(Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

OL : Peter Bosz devra gérer les temps de jeu

Lundi, l'Olympique lyonnais a démarré une semaine importante dans cette saison 2021-2022. En quatre jours, il affronte Brøndby (jeudi) et Saint-Etienne (dimanche). Après un mois de septembre chargé, Peter Bosz devra ménager les temps de jeu de ses joueurs.

Le calendrier infernal de l'Olympique lyonnais se poursuit. Cette semaine, il doit de nouveau disputer deux rencontres rapprochées, contre Brøndby (jeudi) et face à Saint-Etienne (dimanche). Sur le mois de septembre, l'OL aura ainsi joué 6 matches en 19 jours, sans compter le derby du 3 octobre. Un rythme dont s'est plaint plusieurs fois déjà Peter Bosz. L'entraîneur craignait notamment que les blessures n'affaiblissent son effectif.

Malheureusement, cela est arrivé et la liste des joueurs à l'infirmerie s'est allongée : Tino Kadewere, Jeff Reine-Adélaïde, Moussa Dembélé, Jason Denayer, Islam Slimani, Malo Gusto et Jérôme Boateng. Pour les deux derniers, il semble que cela soit moins grave et ils pourraient revenir à la compétition dès jeudi en Ligue Europa, ou dans les prochains jours. Cependant, cela va obliger le coach néerlandais à évoluer avec un groupe amoindri.

Pas de blessure pour les plus gros temps de jeu

Pourtant, on peut remarquer que les éléments touchés ne sont pas ceux qui jouent le plus. En effet, outre Anthony Lopes qui a disputé l'ensemble des minutes sur ce début de saison, Bruno Guimarães (668 minutes), Karl Toko-Ekambi (661), Maxence Caqueret (658), Houssem Aouar (650) et Lucas Paquetá (610) possèdent le plus gros temps de jeu, et n'ont pas été blessés pour le moment. "La gestion est très bien faite contrairement à ce qu'on pourrait croire, a admis le journaliste Thomas Lacondemine sur le plateau de "Tant qu'il y aura des Gones" lundi. Les blessures n'ont pas grand-chose à voir avec le temps passé sur la pelouse."

Depuis l'affiche face à Clermont, Bosz a très peu modifié son onze de départ, sauf pépin physique, avec notamment toujours son double-pivot Caqueret-Guimarães. Toko-Ekambi est lui aussi constamment aligné. Paquetá et Aouar tournent un peu plus, mais ont tout de même pris part aux 9 matches de cet exercice 2021-2022. "Il a trouvé un système qui fonctionne. L'intensité et les efforts réclamés par le technicien demandent une grosse débauche d'énergie. On voit que ceux qui étaient prêts tiennent le coup et jouent beaucoup", a remarqué dans TKYDG le consultant d'Olympique-et-lyonnais, Nicolas Puydebois.

Certains vont jouer gros

Ces défections et le turn-over nécessaire vont sûrement permettre à quelques éléments de bénéficier d'un peu plus de temps de jeu, peut-être en Ligue Europa, avant le choc contre l'ASSE. "Si Lyon fait tourner, par la force des choses certains joueront gros. Aouar par exemple, après sa sortie contre Lorient, aura sûrement à cœur de se montrer sous son bon visage. Il aura une vraie carte à jouer, comme Rayan Cherki s'il débute", a estimé Thomas Lacondemine, également auteur de la biographie sur Juninho.

L'Olympique lyonnais a tout de même de quoi gérer ces rencontres avec une profondeur d'effectif assez intéressante, plus particulièrement en charnière centrale avec Sinaly Diomandé, Damien Da Silva ou encore Castello Lukeba. "L'OL a essayé d'approfondir le banc pour pouvoir amener de la rotation par rapport aux trois compétitions qu'il dispute", a résumé Nicolas Puydebois. Offensivement, cela semble quand même un peu léger, avec notamment l'absence d'un véritable numéro 9, même si Toko-Ekambi peut avoir ce rôle. A Peter Bosz de mettre tout cela en musique.

8 commentaires
  1. fandelol - mer 29 Sep 21 à 13 h 08

    Bah vu les blessés la gestion est relativement simple je trouve.

    1. KevinOL - mer 29 Sep 21 à 15 h 03

      Je suis pas d'accord, quand t'as des joueurs titulaires blessés tu peux plus trop faire tourner les autres titulaires, sinon le niveau et l'expérience de l'équipe pourrait être beaucoup trop faible.
      Par exemple la pour les prochains matchs, Paqueta et Guimaraes entre autres son cramés mais étant donné qu'on a peu voir plus de remplaçants, bah il faut faire des choix fort.
      Soit on fait jouer les titulaires habituels qui risquent de se blesser ou ne pas être a 100%, soit des jeunes ou des joueurs pas en forme. Je trouve le choix compliqué.

      1. Darn - mer 29 Sep 21 à 15 h 48

        Je crois qu'il voulait dire : "on a tellement de blessés qu'on a plus vraiment de choix".

  2. Steph696969 - mer 29 Sep 21 à 17 h 15

    Je ne comprendrai jamais cette notion de ".... gérer les temps de jeu". La meilleure équipe sur le trrain et tu gères le match (lorsque tu gagnes 3-0 ou que tu maiutrise bien) alors là tu fais tourner ... mais pas avant.

    1. poussin - mer 29 Sep 21 à 18 h 01

      comment tu veux que les remplaçants gardent le rythme si ils ne jouent jamais . En faisant comme tu dis , le jour où tu fais appelle au banc pour remplacer tes blessés , tu vas avoir de sacrés déconvenues . Galtier a fait une excellente saison avec Lille en faisant tourner régulièrement mais en gardant une ossature de titulaire à chaque fois. Tu ne changes pas toute une équipe d'un coup mais par retouche de 2 ou 3 joueurs pour protéger contre les blessures de longue durée comme Dembele.

      1. Darn - mer 29 Sep 21 à 18 h 12

        Il y en a qui ne comprenne rien, même pas au foot, mais à la physiologie, la médecine, le sport en général...

  3. Lyon1986 - mer 29 Sep 21 à 17 h 24

    jusqu'à présent j'arrive pas à comprendre la piste azmoun, alors que l'OL à la possibilité d'avoir Neres . j'espère qu'on va tenter un truc pour lui en décembre.

    1. poussin - mer 29 Sep 21 à 18 h 01

      les 2 !!! toko , slimani et kadewere seront à la coupe d'afrique et si dembele est encore blessé et bien on a plus d'attaquants pour janvier.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut