(Photo by Jeff PACHOUD / AFP)
Article payant

OL - PSG (1-1) : des Lyonnais plutôt frileux

Pour affronter le PSG dimanche, Peter Bosz a modifié son approche de la rencontre. L’Olympique lyonnais a évolué très bas, proche de sa surface de réparation. Une tactique qui n’a pas payé car Paris a réussi à revenir au score en fin de match (1-1). Au vu de la prestation parisienne, il y avait la possibilité de faire mieux pour les Rhodaniens.


Comme on pouvait s'y attendre, car cela arrive régulièrement avec le Paris Saint-Germain, il a eu la possession du ballon ce dimanche face à l’OL. Ce qui surprend en revanche, c’est que les coéquipiers de Marco Verratti ont véritablement confisqué le ballon à leur adversaire puisque l’Olympique lyonnais a eu la balle moins de 32% du temps. Une statistique famélique pour une équipe plutôt habituée à dicter le temps des rencontres, même si cela lui réussit très rarement cette saison. 

Surtout, les hommes de Peter Bosz ont défendu devant leur surface de réparation une grande partie du match, Moussa Dembélé se positionnant souvent dans ses trente derniers mètres. Après le choc, Peter Bosz est revenu sur cette approche tactique. “Non, je ne regrette pas notre manière de jouer. Avec les joueurs à la CAN (Slimani, Toko-Ekambi et Kadewere), ça ne nous donne pas la chance d'évoluer d'une certaine manière, donc on a joué à trois défenseurs. On voulait être très compacts et utiliser les espaces que Paris nous laissait, détaille l'entraîneur. Cela a bien fonctionné en première période, moins ensuite car on a perdu très vite le ballon, a reconnu l’entraîneur. L'état d'esprit était super. Normalement, on va chercher les équipes très haut, mais face à des joueurs rapides comme Mbappé, j'ai donc demandé aux gars de bien défendre avec cette stratégie d'un bloc bas, et je pense qu'ils ont bien appliqué les consignes.

Il vous reste 74 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut