Eric Hély (crédit O&L)

OL - Caen (1-1, 5 tab 3) : "On a tout pour être heureux pendant 2-3 jours", note Eric Hély

Quatrième finale de Coupe Gambardella pour Eric Hély et quatrième victoire pour le coach lyonnais. En partie recruté par l'OL pour son pedigree dans la compétition, l’entraîneur a réussi sa mission. Malgré le succès, Hély n’a pas manqué de pointer certaines lacunes chez ses joueurs.

Sur la 4e victoire de l’OL, sa 4e personnelle

"Je suis heureux parce que tu sentais que c’était l’objectif du club. Il y avait une attente qui était assez forte mais on avait tout le club qui était derrière nous que ce soit la direction, les staffs ou les joueurs. C’est la récompense de tout un club."

Sur les difficultés lyonnaises

"On a joué avec le frein à main. Est-ce qu’on était bien physiquement ? Je ne sais pas. Caen a montré des choses intéressantes notamment sur contre-attaque mais la déception est surtout venue du fait d’ouvrir le score et de prendre un but à dix minutes de la fin. Je pensais qu’on aurait tenu ce résultat. On n’a pas été efficace dans le pressing, quand on attaquait, on n’accompagnait pas assez nos attaques. On voulait jouer vers l’avant mais on n’était pas assez tranchant. Il y avait de la retenue et l’objectif c’était de réussir à se libérer."

Sur le repositionnement d’El Arouch

"On voyait qu’on n’arrivait pas à contrarier cette équipe caennaise donc on a choisi de changer de système de jeu et de le réaxer pour causer plus de problèmes."


Hély : "Il y a eu de la retenue dans cette finale"


Sur la performance de Patouillet

"Il y a toujours des joueurs qui se révèlent à travers cette compétition et Patouillet en fait partie. Tout au long de la compétition, il y a eu des signes positifs que j’ai déjà connus précédemment et qui m’ont fait penser qu’on pouvait aller au bout. Quand un joueur était blessé, il y en avait un autre qui revenait par miracle. Aujourd’hui (samedi), la charnière centrale était composée de deux U17 et on n’avait jamais fait ça auparavant. Ça montre la valeur des joueurs du club. Dès le début, j’avais dit que cette compétition se gagne en nombre, à 20. Il y a en a qui la commencent et d’autres qui la terminent malheureusement."

Sur les phases finales du championnat de France U19

"On peut avoir l’objectif mais on va savourer. On a tout pour être heureux pendant deux ou trois jours. On va prendre le bonheur et on va ensuite se reconcentrer parce que je pense qu’il va falloir réfléchir sur la stratégie pour être performant dans les phases finales. J’ai déjà connu ce phénomène en 2017 et je m’étais trompé sur la stratégie."

Avec Gwendal Chabas, au Stade de France.

4 commentaires
  1. Dede passion 69 - sam 7 Mai 22 à 21 h 12

    " on a joué avec le frein à main. ".....

    Tiens, tiens, on a donc bien vu la même chose !.....😉

    Dede Passion 69. sam 7 Mai 22 à 18 h 07
    OK, décevant pour le moment.
    Nos gones jouent avec le frein à main, beaucoup de pression sur eux, peut être trop ....

    Signaler
  2. Poupette38 - sam 7 Mai 22 à 21 h 36

    La charnière centrale était composée de 2 U17, ben dis donc . Mamadou Sarr n'a même pas 17 ans . Très prometteur

    Signaler
    1. Jean-Jacques 2 bouts - sam 7 Mai 22 à 23 h 39

      Oui physiquement il est impressionnant, dur de lui chiper une tête en défense, et quel abattage.

      Signaler
  3. Philippeb - sam 7 Mai 22 à 21 h 51

    Il n'a pas manqué de pointer ! Pas "de pointé"
    C'est du CM1 ça. Quand on peut remplacer par prendre on écrit er et quand on peut remplacer par pris ou prise on écrit é

    Signaler

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut