant.
    Seulement dans un tel cas de figure, que vient la présence hypothétique de Genesio ? Est-ce qu'il reste à la tête de l'équipe première tel un pantin ? Une telle organisation serait, à mon sens, catastrophique et vouée à l'échec ! Une tête pensante dans un bureau ne suffira pas pour améliorer le niveau de l'équipe. Même si on a de meilleures recrues, il faudra quand même quelqu'un de compétent pour faire progresser les joueurs, travailler mieux à l'entrainement, s'occuper de la tactique, faire les bons choix dans le coaching, gérer les ego etc. On sait tous pertinemment que Bruno Genesio n'est pas cet homme.
    Sans oublier qu'il n'y aurait pas que l’entraîneur à changer. De bons adjoints (Bats mis à part), préparateurs physique voir kinés, osthéos et médecins ne seraient pas de trop pour éviter de jouer avec la moitié de l'effectif une bonne partie de la saison, comme c'est le cas depuis des années.
    Ou alors il redevient l'adjoint d'un autre entraîneur ? JMA a déjà déclaré qu'il ne cherchait pas d’entraîneur pour la saison prochaine donc cette probabilité est faible. Sans oublier que si un entraîneur d'envergure devait arriver à l'OL, il faudrait qu'il puisse faire venir son staff sans qu'on lui mette les anciens dans les pattes.

    Décidément, tout ça manque cruellement de clarté. J'attend avec la plus grande impatience de voir ce que JMA veut mettre en place. Bien évidemment, on est tous d'accord pour dire que l'arrivée d'une nouvelle tête pensante dans la gestion du secteur sportif est indispensable. Seulement attention, pour que cette personne soit efficace, il va falloir qu'elle soit mise dans de bonnes conditions et pour le moment, on est dans le flou complet sur ce qui va être fait !

  6. magister72 - lun 8 Fév 16 à 18 h 33

    moi je vois pas le problème a ce niveau.
    Je crois que l'OL doit faire sa mue et sortir de ce que Aulas appelle la famille.
    l'OL doit finir de grandir et accepter de faire entrer dans son organigramme des personnes reconnues pour leurs compétences et non parce quelles ont une attache avec le club.
    Il nous faut un œil extérieur, une personne qui a du recul sur les évènements, qui maitrise son sujet et possède des réseaux.
    Évidement cela signifierait pour certains genre Maurice, Lacombe, Génésio et autres de laisser la place et mème de partir.
    O appelle ça comme on veut, mais il faut qu'on arrête de tourner en rond ou chacun défend son pré carré, au final au détriment du club.
    Franchement depuis longtemps je souhaite un entraineur de classe européenne a l'OL.
    on a les joueurs, les structures mais jamais on a mis le paquet sur un technicien pour nous faire passer le cap.

    1. Hiro Nakamura - lun 8 Fév 16 à 18 h 44

      Complètement d'accord avec toi, cela fait des années que je défend exactement les mêmes idées.
      Ce que je n'arrive pas à réellement comprendre c'est ce que veut JMA :
      - un manager/entraîneur à la Wenger/Fergusson qui gérerait tout ? Qui devrait prendre Genesio dans son staff?
      - Un directeur sportif + un entraîneur? Si c'est ça, qui serait l’entraîneur ? Un nouveau qui aurait les épaules ? Genesio qui n'a pas le niveau mais qui serait un pantin parfait ?
      Franchement, tout ça reste complètement flou. Plus JMA parle de tout ça et moins je comprend ce qu'il veut. Un tel changement dans l'organisation du club à tout pour être positif mais attention à ce que tout ça ne se transforme pas en gigantesque trompe l’œil ou en fausse bonne idée.

  7. nespero - lun 8 Fév 16 à 18 h 37

    Y aura un manager général + un directeur sportif l'année prochaine

    1. Hiro Nakamura - lun 8 Fév 16 à 18 h 50

      Ben non, sinon il y a doublon. Il faut que la hiérarchie soit claire. Ou tu as un manager général qui remplit à la fois les fonctions de directeurs sportif et d’entraîneur de l'équipe première, ou tu as un partage des taches entre un directeur sportif et un entraîneur. C'est ça qui n'est pas clair pour le moment..

      1. OLVictory - lun 8 Fév 16 à 20 h 05

        C'est bien ce que j'arrive pas à comprendre non plus. Il parle d'Houllier et d'un manager général, comme si celui-ci pouvait occuper ce poste.

  8. JojoOL - lun 8 Fév 16 à 18 h 47

    Favre/Garcia avec Houiller/?

    Vous en pensez quoi de Garcia ? J'ai remarqué que Rome fait souvent un bon début de saison pour ensuite enchaîner les matches nul :/.
    Favre a fait des bonnes saisons avant de démissionner en milieu de saison.

    J'ai entendu parler de Marcelo Gallardo il a l'air d'avoir obtenus de bon résultats.

    1. Hiro Nakamura - lun 8 Fév 16 à 19 h 00

      Perso Rudi Garcia est le seul entraîneur français que j'aimerais bien voir à l'OL, tout simplement parce qu'il a entrainé à l'étranger. Il a effectivement plutôt bien réussi (pendant deux ans) dans un club réputé pour être extrêmement compliqué. Il est également réputé pour un entraîneur qui fait bien joué ses équipes (Lille, c'était vraiment pas mal).
      Cela étant je continue de privilégier un entraîneur étranger, qui n'ait jamais baigné dans la mentalité étriquée de la L1. Le foot français a besoin d'une révolution culturelle complète qui ne passera que par l'apport de techniciens étrangers. Perso le profil de Lucien Favre me plait beaucoup car c'est un intégriste du beau jeu qui ne peut concevoir le foot autrement. Il a également la réputation de faire beaucoup progresser les jeunes joueurs, qui continueront d'être nombreux à l'OL pour de nombreuses années.
      Gallardo je connait moins, je sais qu'il a gagné la Libertadores avec River (ce qui n'est pas rien, loin de là) mais je ne sais pas comment il fait jouer ses équipes.
      De toute manière les profils ne manquent pas, quand on cherche on trouve. Je suis convaincu que l'OL peut attirer pas mal de monde. Bien entendu, on ne parle pas des Pep, Luis Enrique, Mourinho, Ancelotti ou entraîneurs de cette trempe, mais je suis sûr qu'on a largement les moyens de trouver un bon chef d'orchestre hors de nos frontières !

  9. dada - lun 8 Fév 16 à 19 h 09

    salut a tous
    aulas n'a jamais dit que le père houiller serait manager, juste conseiller
    quant a la solution version anglaise libérale, je vois mal le boss tout lâché, je vois un dir sportif et un entaineur, mais pour avoir le droit de taper dans la caisse va falloir passer dans le bureau de seydoux, vu que c'est lui qui décide
    donc un grand chef avec un collier, mais c'est JMA qui tient la laisse, du changement mais pas trop, à la française quoi!!

    1. Hiro Nakamura - lun 8 Fév 16 à 19 h 44

      Salut Dada,
      Avoir des comptes à rendre au président et au vice président, ça me semble normal. Il est clair que JMA ne va pas tout lâcher du jour au lendemain, d'ailleurs ça ne serait pas forcément une bonne chose. Même s'il est critiquable sur bien des points, il reste le meilleur président possible pour un club français. Ce que j'attends avant tout c'est qu'il soit entouré par d'autres personnes, qu'il y ait au club des personnes suffisamment compétentes pour impulser une autre politique sportive.
      Ne serait ce qu'au niveau du recrutement, JMA valide et signe les chèques mais ce n'est pas lui qui détermine les profils et conçoit les listes de recrues potentielles, il n'a ni le temps ni les compétences pour le faire. Dans ce domaine il y a tout à refaire car les derniers choix (surtout ceux de l'été dernier) sont plus que désastreux. Avec tout l'argent qu'on a balancé, je suis persuadé qu'il y avait bien mieux à faire que de recruter Mapou et Valbuena, pour ne prendre que ces exemples.
      Je crois que le président est habitué à un modèle qui a marché longtemps mais qui ne fonctionne plus depuis des années. Aujourd'hui il semble prêt (même si de nombreux points restent à éclaircir) à faire évoluer le fonctionnement du club et à s'appuyer sur d'autres personnalités. Perso ça me plait, je ne demandais que ça depuis des années !

    2. OLVictory - lun 8 Fév 16 à 20 h 10

      Aulas et Seydoux peuvent se contenter occuper leur place légitime au conseil d'administration, tout en étant dégagé du côté opérationnel. Dans ce cas c'est plutôt un directeur général qu'il faudrait. Qui s’appuierait sur un directeur sportif pour la gestion des entraîneurs, des joueurs et du recrutement. Et là pas besoin de manager général, mais d'un entraîneur qui ne s'occuperait que de l'équipe au quotidien, ce qui est déjà pas mal.

      1. Hiro Nakamura - lun 8 Fév 16 à 20 h 39

        Oula, là par contre c'est beaucoup demander^^
        Un directeur général à qui JMA déléguerait l'opérationnel, ça me semble complètement impossible et pas forcément une bonne chose d'ailleurs. Mieux vaut commencer par l'arrivée d'un DS car après tout, c'est avant tout le secteur sportif qui nous intéresse et que à besoin d'être redressé.

      2. OLVictory - lun 8 Fév 16 à 20 h 56

        Seydoux cherche un DG pour reprendre Pathé, il faudra bien qu'Aulas fasse pareil pour l'OL un de ces jours.
        Il compte vendre dès que possible et c'est bien mieux pour vendre d’avoir un DG salarié à la tête de l'entreprise plutôt que son quasi-fondateur. Ça rassure les acheteurs de voir que la boite peut être gérée par quelqu'un qui n'est pas le proprio.
        Aulas a vendu Cegid, il attend que le club prenne de la valeur et ciao. Le DG est un passage obligé, c'est même pas un choix.

      3. OLBeijing - lun 8 Fév 16 à 21 h 31

        Bon je viens juste de voir ton message mais effectivement, je pense que ce que OLVictory avance semble interessant, je m'explique :
        Comme dit plus bas, JMA a 66 ans et un DG pour le remplacer me parait etre une bonne idée.
        Ainsi, avoir un GM repondant a un DG me parait logique car on oublie souvent que le role du manager est de gérer des equipes, des departements qui eux même seront dirigés par un ou des directeurs.
        En effet, un club reste une société et celle-ci requiere bien plus que des connaissances sportives ( eg : marketing, PR, office operation, administration, logistique, ...).

        Je me demande si comme j'ai pu le voir, le directeur sportif, "au dessus" du coach, ne ferait donc pas partie d'une de ces arborescences. Ainsi nous auront peut etre un GM, au dessus d'un DS, lui même au dessus de genesio et par la suite celle d'un DG, qui viendrait chapoter le tout.

        En tout cas le club a du pain sur la planche (-_-')

      4. Hiro Nakamura - mar 9 Fév 16 à 17 h 13

        Pas faux, vos arguments m'ont fait changer d'avis, je n'avais pas vu le problème sous cet angle. J'ai tellement du mal à imaginer l'OL sans JMA que je ne pense jamais au jour où il devra, en raison de son age, prendre ses distances et même quitter l'OL. Pourtant plus les années passent et plus on se rapproche de ce moment. Lorsque ce moment arrivera, il faudra effectivement que l'organisation du club soit suffisamment structurée pour attirer d'éventuels repreneurs et leur permettre de travailler tout de suite dans de bonnes conditions.
        Et la question de la place dans la hiérarchie d'un manager et d'un DS est également très intéressante. En Espagne, en Allemagne et en Italie le DS est au dessus de l’entraîneur de l'équipe première. En revanche, en Angleterre, le DS (lorsqu'il y en a un) travaille pour le manager/entraîneur. L'organisation "à l'anglaise" décrite par JMA nous donne peut être un indice sur le modèle que va choisir l'OL...

  10. Junioui - lun 8 Fév 16 à 19 h 48

    "Si on poursuit le bon chemin ensemble, il sera évidemment avec nous dans un organigramme qu’il connaît lui-même et une organisation à l’anglaise. "

    Tout l'art de noyer le poisson du prez , toujours habile avec ses circonvolutions et ses sous entendus .
    Une petite déclaration qui laisse la porte ouverte à tous les champs du possible .

    Je pense que JMA a déjà pris ses décisions , quoi qu'il se passe d'ici Juin .
    Et c'est un coach ayant l'expérience de la LdC qu'il va faire venir .
    A moins que l'OL n'arrive pas à accrocher la 3ème place , dans ce cas aucun coach de renom ne voudra venir
    et repartira avec la tambouille familiale habituelle .
    Rien n'est fait , faites vos jeux .
    Aulas à placé ses pions et est paré à toutes éventualités .

    1. Hiro Nakamura - lun 8 Fév 16 à 20 h 08

      Hum...je suis plus optimiste que toi sur un point mais plus pessimiste sur un autre.
      Je ne crois pas que l'absence de LdC nous empêche de faire venir un coach d'envergure, si tant est que JMA veuille changer de coach. Du moment qu'il y a un effectif potable, du moins capable de se qualifier en LdC l'année suivante (vu le niveau de la L1, ça peut se construire très facilement), des bonnes infrastructures, des prérogatives assez élargies pour l’entraîneur et le bon salaire qui va avec, je pense qu'on peut en séduire plus d'un. Même si le championnat français n'attire pas en raison de sa faiblesse et du manque de compétitivité, il restera quand même des techniciens étrangers souhaitant se relancer et jouer les premiers rôles quelque part.
      En revanche, un entraîneur avec l’expérience de la LdC...là ça devient plus rare. Parmi les entraîneurs que l'on s'amuse à citer (Garcia, Favre, Gallardo etc), aucun ne l'a. Mine de rien la C1 est un cercle très fermé et ceux qui ont l'habitude de disputer régulièrement cette compétition (en allant au delà de la phase de poule) sont tous pris et/ou ne voudront jamais venir à Lyon. A moins qu'un nom m'échappe, honnêtement je ne vois pas qui aurait ce profil...

      1. Junioui - lun 8 Fév 16 à 20 h 59

        Lucien Favre avait qualifé le Borussia pour la Ldc après une grosse saison à la lutte avec le Bayern et Dortmund , mais ils furent sorti d'un cheveu par Kiev au tour préliminaire .
        Et les 3 gros ( avec Shalke ) pillèrent son équipe , en le dépouillant de ses trois meilleurs joueurs .
        Il fit une bonne campagne en Europa League ensuite .

    2. OLBeijing - lun 8 Fév 16 à 21 h 07

      Pour moi, de ma maigre expérience, j'ai été directeur sous une general manager qui elle même était sous un dg . L'un n'empêche pas l'autre enfait. Le GM va gérer les directeurs, les projet managers ( ici un coach) mais rendra des comptes à un dg qui lui s'occupera des grandes lignes (directrices) stratégiques de la compagnie.

  11. OLVictory - lun 8 Fév 16 à 20 h 28

    Je me rappelle que l'OM avait aussi embauché Perez en 2011 pour faire une "organisation à l'anglaise". Pas étonnant qu'on l'entende aussi chez nous puisque l'OM semble nous inspirer.
    Bon Perez vient de se faire virer ce soir, il a une quinzaine d'enquête sur le dos pour des transferts douteux, mais qu'importe !

    1. Hiro Nakamura - lun 8 Fév 16 à 20 h 43

      Après quand on embauche des incompétents et qui plus est des escrocs, voilà ce qui arrive. Et puis l'OM et l'OL ne sont pas comparables. D'abord parce que le contexte n'est pas du tout le même et ensuite parce qu'il y a quand même un grand écart au niveau de la compétence des dirigeants. On se plaint à juste titre de problème dans la gestion sportive de l'OL mais à l'OM, c'est tout qu'il y a à revoir. Labrune est une catastrophe ambulante qui n'aurait jamais du se retrouver à la tête d'un club de foot. Honnêtement j'espère, qu'on aime ou pas les marseillais, que leur club pourra trouver un jour un repreneur car franchement, on est vraiment dans le grand n'importe quoi. Franchement ils me font plus de la peine qu'autre chose...

      1. Junioui - lun 8 Fév 16 à 20 h 51

        Tout à fait .
        Et Aulas avait eu cette remarque cinglante : c'est un guignol
        Et il avait parfaitement raison .
        C'est triste de voir un grand nom du football français , dirigé par de tels baltringues

  12. Tempo - lun 8 Fév 16 à 20 h 50

    Bonsoir,
    Tous les commentaires sont intéressants.
    Maintenant vous oubliez un paramètre fort, c'est qu'à Lyon, la vedette doit être Jean Michel Aulas. C'est plus fort que lui.
    Son organisation? et bien c'est la concentration des décisions sur un seul homme : lui-même.
    Une personne avec un peu d'ambition comme Marino Faccioli et bien il préférait ne pas faire de l'ombre à Jean Michel. D'ailleurs il n'a jamais été remplacé.
    Ce mode de fonctionnement était souvent le cas dans le passé, sous l'aire Marcel Leclerc ou Bernard Tapis à Marseille, sous l'ère Claude Bez à Bordeaux, sous l'ère Roger Rocher à Saint Etienne. Il est difficilement applicable de nos jours en Europe pour gagner.
    Bien sûr ce mode de management a marché à Lyon puisque Lyon a été largement le meilleur club en France.
    Maintenant il ne faut pas oublier qu'à cette époque il n'y avait personne en France. Marseille, le PSG et Bordeaux étant à la cave. Son premier titre, Lyon l'avait gagné devant Lens et Auxerre troisième! Pour le dernier titre en 2007, le PSG avait terminé quinzième!
    Ainsi Aulas avait les bras libre pour régenter le club et le championnat de France. Si un bon joueur sortait, et bien il se retrouvait généralement à Lyon (Carrière, Essien, Abidal, Pedretti, Malouda,...). C'était plus facile à l'époque car Lyon distribuait les plus hauts salaires et le championnat anglais n'avait pas les moyens d'aujourd'hui. Même les erreurs de recrutement franco-français étaient autorisés, la marche pour les autres clubs étant malgré tout encore trop haute.
    L'erreur de Aulas a été de ne pas voir plus haut, de ne pas accepter de se mettre en retrait après le passage de Gérard Houiller. Se tourner vers un Perrin c'était une régression et une erreur sur le moyen terme.. B. Tapie a été chercher un Franck Bechenbauer pour faire grandir son club. Jean Michel n'a pas souhaité le faire.
    Aujourd'hui le mode de fonctionnement de J.M. Aulas a ses limites.
    Faire revenir un Gérard Houiller en 2016, pour moi ce serait une erreur car lui aussi est dépassé dans un monde qui bouge, qui avance et avec des jeunes joueurs qui deviennent de plus en plus difficile à manager, à gérer. A 69 ans son réseau risque d'être limité à celui qu'il avait au moment de son activité. Quels sont les joueurs entre 15 et 30 ans qui connaissent Gérard Houiller? Qui seraient intéressés de venir justement parce que Gérard Houiller est à Lyon? Qu'est-ce que Gérard Houiller connait du management de gamins de moins de 30 ans?
    Il y a d'autres noms qui doivent être bien mieux adaptés pour un club qui se dit international.

    1. Junioui - lun 8 Fév 16 à 20 h 57

      Très justes observations .
      Il ne faut pas oublier que c'est Tapie qui a fait entrer Aulas dans le système du foot business , et que ce dernier vouait une sorte d'admiration en son mentor .
      Il a donc copié son fonctionnement ( qui l'a emmené à remporter la LdC ( bon , en truandant un peu mais chuut ) ) .
      Et celà a fonctionné pour les raisons citées .

      Aujourd'hui la planète football a bien changée .

      Houiller est effectivement une solution du passé , et à son âge et avec ses problèmes de santé , il ferait mieux de prendre sa retraite , car il va y laisser sa peau .

    2. Hiro Nakamura - mar 9 Fév 16 à 17 h 09

      Salut Tempo,

      Entièrement d'accord avec ton analyse sur Jean-Michel Aulas et les failles dans son mode de fonctionnement. En revanche je le suis un peu moins sur Gérard Houllier. Encore une fois, tout dépend du rôle qu'il sera amené à occuper s'il revient à l'OL. Ca me semble complètement impossible qu'il revienne pour occuper un rôle à la Wenger ou Fergusson, à la fois manager et entraîneur de l'équipe première. Sa santé ne lui permet plus d'occuper une telle fonction et même s'il pouvait encore le faire, son retour sur le banc de l'OL serait effectivement une mauvaise chose, une solution du passé complètement périmée.

      En revanche, s'il revient (comme je l'imagine) en tant que directeur sportif, dans un bureau, pour s'occuper du recrutement, du management et de la coordination des différents pôles sportifs du club (équipe première, académie etc), l'idée ne m’apparaît pas foncièrement mauvaise.
      D'abord parce qu'il a toujours été un technicien compétent, qui comprend le foot, le jeu, la gestion d'un effectif et qui sait reconnaître un bon joueur. Même s'il ne gérera plus directement une équipe, il peut faire en sorte que les conditions de travail de l’entraîneur soient bonnes.
      On sait aussi qu'il est capable d'impulser des transformations à grandes échelles. Après l'échec retentissant de l'Euro 2008 et le constat cruel d'un sérieux déficit technique dans le foot français, il a tout fait (en tant que DTN) pour changer pas mal de choses dans la formation des joueurs et des entraîneurs. Malheureusement, il n'a pas pu aller plus loin parce qu'en raison de très mauvais choix politiques au sein de la Fédé (comme le soutien de Domenech), il a du démissionné.

      Aujourd'hui il est responsable du secteur football chez Red Bull. A première vu ça peut faire sourire mais on parle quand même d'un pouvoir étendu sur cinq clubs et plusieurs centres de formation sur trois continents différents. Preuve qu'il est encore capable de travailler. On peut également imaginer (même si je peux me tromper sur ce point là) qu'une telle expérience sur un secteur aussi étendu peut être utile si l'on veut créer une vraie cellule de recrutement et faire du scooting. Sans oublier qu'au niveau des réseaux, je pense qu'il n'est pas complètement has been. Etant donné la carrière qu'il a (en tant qu’entraîneur mais aussi en tant que dirigeant), des numéros de joueurs, d'agents et surtout d'observateurs, il doit en avoir un bon paquet.
      En clair, s'il doit revenir, il faut attendre de connaitre le rôle qu'il occuperait à l'OL. Je pense qu'il pourrait encore être utile dans certains domaine, dans un rôle bien précis (dans les bureaux et surtout pas sur le terrain) même si je peux me tromper.

  13. OLVictory - lun 8 Fév 16 à 21 h 02

    Ne pas oublier qu'Aulas a 66 ans, il doit se donner à peine 5 ans pour partir.
    Donc il doit vite passer la main de l'opérationnel.
    Les offres existent, mais il veut vendre beaucoup plus cher, et pour ça il faut quelques années pour assainir les comptes et retrouver des bénéfices.
    Il ne traînera pas pour trouver une organisation à l'OL qui puisse tourner sans lui, il a déjà fait exactement la même chose pour Cegid avant de revendre l'entreprise à Groupama. Et pourtant Cegid il l'a créée lui-même, c'est son bébé.

    1. Junioui - lun 8 Fév 16 à 22 h 00

      Margarita va vendre l'OM , au fait .

      1. OLVictory - lun 8 Fév 16 à 22 h 41

        Elle va essayer... Si elle en tire trois cacahuètes ça sera déjà bien.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut