OL : Bruno Guimarães s'affirme

Décisif et très important dimanche contre le PSG (1-1), Bruno Guimarães a livré une nouvelle prestation convaincante. Le milieu de terrain brésilien s'impose de plus en plus comme un élément très important de l'effectif, au point d'en devenir un leader.

S'il est un peu moins brillant sur un terrain que son compère Lucas Paquetá, Bruno Guimarães a un rôle tout aussi important pour l'Olympique lyonnais. Dimanche contre le PSG, il a livré une bataille intense à Marco Verratti et à l'entrejeu parisien. Très bon à la récupération, il a su également très bien exploiter certaines balles, à l'image de sa passe décisive pour son compatriote .

Comme beaucoup d'observateurs, Nicolas Puydebois a fortement apprécié la prestation du champion olympique 2021 contre le Paris Saint-Germain. "Il a fait un gros match, il a beaucoup couru, il a gratté des ballons. Il en a perdu aussi (8) mais à ce poste, c'est régulier avec la débauche d'énergie qu'il peut y avoir. Dimanche, il a été vraiment impressionnant, a analysé l'ancien gardien sur le plateau de "Tant qu'il y aura des Gones". On voit qu'il n'aime pas la défaite et ça se ressent dans son tempérament, son caractère, dans le discours d'après-match. On le sent meneur."

Il remplit les conditions pour être capitaine

Plus globalement, le consultant d'Olympique-et-Lyonnais se montre dithyrambique sur les performances de Guimarães depuis le début de la saison. "Il mouille le maillot, il s'investit pour le club, ne compte pas ses efforts. Il s'est bien intégré au groupe, parle bien français, ne triche pas ou peu, donc c'est important d'avoir quelqu'un comme lui sur le terrain, a-t-il détaillé. Je pense que c'est aussi bien un leader technique que dans le vestiaire, par sa manière de s'exprimer et son leadership. Il bénéficie du travail de Maxence Caqueret pour récupérer le cuir, mais il a aussi une bonne lecture du jeu dans son positionnement."

L'importance qu'il prend progressivement dans l'effectif est criante, au point qu'il pourrait éventuellement candidater pour récupérer le brassard de capitaine. "A choisir entre Léo Dubois et lui, je le donne tous les jours à ce dernier. Je n'ai rien contre le Français, mais au-delà des performances qui sont moins bonnes ou pas bonnes du tout, si on parle de charisme et de leadership... Dubois et sûrement très sympathique, un bon gars, mais on a besoin de joueurs qui tirent l'équipe vers le haut pour emmener le reste du groupe avec lui et atteindre les objectifs. Le Brésilien est plutôt quelqu'un qui va montrer l'exemple par les paroles et par les actes, a expliqué Nicolas Puydebois. Je trouve qu'aujourd'hui, Guimarães remplit toutes les conditions pour être à très court terme, je l'espère, le capitaine du club."

Guimarães a eu une altercation avec Boateng

Un autre exemple qui montre que le natif de Rio de Janeiro s'affirme de plus en plus au sein de l'OL, selon nos informations, une altercation assez sérieuse a eu lieu dans la semaine à l'entraînement entre Guimarães et Jérôme Boateng. "Cela montre son caractère, c'est plutôt intéressant. Il se frotte à un costaud, un taulier, ça va tirer tout le monde vers le haut. C'est positif, cela montre qu'on essaye de régler les choses qui ne vont pas, que l'on n'est pas satisfait de ce qui se passe. Ça veut dire aussi que le groupe progresse et apprend à se connaître, a analysé notre consultant dans l'émission Tant qu'il y aura des Gones". Boateng avait déjà eu des frictions avec Dubois (à Rennes), c'est le haut niveau, il faut avoir se dire les choses. Par contre, il ne faut pas que ça devienne un problème, que ce soit pour des intérêts personnels ou de l'égo. Ce sont des événements qui font partie de la vie d'un vestiaire. Il n'y a visiblement pas eu de rancœur ensuite entre les deux donc cela veut dire que le groupe en sort grandi." 

A 24 ans, le numéro 39 de l'Olympique lyonnais a tout de même encore des axes de progression, mais qui ne sont pas forcément sur le plan technique. "Footbalistiquement, c'est assez correct, même s'il a encore un peu de marge de progression dans la gestion des temps forts et des temps faibles. Dans sa débauche d'énergie, dans sa manière de se canaliser et dans la gestion des émotions, il pourrait être un peu moins entier et garder de la lucidité en fin de partie. C'est plus une question d'attitude et de comportement où il gagnerait à être plus sobre. S'il arrivait à faire ça, il deviendra un des tauliers de cet OL, a estimé Nicolas Puydebois. Marquer des buts, ce n'est pas son travail, son rôle, il faut plutôt qu'il récupère la balle et la donne à ceux qui savent le faire. Même si je pense qu'il a la capacité de se projeter plus vers l'avant, mais par rapport à l'équilibre défensif, je préfère qu'il reste en pointe basse et que Caqueret fasse le pressing et aille un peu plus vers la surface adverse."

Il sera déterminant pour la suite de la saison lyonnaise

Homme de base du système de Peter Bosz, Bruno Guimarães est l'un des éléments les plus réguliers sur cette première partie de saison. Touché par la situation actuelle du club, le milieu de terrain aura un rôle primordial si l'OL veut remonter au classement, peut-être avec un nouveau statut à la clé.

14 commentaires
  1. rbv - mar 11 Jan 22 à 13 h 16

    Filez lui le brassard bon dieu ! Ou Boateng. Mais arrêtons avec les Dubois, Aouar et Dembele. On marche sur la tête...

    1. Moimoi - mar 11 Jan 22 à 13 h 20

      Pas tant que l'entraîneur actuel sera en place, rbv.

      1. RBV - mar 11 Jan 22 à 13 h 38

        C'est vraiment quelque chose qui me fait tilter à propos de Peter ce choix de capitanat. Comment se tromper à ce point sur le brassard ? Ces trois joueurs sont surement les pires à qui donner le brassard. L'un est cramé au bout de 45 minutes. L'autre ne joue qu'une mi-temps tous les trois matchs. Et enfin le dernier ne sait pas faire un contrôle/passe...
        Franchement dingue de donner le brassard à des joueurs qui tirent à ce point une équipe vers le bas non ?

      2. Moimoi - mar 11 Jan 22 à 13 h 46

        Avant même d'arriver à l'OL, Peter était connu pour couler avec ses principes.
        Pour continuer dans cette image, c'est un capitaine qui maintiendrait le cap tout droit même s'il voyait que c'est la côte en face car ses instruments (ses principes en fait) lui indiquent que tout va bien et qu'il peut continuer d'aller tout droit.

        Il croit en Léo, en Moussa et en Houssem. Sans doute lui ont-ils fait bonne impression peu après son arrivée.

    2. Broglinnn - mar 11 Jan 22 à 16 h 06

      tellement vrai

  2. Darn - mar 11 Jan 22 à 13 h 18

    "entre Guimarães et Jérôme Boateng" : quelqu'un sait ce qu'il s'est passé ? Nan parce que si c'est une histoire de fesse, pour tirer le groupe vers le haut... Bref, la raison "connue", cela m'intéresse.

    1. Moimoi - mar 11 Jan 22 à 13 h 21

      Darn, des fesses peuvent tout à fait tirer vers le haut : il y a le cas du tire-fesses (téléski), et également, par exemple dans le cas de fesses dénudées, celles-ci peuvent tirer un... mat, ou un drapeau, ou chapiteau... vers le haut.

  3. Jean-Jacques 2 bouts - mar 11 Jan 22 à 13 h 47

    Je crains que nos brésiliens se soient réveillés uniquement pour Le match contre le Qatar. On verra vite s'ils retournent hiberner.

  4. Mopi do Brasil - mar 11 Jan 22 à 15 h 28

    Guimaraes et Paquetà sont les joueurs de l'OL qui ont eu le moins de repos depuis 2 ans, et de loin. Et ils se défoncent en permanence. C'est normal qu'ils aient tiré la langue en fin d'année. Et si Paquetà n'avait pas perdu autant d'énergie en 9, et vu Aouar privilégié pour jouer en 10, peut-être qu'il serait quand même parvenu à se surpasser pour tirer toute l'équipe avec lui vers le haut. S'ils sont en super forme, on peut retrouver une bonne dynamique. Mais si on veut marquer, il faudra que Aouar, Cherki et même Paquetà soient moins persos dans la surface adverse. Ok, Dembele n'est pas super technique, mais c'est quand même un bon buteur, à condition de lui faire des passes !

    1. GoNL - mar 11 Jan 22 à 16 h 18

      Je vais faire une supposition à laquelle personne ne va croire ici, mais je pense que le départ de Juni libère Guimares. Il n’arrête pas de faire des déclarations très ambitieuses sur son amour du maillot, et il prend une nouvelle dimension pendant les matchs, le meilleur exemple étant le match contre Paris.
      Son protecteur n’est plus là, ce qui doit le pousser consciemment ou non à prendre ses responsabilités.
      Cette image de figure tutélaire peut paraître ridicule, mais il est indéniable que Bruno est en train de changer. Il ne se cache plus, il tente des choses qu’il ne faisait pas avant (sa passe par-dessus la defense pour Paqueta était plutôt une signature Mendes ou Boateng)
      On est loin du OL-Nice du mois de mai où il était un de ceux qui avait le plus fouaré…

  5. pasc40 - mar 11 Jan 22 à 15 h 54

    donner le rôle de capitaine à Aouar Dubois ou Dembele, c'est une faute professionnelle de la part de l'entraîneur

    1. Doudski69 - mar 11 Jan 22 à 16 h 26

      Je suis plus si sur.. Depay a changé avec le capitanat. On peut imaginer que ça doit impacter.
      Maintenant je parle d'essayer, je n'irai pas jusqu'à dire que c'était des choix gagnants !
      Je dedouane Bosz sur ces essais là. Et il me semble que j'ai montré ne pas etre un fan dudit entraineur....

  6. Broglinnn - mar 11 Jan 22 à 16 h 16

    guimaraes a été monstrueux hier.. oui il a montré plus d'envie que d'habitude mais il a aussi montré une puissance jamais vu... il a défoncé les parisiens et gardé en plus sa qualité de passe gros boss.. et oui moi aussi j'en ferai le capitaine... il est le lien entre son pote paqueta et son camarade de guerre caqueret ( lui aussi très bon hier malgré qq pertes de balles dangereuses..)

    1. poussin - mar 11 Jan 22 à 17 h 34

      ce sont de bons milieus qui se donnent . Le meilleur milieu caqueret, guimaraes et paqueta qu'on a largement plébiscité par le passé mais qu'on n'a pas revue à OL depuis une plombe jouer ensemble. ce sont les métronome de l'équipe qui déçoivent peu souvent lorsqu'ils jouent. Cependant leurs pertes de balle mettent souvent en difficulté l'équipe et ils n'arrivent pas à corriger le tir depuis le début de saison. sinon rien à dire sur eux et leur implication . Bonne état d'esprit et dépense d’énergie même si tout n'est pas parfait , c'est la base pour le haut niveau.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut