OL : les secrets d'une infirmerie quasiment vide

Alors que c'était sa marque de fabrique depuis quelques années, il semblerait que l'OL ait réglé son problème de blessures. Bruno Genesio a révélé les changements qui ont été opérés.

Yoann Gourcuff et Clément Grenier en ont longtemps été le symbole. Pendant des années, l'OL a souffert d'une infirmerie souvent pleine qui privait l'équipe d'une certaine continuité. Cette saison, le sort semble être enfin conjuré puisque très peu de blessures sont à déplorer dans l'effectif de Bruno Genesio. Cet après-midi, le technicien a dévoilé les raisons de ce changement.

Les moyens ont été mis en place

Le moins que l'on puisse dire, c'est que le club a tout mis en oeuvre pour régler ce contraignant problème : « Il y a eu beaucoup d’amélioration dans le travail de prévention, on a beaucoup investi sur des méthodes de récupérations comme la cryothérapie », a déclaré Genesio« On insiste beaucoup sur l’entraînement invisible comme la nourriture, le sommeil… On répète les choses et ça rentre dans les têtes. C’est un ensemble de choses qui font qu’il y ait moins de blessure musculaire. Il y a un travail personnalisé de renforcement. »

Force est de constater que ces méthodes portent leur fruit, étant donné que très peu de blessures musculaires sont constatées cette année.

11 commentaires
  1. Juni entraineur OL - sam 10 Fév 18 à 11 h 21

    Chut ! Les secrets se gardent !

  2. Sony07 - sam 10 Fév 18 à 11 h 32

    Ce changement date du départ de Duvergne comme préparateur physique, je ne sais pas si c'est une coïncidence .... En tout cas les blessures musculaires à répétition qu'on a connu à cette époque n'étaient pas normales, et force est de constater que ce point négatif a été corrigé par le staff et c'est tant mieux Ce serait amusant de voir si le Réal qui nous a piqué notre préparateur physique qui n'est resté qu'un mois(j'ai oublié son nom) obtient les mêmes résultats !!

    1. OLVictory - sam 10 Fév 18 à 12 h 45

      Non pas du tout, Duverne a quitté l'OL il y a 9 ans et rien ne s'est amélioré à son départ, loin de là.
      2009 à 2011 c'est une série noire et il n'était pas là
      Il n'a rien arrangé non plus et est reparti il y a 4 ans.
      Les blessures nous laissent tranquille depuis 2 ans, à peine.
      C'est pas la bonne piste

      1. Sony07 - sam 10 Fév 18 à 12 h 57

        Merci pour ces précisions, je pensais que l'époque Duvergne était plus récente ...

    2. Le Remois lyonnais - sam 10 Fév 18 à 21 h 44

      Cela est du a l'arrivé du docteur Orhan. En tout cas les dates coïncide avec son arrivée il y'a 2 ans. Peut être est-ce cela même s'il est résponsable de la guérisson et non de la prévention

      1. fandelol - sam 10 Fév 18 à 22 h 09

        N'importe quoi, Orhant n'est plus là depuis 1 an et il est arrivé en 2008...

        La baisse du nombre de blessure coïncide surtout avec le départ de Tola Vologe pour le nouveau centre entraînement.

      2. Le Remois lyonnais - dim 11 Fév 18 à 10 h 20

        Non bah je me suis tes je voulais parler de l.ancien médecin de l'OM aui est arivé il y' 2 ans environ

  3. stylo - sam 10 Fév 18 à 12 h 27

    attention tout de même la préparation physique signifie un parfait équilibre entre condition physique et blessure.
    je trouve bien le fait d'avoir réduit les blessures, en revanche l'état de forme des joueurs laisse parfois à désirer. Il est difficile de dire si c'est de la nonchalance ou autre mais force est de constater que les déplacements sur le terrain en novembre, on ne les retrouve plus...

    1. kamelfons - sam 10 Fév 18 à 14 h 57

      tout à fait d'accord. On se blesse beaucoup moins en jouant comme des sénateurs. Regardez le real ou le barça jouer, les 3/4 du temps surtout en championnat ils sont à 2 km/h. Après il faut savoir accélérer au moment opportun.

    2. Player - sam 10 Fév 18 à 18 h 30

      Je suis d’accord.
      Moins de course, moins d’impact physique et de détermination, moins de pressing, moins d’appels qu’en début de saison.
      Il est vrai que l’on joue sur plusieurs tableaux, contrairement à Monaco, par exemple.

  4. Juninho Pernambucano - dim 11 Fév 18 à 13 h 56

    ça laisse quand même perplexe .
    Des blessures musculaires à répétitions et parfois longues et graves , et plus rien sous l'ère génésio .
    C'est un marabout en fait , j'ai compris .
    Il a des pattes de lapin qu'il a disposé un peu partout .

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut