Lyon’s Brazilian defender Fernando Marcal kicks the ball during a friendly football match between Olympique Lyonnais (OL) and Ajax Amsterdam on July 18, 2017 at the Pierre Rajon stadium in Bourgoin-Jallieu. / AFP PHOTO / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

OL : les centres, un secteur défaillant

L'OL se rend à Metz ce dimanche (17h) à l'occasion de la 32e journée de Championnat. Une formation qui va certainement se présenter avec un bloc bas, face auquel les Lyonnais ont eu du mal cette saison. Une défaillance qui peut certainement s'expliquer par une statistique...

547. C’est le nombre de centres qu’ont tentés les joueurs lyonnais en Ligue 1 cette saison. Un faible total qui fait d’eux la pire équipe dans ce domaine et qui pourrait expliquer en partie les difficultés qu’ont rencontrées les Rhodaniens face aux équipes supposées plus faibles. En effet, face à l’OL, ces équipes se présentent avec un bloc bas, ce qui empêche les Lyonnais de développer leur jeu. A contrario, face à des formations joueuses, comme Marseille ou Monaco, ils n’ont aucun mal à jouer dans les espaces et créer des décalages. S’ils veulent continuer de prétendre à une place sur le podium et bien finir cet exercice 2017/2018, ils devront se montrer efficaces face aux « petites » équipes. Et la solution de passer par les côtés pourrait être intéressante.

Alors que des équipes comme le PSG ou l’OM ont centré 816 et 769 fois depuis le début de la saison, l’Olympique lyonnais préconise le cœur du jeu et n’a centré qu’à 547 reprises. Un secteur dans lequel les joueurs rhodaniens vont devoir faire plus, notamment pour contourner les défenses regroupées de Metz dimanche (17h), mais aussi d'Amiens, de Dijon ou encore de Troyes dans les différents matches qui s'annoncent décisifs en cette fin de saison.

5 commentaires
  1. jeepy - jeu 5 Avr 18 à 16 h 36

    Surtout que les centres effectués ne sont pas dosés, ni variés... Oú sont les centres en retrait de Reveillere ?

    1. ol-91 - jeu 5 Avr 18 à 17 h 52

      Oui, les centres en retrait sont les plus efficaces. Il ne s'agit souvent même pas de technique mais d'y penser !

      1. Juni entraineur OL - jeu 5 Avr 18 à 18 h 16

        Et de se trouver en postion de les faire !
        Ce qui est difficile cette saison avec des attaquants que ne se font que rarement des passes... ou perdent le ballon après un contrôle foireux

  2. Altheos - jeu 5 Avr 18 à 20 h 10

    Cette statistique reflète bien la problématique de l'OL : il n'y a que les latéraux qui centrent. Les ailiers rentrent systématiquement sur leur pied fort intérieur.
    Tout le monde sait que face à des équipes regroupées, il faut étirer, basculer, passer par les ailes.
    Et pourtant l'OL n'a JAMAIS de composition d'équipe pour évoluer de la sorte.
    A un moment donné, je veux bien que Génésio ne soit pas limité, mais faut pas déconner non plus...

  3. stef-69 - ven 6 Avr 18 à 8 h 06

    Moi ce qui me surprend c'est que le système reste complètement figé pendant les matchs, aucune permutation de nos attaquants, c'est pourtant la meilleure manière de déstabiliser la défense adverse.

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut