El Arouch après son but en finale de Gambardella (crédit : @OL)

OL - Caen (1-1, 5 tab 3) : "La panenka, c’est ma spéciale", avoue Mohamed El Arouch

Auteur de l’unique but lyonnais dans le temps réglementaire, Mohamed El Arouch a répondu aux attentes qui étaient placées sur lui dans cette finale de Coupe Gambardella. Le meneur de l'OL s’est même permis le luxe d’une panenka lors de la séance de tirs au but.

Il y a des joueurs sur qui la pression ne fait que glisser. Mohamed El Arouch en fait partie. A 18 ans, il a l’avenir devant lui et encore le temps pour se développer mais force est de constater que le meneur de l’OL est loin d'avoir succombé à tout le tapage médiatique qui l’entoure depuis maintenant plus d’un an. Samedi, il était attendu en finale de la Coupe Gambardella et il a répondu présent avec un but après l'heure de jeu qu’il a longtemps cru salvateur avant de voir Caen égaliser à dix minutes de la fin.

"Quand j’ai reçu le ballon de Gwendal Degorce, je savais que j’allais pour frapper et terminer cette occasion. Je n'avais envie que d’une chose c’était de marquer, nous a-t-il confié alors qu’il était en plein contrôle antidopage après la finale. J’étais frustré sur le poteau en fin de match mais il ne faut jamais baisser les bras et à la fin, ça a payé."


El Arouch : "Notre unité a permis de tenir"


Plutôt que de tirer la couverture sur son match, El Arouch préfère mettre en avant l’effort collectif pour aller décrocher le 4e trophée de l’OL dans cette compétition. Rejoignant son coach sur ce groupe bien né, le meneur lyonnais estime que "c’est notre unité sur et en dehors du terrain qui a permis tout ça et surtout de pouvoir tenir malgré les difficultés dans le match." 

Mais c’est dans les grands moments que les grands joueurs se dévoilent et Mohamed El Arouch avait coché cette finale contre Caen. Métronome du jeu lyonnais, il a apporté la cerise sur le gâteau avec une panenka au moment de s’avancer comme le premier tireur lors de la séance de tirs au but. Pas un excès de confiance de la part d’El Arouch, "juste ma spéciale, j’aime bien faire ça. C’est mon geste technique préféré et j’aime bien le faire."

Avec Gwendal Chabas, au Stade de France.

9 commentaires
  1. Juni forever OL - sam 7 Mai 22 à 21 h 56

    Félicitations les bambins !

    Signaler
  2. poussin - sam 7 Mai 22 à 23 h 24

    "je, je, je " "ma spéciale" , "grâce à notre unité" , mouaihhh . pas vu une bonnes passes vers les attaquants de sa part. beaucoup de dribbles réussis , un exploit individuel. A revoir.

    Signaler
    1. Papy Aulas - sam 7 Mai 22 à 23 h 37

      Toi, tu as tout pour devenir un pro chez nous !! Tu as tout d'un starlette lyonnais !!!
      "C'est ma spéciale", moi, je,...
      J'avais l'impression de voir Depay en moins efficace...et on va continuer à dire qu'il est bon et qu'il doit continuer comme ça...
      Toi tu es notre futur Houssem, Rayan....

      Il faut des éducateurs dans ce club !

      Signaler
  3. nickyt - dim 8 Mai 22 à 0 h 21

    Faut quand même pas abuser...Si je vous demande ce que vous avez pensé du match, vous commencerez par "je".
    C 'est une interview où on lui demande de réagir à chaud.
    On ne va pas commencer à faire des raccourcis à tout va et à cataloguer les joueurs.
    Une finale, c'est loin d'être facile donc les commentaires non constructifs, stop.
    Il faut arrêter de tomber tout le temps sur les joueurs quand ils font des déclarations.
    Ce groupe peut être fier et El Arouch également, parce qu'il a été déterminant.
    Les supporteurs sont les piliers d'un club, ils doivent lui permettre de rester solide et non de le fragiliser, qui plus est sa base, c'est-à-dire ses jeunes joueurs. Le terrain se chargera de faire le tri parmi les insupportables (pour le coup) et les méritants.
    Bravo à Mohamed, à l'équipe, à l'entraîneur et au staff!

    Signaler
    1. poussin - dim 8 Mai 22 à 8 h 44

      ce qui est inquiétant nickyt, c'est pas que el arouch soit individualiste ou égocentrique dans son interview , c'est qu'on voit chez nos équipes de jeunes exactement le même problème que chez les pro.

      Hier , on se repose sur patouillet (le gardien) comme on le fait avec lopes, les joueurs n'ont pas tenus le rythme pendant 90 minutes comme les pros qui jouent une mi-temps sur 2 , il n'y a pas de construction de jeu car on compte uniquement sur les exploits individuels pour marquer, il n'y avait même pas de travail collectif défensif ou au pressing . Il y a de la qualité et des bons joueurs mais qui jouent les uns à côté des autres et pas les uns pour les autres. Tant qu'on leur apprendra pas que cette cohésion d'équipe au plus jeune âge et que le travail sont les clefs,on ne corrigera pas nos lacunes au plus haut niveau. On dirai des mini adultes avec le même comportement starifié que leurs ainés.

      Enfin savourons ce titre et je m'arrête là sur la critique . Ils sont jeunes et je ne vais pas m'acharner car il ne le mérite pas non plus . Mais ce que j'ai vu du côté de caen était beaucoup plus interessant, mature et compatible à l'idée que je me fais du foot que ce que certains lyonnais ont proposé.

      PS= J'avais lu des beaux discours du coach en avant match sur ça et je ne l'ai pas vu sur le terrain.

      Signaler
  4. Sébastien TTP - dim 8 Mai 22 à 1 h 18

    Pour ceux qui n'ont pas vu le match :
    https://youtu.be/GoX3xPZQwb8

    Signaler
    1. JUNi DU 36 - dim 8 Mai 22 à 2 h 22

      Merci à toi pour le lien 👍 J'ai pas vu le match pour cause de fiesta 🍻

      Signaler
  5. Lyon1950 - dim 8 Mai 22 à 8 h 31

    Mohamed El Arouch, futur Rayan Cherki : un joueur de baballe perso pas capable d'évoluer au sein d'un collectif professionnel.
    Sans un bon gardien, les jeunes seraient comme les pro : l'équipe ne serait pas où elle est. Sachant que le pro sont quand même 7e, imaginez avec un gardien moyen...

    Signaler
  6. Ol 1960 - dim 8 Mai 22 à 9 h 29

    Caen…..bien supérieur dans le jeu…certes,
    Mais mais une finale cela ce gagne….bravo à L OL.
    Et saluons au passage. L exercice des tirs aux buts Lyonnais exemplaires..
    Bravo à ces jeunes et surtout bravo à Monsieur Hely…

    Signaler

Laisser un commentaire

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut