Peter Bosz lors du match contre Feyenoord (Photo by Bart Stoutjesdijk / ANP / AFP)

OL : avec Bosz, Aulas a viré son 3e entraîneur en 7 ans

Après une première saison ratée, Peter Bosz avait gardé la confiance de ses dirigeants. Finalement, l’OL a mis un terme prématuré à l’aventure. Ce licenciement est le 3e après Hubert Fournier et Sylvinho.

C’est une habitude dont se serait bien passé Jean-Michel Aulas. Quand laisser un entraîneur sur le bord de la route en pleine saison était un fait rare à l’OL, depuis six ans, c’est presque devenu une norme. Depuis dimanche, Peter Bosz n’est plus l’entraîneur du club septuple champion de France et a officiellement laissé sa place à Laurent Blanc depuis ce lundi matin. Après 58 matchs, l’entraîneur néerlandais dit donc adieux à ses rêves de voir les joueurs de l’OL adhérer à son discours et à sa philosophie. Pour la direction lyonnaise, c’est aussi un constat d’échec après avoir tenté de maintenir la confiance à Peter Bosz durant l'été.

En le débarquant à neuf mois de la fin de son contrat, Jean-Michel Aulas a fait de Peter Bosz le 4e coach viré par le président lyonnais en cours de saison depuis le début de sa présidence. Mais si pendant presque 30 ans, seul Guy Stéphan s’était vu montrer la sortie prématurément en première division, c’est devenu récurrent ces dernières saisons. A l’hiver 2015, Hubert Fournier n’avait pas résisté à la série d’un point sur six matchs. Sylvinho n’avait lui eu que deux mois à se mettre sous la dent avant d’être débarqué à l’automne. Peter Bosz vient donc s’ajouter à cette triste liste…

13 commentaires
  1. Olyonn@is - lun 10 Oct 22 à 11 h 49

    C'était plutôt une exception, aujourd'hui l'OL s'est mis dans la norme de presque tous les clubs.

  2. OLVictory - lun 10 Oct 22 à 11 h 51

    Sans compter les CDD non renouvelés…

  3. gone69 - lun 10 Oct 22 à 11 h 51

    Pas si étonnant on a accumuler les mauvaises décisions sur une décennie notre palmarès s'en réduit au fille,pour le reste c'est pas brillant recrutement a grand frais pour un résultat aussi lisse que le crâne a Bosz.

  4. Doudski69 - lun 10 Oct 22 à 12 h 34

    Je note dans le communiqué de l'OL qu'on ne cite pas l'Europe dans les objectifs de cette année mais pour l'an prochain. Et pas LDC explicitement.

    1. le_yogi - lun 10 Oct 22 à 12 h 36

      Revoilà le serpent de mer lyonnais de la "saison de transition". Une de plus !

      1. Valbranque - lun 10 Oct 22 à 13 h 07

        @le_yogi
        oui, il faudrait plutôt parler de décennie de transition, voire de siècle de transition au rythme où on y va. Et quand on aura enfin une équipe performante, le stade sera trop vieux et il faudra encore transitionner vers un nouveau stade

    2. Darn - lun 10 Oct 22 à 12 h 54

      Au moins, c'est réaliste.

    3. OLVictory - lun 10 Oct 22 à 13 h 11

      Moi j'ai compris que c'était pour jouer l'Europe la saison prochaine, donc se qualifier lors de celle-ci.
      C'est la routine avec Aulas, il t'embrouille tellement que chacun peut comprendre ce qu'il veut.
      Je ne regretterai pas sa communication, vivement qu'on en soit débarrassé.

      1. mmc1789 - lun 10 Oct 22 à 13 h 49

        Je lis la même chose .. Europe l'an prochain, cela me parait possible avec un effectif loin d'être ridicule, même s'il peut être amélioré

        La défense tient plutôt le choc cette année .. même si elle n'apporte pas une garantie 1000%
        ... faudra-t-il tenter Boateng ou plutôt Diomandé ? en tout cas, ils ne pourront pas regarder L BLANC de haut ...

        Mais c'est plutôt au milieu où l'on imagine voir plus de combinaisons efficaces, de déplacement ..

        Après, s'il y a des lacunes physiques dues à un manque de préparation et d'entrainement, elles ne vont pas disparaitre en 2 semaines .. mais déjà si les joueurs se sentent plus solidaires et face à leurs enjeux ...

  5. Lyonnais19 - lun 10 Oct 22 à 13 h 32

    Ça témoigne de nombreux mauvais choix d'un point de vue sportif. Que certains vont s'amuser à coller à Cheyrou et Ponsot. Mais les fautifs sont bien ceux qui étaient là au moment des faits. Notamment un certains ex joueur qui a nommé 2 de ces 3 entraîneurs...

  6. cavegone - lun 10 Oct 22 à 13 h 59

    Ha c'est pas beau de dire "virer". ça doit me rappeler un peu trop l'andouille...Le mec n'a pas été à la hauteur ok, mais je préfèrerais lire "limogé" ou "remercié", mais "viré" ça fait vraiment haineux. On peut critiquer le fond avec une forme plus cool.

    Pas besoin d'attiser toujours plus je trouve, m'enfin je dois être vieille école 🙄

    1. Darn - lun 10 Oct 22 à 15 h 17

      Au départ, ils avaient mis "dégagé". On progresse !

      1. cavegone - lun 10 Oct 22 à 16 h 41

        Tant que c'est pas "lourdé" ça reste léger^^

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut