Ada Hegerberg (Photo by Adam IHSE / TT News Agency / AFP)

OL - PSG (6-1) : un choc à sens unique

En avance de deux buts au bout de vingt minutes de jeu, l'Olympique lyonnais a ensuite profité de l'exclusion d'Ashley Lawrence à la 27e minute pour dérouler et s'imposer 6-1. Les Fenottes sont seules au sommet de la D1 féminine.

En clôture de la 8e journée du championnat de France de D1 féminine, l'Olympique lyonnais s'est facilement imposé face au Paris Saint-Germain (6-1) dans un choc qui a rapidement viré à une rencontre à sens unique. Si Melvine Malard, après une magnifique ouverture de la part de Perle Morroni, a manqué l'ouverture du score dès la 6e minute de jeu, Catarina Macario, elle n'a pas tremblé au quart d'heure de jeu, en obtenant puis transformant un penalty (1-0, 15e). Trois minutes plus tard, Selma Bacha, côté gauche, ajuste un magnifique centre dans les six mètres. Danielle van de Donk est venue couper la trajectoire pour tromper Votikova et inscrire le deuxième but de son équipe (2-0, 18e).


Les Parisiennes réduites à dix


En avance de deux buts après les vingt premières minutes de jeu, les Fenottes avaient déjà réalisé le plus dur face à une équipe parisienne secouée toute la semaine par l'affaire Hamraoui et en difficulté dans ces premières minutes de jeu. Et le calvaire allait se poursuivre pour les joueuses de la capitale. Après un rush solitaire de Melvine Malard, Ashley Lawrence commet l'irréparable en position de dernière défenseure. L'arbitre n'hésite pas et dégaine le carton rouge pour la joueuse parisienne. Menées de deux buts et réduites à dix, les joueuses de Didier Ollé-Nicolle s'avançaient vers une mission quasi-impossible désormais.


Le doublé pour Ada Hegerberg


Au retour des vestiaires, les Fenottes sont reparties sur le même rythme. Melvine Malard à la réception d'un corner de Selma Bacha (3-0, 53e) puis Damaris Egurrola, également sur corner (4-0, 59e) sont venues aggraver la marque. Si Amanda Ilestedt a réduit, anecdotiquement la marque à un quart d'heure du coup de sifflet final (4-1, 75e), c'est Ada Hegerberg qui a fait chavirer les 13497 supporteurs présents au stade ce dimanche. D'une frappe du pied gauche (5-1, 79e), puis de la tête (6-1, 82e), l'attaquante norvégienne a parachevé le large succès lyonnais.

Huitième victoire en huit matches de championnat pour les Fenottes qui prennent seules la tête de la D1  et concluent en beauté une semaine parfaite, quatre jours après le succès en Ligue des champions face au Bayern Munich.


Les tops et les flops


Les tops 

Catarina Macario : Buteuse sur penalty, après l’avoir obtenu, pour l’ouverture du score mais également passeuse décisive à l’heure de jeu pour le but d’Egurrola, l’Américaine a réalisé un match plein, guidant son équipe sur la voie du succès.

Melvine Malard : Elle a raté un face à face dès le début de match. Mais son activité a été importante sur le front de l’attaque lyonnaise. L’internationale française provoque l’exclusion de Lawrence à la demi-heure de jeu avant d’inscrire le troisième but de son équipe, quelques minutes après le retour des vestiaires. Elle aurait pu inscrire un doublé à la 63e mais Votikova a repoussé sa tentative.

Selma Bacha : Absente face au Bayern Munich en milieu de semaine mais de retour à l’entraînement de veille de match, samedi, l’internationale française, titulaire, a réalisé un match plein, délivrant notamment deux passes décisives dans cette partie, une pour Danielle van de Donk et une pour Melvine Malard.

26 commentaires
  1. Juni forever OL - dim 14 Nov 21 à 23 h 01

    Il me semble que chez les filles, c'est le goal average particulier qui prime en fin de saison en cas d'égalité 🤔
    Si c'est le cas, le titre est presque dans la poche ce soir ...

    1. OL-91 - dim 14 Nov 21 à 23 h 12

      Sans doute. Mais j'espère que ce ne sera pas l'europhorie permanente. Elles peuvent perdre des points contre des clubs de milieu de tableau.

      1. Janot-06 - dim 14 Nov 21 à 23 h 15

        Sonia saura les maintenir en éveil et concentrées sur les autres rencontres.

    2. Janot-06 - dim 14 Nov 21 à 23 h 13

      Exact, tu as tout à fait raison : en cas d'égalité de points, c'est le goal aeverage particulier qui départagera les équipes.
      Il me semble difficile de voir le PSG nous infliger un 5-0 au retour.

      Pour revenir à ce match, il faut saluer la performance des fenottes qui ne doivent rien à personne, en tout cas pas à l'affaire Dialo/Hamraoui pour l'avoir ainsi emporté.
      Autre grande joie, celle d'avoir salué le retour en tant que buteuse de notre Ada qui a planté un doublé.
      Je suis vraiment très content pour elle, qui a accueilli ce premier but par des larmes de joie, elle qui l'a tant attendu et qui a eu tant de doutes pendant cette longue absence.

    3. Le Bon - dim 14 Nov 21 à 23 h 13

      Un championnat c'est très long, avec en plus la ligue des championnes, la coupe de France et les sélections des internationales, les blessures...
      Tant que ce n'est pas terminé, ce n'est pas gagné !
      Du travail, toujours du travail...

      1. Janot-06 - dim 14 Nov 21 à 23 h 16

        Oui, certes mais ce sera aussi le cas de nos rivales parisiennes avec un doute dans leur esprit après cette humiliation.

  2. dede74 - dim 14 Nov 21 à 23 h 11

    Quel match ! un régal et, quelle punition pour le PSG, qui n'avait pas encaissé un seul but depuis le début de la saison, toutes compétitions confondues, le coffre-fort parisien à sauté !
    Nos Fenottes étaient un rouleau compresseur ce soir, elles peuvent faire la fête et, le préz est heureux ce soir.
    BRAVO !

  3. Moimoi - dim 14 Nov 21 à 23 h 11

    Je regrette de ne pas avoir pu voir ce match... En tout cas, ça fait plaisir de revoir les filles à la place qui appartient à l'OL !

  4. Le Bon - dim 14 Nov 21 à 23 h 12

    Un championnat c'est très long, avec en plus la ligue des championnes, la coupe de France et les sélections des internationales, les blessures...
    Tant que ce n'est pas terminé, ce n'est pas gagné !
    Du travail, toujours du travail...

  5. OL-91 - dim 14 Nov 21 à 23 h 14

    Un match bien mené où Lyon était à la place de Rennes et Paris à la place de Lyon !

  6. Dede passion 69 - lun 15 Nov 21 à 0 h 24

    Je le remets là, car dans l'excitation , je me suis planté !.......

    Je rentre !

    Quel pied, et quelle ambiance tribune Est, à coté des bag gones et de Lyon 1950 !!!!
    Quel régalade, mais je vais manger un morceau ,puis passer cette fois, une bonne nuit.

    Les dimanches se suivent ,et ne se ressemblent pas !😉

    On est rarement déçu avec nos filles !1👍 👏👏

  7. JUNi DU 36 - lun 15 Nov 21 à 0 h 41

    Paris FC n'est qu'à 3 pts du PSG, la deuxième place est loin d'être assuré, avec une telle période de doute le PSG peut très bien perdre d'autres matchs...
    Bravo à Ada 👏👏

  8. XUO - lun 15 Nov 21 à 5 h 20

    ONZE MONDIAL : " OL – PSG (féminines) : les Feunottes déroulent, polémique arbitrale en vue ? "

    De vrais Parigots !!!

    1. JUNi DU 36 - lun 15 Nov 21 à 10 h 01

      Ah non Xuo car les "vrais parigots" s'en foutent totalement du PSG et même du foot en général. La culture artistique, le tourisme ou la fiesta par exemple passent bien avant le foot. 🍻😉

  9. dede74 - lun 15 Nov 21 à 8 h 38

    Le C/C d'un posteur, qui reflète bien les choses :
    "Si on écoute le PSG , cette défaite est la faute des instances , pour le non report du match , de l'arbitre pour l'expulsion qui ne fait qu'appliquer la règle ( dernière défenseuse ) et les Lyonnaises n'y sont donc pour rien ! l'an dernier , alors que toute l'équipe Lyonnaise sort d'un arrêt covid , le PSG gagne le titre grâce au match nul obtenu contre ces Lyonnaises hors de forme , sans que ses encadrants trouvent de problème !

    Ils ont du mal dormir à paris et, c'est tant-mieux, non mais, ils ont la mémoire courte !

    Personnellement, je suis heureux d'avoir vu ce match et, surtout, notre Ada, double buteuse.
    Sonia avait bien préparé ce match et les joueuses, bien écouté et suivi les consignes... pendant 93 mn, dans relâchement ! ce sera un match référence et, en janvier, nous allons récupérer les intérimaires américaines.
    Au fait, je n'ai pas vu le résultat de leur match !!
    Zut, battues 🙁 pas de finale !

    La dernière saison, les parisiennes ne se sont pas "attendries" sur notre sort covid, trop contentes d'en profiter alors, leur coach range son mouchoir et fait en sorte de remonter tes troupes, au lieu de pleurer.

    https://www.leparisien.fr/sports/football/psg/lyon-psg-6-1-les-lyonnaises-sans-pitie-pour-des-parisiennes-deboussolees-14-11-2021-4NZNEAKSBVATRJSXCP2KDCZGVA.php

    1. Janot-06 - lun 15 Nov 21 à 9 h 33

      Entièrement d'accord avec toi, je pensais la même chose et j'étais sur le point de rappeler l'épisode Covid de la dernière saison qui avait affaibli nos Fenottes quand je t'ai lu. Mais nous, au moins, on avait fait match nul...

      C'est incroyable comme la mémoire des parisiens est sélective pour justifier l'indéfendable. Des mauvais perdants, c'est tout.

    2. Altheos - lun 15 Nov 21 à 10 h 06

      Merci pour ton post, mais la règle "dernier défenseur" n'existe pas.
      C'est annihilation d'une action nette de but.
      Le fait que le joueur ou la joueuse soit le dernier bastion n'est qu'un élément de la prise de décision arbitrale.

      1. dede74 - lun 15 Nov 21 à 10 h 19

        Pour une fois où, enfin, nous avons eu droit à un arbitrage neutre, tout s'est bien passé ! supposons que les instances aient décidé de mettre une arbitre française, aurait-elle sifflé la faute et mis un carton ? de quelle couleur ? je me le demande car, faute il y a mais, aurait-elle été jugée intentionnelle ? l'action de but, jugée comme telle ?
        Bien content que nous n'ayons pas eu à en débattre 😆

  10. Megame - lun 15 Nov 21 à 10 h 26

    Très content d'avoir vu le match.
    Mais sans rien enlever à Macario, Bacha et Malard, je trouve assez incroyable -et injuste- de ne pas lire un mot sur l'incroyable abattage et la gnaque de Carpenter, qui a harcelé les parisiennes pendant tout le match avec un pressing de dingue, et qui se pique encore des sprints de 40m après 80 minutes d'un match intense qui est pourtant plié depuis une heure!

    Et mention spéciale à la magnifique émotion d'Ada, et de ses coéquipières (moment fort avec Wendie!), et sa rage à montrer l'écusson de l'OL aux tribunes...

    Un grand match.

    1. Janot-06 - lun 15 Nov 21 à 10 h 45

      Tu as raison de souligner le grand match de Carpenter.
      Quel abattage et quelle débauche d'énergie chez cette jeune joueuse. J'étais inquiet du départ de Lucy Bronze, considérant que l'on perdait un pilier de notre équipe, tant sur le plan défensif qu'offensif mais Ellie est en passe de la faire oublier.

    2. Dede passion 69 - lun 15 Nov 21 à 13 h 07

      Grosse émotion également dans la tribune, lors de son 1er but !.

      Un de ces moments forts qui reste gravé dans la mémoire de ceux qui l'ont vécu .
      Comme celui du 1er but d'Alex lors de l'inauguration du Groupama .

      C'est aussi pour ça qu'on aime le foot ......

  11. GoNL - lun 15 Nov 21 à 10 h 30

    Quel talent et quel leadership chez Ada et ses co-équipières: j’ai adoré de voir comment à 4-0 elles ont continué à jouer..
    C’est quand même fou d’observer toutes ces lacunes observées chez les hommes, et de voir un tel exemple de motivation, solidarité, … , chez les filles!!! Elles m’ont beaucoup plus impressionné que les passements de jambe de Cherki contre les espoirs arméniens (qui me plaisent aussi)
    Il y a de l’or à l’OL, il serait temps que la machine se remette complètement en route

  12. Dragon2332 - lun 15 Nov 21 à 10 h 53

    Juste un point à rajouter sur le match d'hier soir :

    la gardienne Endler est, pour moi, passée à côté de son match

    Un premier arrêt raté qui a failli coûter un but et un but encaissé sur le seul tir cadré parce qu'elle refuse de sortir de son but sur le corner

    1. dede74 - lun 15 Nov 21 à 11 h 16

      D'accord avec toi pour le premier raté mais, sur le but, elle a un mur devant elle qui gêne sa sortie, qui, du coup, est ratée mais, il est vrai qu'elle ne m'a pas parue "sereine" pendant le match.

      1. Janot-06 - lun 15 Nov 21 à 11 h 37

        Peut-être le fait d'évoluer devant son ancienne équipe et partenaires ?
        Bouhaddi aurait-elle fait mieux qu'elle sur le but ? Pas sûr.

  13. dede74 - lun 15 Nov 21 à 13 h 28

    Les Prez était heureux hier soir :
    "C’est plus que le bonheur. Il y a une forme de sérénité ce soir. On a vu tous les principes de jeu de Sonia Bompastor et cette force collective. C’était une grande soirée pour le foot féminin avec des buts, de l’intensité, une énergie incroyable. Pour Ada Hegerberg, c’est aussi un aboutissement. On a tous douté, elle aussi, mais elle s’est mise à travailler, au-delà de ce qu’elle pouvait endurer. On a été ébahis par ce qu’elle a fait. Tout le monde cherchait à ce qu’elle marque. C’est une soirée fantastique pour l’institution, pour les joueuses et pour Sonia qui avait repris l’équipe dans un moment difficile. Il y a un juste retour des choses. Je suis très heureux pour elle."

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut