Un des bus de supporters de l'OL brûlé à Fresnes
Un des bus de supporters de l’OL brûlé à Fresnes (Photo by Pierre BEAUVILLAIN / AFP)

OL - PSG : le foot encore une fois pris en otage

Depuis samedi et la finale de la Coupe de France, l’actualité de l’OL tourne malheureusement autour des différents incidents qui ont éclaté dans le nord de la France et à Décines. Plus que le club lyonnais, c’est une nouvelle fois le football qui se retrouve à la merci d’une minorité.

JT de 20h de TF1, France Télévision et j’en passe. Depuis quatre jours, l’OL est au cœur de l’actualité des journaux télévisés et ce n’est malheureusement pas pour parler d’une victoire en finale de Coupe de France ou même de cette défaite concédée samedi face au PSG à Lille. Non, cette dernière semble déjà à des années lumières, supplantée par le triste spectacle offert en dehors de la pelouse. De cette 107e édition de la Coupe de France, il ne restera certainement que les images de chaos au péage de Fresnes qui ont fait le tour des réseaux sociaux et télévision depuis samedi ou de cet acte de violence et racisme qui s’est produit dans le même temps à Décines. Bien malgré lui, l’OL est une nouvelle fois au cœur de ces incidents qui ne vont en rien arranger son image déjà fortement écornée ces dernières années et derniers mois avec notamment le groupuscule Mezzia Lyon.

Depuis trois jours, au sein du club, ce n’est pas l’état d’urgence, mais presque, avec deux dossiers bien différents à gérer. L’un où les supporters lyonnais sont très sûrement tombés dans un guet-apens et un autre où un individu a été coupable d’actes racistes au sein même de l’enceinte de l’OL. S’il a été appréhendé depuis, l’OL doit de nouveau gérer ces dossiers de crise qui sont sans fin. Le problème n’est pas d’aujourd'hui, mais malgré certaines initiatives prises du temps de Jean-Michel Aulas, le fardeau n’a jamais cessé d’être présent dans les tribunes lyonnaises. Est-ce faire la technique de l’autruche ? Quoi qu’il en soit, la nouvelle direction est attendue au tournant sur cette question du racisme en tribunes. Elle en est consciente et s’est mise au pied d’œuvre depuis la diffusion de cette vidéo dans laquelle l’on voit deux jeunes supportrices prises à partie par un courageux individu, très certainement pas au fait d’être filmé en plein direct.

L’OL s’est associé à l’une des plaignantes pour se constituer partie civile, mais malheureusement, cette position ne sera qu’une goutte d’eau. Cela ne veut pas dire que rien ne fera avancer la question du racisme et des violences. Mais, même si cela reste une minorité sur tout un peuple, elle est bien trop bruyante. Il faudrait prendre le taureau par les cornes, mais là encore, à force de voir toutes les parties se refiler la patate chaude et ne pas assumer leurs erreurs respectives… "Ça fait malheureusement partie de notre société. La société est de plus en plus violente, la société se renferme de plus en plus sur elle-même et après, ce sont les extrêmes qui en profitent", a noté Nicolas Puydebois sur le plateau de "Tant qu’il y aura des Gones" lundi.

N’est pas sociologue qui le veut, mais le problème des violences dans le foot français prend de plus en plus le pas dans les évènements, surtout des clubs. Ce qu’il s’est passé sur l’autoroute entre bus parisiens et lyonnais ne relève en rien d’une volonté d’aller faire la fête pour son équipe, pour son blason. Voir des femmes enceintes, des enfants être pris à partie par des individus qui n’ont qu’une envie, celle d’en découdre, n’est pas la représentation de ce qu’on se fait d’un match de foot. Malheureusement, c’est le chemin pris depuis toutes ces années, que ce soit à l’OL ou dans l’Hexagone. Présent dans son véhicule personnel, Lucas (prénom modifié) a juste eu le temps de franchir les barrières du péage de Fresnes avant que l’autoroute ne soit bloquée dans les deux sens.

Avec sa sœur et son beau-frère, ils ont pu voir le cortège de supporters du PSG se diriger vers celui des Lyonnais, armes à poing. "On a eu l’impression d’être dans un film d’apocalypse avec une marrée humaine prêtre à en découdre. Avec notre immatriculation 69, on n’était pas serein, mais dans ce chaos, on a eu la chance, si on peut dire ça, qu’ils soient trop concentrés sur les bus et pas les voitures". Ils ont pu rejoindre Lille et assister à la finale dans sa totalité, mais trois jours après, Lucas était "encore choqué" d’avoir pu vivre une telle scène en vrai. Et encore, comme il le dit, il n’a pas vu tout le défouloir de violence qui a suivi.

Une fois de plus, la bêtise de certains individus a pris en otage ce sentiment de fête qui régnait à Lille pendant toute la journée de samedi. Car, malgré quelques huées et nom d’oiseaux entre supporters de l’OL et du PSG, la cité nordiste était devenue un petit Lyon pour quelques heures. Et c’est avant tout de cette image dont on veut se rappeler, même si traiter le fond du problème est une réelle nécessité. Parce que comme l’a dit notre consultant, "il y en a marre que comme toujours, les minorités extrêmes prennent le dessus et le devant de la scène."

66 commentaires
  1. Avatar
    Cicinho2 - mer 29 Mai 24 à 8 h 38

    Je n’ai pas l’impression qu’attendre une action des clubs permette de régler le problème !
    S’il y a un incident dans un théâtre, on va demander au personnel du théâtre d’intervenir et de prononcer des interdictions de théâtre ?
    C’est pas avec des préfets parlant d’épaisseur de vitre de car que les choses vont être réglées, mais avec de vraies décisions de justice, avec des amendes très salées, et pas du sursis, une interdiction de stade ou autre bêtise de ce genre

    Signaler
    1. Altheos
      Altheos - mer 29 Mai 24 à 9 h 20

      Il faut faire les deux.
      On a un exemple en France avec le PSG et son plan Leproux.
      Tolérance zéro de la part des autorités ET du club.
      S'il faut dissoudre les BG pour éradiquer les fafs du virage nord, faisons le.
      Je préfère un stade qui sonne creux.
      Et il faut aussi bien évidemment que les pouvoirs publics soient beaucoup plus dissuasifs et stricts.

      Signaler
      1. Juni38
        Juni38 - mer 29 Mai 24 à 9 h 30

        hello , tu sembles faire une fixation sur les BG .
        Qu'ont ils à voir avec les différents évènements récents ?

      2. OLVictory
        OLVictory - mer 29 Mai 24 à 9 h 50

        Toujours pareil, faute de savoir éliminer une dizaine de mecs qui posent des problèmes, on voudrait que 6000 supporters soient interdits de stade. La solution de faiblesse.

      3. Avatar
        brad - mer 29 Mai 24 à 10 h 03

        Pourquoi les BG ? qui est venu armés au devant des lyonnais supporters? En mettant avec eux des femmes et enfants étaient ils dans l'action d'en découdre ? Cette rencontre de bus sur un même péage fallait la faire, les parisiens venus avec certains outils n'ont-ils pas prémédités une défaillance dans le dispositif des pouvoirs publics ....Les bus emmenant les supporters lyonnais avec deux heures de retard ça n'interpelle personne ? A souhaiter que l'enquête détermine le pourquoi de ce retard (maintenance-circulation-retard du personnel etc...). Le problème en France c'est l'omerta de nôtre police, ils étaient sur place parmi eux des blessés et pas une parole sur l'incident, les journalistes ne savent pas les interroger même à l'hopital, ils ne sont pas tous dans le coma.

      4. Docteur Traboule
        Docteur Traboule - mer 29 Mai 24 à 10 h 11

        Le plan Leproux visait à exterminer les supporters nationalistes au profit de la racaille d'Auteuil (qui a un mort sur la conscience) pas à éradiquer la violence.
        Le prétexte, comme en Angleterre, est de refaire du foot un spectacle familial. Vu le prix des places, c'est du footage de gueule.

      5. Toutchanger
        Toutchanger - mer 29 Mai 24 à 10 h 16

        Salut Doc Traboule,

        Ce n'est pas exactement ça.
        Le plan Leproux a fait un grand ménage et sans aucun tri dans les 2 virages.
        C'est avec le retour du Qatar que Auteuil est redevenu un PMU géant...
        Auteuil ne vaut pas mieux que Boulogne.
        Boulogne il y avait un gros noyau d'énervés mais la tribune était bien moins gangrenée que ne peut l'être Auteuil.

      6. JUNi DU 36
        JUNi DU 36 - mer 29 Mai 24 à 10 h 17

        OL-Victory salut
        Je peux t'assurer qu'ils ne sont pas qu'une dizaine, on peut parler de plusieurs dizaine voir même une bonne centaine, et sans compter les soutiens...
        Il y a quelques années oui ils étaient moins nombreux mais le manque de décisions radicales de l'ancienne direction a fait que d'autres identitaires on pu s'incruster en toute tranquillité.

      7. Toutchanger
        Toutchanger - mer 29 Mai 24 à 10 h 17

        De toute façon tant que la justice ne prendra pas ce problème au sérieux, tant qu'on ne pourra pas interdire de stade à vie et que la justice naura pas les moyens de s'encombrer d'autant de dossiers la situation restera inchangée.
        On continuera de punir tout un stade ou toute une tribune pour 3 ou 4 conn*rds... Parfois des dizaines ou centaines mais qui restent fort heureusement largement minoritaires.

      8. OLVictory
        OLVictory - mer 29 Mai 24 à 10 h 22

        Salut JD, je n'ai jamais vu une centaine de ces mecs manifester leurs opinions au stade, c'est toujours un ou deux. Alors une centaine plutôt qu'une dizaine, pourquoi pas, mais on reste en ordre de grandeur dans les pouièmes de pourcentage de spectateurs. 0,0005 % ou 0,005 %, ça ne change pas la donne

      9. JUNi DU 36
        JUNi DU 36 - mer 29 Mai 24 à 10 h 45

        Brad salut. Déjà il serait bon pour l'avenir de prévoir des bus uniquement pour les familles et les supporters normaux, inadmissible que ces gens ce soient retrouvés avec des ultras. Je comprend pas les responsables savent pourtant que ce sont des matchs à risque et que la moindre faille c'est une porte ouverte à la violence...
        On aura encore vu une fois de plus que les leçons tel que celui du bus caillaissé à côté du stade marseillais et des saluts nazis dans son enceinte n'aura pas été retenu.

        Ça va déplaire à quelques bisounours ici mais le problème reste politique avant tout.
        Rien que la politique de délocalisation des casernes des gendarmeries ou de petits commissariats qui a été mis en place par ce gouvernement est un gros problème. Dans certains endroits maintenant quand il y a besoin de renforts immédiatement ça peut prendre 20 à 30 minutes pour intervenir sur un lieu ou il se passe quelque chose.

      10. JUNi DU 36
        JUNi DU 36 - mer 29 Mai 24 à 10 h 55

        Oui bien sur ils ne se manifeste pas tous en même temps, c'est stratégique, et ils savent qu'il y a des caméras braqué un peu partout, c'est moins risqué de se manifester en groupe très restreint.Tu verra dans quelques temps ce sera encore 2 ou 3 autres qui se mettront en évidence. Les identitaires de la mezza et quelques groupuscules d'extrême droite à force de se retrouver devant les tribunaux pour des violences agissent un peu plus prudemment depuis 2 ou 3 ans.

      11. OLVictory
        OLVictory - mer 29 Mai 24 à 10 h 59

        Ouais, ils n'ont pas de cerveau mais ils sont malins !
        Pas comme les crétins qui disaient en face à face aux policiers "suicidez-vous", eux ramassent depuis des années mais n'ont toujours pas compris pourquoi !

      12. Avatar
        brad - mer 29 Mai 24 à 12 h 06

        Salut juni du 36....Dans le Sud Etrosi avait fait un essai de reconnaissance faciale lors d'une manifestation festive, les ligues les assocs ont montré leur désapprobation d'où son abandon car chez nous on remet tout en question, il suffit de brandir des banderoles et on oublie tout, je me souviens quand ils ont installé les premières caméras à Lyon c'était le scandale on nous vole nôtre vie privée, qu'en est il aujourd'hui de ce tollé ? Est ce que la vie des gens à changer ? Pourtant cette reconnaissance faciale devrait être imposée aux entrées de tous les stades et les bus lors de déplacements de supporters de foot puisque la violence est dans le foot, le gars veut rentrer avec une capuche sur la tête : tu ne rentres pas, ils finiront bien par cibler ceux qui sont toujours dans les rixes. Après faire comme une fiche S ? le dire après un délit c'est se dédouaner de toute responsabilité ; si tu ne suis pas ou interpelle pas l'individu avant l'éventuel passage à l'acte c'est du travail de scribouilleur, on le fiche le job est fait. La police ne peut pas tout faire et être derrière chaque bonhomme, mais quand elle interpelle le gars la justice derrière ne réponds pas de par leurs sentences farfelues à l'attente des flics, d'où cette exaspération légitime dans leur travail de tous les jours.

    2. Avatar
      olgoneforever - mer 29 Mai 24 à 9 h 44

      @Cicinho2....124 prefets.....479 sous prefets...12 prefets de région....des centaines de directeurs de cabinet : Carglass repare...Carglass remplace!

      Signaler
  2. Avatar
    greg - mer 29 Mai 24 à 10 h 18

    Salut OLVictory, aujourd'hui, c'est le choix fait à l'échelle de notre société car il ne faut plus pointer du doigt les personnes responsables (cela serait le risque de les stigmatiser voyons !), du coup, "tous coupables", c'est plus simple.

    Signaler
    1. OLVictory
      OLVictory - mer 29 Mai 24 à 10 h 27

      Oui et c'est glonflant.
      L'état se mêle de tout et fait tout mal.
      On a un état obèse et faible, je rêve d'un état petit et fort, mais les Français n'aiment pas ça, ils préfèrent l'état nounou, ils sont camés aux aides sociales et plus ils en ont et plus ils sont malheureux. Comme toute drogue.

      Signaler
      1. JUNi DU 36
        JUNi DU 36 - mer 29 Mai 24 à 11 h 01

        Les aides sociales je suis pas sur que les identitaires les touche, ce sont bien souvent des gens issues de la grande et petite bourgeoisie ou des anciens militaires et policiers pour les plus âgés. Alors oui ils recrutent aussi des gens un peu paumé mais ça reste minoritaire.

      2. OLVictory
        OLVictory - mer 29 Mai 24 à 11 h 04

        Là je parlais des Français, pas des identitaires en particulier. Les Français ont l'Etat qu'ils méritent et ça ne s'arrange pas.

      3. JUNi DU 36
        JUNi DU 36 - mer 29 Mai 24 à 11 h 21

        Comme on en a déjà parlé si tu te souviens.. si les gens s'occupaient un peu plus de politique plutôt que d'attendre à chaque fois les élections pour se manifester cela serait différent.
        Regarde rien que dans un conseil municipale, on n'y voit quasiment personne de la population, c'est dramatique je trouve.
        Je connais pas mal d'élus sur le département ils me disent tous qu'ils reçoivent en entretien pratiquement que des gens qui se plaignent d'une branche d'un arbuste qui pend sur le trottoire ou de l'herbe qui n'a pas été encore tondu dans le parc à côté de chez lui. Par contre quand un bureau de poste est menacé d'être fermé ou une gendarmerie délocalisé il n'y a pas grand monde pour venir se plaindre, sa ronchonne par derrière mais ça n'agit pas.
        Mais tout ça est voulu par le système, il faut surtout pas que le peuple se mêle de politique et vienne mettre son nez dans les affaires...

      4. OLVictory
        OLVictory - mer 29 Mai 24 à 12 h 37

        Mais les Français n'ont aucune envie de participer à une construction quelle qu'elle soit, ils préfèrent râler et se plaindre, tout en reprochant qu'on ne les consulte pas.
        Dans les consultations locales, quelle est la fréquentation ? Que des gens qui sont de la même classe sociale que les élus et avec très peu de monde. Aucun intérêt donc.

      5. JUNi DU 36
        JUNi DU 36 - mer 29 Mai 24 à 12 h 44

        On est d'accord. Dommage car il y a plusieurs moyens de signaler, proposer, participer aux projets et aux décisions de sa commune.

  3. Juni38
    Juni38 - mer 29 Mai 24 à 12 h 20

    En tout cas le foot , et l'OL encore une fois cette saison ( pourtant victime deux fois , d'un guet-apens à marseille devant le vélodrome ( rien à voir avec les ultras beuglaient nos instances dirigeantes ) , puis par une bande de parisiens à mettre au goulag avec un boulet à la cheville , à l'ancienne ) , est montré du doigt et affiché au 20h comme étant un sport avec des supporter dégénérés .
    ( sans parler du poivrot qui s'en est pris à ces femmes dans le stade ( il y en a plein la société des cas comme lui ) ; à ce propos , les gens autour sont restés les bras croisés ? si cet abruti n'avait pas été filmé , il n'aurait eu aucun problème ? ) .

    Modéré
  4. Juni38
    Juni38 - mer 29 Mai 24 à 12 h 48

    En tout cas le foot , et l'OL encore une fois cette saison ( pourtant victime deux fois , d'un guet-apens à marseille devant le vélodrome ( rien à voir avec les ultras beuglaient nos instances dirigeantes ) , puis par une bande de parisiens à mettre au goulag avec un boulet à la cheville , à l'ancienne ) , est montré du doigt et affiché au 20h comme étant un sport avec des supporter dégénérés .
    ( sans parler du poivrot qui s'en est pris à ces femmes dans le stade ( il y en a plein la société des cas comme lui ) ; à ce propos , les gens autour sont restés les bras croisés ? si cet *bip* n'avait pas été filmé , il n'aurait eu aucun problème ? ) .

    Signaler
  5. Le_Lyonniste
    Le_Lyonniste - mer 29 Mai 24 à 12 h 55

    Paris est un cancer pour la France.

    Signaler
    1. Juni38
      Juni38 - mer 29 Mai 24 à 13 h 01

      C'est un club étranger , du qatar , tout comme monaco qui n'est pas un club français ( je suis allé récemment en principauté , le stade n'est pas localisé en territoire français ) , et ces deux clubs trustent les premières places

      Signaler
      1. Bioman
        Bioman - mer 29 Mai 24 à 13 h 19

        Monaco est une principauté, c'est une cité-état indépendante de la France. Le stade est dans sa zone d'influence, après pourquoi l'ASM joue dans le championnat français et pas dans le championnat italien....Aucune idée!

      2. Juni38
        Juni38 - mer 29 Mai 24 à 13 h 29

        oui je m'interroge depuis longtemps , pourquoi ne joueraient ils pas dans le calcio ?
        Parce qu'ils ont sans doute plus de chance de gagner des titres en L1 que dans le championnat transalpin beaucoup plus relevé !!

  6. Avatar
    Poupette38 - mer 29 Mai 24 à 13 h 03

    Je ne vais pas commenter les incidents des bus, les versions divergent tellement , non ce qui m'a choqué est plus proche, c'est ce que les caméras di Groupama nous ont montré , ce spectateur qui "s'acharne" sur sa voisine, c' était insoutenable et personne autour pour lui demander d'arrêter

    Signaler
    1. Juni38
      Juni38 - mer 29 Mai 24 à 13 h 18

      la passivité des gens autour , c'est effrayant

      Signaler
    2. Avatar
      Kramel69 - mer 29 Mai 24 à 13 h 58

      Tout a fait d'accord avec toi. Cet animal (et c'est faire honte aux animaux) est une sous-mer....de, et les gens autour ne valent pas bien mieux.

      J'ai été témoins il y a quelques années à Milan de ce genre de comportement, d'un pauvre débile soi-disant supporter de l'OL qui menaçait une mamie Italienne avec un couteau et qui' s'amusait a lui faire peur dans le tram, mes potes et moi avons du intervenir pour le mettre dehors du tram alors qu'il tentait de nous planter avec son couteau....et c'etait un BG complètement aviné.

      Pour en revenir au BG, un grande majorité des encartés le fait pour bénéficier des tarifs avantageux pour les abonnements et sont pacifiques.
      Par contre le noyau dur a mon sens environs 3 a 400 sont des facho sans cervelles qui ne conçoivent pas un déplacement sans un minimum de fight avec les ultra adverses, et si en plus ils peuvent se livrer a des incivilités ils ne se gêneront pas...
      Contrairement a ce que certains prétendent ici ce ne sont pas des enfants de cœur.
      J'ai en mémoire des déplacements, à Eindhoven ou ils avaient tenté de ravager le centre ville...pas de chance ils se sont fait chargé par les flics a cheval.... A Barcelone ou les mecs pissaient sur les espagnols dans les rues, tentaient de tripoter des jeunes filles, passaient leur temps a insulter les gens et à provoquer et si le gars osait répondre il se faisait défoncer.

      J'ai arrêté de faire des déplacements organisés par l'OL car tout le monde était mélangé dans les cars ou les trains.
      Les pires hontes de ma vie je les ai vécu en déplacements avec ces tarés.

      Donc avant de s'occuper des autres faisons le ménage chez nous.

      Signaler
      1. JUNi DU 36
        JUNi DU 36 - mer 29 Mai 24 à 14 h 44

        Kramel69.
        Et ce sont les mêmes agresseurs qui font la chasse a tout ce qui n'est pas blanc de chez blanc dans certaines rues lyonnaises, ainsi que des agressions permanente sur les LGBT.

        Maintenant ils viennent même s'en prendre aux écologistes sur des lieux d'action, ou à menacer de mort des maires qui veulent installer des CADA, c'est dire jusqu'où ses fêlés sont prêt à aller...

      2. OLVictory
        OLVictory - mer 29 Mai 24 à 14 h 45

        J'ai aussi été témoin de faits, moins graves, mais qui m'ont foutu tellement la honte qu'ils soient commis par des supporters lyonnais que ça m'a souvent gâché le plaisir. Je n'ai plus envie de me retrouver dans la même cage qu'eux à les voir se comporter en crétins.

  7. Avatar
    olgoneforever - mer 29 Mai 24 à 13 h 58

    @Juni du 36 .... une question et une seule question: Peux-tu me dire stp la date de ta dernière venue au Groupama ?
    Pour ma part c'était le 19 mai. Honteusement je ne suis ni allé à Lille ni au Groupama le 25 mai je l'avoue!

    Signaler
  8. Jerinho
    Jerinho - mer 29 Mai 24 à 14 h 01

    Rappelez vous apres ce qui s'est passer au Vélodrome pour Grosso, aucune sanctionner au club OM car c'est "dehors stade". A voir verdict ..

    Bréf Honnêtement j'ai été dégouter pour cette violence inutile... .
    Je me rappelle d'avoir vu sur le video suite la victoire contre Strasbourg comme le capo de Bad Gone qui parle au micro en disant d'avoir chanceux 1000 ou 10000 ( me rappelle plus) personnes qui vont au stade en final pour soutenir OL et fais tout bruit. C'est du nouveau Macron de mensonge.

    Signaler
    1. Avatar
      greg - mer 29 Mai 24 à 14 h 18

      🤔😏😅😂🤣🙃

      Signaler
  9. JUNi DU 36
    JUNi DU 36 - mer 29 Mai 24 à 14 h 24

    Ça fait du bien de voir de plus en plus de témoignage de supporters qui sont indignés de ses fachos qui font chier tout le monde. Plus il y aura de témoignages mieux ce sera pour lutter contre ce fléau dans le foot.

    Olgoneforever, moi ça fait une paille. Pour plusieurs raison :
    -Je n'aime pas ce stade, pour moi on a perdu une partie de notre âme en quittant Gerland.
    - Beaucoup d'occupation, plus trop le temps de me taper 500 km, même si je n'ai pas de problème de logement puisque j'ai mes amis lyonnais qui m'héberge.
    - Cette ambiance justement nauséabonde qui fait partie aussi de mon éloignement des stades. Même à Châteauroux je n'y vais quasiment plus, ici aussi à n'importe quel moment on peut se retrouver à côté d'un con qui va insulter un joueur de sale negro.

    Signaler
  10. OLVictory
    OLVictory - mer 29 Mai 24 à 14 h 41

    Je me demande bien pourquoi ne fait rien contre eux, même quand ils sont parfaitement connu de la police qui les suit à la trace depuis 20 ou 30 ans pour certains. On m'a souvent donné des raisons bidons, mais jamais rien qui l'explique vraiment. Ce que je pense depuis longtemps, c'est qu'on les laisse faire au stade, ça fait de la violence en vase clos et principalement contre d'autres crétins des Alpes et d'ailleurs et donc à peu près contrôlable. Les quelques "bavures" semblent acceptables pour les représentants de l'état.
    Ils doivent se dire qu'il est plus simple et moins cher de les mettre dans un stade que de les voir exprimer leur violence partout sur le territoire et à n'importe quel moment, ceci les rendant imprévisibles. L'état obèse et faible n'a rien à proposer d'autre

    Signaler
    1. JUNi DU 36
      JUNi DU 36 - mer 29 Mai 24 à 14 h 56

      OL victory, je pense comme toi ça pue la diversion, c'est exactement la même chose que la drogue dans les banlieues, on laisse faire, tant qu'ils ne viennent pas occuper les beaux quartiers c'est pas grave, meme si les plus gros organisateurs de se trafic habitent justement les beaux quartiers, et que la drogue est consommé aussi par la haute société...

      Signaler
      1. Avatar
        greg - mer 29 Mai 24 à 15 h 44

        Il est évident que le trafic dans les cités et que nombre d'actes d'identitaires sont tolérés pour éviter tout risque d'accroissement des problèmes avec eux.

      2. OLVictory
        OLVictory - mer 29 Mai 24 à 16 h 05

        Je ne savais pas que c'était une opinion aussi partagée, je me sens moins seul !

  11. JUNi DU 36
    JUNi DU 36 - mer 29 Mai 24 à 15 h 30

    Voilà le lien de rue89lyon ou on peut trouver beaucoup d'infos sur les actes de violences de l'extrême droite, sur les différents groupuscules, et les liens très proches avec les catholiques intégristes.

    https://www.rue89lyon.fr/2022/11/11/extreme-droite-lyon-panorama-groupuscules/

    Signaler
    1. OLVictory
      OLVictory - mer 29 Mai 24 à 15 h 37

      Quand je pense que l'on a abandonné notre fierté nationale et notre drapeau à ces gens, qu'ils en possèdent maintenant la propriété, l'usage, la signification et les codes, je ne comprendrais jamais les politiciens de gauche.

      Signaler
      1. Avatar
        greg - mer 29 Mai 24 à 15 h 40

        Il ne fallait pas leur laisser : maintenant, mettre un drapeau et dire qu'on est fier d'être français signifie presque dire qu'on est comme ces gens.

      2. OLVictory
        OLVictory - mer 29 Mai 24 à 16 h 04

        Pas facile à faire. Si tu savais le nombre de commentaires pas très chaleureux de la part de mes voisins bobos quand j'ai mis un petit drapeau français sur mon balcon à l'occasion de l'Euro de foot ! A part mes voisins italiens d'origine pour qui c'est naturel, pas un mot amical !

      3. Tongariro
        Tongariro - mer 29 Mai 24 à 17 h 18

        @OLV

        Oui c'est bien connu que y a pas de drapeaux français dans les meetings de gauche :
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Meeting_M%C3%A9lenchon_Toulouse_-_2017-04-16_-_Jean-Luc_M%C3%A9lenchon_-_16.jpg
        https://cmifrance.codexcdn.net/assets/asH8yB10nQ7zEI44X.jpg?w=1540&h=924&r=fill

        Pendant ce temps, ton gourou Macron vend la France aux GAFAM et à la finance anglo saxonne et casse l'héritage du Conseil national de la résistance.

        Dis, OLV, tu es juste malsain de mauvaise foi ou simplement demeuré ?

      4. Tongariro
        Tongariro - mer 29 Mai 24 à 17 h 20

        https://www.youtube.com/watch?v=ey33QCAo5hc
        "Macron, la France livrée aux GAFAM"

        Voilà ce que fait la caste prédatrice immonde qui détruit le pays, caste soutenu par le droitard OLV et ses acolytes nocifs pour le bien commun.

      5. Docteur Traboule
        Docteur Traboule - mer 29 Mai 24 à 18 h 39

        Macron, les gars femmes ,ça le met en trans!
        Blague à part, c'est un excellent dossier.

    2. MICAL
      MICAL - mer 29 Mai 24 à 16 h 40

      Les crimes , les assassinats et la violence terroristes ou assimilés ne viennent pas de l'extrême droite . Tu rejoins ainsi ton cher ennemi Macron qui essaye de nous faire avaler le même discours ;Comme tu le qualifies toi-même nous avons affaire à des groupuscules ,à surveiller certes, mais sans en exagérer l'importance;

      Signaler
      1. JUNi DU 36
        JUNi DU 36 - mer 29 Mai 24 à 17 h 05

        Ah bon il me vient en souvenir pourtant même si ça date des attentats commis contre des cinémas qui avaient projetés "la dernière tentation du christ"...
        Ou encore tout récemment le maire (et sa famille) d'une commune victime d'agression très violente , de menace de mort très sérieuse, ainsi que sa maison qui a été endommagé.
        On traite à juste titre d'attaque criminelle voir terroriste un type qui s'en prend à des gens au couteau du coup ce serait bien qu'on fasse là-même chose pour ses fascistes qui veulent tuer un maire et sa famille...

        Dans mon département il y a peu d'années
        des identitaires avaient été arrêté et la police avait retrouvé des dizaines d'armes, fusils, pistolets, grenades, mitraillettes, dans une cachette, mais bon c'était sûrement pour jouer à cache cache avec hein MICAL ?...

  12. JUNi DU 36
    JUNi DU 36 - mer 29 Mai 24 à 17 h 21

    Le témoignage du maire de St Brevin victime d'une attaque criminelle :
    https://www.publicsenat.fr/actualites/politique/saint-brevin-le-temoignage-accablant-du-maire-yannick-morez
    Tu l'avais oublié celle là hein MiCAL, bon on te pardonne tu n'étais sûrement au courant...

    Signaler
  13. Avatar
    Olyonn@is - mer 29 Mai 24 à 18 h 33

    Tout ça est ce vraiment nouveau dans le monde du foot?

    Avant il n'y avait pas tous ces réseaux,toutes ces vidéos en permanence,si ça se trouve c'était pire.

    Signaler
    1. Avatar
    2. janot06
      janot06 - mer 29 Mai 24 à 18 h 58

      En tant que vieux de la vieille, je peux te dire que c'était loin d'être comme ça avant, du moins du temps où j'étais à Lyon.
      J'ai eu à cette époque l'occasion de faire plusieurs déplacements en car avec le club central des supporters dans les années 60 ( le siège se trouvait cours Charlemagne, à la Brasserie de l'Ours Blanc ), notamment en finale de CDF à Paris ou encore à Sainté et je peux t'affirmer qu'il n'y avait aucun incident. Il n'y avait même pas de parcage visiteurs.
      A Sainté, on s'était même retrouvé au milieu des Stéphanois sans aucun problème. La seule crainte, c'était d'être chambrés car à l'époque, les verts nous battaient régulièrement.

      Signaler
      1. Dede Passion 69
        Dede Passion 69 - mer 29 Mai 24 à 19 h 17

        Salut janot,
        Je m'immisce,
        J'adore les commentaires des vieux de la vieille d'autant que j'en fais partie, et que j'ai vécu à peu près les mêmes choses ! 😉
        Si tu le veux, si tu le souhaite, on peut communiquer de façon plus personnelle avec quelques anciens ....
        Suffit de nous le faire savoir.

      2. JFOL
        JFOL - mer 29 Mai 24 à 19 h 25

        Salut les anciens !
        Si c'était mieux dans les années 60, sans aucun doute !
        Faudrait peut être se demander pourquoi, mai 68 ?
        Bien sûr, du positif avec les hausses de salaire mais c'est la ou tout a commencé à se déliter dans la société ... Quand on voit par ex maintenant les sauvages élus comme député, on peut s'inquieter, dans 10, 15 ou 20 ans, ça sera pire et les évènements de 2024 paraîtront bien lights !

      3. dede74
        dede74 - mer 29 Mai 24 à 19 h 47

        Salut le "jeunes vieux", content de te voir DDP 🙂

        Je me souviens être allé à Gerland, dans les années 60, après mon retour d'AFN, avec mon frère que habitait Grenoble et soutenait FCG, pour un match OL-FCG, sur une action gagnante de l'OL, il avait donné un coup de casquette sur la tête d'un supporteur devant lui et, on s'est tous mis à rire, c'était vraiment bien le foot à cette époque ! nous les vieux, on peut dire "c'était mieux avant" 😇

      4. Toutchanger
        Toutchanger - mer 29 Mai 24 à 20 h 10

        Aux anciens: Quand avez vous constaté cette dégradation et cette montée de la violence ?
        Je veux bien qu'on me dise que ce n'était pas comme cela avant mais tout dépend de quand commence et s'arrête "avant".
        Dans les 80s il y avait de jolies croix gammées dans nos virages. Et mine de rien ça fait déja plus de 40 piges.

      5. JFOL
        JFOL - mer 29 Mai 24 à 20 h 32

        J'ai souvenir de cris de singe en virage nord dans les années 80 pourtant j'assistais a 2 ou 3 matchs par an

      6. Dede Passion 69
        Dede Passion 69 - mer 29 Mai 24 à 20 h 42

        Salut dede 74,
        Très bref passage, car je n'ai pas trop le coeur à ça ...
        J'ai quand même pu lire pas mal de con*eries !
        Et même sur le forum des filles ! 😉
        Tout fout le camp, " c'était bien avant " ...😜
        Ah si, ALLEZ L'OL épicétou en attendant des jours meilleurs ...

      7. Toutchanger
        Toutchanger - mer 29 Mai 24 à 21 h 04

        @JFOL
        On est d'accord ça fait un moment que ces idiots sévissent.
        Les virages de tous les clubs sont gangrenés, certains par des imbéciles d'un bord et d'autres par des idiots de l'autre bord.
        Dans les deux cas ce sont des haineux en mal d'adrénaline et d'identité.

      8. Mimoun
        Mimoun - mer 29 Mai 24 à 22 h 55

        @ JFOL : Quelques mots en réaction à cette partie de ton commentaire ;"Si c'était mieux dans les années 60, sans aucun doute ! Faudrait peut être se demander pourquoi, mai 68 ? Bien sûr, du positif avec les hausses de salaire mais c'est la ou tout a commencé à se déliter dans la société"
        Si j'ai bien compris tu laisses entendre que la société était meilleure avant 68.... Faut peut-être se souvenir de cette France d'avant 68 : l’école, l’entreprise, l’université, la famille sont des casernes où l’on n’a qu’un droit : obéir. L'école des filles n'est pas celle des garçons. La majorité est à 21 ans. La pilule n’est pas en vente en pharmacie, les femmes n’ont pas le droit de travailler en pantalon et ne peuvent ouvrir un compte en banque sans l’autorisation de leur mari, l’avortement est illégal. La durée légale du travail est de 45 h par semaine. Certains ouvriers en font même 48 ! Et puis il y a la censure. De Gaulle l’a renforcée. Télévision, radio, cinéma et littérature sont bâillonnés.
        Alors merci mai 68 (et à cette "chienlit" comme disait De Gaulle)

        Sinon j'ai lu en diagonale les commentaires, et je ne suis pas sûr comme les anciens qui se sont exprimés que "c'était mieux avant" à part qu'on était jeunes et ça c'était mieux ! Mais dans les stades c'était pas toujours bien beau et aussi sympa que le coup de la casquette de Dede74... Et aujourd'hui encore tout n'est pas violence (heureusement) : j'étais à Gerland avec un pote supporter des verts lors du derby où les verts gagnent sur le but de Payet : au moment du but mon pote a laissé éclaté sa joie et s'est levé les bras en l'air en hurlant, on était au milieu des supporters de Lyon qui l'ont regardé de travers puis ont rigolé quand il a sorti son écharpe de supporter...).Et puis les tribunes de Gerland dans les années 60 je ne sais pas, mais dans les années 70 il y avait rarement du monde, et une poignée de milliers de supporters avec une ambiance certes pas violente, mais souvent pas loin d'être soporifique...

    3. janot06
      janot06 - mer 29 Mai 24 à 18 h 58

      En tant que vieux de la vieille, je peux te dire que c'était loin d'être comme ça avant, du moins du temps où j'étais à Lyon.
      J'ai eu à cette époque l'occasion de faire plusieurs déplacements en car avec le club central des supporters dans les années 60 ( le siège se trouvait cours Charlemagne, à la Brasserie de l'Ours Blanc ), notamment en finale de CDF à Paris ou encore à Sainté et je peux t'affirmer qu'il n'y avait aucun incident. Il n'y avait même pas de parcage visiteurs.
      A Sainté, on s'était même retrouvé au milieu des Stéphanois sans aucun problème.

      Signaler
    4. Juni38
      Juni38 - mer 29 Mai 24 à 19 h 56

      non rien à voir , la société a basculé dans la violence , regarde les infos.

      Signaler
  14. Avatar
    Olyonn@is - mer 29 Mai 24 à 19 h 05

    Ha d'accord,ce devait être sympa à l'époque.👍

    Pour ma part je n'ai pas précisé mais je voulais surtout parler des années 90 et Gerland grillagé(Avec notamment l'arrivé de nombreux groupes de supporters,dont une poignée faisait les imbéciles) et du début des années 2000 ou le smartphone n'était pas encore democratisé.

    Signaler
  15. janot06
    janot06 - mer 29 Mai 24 à 19 h 17

    Il y a eu une évolution dans le foot que je regrette. Avant tu allais au stade pour avant tout encourager ton équipe. Il n'y avait pas de cris ou d'insultes sur les joueurs de l'équipe adverse. Cette ambiance plutôt bon enfant a totalement disparu et je n'ai vraiment plus envie de remettre mes pieds dans un stade.

    La dernière fois, c'était au Vélodrome, entraîné par mon fils qui m'avait payé ma place. C'était que des cris, des hurlements , des insultes envers les joueurs de l'équipe visiteuse. J'ai d'ailleurs toujours refusé malgré l'insistance de mon fils, d'y assister à un match entre l'OM et l'OL ; je ne l'aurais pas supporté.

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut