Eugénie Le Sommer et Ada Hegerberg (AFP PHOTO / ROMAIN LAFABREGUE)

OL – PSG : les Lyonnaises écrasent Paris (7-0) avec la manière en C1

L’OL s’est imposé 7-0 face au PSG en demi-finale aller de la Ligue des Champions. Hegerberg et Le Sommer ont régalé. Retour sur une belle histoire sportive.

Tout était réuni pour assister à un match au sommet cet après-midi au Parc OL. Le temps était au beau fixe et nombreuses étaient les familles à avoir décidé de profiter de ce dimanche pour aller encourager les Lyonnaises. A tel point que le record d’affluence pour un match féminin a été battu, avec pas moins de 22 050 spectateurs. L’ambiance était conviviale et le premier « qui ne saute pas n’est pas Lyonnais » résonnaient dans les travées du Grand Stade dès la 28ème minute de jeu, alors que Le Sommer venait d’inscrire le deuxième but olympien. Ce même chant raccompagnait les 22 actrices aux vestiaires alors que l’OL menait déjà 5-0, avant qu’une ola ne soit lancée dans les dix dernières minutes de la rencontre.

Une domination totale

Sur le terrain, le parallèle entre Wendie Renard et Laura Georges était dans toutes les têtes. La première, capitaine de l’OL, est la base défensive de Gérard Prêcheur. Quant à Laura Georges, elle a rejoint le PSG il y a trois ans après avoir remporté six championnats et deux Ligues des Champions entre Rhône et Saône. A l’image de son équipe, Georges a souffert. Littéralement d’ailleurs : elle a cédé sa place à la 35ème minute de jeu, touchée à la jambe. Bien organisée autour de Renard derrière, les joueuses lyonnaises ont toujours été bien en place. Avec un milieu de terrain travailleur, l’OL avait tous les atouts de son côté. Et a joué simple vers l’avant, sa marque de fabrique. Ce n’est pas pour rien que les Fenottes ont inscrit 104 buts en 19 matchs de première division.

Une histoire de débordements

Si Ada Hegerberg, qui était notre invitée récemment dans Tant qu’il y aura des Gones, a rapidement mis l’OL sur de bons rails (18ème minute), l’OL a surtout su profiter des largesses défensives parisiennes tout en jouant sur ses individualités. Les deuxième, troisième et quatrième buts sont des copies quasi parfaites : une passe créant un décalage, un débordement éliminant la défense adverse et une remise dans l’axe en guise d’offrande pour la buteuse. Le Sommer par deux fois, ainsi que Hegerberg, étaient à la conclusion. Abily aggravait la marque juste avant la mi-temps sur coup franc. Mais les joueuses de Prêcheur ont encore prouvé qu’elles composaient un groupe de qualité et que chacune d’entre ellles est complètement impliquée. Necib et Schelin, titulaires indiscutables depuis des années à Lyon, débutaient sur le banc. Toutes deux entrées en jeu, elles ont chacune inscrit un but. La frappe pleine lucarne de Necib est une merveille du genre qui n’a absolument rien à envier aux plus beaux buts des garçons. Sur le banc, l'ensemble du staff célébrait les buts comme jamais. Une véritable rage de vaincre. Quelques remplaçantes lyonnaises ont même été surprises en train de lever les bras au passage de la ola, histoire de participer à la fête. Avec une telle avance, on ne voit pas comment les Lyonnaises ne pourraient pas décrocher leur ticket qualificatif pour la finale lundi prochain (20h45, au Parc des Princes).

4 commentaires
  1. gone69 - dim 24 Avr 16 à 16 h 59

    une très belle équipe le QSG n 'a pas exister

  2. Gones2wano - dim 24 Avr 16 à 17 h 08

    Tellement heureux qu'elle puissent joué devant 22000 c'est mérité en espérant que la prochaine fois que là bar des 25 soit dépassé, félicitation maintenant faut que les équipe française progress encore et encore pour qu'il y est rivalité plus ardu

  3. gones 02 - dim 24 Avr 16 à 18 h 31

    Loin des paillettes et du gros business puant footballistique, les lyonnaises écrasent tout sur leur passage. Bravo les filles

  4. Natglaize - dim 24 Avr 16 à 19 h 43

    Quel week end victoire des garçons victoire des filles mais quel beau match enormissime merci president. Vive l'ol

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut