(Photo by DENIS CHARLET / AFP)

OL : les recettes liées à l'exploitation du stade sont en hausse

L'Olympique lyonnais a dévoilé le bilan financier du premier trimestre 2021-2022. Par rapport à l'exercice précédent, on peut noter un net rebond des activités liées à l’exploitation du stade.

Lundi, l'OL Groupe a publié son bilan du premier trimestre 2021-2022. Si le total du produit des activités de la holding détentrice de l'Olympique lyonnais est en recul de 23 % à 77,9M€ par rapport au précédent, celui-ci est dû aux sommes perçues avec le contrat Mediapro et à la participation au "Final 8" de la Ligue des champions.

En effet, "cela avait eu un impact favorable de 31,3 millions d’euros sur le total des produits des activités au premier trimestre 2020-2021.", précise le club dans un communiqué. Une fois ces deux éléments retranchés, les activités d'OL Groupe ont progressé de 7,6M€ (+11 %).

La recette billetterie logiquement en forte hausse

Un signe que la reprise est bien présente, les recettes de la billetterie font un bon de 530% par rapport à l'année dernière (7M€). Une conséquence directe du retour sans restriction des spectateurs dans le stade. "Avec près de 19 000 abonnés à date, la campagne d’abonnements de début de saison est satisfaisante dans le contexte de reprise", estime la société.

Les revenus tirés de l'événementiel ont grimpé de 365% (1,5M€) sur ce premier trimestre 2021-2022, ce qui est logique puisqu'ils étaient absents du précédent exercice. Les produits de la marque ont augmenté de 19% et ceux liés aux partenariats et à la publicité de 3%. 

Les revenus liés au trading baissent

En revanche, les recettes corrélées à la vente des joueurs ont reculé de 18%, de 50,5M€ à 41,3 (-9,2), sur la même période.

L'Olympique lyonnais est plutôt confiant pour la suite. "Le Groupe devrait bénéficier d’un retour progressif à un contexte normalisé favorable à la reprise de l’ensemble de ses activités", explique-t-il. L'entreprise compte atteindre son objectif d’un produit total des activités de 400 à 420M€ un an seulement plus tard que prévu, pour l’exercice 2024-2025. Cela reste toutefois soumis à la dynamique de reprise.

5 commentaires
  1. Darn - mar 9 Nov 21 à 14 h 24

    Tant que ça n'est pas soumis à la dynamique des résultats !

    1. Zens - mar 9 Nov 21 à 14 h 36

      L''OL tend à se stucturer comme un pôle Loisirs d'un point de vue financier.

      Il est évident que les Géants Américains du Loisir comme Disney sur lequel JMA base son modèle économique n'ont que faire de résultats sportifs....

      1. Darn - mar 9 Nov 21 à 15 h 34

        Finement observé !

  2. JUNi DU 36 - mar 9 Nov 21 à 14 h 52

    Un jour les joueurs feront des dédicaces aux gamins en cie de Mickey à côté de la vague de béton 🤣

  3. Juni forever OL - mar 9 Nov 21 à 15 h 35

    J'ai l'impression que la progression liée à l'exploitation du stade est inversement proportionnelle à la progression de l'équipe en terme de niveau !
    (Tonga, roi des stats et des sources, pourrait nous donner une tendance sportive depuis 2016 par exemple 🙂 😉 )

    Je ne dis pas qu'on finira par descendre en L2 mais bon, faudrait que le club sérieusement se penche sur le sportif, pourquoi cela ne fonctionne pas mieux !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut