Peter Bosz (Photo by JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP)

OL : "Pour moi, gagner ne suffit pas", estime Peter Bosz

Au cours d'un entretien accordé au Parisien/Aujourd'hui en France, Peter Bosz revient sur ses premiers mois à la tête de l'OL mais également sur sa philosophie de jeu.

Officialisé sur le banc de l'Olympique lyonnais le 29 mai dernier, Peter Bosz continue à imposer sa patte et sa philosophie de jeu sur son équipe. Si au classement l'OL n'est pas là où il voudrait être (seulement 10e après les neuf premières journées), le club rhodanien est agréable à regarder jouer depuis le début de la saison. Une nouvelle philosophie de jeu incarnée par son nouvel entraîneur comme il l'a indiqué dans les colonnes du Parisien/Aujourd'hui en France : "Pour moi, gagner ne suffit pas. Attention, c’est le plus important bien sûr ! Mais gagner d’une manière qui ne me plaît pas, non, je ne veux pas…", a-t-il déclaré.


 "Je veux être honnête avec mes joueurs"


Alors que son franc-parler peut parfois détonner, Peter Bosz préfère et assume ce mode de communication plutôt qu'une certaine forme d'hypocrisie vis-à-vis de ses joueurs mais également des supporteurs : "Je fais cela car les supporters ne sont pas bêtes. Quand j’étais joueur, je détestais les coachs qui disaient des choses aux médias qui n’étaient pas vraies, je ne comprenais pas, a-t-il expliqué. Je ne vais pas dire qu’un joueur a été bon alors qu’il a été mauvais. Je veux être honnête avec mes joueurs mais aussi avec les supporters".

7 commentaires
  1. Moimoi - sam 16 Oct 21 à 10 h 17

    L'équipe joue de manière plus plaisante que ces dernières saisons, il va donc falloir commencer à gagner à présent.

    A noter qu'il a également dit qu'il aurait pu être sélectionneur pour son pays :
    "La Fédération me l'a déjà demandé, mais j'avais refusé car j'étais sous contrat avec Leverkusen, c'était après Ronald Koeman et avant Frank De Boer.
    Avant Koeman, j'avais aussi été sondé mais j'étais à Dortmund.
    C'est une ambition mais à condition que je sois libre. Si ca ne dure pas trop longtemps, car à 70 ans, j'arrête d'être entraîneur ! (rires) Je l'ai promis à moi-même. Oui, le foot c'est ma vie mais il n'y a pas que ça".

  2. poussin - sam 16 Oct 21 à 12 h 50

    "Pour moi, gagner ne suffit pas. Attention, c’est le plus important bien sûr ! Mais gagner d’une manière qui ne me plaît pas, non, je ne veux pas…" quand on est en manque de point comme OL, on s'en fiche un peu de la manière . Parce que la manière dans les défaites , ça va pas durer bien longtemps coach . Je l'adore mais attention , il faut prendre les points maintenant car il nous faut une coupe d'europe en fin de saison pour ne pas casser le cycle de OL et son mercato . Si il faut encore vendre les meilleurs parce que pas d'europe , on s'en sortira jamais et on remontera jamais la pente.

  3. Juninho Pernambucano - sam 16 Oct 21 à 16 h 37

    Très ambitieux mais il ne faut pas demander la lune tout de suite.
    Commence par gagner des matchs c'est prioritaire sur le beau jeu a la baballe.
    Demande à Dédé , il en sait quelque chose sur le sujet...

  4. Aliocha57 - sam 16 Oct 21 à 17 h 31

    À mon avis, ce qu'il veut dire est que gagner en ne faisant que des bouts de matchs sans développer un réel fond de jeu ne permet pas d'atteindre les objectifs qui sont ceux d'un club comme l'OL. Ça peut passer pdt une partie + ou - longue de la saison en s'en remettant à des coups d'éclat individuels et en fonction de l'état de forme des concurrents, mais à la fin tu te retrouves éjecté du podium. Et en LDC, quand tu ne fais que défendre et contre-attaquer une demi-douzaine de fois dans un match, tu perds. Cf. le match retour à Turin et surtout la demi contre le Bayern durant le final 8, le même plafond de verre auquel on s'était heurté 10 ans plus tôt face aux Munichois sans jamais être capable d'imposer notre jeu, ne serait-ce que durant certaines phases du match.

  5. OL-91 - sam 16 Oct 21 à 18 h 50

    On peut aussi aimer perdre pour espérer faire mieux dans une belle revanche.

  6. Juninho Pernambucano - sam 16 Oct 21 à 19 h 20

    C'est un fou de foot , un passionné .
    ( sa femme ne doit pas être ravi qu'il s'investisse autant , lol )

    Arrivez-vous à dormir après un match ?

    Malheureusement non, il y a trop d’adrénaline dans le corps, je ne dors presque pas ! D’abord, je revisionne le match avec mon ordinateur. Cela dure environ 4 heures car je prends des notes pour savoir ce qu’on a bien fait, ce qu’on peut améliorer et ce que je vais dire le lendemain aux joueurs. De temps en temps, j’arrive à dormir quelques heures en fin de nuit quand même.

    1. poussin - sam 16 Oct 21 à 19 h 29

      c'est un pro qui prend à coeur les choses comme juni !! une telle attitude perfectionniste ne peut être que bénéfique pour l'équipe . Après il a un staff pour déléguer ses visionnages, le mercato , ou autres, il faut qu'il s'appuie sur eux pour se donner de l'air.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut