Ada Hegerberg lors de Nouvelle-Zélande - Norvège
Ada Hegerberg lors de Nouvelle-Zélande – Norvège (Photo by Marty MELVILLE / AFP)

Hegerberg (OL) retenue avec la Norvège

Après son retour avec l’OL, Ada Hegerberg va enchaîner deux rendez-vous avec la Norvège contre l’Italie pour cette fenêtre internationale de fin de saison.

Elle a eu la possibilité de ramener les deux équipes à égalité, mais la tête d’Ada Hegerberg à la 88e minute lors de la finale Barcelone - OL (2-0) a fui le cadre. Il n’y aura donc pas de nouveau trophée européen pour l’attaquante qui a vécu une saison une nouvelle fois marquée par les blessures. En début de saison, avant de devoir faire l’impasse sur deux mois de compétition entre mars et mai. Revenue pour les derniers matchs des Fenottes, Hegerberg finit malgré tout dauphine de Chawinga au classement des buteuses en D1, ce qui n’est pas un mince exploit vu les matchs ratés. Ce n’est toutefois pas assez pour satisfaire la Ballon d’Or 2018 qui espère bien revenir au top de sa forme la saison prochaine.

En attendant de penser à la reprise avec l’OL, Ada Hegerberg va s’octroyer de longues vacances puisque la Norvège n’est pas qualifiée pour les Jeux Olympiques et que le championnat de France ne reprend que tard en septembre. L’assurance de pouvoir se remettre totalement en forme, mais avant ça, il y a deux derniers matchs à disputer dans cet exercice 2023-2024. Malgré sa longue absence, Hegerberg a été retenue dans le groupe norvégien pour participer à la double confrontation contre l’Italie le 31 mai puis le 4 juin. Ces matchs s'inscrivent dans le cadre des éliminatoires de l'Euro.

8 commentaires
  1. Dragon2332
    Dragon2332 - mer 29 Mai 24 à 10 h 13

    Si seulement elle pouvait se reposer pour faire une saison complète avec les Fenottes...

    Elle est absolument indispensable pour les hautes ambitions de la saison prochaine

    Signaler
    1. Avatar
      undeuxtrois - mer 29 Mai 24 à 10 h 55

      C'est le grand mal des internationales... Et encore, avec les JO, celles qui ne les joueront pas vont quand même avoir du temps pour se retaper. Le prochain match avec l'OL ne sera que mi septembre.

      Et totalement d'accord avec toi, elle est indispensable pour aller chercher les plus grands titres. Nous sommes éliminés après qu'une joueuse l'ait blessé en CDF, elle revient tout juste pour la finale d'UWCL dans laquelle elle a failli marquer en à peine 10mn... Quand je lis qu'il "suffit" de recruter une joueuse de son niveau devant : à sa position, ça n'existe pas. On peut remercier la gardienne de Fleury qui nous prive d'une joueuse qui montait clairement en puissance (avec 10 ou 12 buts en 8 ou 9 matchs de mémoire ?).

      Signaler
  2. Avatar
    undeuxtrois - mer 29 Mai 24 à 11 h 05

    Une saison une nouvelle fois marquée par les blessures... Elle loupe 2 matchs en début de saison, et joue tout jusqu'à ce qu'une joueuse l'attrape par derrière. Quand on sait que la moitié de l'effectif a du louper 1 à 3 mois (voire plus ?) sur blessure, l'analyse est un peu simpliste. Ce qui est rageant, c'est que si elle ne subit pas cette blessure, il y a des chances qu'elle soit meilleure buteuse de toutes les compétitions, et que l'on revienne peut-être avec un trophée supplémentaire...

    Signaler
  3. Avatar
    Poupette38 - mer 29 Mai 24 à 13 h 07

    A voir si elle va jouer ce qui me surprendrait puisqu'elle ne joue pas avec l'OL

    Signaler
  4. knoumkoufou
    knoumkoufou - mer 29 Mai 24 à 13 h 50

    Moi si je suis la Norvège, je mise plus sur Graham Hansen que sur Ada. Et à propos de Caroline, l' équipe type Coupe d' Europe UEFA :
    https://zupimages.net/up/24/22/ud8j.png
    Ni Renard ni Ada, une première sans doute.

    Signaler
    1. Avatar
      undeuxtrois - mer 29 Mai 24 à 14 h 42

      Pourquoi miser plus sur l'une que sur l'autre ? Moi si je suis la Norvège, je mise sur... les deux ? Et même avec les deux, c'est très compliqué pour cette équipe de faire quoi que ce soit de notable, tant la défense est faible (et le milieu pas bien mieux). CGH n'est que l'ombre d'elle même dans cette équipe, Ada sauve à peine les meubles. Depuis son retour en 2022, Ada est d'ailleurs plus décisive que CGH. Sans l'une, ou l'autre, cette équipe peinerait à se qualifier pour de grandes compétitions. Même si Haug a eu un peu de hype car elle a marqué contre des équipes de troisième plan, Engen joue au Barça, et Reiten est une bonne joueuse, aucune de cette sélection n'arrive à la cheville de ce duo.

      Signaler
      1. knoumkoufou
        knoumkoufou - mer 29 Mai 24 à 17 h 11

        Disons que l' une est plus en forme que l' autre et que si je dois donner le titre de première joueuse norvégienne 2023-2024, mon choix se portera sur Caroline. Mais ça reste la Norvège, rien à ajouter hélas.

  5. OL-91
    OL-91 - mer 29 Mai 24 à 14 h 45

    Excellent exercice pour Ada !
    Le plus important n'est pas la victoire de son pays mais son retour en bon état.

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut