(Photo by Bertrand GUAY / AFP)

OL : et si on revenait au terrain

Si les évènements survenus en tribunes lors de Paris FC -OL ont vampirisé l'attention depuis vendredi soir, il ne faut pas oublier que l'Olympique lyonnais a disputé une première période où plusieurs enseignements sont à tirer.

Depuis vendredi soir, tous les regards sont tournés vers les évènements qui se sont déroulés dans les tribunes lors du 32e de finale de la Coupe de France entre le Paris FC (L2) et l'Olympique lyonnais. Néanmoins, si ces tristes images ont monopolisé l'attention depuis presque quarante-huit heures, il ne faut pas omettre que les Rhodaniens ont disputé les quarante-cinq premières minutes de cette partie. Une première période dans laquelle plusieurs enseignements sont à tirer.

En difficulté dans le jeu et sur le plan des résultats depuis plusieurs semaines, Peter Bosz, l'entraîneur de l'Olympique lyonnais avait décider d'aligner la meilleure équipe possible face au 4e de Ligue 2 afin d'éviter de tomber dans le piège tendu par l'équipe de Thierry Laurey.


Le 3-4-2-1, encore une fois


Apparu à Bordeaux il y a maintenant deux semaines, Peter Bosz avait renouvelé l'expérience le week-end dernier sur la pelouse de Lille (0-0). Un système qui avait permis à l'Olympique lyonnais d'être un peu plus solide dans le Nord ne concédant pas de but face aux champions de France malgré une dernière demi-heure compliquée. A Paris, le technicien néerlandais a donc décidé de poursuivre avec ce dispositif. Privé de Jérôme Boateng (malade) tandis que Jason Denayer et Sinalay Diomandé sont blessés, les solutions défensives sont limités pour l'ex-entraîneur de l'Ajax Amsterdam.

Malgré tout, cela n'a pas empêché Peter Bosz de reconduire ce dispositif dans lequel c'est Thiago Mendes qui s'est intercalé entre Damien Da Silva et Castello Lukeba. Si les automatismes sont encore à travailler avec ce 3-4-2-1 permettant notamment aux deux pistons, Emerson et Malo Gusto de profiter un peu plus des couloirs, il permet également à Lucas Paquetá de se retrouver face à jeu, sa position préférentielle. Face aux résultats moyens de son équipe en championnat, l'entraîneur de l'Olympique lyonnais semble s'appuyer sur ce dispositif afin de permettre aux siens de retrouver les hauteurs de la Ligue 1.


Moussa Dembélé a marqué


Présent dans le groupe lyonnais lors du triste match face à l'Olympique de Marseille (21 novembre), Moussa Dembélé a fait son retour sur les pelouses quelques jours après à Brøndby en Ligue Europa. Titulaire lors de cette rencontre, l'attaquant français est resté muet comme lors des cinq matches qui ont suivi cette partie au Danemark. Blessé pendant deux mois, l'ancien avant-centre du Celtic Glasgow a enfin retrouvé le chemin des filets, ce vendredi sur la pelouse du stade Charléty. Il lui aura fallu plusieurs occasions avant de trouver la faille mais sa frappe du droit aux 20 mètres n'a laissé aucune chance au portier parisien.

Un but qui va peut-être permettre à Moussa Dembélé de se relancer, lui, buteur à quatre reprises en six journées avant sa blessure mi-septembre. Alors que l'Olympique lyonnais et Peter Bosz seraient toujours intéressés par Sardar Azmoun, l'attaquant du Zénith Saint-Pétersbourg, déjà pisté l'été dernier, Moussa Dembélé, capitaine vendredi, rappelle qu'il est un joueur qui compte dans cet effectif et surtout un attaquant qui sait trouver les filets adverses.


La Coupe de France, un objectif


Largués en championnat et qualifiés pour les 8es de finale de la Ligue Europa, l'Olympique lyonnais souhaite remporter un trophée cette saison sous peine de devoir fêter une décennie sans titre dans le Rhône en 2022. Si pour la Ligue 1 les espoirs de titres se sont rapidement envolés face au manque de régularité des Rhodaniens depuis le mois d'août, remporter la C3 est un objectif avoué par l'état-major du club lyonnais. Mais il reste encore de grands noms dans cette compétition et prédire une victoire lyonnaise dans ce tournoi semble utopique. Il reste donc la Coupe de France !

Dernier grand trophée remporté par l'Olympique lyonnais en avril 2012 face à Quevilly, si l'on excepte le Trophée des Champions glané quelques mois plus tard face à Montpellier, la Coupe de France fait partie des objectifs lyonnais cette saison. En témoigne le onze de départ de Peter Bosz dans lequel l'entraîneur néerlandais a quasiment aligné son équipe type notamment dans le but avec la titularisation d'Anthony Lopes à la place de Julian Pollersbeck. Pour l'heure, l'Olympique lyonnais, qui ne sait pas encore s'il pourra participer aux 16es de finale le week-end du 2 janvier, a bien coché la Coupe de France comme un objectif majeur de sa saison.

Malgré un match arrêté à la pause, la première période face au Paris FC livre quelques enseignements à trois jours du dernier match de l'année civile face à Metz (mercredi 22 décembre, 21h). Si Peter Bosz semble poursuivre avec son 3-4-2-1, Moussa Dembélé lui a retrouvé le chemin des filets, au plus grand bonheur de son équipe à la peine offensivement depuis plusieurs semaines.

3 commentaires
  1. GoNL - dim 19 Déc 21 à 10 h 24

    Merci de parler du terrain, surtout pour ceux qui n’ont pas pu voir la première mi-temps.
    Tu oublies quand même de dire qu’on a pris un but au bout de dix minutes…
    Je pense qu’il va falloir décortiquer ce système de Bosz qui a l’air d’être beaucoup plus sophistiqué que le remplacement d’un milieu offensif par un DC:
    - il alterne 3-4-1-2 et 3-4-2-1
    - quel role pour KTE?
    Bosz ne parle que de pressing dans les conf’, alors qu’il travaille énormément tactiquement.

  2. Papoune9 - dim 19 Déc 21 à 16 h 05

    Parce qu'il se passe quelque chose sur le terrain ?

  3. Papoune9 - dim 19 Déc 21 à 16 h 09

    Et de toute manière, l'OL sera toujours coupable même à l'extérieur. On peut même parier qu'ils auront perdu ou pas enregistré les images du début des agressions du PSG ! Faut pas fâcher l'émir ! Alors que Jean Mimi, l' Equipe, la FFF, et la ligue s'en chargent ! On devrait demander à jouer en Suisse l'an prochain ?

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut