(Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

OL : Memphis défend son mode de vie

Exubérant sur les réseaux sociaux, Memphis assure être concentré sur football malgré ses nombreuses passions transversales.

Invité du Canal Football Club, dimanche, Memphis s'est dévoilé sous ses différentes facettes. Du joueur à l'homme, le Néerlandais n'a éludé aucun sujet. Surtout, lorsqu'il a fallu défendre son mode de vie et sa propension à se mettre en scène sur les réseaux sociaux. « J’ai été critiqué pour ne pas être assez concentré sur le football. Mais je suis concentré. En dehors, du foot j’ai d’autres passions, a souligné l'attaquant lyonnais. Tout le monde a le droit de mener sa propre vie. Moi, j’aime bien passer du temps avec mes chiens, la musique. D’autres joueurs se cachent dans leur maison, ils ne peuvent pas être eux-mêmes car ils ont peur des critiques. C’est important que des personnes comme moi montrent ce qu’il est possible de faire. »

Memphis veut montrer l'exemple

A travers ses passions et sa personnalité, Memphis Depay (25 ans) se veut un exemple pour les plus jeunes. « Je ne veux pas avoir une vie de star. Ça ne me plaît pas d’être connu. Mais je le suis. Je ne peux pas cacher qui je suis. Ma génération utilise les réseaux sociaux pour dévoiler ses sentiments ou pour inspirer d’autres jeunes. Je veux être une source d’inspiration pour la jeune génération, qu’il s’agisse du football ou dans d’autres domaines comme la musique ou la mode », a expliqué l'international batave.

Sa célébration, les index pointés dans les oreilles, reflète selon lui les messages qu'il tient à faire passer. « Au début, tout le monde se disait “Qu’est-ce qu’il fait ? ”, “Pourquoi il est arrogant ?”, et maintenant on voit que de nombreux joueurs utilisent cette célébration, beaucoup d’enfants aussi. Chacun à son propre sens caché derrière cette célébration. Je veux faire passer ce message aux enfants : faites ce qu’il vous plaît, ne vous laissez pas limiter par les autres et dictez vos propres règles. » Le Néerlandais a été entendu.

13 commentaires
  1. dede74 - lun 28 Oct 19 à 13 h 31

    Je n'ai pas regardé le CFC, donc je pose la question à ceux qui ont suivi l'émission : a t-il, ne serait-ce que quelques mots, parlé en français ?
    La question de son apprentissage de la langue, lui a t-elle été posée ?

  2. Nenae - lun 28 Oct 19 à 13 h 42

    j'ai pas vu le tout debut de l'emission mais ses réponses etaient en anglais et les questions traduites en cabine - c'etait hyper penible, il répondait souvent à coté, comprenait mal, pas d'interactions...la communication avec lui c'est vraiment coton...

  3. MoiMoiOuMoi - lun 28 Oct 19 à 13 h 45

    Le français n'entre donc pas dans son "mode de vie", ni dans ses plans.

    D'façon, c'est pas maintenant qu'il va apprendre alors qu'il est probable qu'il parte l'été prochain s'il en a l'opportunité.

    1. charly fanOL - lun 28 Oct 19 à 20 h 58

      excusez ....mais laissons le gérer ses passions ; la seule chose qui ns importe,c'est qu'il ''plante''; c'est un joueur atypique : on aime ou on aime pas ! Moi j'aime ; point !!

  4. Fluije - lun 28 Oct 19 à 14 h 00

    Au sujet du francais il ne l'a pas parler mais a clairement démontré qu'il le comprenais étant donner qu'il a plusieurs fois corriger le traducteur qui lui traduisait dans l'oreille. Je pense qu'il n'a pas assez confiance pour le parler et connaissant la méchanceté gratuite en france je le comprend, on lui tomberais dessus a la moindre faute ou au moindre accent exotique. Et puis en anglais il est sur que ce qu'il veut dire sera bien dit et qu'il y aura aucun malentendu ou double sens a ses paroles.

  5. JUNi DU 36 - lun 28 Oct 19 à 16 h 48

    En même temps si c'est pour le parler comme Jardim 😂 Par contre Memphis c'est bien ce qu'il dit sur les passions, mais pour le RAP heu comment dire ? Ce serait mieux de laisser ça aux personnes qui savent vraiment rapper, disons le comme ça en toute intelligence quoi

  6. JUNi DU 36 - lun 28 Oct 19 à 16 h 53

    Perso ça me gêne pas si il ne le parle pas, ça reste une des langues les plus difficile à apprendre quand même. Si il la comprend c'est deja bien et puis ce qu'on lui demande avant tout et au prix ou il est payé c'est de marquer des buts et de bien joué, donc qu'il se concentre déjà là dessus en attendant d'aller ailleurs...

  7. Juninho Pernambucano - lun 28 Oct 19 à 19 h 40

    pour le plaisir , conférence de presse de Jacques Santini en anglais ...

    https://www.youtube.com/watch?v=HLtRttuQSOI

    1. janot06 - lun 28 Oct 19 à 20 h 01

      Formidable ! Même moi qui ai fait de l'Allemand je comprends... 😉

    2. MoiMoiOuMoi - mar 29 Oct 19 à 10 h 04

      Pas merci ! Y a aucun effort sur l'accent, c'est atroce.

  8. MoiMoiOuMoi - mar 29 Oct 19 à 10 h 06

    Giovanni Castaldi, journaliste à Yahoo :
    « Memphis est apprécié dans le vestiaire lyonnais, contrairement à ce que l’on pense c’est un garçon qui est extrêmement généreux, qui fait attention aux copains, on le voit comme ça et il a de vraies qualités humaines.
    Il a le droit d’avoir une personnalité, même si certains se moquent de lui, mais il est identifié comme étant fiable par ses coéquipiers.
    Souvent quand ça va mal, qui est là à Lyon ? Memphis. Je préfère un mec qui comme Memphis a du déchet mais qui va là quand ça fait mal plutôt qu’un Houssem Aouar qui se planque. Memphis ne se cache pas lui ».

  9. Juninho Pernambucano - mar 29 Oct 19 à 10 h 32

    C'est un joueur très attachant , ce qu'il fait en dehors du terrain c'est sa vie , tant qu'il marque des buts magnifiques comme contre Metz , c'est un plaisir de l'avoir dans notre équipe .

  10. MoiMoiOuMoi - mer 30 Oct 19 à 16 h 04

    Bertrand Latour, journaliste de La Chaîne L’Equipe, parle du capitanat de Memphis :

    "Pour Depay, ça peut être un moyen de le responsabiliser. Et par rapport à son comportement individualiste, ça peut aussi lui permettre de s’ouvrir un peu plus.
    Mais ma grosse réserve, c’est quand même sa maîtrise assez imparfaite du français, pour ne pas dire nulle ou inexistante. Pour un match de Coupe d’Europe, ça ne pose aucun souci. Mais pour pouvoir s’adresser à l’arbitre, ce sera compliqué en Ligue 1.
    Et sa manière de s’exprimer devant les autres, ce sera aussi compliqué, car tous les joueurs de Lyon ne maîtrisent pas l’anglais.
    C’est ma réserve, et ça dit quelque chose aussi de son implication, car il n’est pas arrivé hier" (en effet, ça fera bientôt 3 ans).

    Peut-être que les choses vont changer avec Rudi Garcia, puisqu'en 2017, il avait dit à propos de Hiroki Sakai "sa progression est nulle ! (rires). Mais je le dis car c'est important. Alors nul, c'est méchant mais Hiroki, tu ne parles pas bien français. Il faut que tu te bouges. C'est important pour la communication. On est obligés de lui faire des vidéos individuelles, de lui expliquer de nouveau les choses en anglais. Mon staff n'est pas fait pour ça Hiroki ! Il faut qu'il apprenne le français".

    Après tout, c'est vrai qu'en France, les clubs, le PSG mis à part, n'ont pas un staff habitué à devoir parler autre chose que le français. Nos équipes sont moins "internationales" d'un point de vue langue que dans d'autres pays, parce que la grande majorité de nos joueurs parlent français, soit parce qu'ils le sont, soit parce qu'ils viennent de pays africains où l'on parle notre langue.
    Donc dans la mesure où c'est ainsi que cela fonctionne, c'est aux quelques joueurs ne comprenant pas le français de faire les efforts pour maitriser la langue de leur pays d'accueil.

    N'oublions pas que « si fueris Romae, Romano vivito more; si fueris alibi, vivito sicut ibi » !
    Vous la connaissez sans doute mieux sous "à Rome, fais comme les romains".
    En entier : "si tu es à Rome, vis comme les Romains; si tu es ailleurs, vis comme on y vit" (citation attribuée à Ambroise de Milan en réponse à Augustin qui lui aurait demandé si le jour de repos devait se prendre le samedi comme à Milan ou le dimanche comme à Rome).

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut