OL : Lyon sans identité de jeu

Loin du compte en termes de résultats, l’OL est aussi à la peine dans le jeu depuis le début de la saison. Alors que le choc face à Monaco se profile (ce vendredi, 20h45), les Lyonnais vont devoir montrer autre chose pour se relancer.

Définitivement, l’OL a beaucoup changé cette saison. Alors que son effectif a été renouvelé à 70% durant le mercato, l’Olympique lyonnais développe un jeu bien différent des années précédentes. Avec un bloc bas, une domination moins nette sur son adversaire et des phases de possession trop rares ou stériles, Lyon est reparti sur de nouvelles bases depuis le début de l’exercice. Des principes de jeu inédits entre Rhône et Saône, qui ne permettent pas encore aux hommes de Bruno Genesio de répondre aux attentes. Face à Monaco, ce vendredi soir (20h45), les Lyonnais pourraient encore souffrir.

Lyon n’a plus beaucoup le ballon

Depuis quelques années maintenant, Lyon avait pris l’habitude de tenir le ballon. Dans le 4-4-2 en losange de Rémi Garde et dans celui d’Hubert Fournier, puis dans le 4-3-3 de Bruno Genesio, lors de ses six premiers mois sur le banc rhodanien, l’OL avait souvent la possession face à ses adversaires. La saison dernière encore, l’Olympique lyonnais faisait courir les autres équipes de Ligue 1 (56,7% de possession de balle en moyenne). Depuis le début de l’exercice, la donne a changé. Le club de la capitale des Gaules n’est plus autant souverain (50,1% de possession de balle en moyenne). En laissant partir Alexandre Lacazette, Corentin Tolisso, Maxime Gonalons ou Mathieu Valbuena à l’intersaison, l’OL a perdu de bons techniciens, capables de faire remonter le bloc grâce à leur excellente conservation de balle. Alors que le cuir semble brûler les pieds à certains joueurs comme Mariano Diaz, qui fait souvent les mauvais choix, les Lyonnais effectuent, aussi, beaucoup moins de passes par match, par rapport à la saison précédente (476 en 2016-2017 contre 387 en 2017-2018). Symbole de cette faillite collective : Memphis, qui part souvent dans des raids solitaires voués à l’échec. Avec Houssem Aouar, Bruno Genesio semble avoir trouvé un joueur capable de faire jouer les autres, en plus de Nabil Fekir. Encore faut-il qu'il y ait du mouvement autour, pour que les phases de possession rhodaniennes, ne soient pas stériles, comme c'est souvent le cas. En laissant le ballon à ses adversaires, l’Olympique lyonnais n’a jamais gagné depuis début août. Les Monégasques l’auront certainement ce vendredi soir. Aux Gones d’inverser la tendance.

Un bloc bas, trop peu tourné vers l’avant

Bruno Genesio avait prévenu en début de saison : l’OL allait jouer avec un bloc bas. Le technicien rhodanien n’a pas menti. En Ligue 1, depuis le début de l’exercice, les Lyonnais passent 29% du temps dans leurs 30m (contre 24% la saison dernière). Leur présence dans les 30m adverses est moins accrue (24% du temps en 2017-2018, contre 28% en 2016-2017). Avec un bloc aussi bas, l’Olympique lyonnais ne se tourne pas pour autant dans le sens du jeu. 1107 passes vers l'avant ont été effectuées en Ligue 1 par les Rhodaniens. C’est le plus faible total, parmi toutes les équipes du championnat de France. Avec un jeu stéréotypé et des joueurs sans beaucoup d’idées, Lyon est à la peine. Pour trouver la faille, l’OL frappe de loin (47% du temps contre 37% la saison dernière). Cela réussi bien à Mariano, qui a marqué la moitié de ses buts de l’extérieur de la surface. Signe que le club de la capitale des Gaules, ne peut compter que sur des exploits individuels.

Des erreurs de concentration

Depuis le début la saison, Lyon a perdu six points en Ligue 1, après avoir mené au score (dix points toutes compétition confondues). Trop souvent, l’OL se fait rejoindre au tableau d’affichage, alors que la victoire semble acquise, comme à Angers (3-3) et face à Bordeaux (3-3), contre qui les Lyonnais ont mené 3-1 avant de concéder le match nul. Malgré des faits de jeu qui ne les avantagent pas, les Rhodaniens commettent des erreurs de concentration, qui leur coûtent cher. « Perdre les pédales pendant 10-15 minutes après l’expulsion, c’est pour moi inadmissible ! On se doit d’être solide, d’être capable de ressortir les ballons et non pas s’affoler comme on l’a fait », pestait Bruno Genesio après la rencontre face au SCO. Contre Dijon, c’est grâce à des erreurs de marquage que les Bourguignons ont arraché le point du nul. « Il y a un souci au niveau du relâchement, c’est un fait. Il faut travailler là-dessus. On doit faire progresser nos jeunes joueurs, les faire gagner en maturité, tentait d’expliquer l’entraîneur lyonnais, mercredi. On le sait, dans un match de haut niveau, on paie cash les erreurs de concentration. Il ne s’agit pas d’un problème de confiance mais plus un problème de jeunesse. » C’est cependant la jeunesse qui permettra à l’Olympique lyonnais, de retrouver une identité de jeu. Houssem Aouar (19 ans), Tanguy Ndombele (20 ans) ou Ferland Mendy (22 ans), qui apparaissent actuellement au-dessus du lot avec Nabil Fekir (24 ans), semblent en mesure de redonner à l’OL de sa superbe. Bruno Genesio devra de son côté rétablir un équilibre dans le jeu, qui semble lui échapper depuis trop longtemps.

24 commentaires
  1. Alek69360 - ven 13 Oct 17 à 12 h 21

    C'est triste... mais vrai.

    1. BouBo - sam 14 Oct 17 à 18 h 42

      C'est ce site qui n'a pas d'identité. quand on lit les articles ou les commentaires, on ne sait pas si c'est un lieu Pro-OL ou Anti-OL. Identité de jeu... pff ça joue les intellos, et veut faire de la philosophie avec du foot, comme si il existait une identité de jeu pour les equipes de foot. Quelle équipe aujourd'hui a une identité (le Barça, le real, le psg et son bugdet illimité?), et pouvez vous décrire cette identité. En quoi ce serait bien d'avoir une identité de jeu. Le foot c'est plus complexe. Moi je préfère que l'OL ne soit pas prévisible, et saches s'adapter et varier sa façon d'évoluer.

      1. Gonzo - sam 14 Oct 17 à 19 h 58

        Que certains "supporters lyonnais" aillent faire un tour à Caen ou à Verone, aussi ...

      2. BouBo - sam 14 Oct 17 à 20 h 18

        Le grand Réal aussi a une idendité dans les matchs difficiles : "Faire la passe à Ronaldo!" 😉 Nan sérieux, encore des entraineurs atypiques comme Bielsa je veux bien, mais euh... Pour ce qui est de Nice, c'est quand meme pas flagrant-flagrant (Peut etre dans les grands jours, mais dans ce cas : pas + que l'OL). Par contre le Caen de Garande, j'avoues j'ai jamais regardé.

  2. janot06 - ven 13 Oct 17 à 12 h 40

    A ce sujet, voici une copie du communiqué des "Bad Gones" :

    « Depuis le début de saison, les résultats de notre équipe ne sont pas à la hauteur des espérances, ni même à la hauteur des moyens engagés afin de lui permettre de réussir. Nous nous sommes abstenus de communiquer publiquement à ce sujet jusque-là, car nous avons toujours jugé la discussion interne plus fructueuse que l’action publique. Nous n’avons par ailleurs que faire de l’opinion de tous ceux qui, loin du stade, voire loin de notre ville, souhaiteraient que nous, en tant que principal groupe de supporters de l’OL, et fort de nos 30 années d’expérience, agissions comme bon leur semble depuis le fond de leur canapé.

    (…) A quelques semaines du derby, nous jugeons la situation suffisamment problématique pour tirer la sonnette d’alarme… Ceci étant dit, nous tenons à rappeler que ce qui nous anime avant tout est une passion dévorante pour l’Olympique Lyonnais, et que quels que soient les résultats du club, notre vocation est de tout donner pour la soutenir. (…) C’est pourquoi, et jusqu’au derby, l’équipe sait pouvoir compter sur notre soutien pendant les 90 minutes d’un match. Le match face à nos voisins marquera un tournant de la saison, et chacun a pris conscience que d’ici là, l’équipe aura dû retrouver des résultats plus en adéquation avec les ambitions affichées »

    1. orangecj85 - ven 13 Oct 17 à 13 h 15

      Je ne suis pas vraiment surpris par la baisse de possession de balle, cela avait été évoqué en conférence de presse en début de saison.
      Le recrutement de Mariano Diaz s’inscrivait dans cette volonté, il n’a pas le même profil que Lacazette qui était l’avant centre idéal pour le jeu en une touche, fait de remise dans un petit périmètre avec un bloc haut sur un jeu de possession.
      l’attaquant choisit est un avant centre d’instinct qui dévore les espaces, doté d’une belle qualité athlétique comme on a pu le constater sur les quelques coups de casques qu’il a su mettre dans la surface de réparation et ses frappes en dehors des 16 mètres, ou sur ses courses avec ou sans ballon.
      il n’est clairement pas le plus fin techniquement, encore brouillon tactiquement, par contre il ne se pose pas de questions, il frappe, il tente, il se bouge, il a la grinta.
      Ce n’est pas le plus beau à voir mais je pense qu’il y a moyen d’exploiter ses qualités dans le collectif.
      Donc, le comparatif sur la saison passée est biaisé, voir d’aucun intérêt, car on essaye de relever des différences sur un choix tactique assumé en début de saison par le club et par le staff, qui imposait de fait ce changement radical.
      on peut éventuellement débattre de la pertinence de ce système, mais pas de la différence.

      1. SergioLeglise - ven 13 Oct 17 à 14 h 04

        Bien sur mais pas que Mariano. Ce choix de se projeter vite vers l'avant se voit dans le recrutement, qui de ce point de vue a été bien réalisé; de Marcelo à Marçal (et Mendy) en passant par NDombélé et Traoré, plus Depay et Fékir, ce sont tous des joueurs qui entrent dans ce plan de jeu. Sauf qu'ils jouent tous à contre emploi en gardant trop le ballon, dribblant, jouant en arrière, avec un jeu court au milieu de terrain comme si rien n'avait changé depuis l'année passée ! La faute à qui ? Maurice n'a pas fais venir les bons profils ? Les joueurs ne savent plus faire ce qu'ils faisaient avant ? Ou l'entraîneur, pour le moins, explique mal ce qu'il attends d'eux (ou ne sait pas quoi attendre de qui ?) ?

      2. janot06 - ven 13 Oct 17 à 14 h 52

        @orangecj85
        Je te rejoins entièrement dans ton propos.
        On ne peut pas comparer le style de jeu actuel - car quoi que l'on dise, il en existe un, même si on a du mal à le déchiffrer - avec celui de la saison dernière tant le profil des joueurs remplaçant ceux de l'an dernier sont différents.
        Par contre, l'absence de résultats flagrants est plus dommageable mais découle à mon avis d'un état d'esprit déficient.

  3. janot06 - ven 13 Oct 17 à 12 h 42

    Hors sujet, mais le club annonce le prêt de Martins Pereira à Bourg en Bresse:

    https://www.foot01.com/equipe/ol/ol-lyon-prete-martins-pereira-en-ligue-2,262891

    1. orangecj85 - ven 13 Oct 17 à 14 h 26

      Je ne suis pas vraiment surpris par la baisse de possession de balle, cela avait été évoqué en conférence de presse en début de saison.
      Le recrutement de Mariano Diaz s’inscrivait dans cette volonté, il n’a pas le même profil que Lacazette qui était l’attaquant de pointe idéal pour le jeu en une touche, fait de remise dans un petit périmètre avec un bloc haut sur un jeu de possession.
      l’attaquant choisit est un avant-centre d’instinct qui dévore les espaces, doté d’une belle qualité athlétique comme on a pu le constater sur les quelques coups de casques qu’il a su mettre dans la surface de réparation et ses frappes en dehors des 16 mètres, ou sur ses courses avec ou sans ballon.
      il n’est clairement pas fin techniquement, encore brouillon tactiquement, par contre il ne se pose pas de question il frappe, il tente, il se bouge, il a la grinta.
      Ce n’est pas le plus beau à voir mais je pense qu’il y a moyen d’exploiter ses qualités dans le collectif.
      Donc, le comparatif sur la saison passée est biaisé, voir d’aucun intérêt, car on essaye de relever des différences sur un choix tactique assumé en début de saison par le club et par le staff, qui imposait de fait ces changements statistiques.

    2. Douz - ven 13 Oct 17 à 14 h 40

      Je trouve ça triste.
      Genesio comptait sur Nkoulou, il a été prété,
      Genesio comptait sur Darder, il a été prété,
      Genesio comptait sur Martins Pereira, il a été prété,

      Si Genesio pouvait compter sur la communication d'Aulas ce serait pas mal à mon avis.

      1. janot06 - ven 13 Oct 17 à 15 h 01

        Nkoulou a voulu partir pour chercher du temps de jeu.
        Darder a voulu partir alors que cette saison le temps de jeu lui était promis, n'acceptant ni la concurrence ni l'aspect physique de la ligue 1.
        Martins Perreira a été prêté pour qu'il puisse trouver du temps de jeu et s'aguerrir pour le futur, ce qui n'est pas un mal en soi.
        Doit-on garder un joueur contre sa volonté ?
        Doit-on garder un jeune joueur sans le faire jouer au vu de la concurrence au risque qu'il ne progresse pas ? Le National 1, c'est tout de même mieux pour Martins que les joutes du national 3 ex-CFA.
        On voudrait que Grenier aille voir ailleurs et lui veut rester : on ne peut le mettre dehors, son contrat est béton.
        Que vient faire Aulas là-dedans ?

      2. Douz - ven 13 Oct 17 à 15 h 21

        Je ne remets pas en cause les joueurs mais le fait que Genesio annonce compter sur quelqu'un et finalement le voir partir.
        J'ai l'impression qu'il n'existe pas de communication entre Genesio et les joueurs puisqu'il annonce des choses qui à priori sont prises par dessus la jambe par les joueurs. A quoi bon annoncer que l'on compte sur quelqu'un si il disparaît quelques semaines plus tard. Autant ne rien dire sur ces joueurs et appuyer ceux qui restent et sur lesquels on compte vraiment.
        Je vois mal un directeur dire à tout le monde qu'il compte sur tel employé et le laisser partir quelques semaines plus tard.
        A moins bien sûr de manier la langue de bois.

        Quant à la "communication" d'Aulas et pas Aulas lui même, je souhaiterais qu'elle disparaisse pour laisser plus de place aux actions qui fonctionnent d'où l'espoir que Genesio compte dessus et ainsi hop. comme par magie elle disparaitrait quelques semaines plus tard (second degré).

  4. jeepy - ven 13 Oct 17 à 12 h 47

    Pas d'identité de jeu.... Bientôt beaucoup moins de spectateurs.... Il faut ouvrir les yeux ... Alerte ...

  5. Juni entraineur OL - ven 13 Oct 17 à 13 h 15

    Si on fait pas une série de 3ou 4 victoires, on sera mal

  6. Gones2wano - ven 13 Oct 17 à 14 h 41

    Le constat fait mal

  7. Lyonnais69500 - ven 13 Oct 17 à 14 h 47

    HS Christopher martins pereira est prêté à bourg peronnas sans option d'achat

    1. janot06 - ven 13 Oct 17 à 15 h 03

      Merci... lire plus haut... 😉

  8. Nuav - ven 13 Oct 17 à 15 h 02

    A nuancer sur les stats quand même : les 3 matchs où on a (beaucoup) moins de possession c'est Paris et les 2 matchs à 40 et 55 min à 10. Ca baisse drastiquement la moyenne sur 8 matchs alors que sur une saison ça se verrait moins.

  9. OL48 - ven 13 Oct 17 à 16 h 26

    En tout cas ce n'est pas le supporter de base du café du commerce qui annonce ici qu'on n'a pas d'identité de jeu.
    C'est un journaliste technicien qui étaye ses dires au moyen de statistiques.

    1. Sylvestre - ven 13 Oct 17 à 16 h 50

      Statistiques légèrement biaisées malgré tout... déjà on ne compare pas une saison entière avec 8 matchs (dont 2 à 10 la moitié du temps et le match contre le PSG où la possession en prend un coup). Sans parler de tous les autres critères qu'on pourrait relever. Se cacher derrière les stats, c'est très facile, même les politiciens le font 😉

  10. stef-69 - ven 13 Oct 17 à 17 h 53

    Si on fait abstraction des 2 match à 10 et Paris, la possession de balle est à 56,6 soit exactement la même que la saison dernière !

  11. ol-91 - ven 13 Oct 17 à 18 h 09

    Sans identité de jeu, on devrait avoir l'avantage de passer inaperçus. Malheureusement, on voit trop le jeu qu'on voudrait déployer sans y parvenir.

  12. ObjectifEurope - ven 13 Oct 17 à 18 h 26

    Et bien moi, comme je le disais à moins que la trêve m ait rendu amnésique je ne nous trouve pas si nul !
    On verá ce soir, après les italiens qui devaient nous massacrer, ce que ça va donner.
    En plus il me semble qu avant le match d Amiens il y avait un article pour dire qu on s améliorait, non ?

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut