Le Parc OL à huis clos lors de la crise du Covid-19 (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

OL - Jauge dans les stades : le gouvernement va discuter pour l'indemnisation des clubs

Suite aux annonces de Jean Castex au sujet du retour des jauges dans les stades, le gouvernement va discuter de l'indemnisation des clubs. Les échanges avec les instances représentatives doivent avoir lieu dans les prochains jours.

Lundi, Jean Castex a annoncé le retour d'une jauge à 5 000 spectateurs dans les stades pour les trois prochaines semaines à compter du 3 janvier. Afin d'aider les équipes qui vont souffrir dans cette période, et notamment l'Olympique lyonnais, qui ne pourra pas faire le plein pour les réceptions du PSG et de Saint-Etienne, le gouvernement va évoquer l'indemnisation des clubs.

200M€ consacrés à l'indemnisation entre 2020 et 2021

Cela leur permettra de compenser quelque peu les pertes liées à la billetterie et à la buvette, puisque la consommation de nourriture et de boissons est proscrite. Le Premier ministre a précisé que ces discussions auraient lieu dans les prochains jours avec les organisations représentatives. Pour rappel, en 2020, 107 millions d'euros ont été consacrés à la compensation de la perte de billetterie et 100M€ en 2021.

10 commentaires
  1. pointdujour - mar 28 Déc 21 à 11 h 14

    Voilà où va l'argent de mes impôts, de la TVA, de mon brut de mon salaire, .... Pourquoi indemniser ? Ça sert à quoi ? Et tout ce gaspillage d'argent sur les vaccins, les tests pcr, ... Les pharmaciens, le pharmaceutique, les commissions de contrat des gouvernements .... Mais le mouton français va se faire piquer et va dire ouf j'ai fait mon geste citoyen ! Piqué moi !

    1. OLVictory - mar 28 Déc 21 à 11 h 34

      Il ne s'agit pas vraiment de cet argent-là qui sert à financer les aides économiques.
      C'est surtout la Banque Centrale Européenne qui finance, créant ainsi une dette qui n'en est pas vraiment une pour différentes raisons que l'on peut développer si ça intéresse quelqu'un, puisqu'il s'agit de financer des activités de spectacles sportifs.

      1. pointdujour - mar 28 Déc 21 à 11 h 44

        Encore des dettes, .... 90% des français sont endettés. Avec leurs crédits immobiliers... Le crédits rendent la vie cher

  2. JUNi DU 36 - mar 28 Déc 21 à 13 h 19

    C'est le capitalisme qui veut ça point du jour. Quand des millions de gens se retrouve endetté d'autres en profite pour en gagner sur leur dos. Plus tu es endetté plus tu paye. C'est ça ou tu te retrouve sdf à errer dans les rues 😔
    Tant que les gens pour une grande majorité d'entre eux n'auront pas compris qu'il faut arrêter de consommer à n'en plus finir, de faire n'importe quoi avec leur argent, l'endettement existera tjrs et les riches en profiteront.
    Heureusement qu'il y a de l'alternatif qui commence à s'installer de plus en plus. Le troc, des assos de recyclage d'occase etc...Des villages ecosystem commencent à se multiplier sur le territoire, surtout dans des départements où la nature a été un peu mieux préserver comme la Creuse, la Coreze, la Dordogne ou le Lot.
    Perso depuis que je pratique depuis maintenant pas mal d'années un max dans l'autosufisance je n'ai jamais eu autant d'argent. Ça me permet d'aider mes enfants pour leur projets.

    1. Le_Lyonniste - mar 28 Déc 21 à 18 h 00

      Encore des commentaires politiques hors-sujet. As-tu déjà été SDF ?

    2. XUO - mar 28 Déc 21 à 18 h 06

      Vive Pierre RABHI !!!

      1. JUNi DU 36 - mar 28 Déc 21 à 19 h 27

        Il est décédé il y a peu d'ailleurs

      2. le_yogi - mar 28 Déc 21 à 20 h 07

        Loin de moi l'idée de ternir sa mémoire, mais franchement l'idéologie Rabhi, colibri & co c'est un beau numéro de flûte qui sied comme un gant au patronat ! En gros: faites chacun le colibri dans votre coin, l'avenir de la planète est entre vos mains de petits individus, et comme ça on exonère bien les classes dirigeantes et plus besoin de se syndiquer.

        Sans revenir sur des propos assez douteux sur des sujets de société (l'homosexualité notamment), des fistons qui baignent dans de drôles de sphères idéologiques (penchant très à droite) sans qu'il ait jamais vraiment chercher à s'en détacher, le prix exorbitant de ses conférences (une sobriété heureuse, sauf au moment de passer à la caisse... !) il paraitrait en plus que ses méthodes agricoles offrent des rendements très insuffisants qui ne reposent que sur le bénévolat (mais bon là j'avoue je ne peux pas avoir d'avis ce n'est pas mon domaine d'expertise). Bon après c'était sûrement un brave homme, un amoureux de la nature qui a défendu certaines causes intéressantes, je ne dis pas. Mais l'idéologie qu'il a contribué à diffuser comporte un penchant réac très insidieux !

      3. Tongariro - mar 28 Déc 21 à 20 h 24

        @le_yogi ;

        Je suis totalement en phase avec ce que tu dis.
        Si je n'ai absolument rien contre la personne Rabhi (à la limite ses opinions sociétales sont à lui et il n'en a jamais fait une tribune politique) et que je respecte son travail et son rapport à la nature, je réprouve comme toi sa méthode politique, i.e la philosophie du colibri et ce qu'elle signifie.

        Toute sa pensée est en effet un "chacun doit faire ce qu'il peut, à son niveau" et a pour conséquence principale d'individualiser les rapports sociaux et donc de condamner toute lutte afin de changer les choses.
        C'est justement ce que les gens au pouvoir dans les hautes sphères économiques désirent et c'est la raison pour laquelle est promue l'ubérisation (et le statut d'auto entrepreneur en général) afin que le travailleur se retrouve totalement isolé au moment d'affronter le rapport de force toujours plus en faveur du Capital avec la domination de l'actionnariat financier sur le travail réel, ce dernier étant paupérisé du fait du nombre massif de chômeurs et donc du chantage à l'emploi que cela permet (pour rappel, il y a 13 chômeurs pour 1 emploi libre en France).

        Ajouté à cela, comme tu le dis, l'immense marketing qu'il a mis en place, j'ai peu de respect pour la pensée politique de Rabhi.
        C'est bien beau de parler de "sobriété heureuse" quand on a les moyens d'être blindé mais pour des millions de personnes en France (et des milliards ailleurs), la sobriété n'est pas un choix et elle n'est pas heureuse.

        Le Monde Diplomatique avait d'ailleurs fait un super taf pour décrire le système Pierre Rabhi : https://www.monde-diplomatique.fr/2018/08/MALET/58981

        Bref, je n'ai rien contre le paysan Rabhi et l'homme en général, mais concernant le versant politique, tout son travail d'individualisation des rapports entre citoyens, avec la perte de conscientisation qu'il provoque, est justement ce qui est promu par nos dirigeants, en atteste l'accélération de l'atomisation des êtres qu'a créé la pandémie.

  3. Goal13 - mar 28 Déc 21 à 14 h 10

    Par contre il faut m expliquer comment on peut valider 2000 dans une salle ou 5000 dans un stade. En sachant que le stade fait 5000 ou 80000 places la jauge est de 5000 max. Je sais pas quel génie a pondu cette règle mais je serai curieux de voir si leur meeting politique les jauges seront respectées.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut