(Photo by Philippe DESMAZES / AFP)

OL : Karl Toko-Ekambi évoque son deuil après la mort de son père

Karl Toko-Ekambi a perdu son père en janvier dernier. L'attaquant camerounais s'est confié sur le période délicate qu'il a ensuite connu après cette douloureuse épreuve.

Après une première partie de saison convaincante, Karl Toko-Ekambi a connu des derniers mois compétition difficiles. Une situation qui peut s'expliquer par plusieurs facteurs, et notamment la mort brutale en janvier de son père dont il était très proche. "Ça n'a pas été une année facile pour moi, vraiment pas... Ça a été très éprouvant et j'ai dû m'accrocher pour aller au bout de la saison, affirme-t-il dans L'Equipe. Ça a été très brutal aussi, on ne s'y attendait pas... C'est la première fois que j'en parle. Je remercie d'ailleurs Rudi Garcia (l'ancien entraîneur) et tout le club : ils ont été super avec moi."

"En mémoire de mon père, je sais que je devais avancer"

L'attaquant raconte ses allers-retours à Paris en milieu de semaine pour être avec sa mère, son frère et sa sœur. Avec ce lourd poids de chef de famille à porter, il confie qu'il aurait pu arrêter sa carrière s'il avait été plus âgé. "On était leaders en janvier, j'étais prolifique mais je n'ai pas pu reproduire ces performances ensuite, regrette-t-il. Je partais à l'entraînement, je me disais, je vais aider le club, mais je n'arrivais pas à donner autant que je le voulais. Et je devais aller à Paris car ma mère avait besoin de moi. Mais en mémoire de mon père, je sais que je devais avancer." Egalement touché par la Covid-19 en début d'année, le Camerounais espère désormais repartir sur de meilleures bases pour cet exercice 2021-2022.

8 commentaires
  1. montcoua - sam 31 Juil 21 à 16 h 38

    KTE 👍👍👍

  2. Darn - sam 31 Juil 21 à 16 h 54

    Cela permet d'avoir un regard un peu plus nuancé sur ses performances en 2021 ; ça, plus la COVID... Je remarque qu'il cite Garcia plutôt qu'un autre, alors qu'il est parti.

    1. Moimoi - sam 31 Juil 21 à 16 h 58

      Parce que Garcia a aligné Karl malgré les soucis de celui-ci.
      Après, Léo a eu le covid, Bruno aussi et a été blessé, Tino idem, il a également perdu quelqu'un de sa famille comme Karl, Antho s'est fait pointer du doigt par la presse pendant plusieurs semaines, il n'y avait plus le public...
      On peut aller chercher beaucoup "d'explications" pour la dernière saison.

      1. Darn - sam 31 Juil 21 à 18 h 45

        Et d'ailleurs, tous ceux-ci ont eu des problèmes. J'ajouterais d'ailleurs Aouar.

      2. poussin - sam 31 Juil 21 à 20 h 49

        J aurai même dit surtout aour, le covid l à anéanti physiquement et psychologiquement.

  3. Dufduf - sam 31 Juil 21 à 21 h 54

    En fait, "évoque son deuil " suffisait pour éviter que la phrase de titre soit lourde. Sinon " sur le (sic!) période délicate qu'il a connu (re-sic! ) …"
    Je n'ai pas lu la suite.
    C'est embêtant que le style , ainsi que l'orthographe , soient approximatifs . Surtout lorsque l'on veut jouer sur la corde sensible.

  4. JUNi DU 36 - dim 1 Août 21 à 0 h 04

    Ça évitera peut être à certains de vomir sans cesse sur des joueurs qui ne mérite pas ça... enfin la bêtise est tellement tenace parfois on le voit encore pour Antho qui s'en prend tjrs pleins la tête

  5. Nenae - dim 1 Août 21 à 11 h 49

    Oui la blessure de Tino fin Janvier apres le derby a obligé a faire jouer KTE plus que de raison alors que mentalement c etait dur pour lui et qu il aurait eu besoin d un break. Merci a lui de s etre donné sans se cacher.

    cette situation KDW/KTE combiné aux erreurs inhabituelles d un Lopes déstabilisé et un arbitrage Frappart plus les dissensions Garcia/Juni nous on fait gentiment dérailler aprés le titre de Champion d Automne pour finir finalement pas si loin malgré toutes ces circonstances défavorables.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut