OL : Juninho explique l'échec Sylvinho

Juninho est revenu sur le passage de Sylvinho sur le banc de l'Olympique lyonnais, mardi à l'occasion de la conférence de presse de présentation de Rudi Garcia.

Un peu plus de quatre mois après lui avoir confié le banc de l'Olympique lyonnais, Juninho a été contraint de se séparer de Sylvinho. La crise de résultats (seulement trois victoires en onze matches) a été fatale à l'entraîneur brésilien, mais aussi sa philosophie de jeu. « Ces derniers matches, on était surtout inquiet par rapport à la production de jeu, donc les buts qu’on a marqués, les derniers buts surtout, que ce soit à Brest, c’était des ballons récupérés, que ce soit à Leipzig, même si on a fait un très bon match, c’était des ballons récupérés, a souligné Juninho, mardi, lors de la conférence de presse de présentation de Rudi GarciaOn pouvait attendre un peu plus et voir si ça allait donner, si ça allait améliorer notre façon de jouer et surtout avoir des résultats. On a décidé de se séparer de Sylvinho. Ce n’est pas facile, parce que c’est moi qui l'ai choisi. Je n’ai jamais imaginé ça. Maintenant, on passe à autre chose. »

Avec Sylvinho, le directeur sportif estime que l'Olympique lyonnais a perdu un peu de son ADN. « Aujourd’hui, on n’a que neuf points en championnat, on est à un point du dernier, mais surtout, je pense qu’on a perdu les bases que Bruno (Genesio) nous a laissé l’année dernière. Donc, j’avais parlé de ça aussi. C’est-à-dire qu’on avait une équipe qui jouait vers l’avant, on avait une équipe qui avait une base technique importante. On avait une équipe qui avait la possession du ballon, presque la même que le PSG. Et surtout on avait une équipe qui était assez créative, même si on prenait pas mal de buts. »

Juninho : « Peut-être que ce n'était pas le bon moment »

S'il regrette cet échec, Juninho a tenu à en assumer les responsabilités. « J'assume mon choix. C'est moi qui ai présenté Sylvinho au président, qui lui ai donné l'opportunité de débuter sa carrière d'entraîneur. Je ne doute pas qu'il va réussir, il a la capacité. Mais peut-être que ce n'était pas le bon moment. J'ai peut-être manqué d'expérience dans mon choix, a indiqué le directeur sportif. C'est moi qui ai demandé le changement et c'est moi qui ai choisi Rudi (Garcia) parce que je pense qu'il est capable de récupérer cette discipline qui manque encore au vestiaire et nous amener à gagner des matches le plus vite possible. » Premiers éléments de réponses contre Dijon, samedi.

8 commentaires
  1. Broglinnn - mar 15 Oct 19 à 15 h 59

    Juninho a parlé plus ouvertement et plus sec que jamais depuis son retour au club.
    Il a chargé le vestiaire et les remplacents..Pour leur manque d'apport..incroyable d'avoir à le dire..Il a raison..

    Ensuite il a chargé le vestiaire pour les fuites observés en ce début de saison et c'est aussi une raison qui me pousse à vouloir le départ du staff gaulois...Génésio et consort ont longtemps étaient protégé par la presse sauf qq grandes gueules qui devaient pas croquer au gateau..pourquoi?
    Je pense que le staff a établit un deal avec la presse, contre argent ou pas j'en sais rien.mais comment avoir été couvert si longtemps sans ça.?? et qui fuiterait les informations sinon????

    Cet amateurisme me tue et je suis tout heureux de voir Juni s'y attaquer.
    Sa réplique contre Duluc a plu à JMA..pas un hasard je pense..ce dernier lache souvent des vérités qui font mal au club..et comment il le sait tous ça.??

  2. Sony07 - mar 15 Oct 19 à 16 h 06

    J'ai fait un bond quand j'ai lu que BG nous avait légué des bases.... des bases de quoi ? hé bien si c'est son analyse de la situation on n'est pas bien

    1. ol-91 - mar 15 Oct 19 à 17 h 43

      Si, si, marquer plus de buts que ceux encaissés.

    2. Juninho Pernambucano - mar 15 Oct 19 à 18 h 01

      j'aimerai en effet savoir lesquelles ?
      une défense avec des trous béants , pouvant prendre 2 buts à tout moment , aucun fond de jeu , aucune maitrise d'un match du début à la fin sauf exception , pas de collectif , que des solistes jouant pour leur pomme devant , et des pbs relationnels qui plus est entre les joueurs .
      Il appelle ça des bases ?
      C'est flippant tout ça.

  3. Dykonn69 - mar 15 Oct 19 à 16 h 11

    J'ai aimé lorsqu'il a dit que les buts marqués ne l'étaient que sur des ballons récupérés à Brest et à Leipzig. Le fond de jeu, il n'y en avait pas. Il peut charger les joueurs, les remplaçants, mais lorsque tu les fait jouer en mode ultra défensif, et attend un exploit de Memphis ou autre Dembélé, ils n'ont fait que respecter les consignes...

    Ces propos étaient valables sous l'ère Génésio lorsque certains choisissaient leurs matches, ici, c'est Sylvinho qui a clairement imposé ce côté très défensif... Le football en 2019 compte énormément sur les joueurs latéraux...
    Bref, Garcia, à l'embarras du choix en terme d'effectif pour aller prendre 3 points à Dijon!
    IMPERATIF!!

  4. tigershoga - mar 15 Oct 19 à 17 h 50

    GENESIO REVIENT !

  5. Juninho Pernambucano - mar 15 Oct 19 à 17 h 58

    Cette analyse me laisse assez pantois ..
    On fera le point à noël , je ne suis pas rassuré pour tout ce qu'il déballe .
    Ce ne serait qu'un pb de discipline selon lui ?
    En gros les joueurs étaient en dilettante avec Sylvinho ?
    Je n'y crois pas une seconde .
    Pour lui on avait la même possession de balle que le Qsg , je rêve ou bien ??

  6. s.k - mer 16 Oct 19 à 1 h 29

    J’étais l’un des premiers à vouloir qu’on change d’entraîneur dès la seconde saison car je voyais déjà certaines limites dans le coaching
    Mais vous ne pouvez pas dire que genesio n’a rien laisse encore plus maintenant avec l’expérience sylvinho c’est tout simplement puéril
    Je le répète là mi temps qu’on fait contre le PSG Lyon n’a pas fait une mi temps comme ça depuis le grand Lyon on pouvait reprocher à genesio le manque de consistance dans les matchs et les performances surtout qu'il a eut largement le temps de s’améliorer mais sans réussir c’est ça le problème de genesio mais il est révisent qu’il a amené quelque chose même si on est resté sur la fin ce qui lui a coûté sa place

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut