OL – Mercato : Lyon, Red dingue de Nabil Fekir

Cinq ans après ses débuts en professionnel, Nabil Fekir s’apprête à quitter l’OL pour rejoindre Liverpool. Le milieu offensif laissera à l’Olympique lyonnais la trace d’un joueur élégant et décisif, définitivement entré dans l’histoire du club un soir de derby à Saint-Etienne.

Lorsqu’il est sorti du terrain, Nabil Fekir a pris tout son temps pour savourer l’instant. Le temps de retracer son aventure lyonnaise, parfois semée d’embûches, jusqu’à cet ultime match contre Nice (3-2, le 19 mai). Le milieu offensif savait déjà qu’il foulait pour la dernière fois la pelouse du Groupama Stadium, sous le maillot de l’Olympique lyonnais. L’ovation fut immense, l’accolade avec Bruno Genesio, très franche. Le sentiment du devoir accompli, l’international français laissait son club de toujours en Ligue des champions, avant de s’en aller la disputer avec le dernier finaliste. Tout juste sélectionné pour la Coupe du monde, le Lyonnais assurait pourtant ne pas savoir de quoi son avenir serait fait. Comme Jean-Michel Aulas, jeudi, le joueur de 24 ans faisait de l’intox.

En marge de la présentation d’une fresque pour la Coupe du monde féminine, le président lyonnais indiquait que le transfert de son joueur se réglerait après le Mondial russe. Au même moment, l’OL finalisait le transfert de son capitaine vers Liverpool. Ce qui était un secret de polichinelle est devenu une quasi-certitude : Nabil Fekir évoluera bien à Liverpool la saison prochaine, comme l’annoncent les médias français et anglais depuis jeudi soir. Avant de rallier Lyon où les Bleus disputeront leur dernier match de préparation, contre les Etats-Unis (samedi, 21h), le gaucher devrait passer sa visite médicale avec son nouveau club ce vendredi, avant de s’y engager pour cinq ans. L’Olympique lyonnais devrait récupérer environ 60M€ dans l’opération. Ce qui ferait du milieu offensif le plus gros transfert de l’histoire de l’OL. La trace laissée par le numéro 18 rhodanien, elle, est inestimable.

Un rendez-vous d’abord manqué

Au moment de lui rendre hommage, lorsqu’il est sorti contre Nice, les supporters lyonnais ont montré le dos de leur maillot, marqués par un geste du capitaine lyonnais qui s'est déjà inscrit dans l'histoire. La polémique retombée, le maillot brandi par Nabil Fekir juste après son deuxième but contre Saint-Etienne (5-0, le 5 novembre 2017), a permis au milieu offensif de rentrer dans la légende de l’OL. Au match retour (1-1, le 25 février), le Virage Sud du Groupama Stadium déployait un tifo représentant la célébration du gaucher au match aller. « Notre fierté, votre pire cauchemar », pouvait-on lire sous celui-ci. C’est donc de la fierté, de l’amour aussi, que va laisser Fekir à Lyon. Une histoire tumultueuse à laquelle l’international français s’est toujours accroché.

Arrivé à l’âge de 12 ans à l’Olympique lyonnais, Nabil Fekir n’est pas conservé par le club. Le milieu offensif jure alors qu’il reviendra un jour à l’OL. Un passage par le FC Vaulx-en-Velin puis l’AS Saint-Priest, et revoilà le gaucher. Rémi Garde le lance ensuite dans le grand bain, un soir de débâcle européenne à Anoeta, où Lyon s’incline lors de son barrage retour de Ligue des champions face à la Real Sociedad (0-2, le 28 août 2013). Quelques entrées en jeu plus tard et les premiers signes que l’OL compte en ses rangs un joueur pas comme les autres. Le Français d’origine algérienne explose la saison suivante. Porté par le duo Lacazette-Fekir, l’équipe alors entraînée par Hubert Fournier dispute le titre au PSG jusqu’à la 36e journée, avant de s’incliner à Caen (0-3, le 9 mai 2015). Le Lyonnais est alors devenu international français, après avoir suscité la polémique quant au choix de sa sélection.

Un dernier rendez-vous au Groupama Stadium

Auteur d’une saison 2014-2015 de haut niveau (13 buts et 12 passes décisives en Ligue 1), le feu-follet rhodanien attaque la suivante sur les mêmes bases, avant d’être stoppé net par une rupture des ligaments croisés, survenue au Portugal avec l’équipe de France (1-0, le 4 septembre 2015). Une longue rééducation, un retour, un exercice de transition, puis ces dix derniers mois, durant lesquels celui qui est devenu capitaine, a porté l’OL et régalé à nouveau (23 buts et 8 passes décisives toutes compétitions confondues). Grand artisan de la qualification en Ligue des champions, Fekir a démontré qu’il avait retrouvé sa virtuosité, son génie, mais surtout la confiance. Un but du milieu de terrain contre Bordeaux (3-3, le 19 août 2017), trois coups francs face à des gros (Monaco, Marseille, Paris), ce doublé à Saint-Etienne, et l’impression que le parcours européen de l’Olympique lyonnais aurait pu être différent avec le gaucher, qui avait raté la double confrontation face au CSKA Moscou en huitièmes de finale de la C3 (1-0, 2-3), à cause d’une arthroscopie. A Liverpool, c’est la C1 que Nabil Fekir va désormais convoiter. Avant, le futur ex-Lyonnais a une Coupe du monde à jouer et un match amical à disputer. Le Groupama Stadium n’a pas encore fini de célébrer son héros.

18 commentaires
  1. OL-38 - ven 8 Juin 18 à 9 h 48

    Sacré JMA, il n'à jamais était bon au poker. Ce Tifo de Nabil est super belle façon de lui rendre hommage. Mais bon attendons quand même car pour l'instant ce ne sont que des mots et Fékr est toujours à Lyon.

  2. Juninho Pernambucano - ven 8 Juin 18 à 10 h 08

    C'est triste de voir partir notre meilleur joueur , avec une seule saison au top , la dernière ( plus celle avec Hubert Fournier ) , ça fait un peu léger .
    Au moment ou le club retrouvait des ambitions sportives , on coupe une branche maîtresse .
    La ligue des champions , il la jouera oui , mais pas avec le maillot de l'OL .

  3. G2W is back - ven 8 Juin 18 à 10 h 11

    Merci nabil, joueur magnifique et monstrueux
    Maintenant place a l'avenir, aouar va retrouver son vrai poste et là la grance decouvra le nouveau zizou
    Les 70m de nabil plus les autre vente darder nkoulou... vont nous permettre d'améliorer lequipe de partout

  4. Matt - ven 8 Juin 18 à 10 h 27

    Maintenant il va falloir apporter des garanties au groupe, parce que perdre leur capitaine et le meilleur joueur de l'effectif peut donner des envies d'ailleurs....

  5. -bRoglin- - ven 8 Juin 18 à 11 h 00

    Nabil est un joueur extraordinaire...très curieux en positionnement et je pense que son départ va nous pénaliser sur son aspect décisif mais aidera aussi beaucoup Génésio à monter une équipe plus collective et avec du liant..
    Dans l'équipe, on a 3 égoïstes..Memphis, Mariano et Fékir...tout le monde ici lui pardonnait cet aspect de son jeu parce que le chouchou du club...Mais son départ rend envisageable l'association Memphis-Mariano. Aouar remplace Fékir en N°10 et aura bien plus d'aptitude à créer du jeu et valoriser les 2 joueurs offensifs en attaque. On perds par contre, sauf si Aouar progresse aussi rapidement sur ça, en capacité de conservation de balle sous gros pressing...et récupérer des fautes et cartons ..
    Pour ma part, si Aulas assumes ses paroles et nous recrute un patron au milieu (n°8) et en DC gauche....On aura une sublime équipe avec 3 attaquants de gros niveau (Memphis-mariano-Traoré+gouiri), un gros milieu avec Aouar-Ndombélé-Tousart+patron leader (Diop en remplacent+terrier) et une belle défense avec Marcelo, Mendy, Tête, Dubois ou Rafael....

    On aura peut être besoin de recruter des joueurs de complément, c'est eux qui peuvent avoir les profils tant appréciés du club, à savoir joueur à fort potentiel et plus value financière....Car il faudrait pour moi se débarrasser de Marçal et Diakabi, Ferri sera parti....donc 3 départs à compenser ...

    1. poubcool - ven 8 Juin 18 à 11 h 26

      T'as tout compris. Bonne analyse.

      Si maintenant Memphis ou Mariano part, c'est bien moins cool.

    2. OLVictory - ven 8 Juin 18 à 12 h 22

      Les égoïstes qui sont nos meilleurs passeurs, ça me fait bien planer.

      1. Tengen - ven 8 Juin 18 à 12 h 28

        Mais oui on croit rêver à lire ça.

  6. Valbranque - ven 8 Juin 18 à 12 h 34

    Je ne comprends pas sa préférence pour Liverpool. Si quelqu’un peut m’expliquer

    1. fandelol - ven 8 Juin 18 à 12 h 48

      Top 10 européen, c'est déjà un bon argument. Un jeu qui lui correspond très bien aussi, ce qui n'est pas le cas de tout les cadors en Europe. Et puis tous ne recherchent pas un 10 cette année, je sais pas si il aurait eu vraiment mieux comme proposition.

    2. OLVictory - ven 8 Juin 18 à 12 h 57

      Liverpool semble avoir de grosses ambitions.

      1. batistuta - ven 8 Juin 18 à 14 h 35

        Oui, tout juste finaliste de LDC, qui construit une équipe de feu, avec des joueurs de très haut niveau, un jeu tourné vers l'offensive, un entraineur TOP, certainement des salaires bien plus élevés qu'en France, une exposition maximum par ailleurs...
        Il y a de quoi faire réfléchir !

      2. OLVictory - ven 8 Juin 18 à 16 h 46

        En salaire c'est 8,4 Millions/an, plus du double de celui de l'OL

    3. Sony07 - ven 8 Juin 18 à 16 h 41

      Bruno Génésio contre Jurgen Klop.....

  7. OL-38 - ven 8 Juin 18 à 15 h 42

    Re Bonheur à tous,
    Alors Fékir à t-il passé a visite médical? Je ne comprend plus à voir les communiqués du club sur diffèrent médias. Lequel faut il prendre au sérieux?

    1. Sony07 - ven 8 Juin 18 à 16 h 43

      Tu prends le contraire de ce que dit Jean Mimi et tu seras pas loin de la vérité...

    2. Naka De Lyon - ven 8 Juin 18 à 17 h 00

      Apparemment il aurait passé sa visite a clairefontaine

  8. Naka De Lyon - ven 8 Juin 18 à 16 h 59

    Best tifo 4 ever

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut