@Instagram Cenk Ozkacar

OL : avec Louvain, Cenk Özkacar affiche de beaux progrès

Arrivé à Lyon en 2020, Cenk Özkacar a joué un seul match professionnel avec l'OL. Le défenseur central a été prêté une saison à Louvain, en Belgique, où il poursuit son apprentissage du haut niveau. Le joueur de 21 ans réalise pour l'instant des débuts intéressants.

En juillet dernier, l'Olympique lyonnais a officialisé le prêt de Cenk Özkacar à Louvain, formation de première division belge. Un an après son arrivée à Lyon, le joueur de 21 ans obtient enfin le moyen de se montrer et surtout, de gagner un temps de jeu qu'il n'avait pas à l'OL. Il avait disputé une seule rencontre, en Coupe de France contre Monaco (10 minutes en fin de partie, score final 0-2). Il était également apparu à quelques reprises en National 2 avec la réserve.

En Belgique, le défenseur central est directement intronisé titulaire par l'entraîneur, Marc Brys. Sur ce début d'exercice, le Turc a disputé les 10 matches de championnat et montré de belles choses. "Il fait de très bonnes performances avec OHL (Oud-Heverlee Louvain), observe Sacha Tavolieri, journaliste spécialiste du football belge. Il lui a fallu du temps pour s'adapter, ce qui est le plus dur pour un joueur de ce potentiel-là. Il devait comprendre le fonctionnement du coach et de ses coéquipiers. Par rapport à ça, il a dû travailler et apprendre un autre style de jeu qu'à l'OL. Il est évident que les recruteurs le voulaient en priorité. Ils ont bien fait car il est bon en ce moment, il est satisfaisant."


Deux buts en dix matches


Sur ses 855 minutes de jeu, Özkacar a inscrit deux buts de la tête, un sur corner et un autre sur coup franc, de quoi déceler chez lui de bonnes dispositions dans le jeu aérien. Une caractéristique non négligeable pour faire des différences lorsque les affiches sont cadenassées. "C'est évident. Il a cette qualité pour se porter vers l'avant comme les défenseurs centraux modernes. Ses réalisations expriment très bien cette faculté. Il peut apporter quelque chose dans la construction du jeu, affirme Sacha Tavolieri. OHL prône un football offensif porté vers l'avant. Il convient parfaitement à ce système et à cette animation. C'est un danger sur les phases arrêtées."

Malgré ces points positifs, Louvain a déjà concédé 17 réalisations, occupant le 14e rang des défenses de Jupiler Pro League. Un nombre élevé dû à plusieurs facteurs. "Le problème avec ces buts encaissés est simple, il n'y a pas eu de stabilité au sein de cette arrière-garde, ça a beaucoup tourné. Ce sont des jeunes joueurs, avec d'autres plus expérimentés qu'il a fallu associer, explique le journaliste. La volonté de l'entraîneur n'était pas toujours celle de son staff technique en matière de transferts. Il faut donc trouver le bon mix, ce qui est le plus compliqué. Il a ce souci car il y a un problème d'adaptation, à l'image d'Özkacar. Le technicien et les joueurs doivent être le plus efficace possible avec des éléments différents et nouveaux."


Des problèmes de concentration


Jeune footballeur, Özkacar a donc logiquement des aspects du jeu à travailler, notamment au niveau mental comme l'indique Sacha Tavolieri. "Le gros problème chez lui, son principal point faible, c'est sa concentration. Il en manque et parfois il a des éclairs de non-lucidité qui lui font défaut, constate-t-il. C'est un vrai souci au regard de ses capacités. Il doit aussi s'affirmer entre le joueur à l'entraînement et celui lors des matches. Il a également un travail à effectuer sur sa confiance en soi, il doit s'améliorer là-dessus. Il lui faut du temps et de l'adaptation globalement. Il faut prendre son potentiel, sans lui en demander trop."

Reste à savoir si le défenseur aura la possibilité de gagner un jour sa place à l'Olympique lyonnais. Le spécialiste du football belge estime qu'il est important de se montrer patient avec le natif de Konak (Turquie). "Il est beaucoup trop tôt pour dire s'il pourra s'imposer à Lyon. Pour être honnête, je pense qu'il a des capacités et qu'il peut le faire, mais il lui faudra au minimum une saison complète avec Louvain, et peut-être une autre avec une formation d'un calibre supérieur pour pouvoir s'affirmer, prévient Sacha Tavolieri. Il a un potentiel individuel assez fou et forcément, cela retient l'attention. Selon moi, dans deux ans, cela pourrait le faire. Il a une belle relance, il est rapide, il est utile au jeu collectif et très intéressant dans ce domaine. Avec un gaillard expérimenté à ses côtés, il progresserait plus vite." A l'OL, il pourrait notamment côtoyer à son retour de prêt Jérôme Boateng, de quoi apprendre avec l'un des meilleurs axiaux de ces dernières années.

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut