(Photo by FRANCK FIFE / various sources / AFP)

OL : Rémy Vercoutre au chevet d’Anthony Lopes

Après une saison difficile sur le plan sportif et extra-sportif, Anthony Lopes sera attendu pour cet exercice 2021-2022. Pour inverser la mauvaise dynamique, Rémy Vercoutre a été nommé à ses côtés afin de remplacer Christophe Revel comme entraîneur des gardiens.

L’exercice 2020-2021 d’Anthony Lopes n’a pas été un long fleuve tranquille. Régulièrement, le Lyonnais s'est retrouvé sous le feu des critiques, notamment pour ses sorties aériennes parfois très engagées. Il est également responsable de certaines erreurs qui ont directement impacté le résultat des rencontres.

Cet été, l’Olympique lyonnais, en concertation avec le joueur, a donc choisi de faire revenir Rémy Vercoutre. L’ex-portier rhodanien succède à Christophe Revel en tant qu’entraîneur des gardiens. « C’est un ancien qui revient à la maison, il connaît le fonctionnement et l’ADN du club. Il était là dans la période faste, donc il a l’expérience de la victoire même s’il a moins joué que d’autres. Surtout, il a beaucoup côtoyé Joël Bats qui lui a transmis le flambeau lorsqu’ils se sont retrouvés à Montréal, souligne notre consultant Nicolas Puydebois. Je pense qu’en termes de qualité d’entraînement et d’état d’esprit, ça peut être une bonne chose pour le staff. Il faudra le laisser travailler et se mettre en place, donc j’attends de voir leur collaboration. »


Vercoutre peut apporter « de la sérénité » à Lopes


Alors que Peter Bosz aimerait faire venir André Onana comme numéro 1 bis, l’international portugais pourra bénéficier du retour de l’ex-joueur de l’OL entre 2002-2004 et 2005-2014 pour retrouver son niveau des saisons précédentes. « Ils se connaissent très bien car ils ont été coéquipiers (2011-2014). Cette nomination peut donc apporter de la sérénité, du confort, dans le bon sens du terme, à Lopes. Il connaît ses méthodes d’entraînement car elles vont ressembler à celles de Joël Bats. Il ne sera donc pas dépaysé, il va revenir aux fondamentaux et retrouver ses qualités, estime Nicolas Puydebois. Sur cette année, il m’a semblé que les méthodes de Christophe Revel étaient différentes, notamment dans les sorties dans les pieds. On l’a senti un peu déstabilisé par moments au lieu de jouer plus d’instinct. »     

Pour notre consultant et aussi ancien gardien du club, Anthony Lopes devra notamment travailler son jeu au pied. « Il a une marge de progression sur cet aspect selon moi. Il y a également ses sorties aériennes. Il doit retrouver sa vivacité et sa vélocité dans les un contre un. On lui demande d’être efficace », rappelle-t-il.

Se pose également la question du capitanat. Même s’il évolue à un poste particulier et que par le passé, être capitaine ne lui avait pas réussi, son nom fait partie des possibilités pour succéder à Memphis Depay. « C’est un leader du vestiaire, il apporte beaucoup par sa grinta. En sélection, il évolue avec de grands joueurs notamment Ronaldo, ça aide à progresser. Je ne suis pas favorable à ce qu’un gardien prenne le brassard car on se coupe d’une voix sur le terrain, mais si grâce à ses qualités et à ses prestations, il est un taulier, pourquoi pas lui confier ce rôle, admet Nicolas Puydebois. Il le mériterait, pas sur la saison passée, mais sur son implication pour le collectif, son antériorité au club et son attachement pour le blason, il fait partie des prétendants. »


« Un travail de psychologue »


Même si les deux hommes se connaissent bien, Rémy Vercoutre devra rapidement mettre Anthony Lopes sur de bons rails pour ne pas revivre les mois précédents. « L’entraîneur doit ressentir quand son joueur va bien ou lorsqu’il doute. Il doit être imperméable à ce qui se passe autour, il faut se concentrer uniquement sur le travail et les prestations de son protéger, insiste Nicolas Puydebois. Il n’a pas besoin d’être fusionnel mais il faut tout de même se connaître, se comprendre. C’est le savant mélange que devra atteindre Vercoutre en s’imprégnant de Lopes. Il devra lui maintenir la confiance, avoir un vrai travail de psychologue en plus du boulot de technicien. Son rôle sera également important avec les deux autres gardiens, car c’est nécessaire de s’occuper de celui qui joue, mais ça l’est peut-être plus de s’occuper de celui qui ne joue pas. » En effet, et Julian Pollersbeck et Malcolm Barcola auront leur importance pour pousser le numéro 1 à performer après un exercice en dessous des standards.

8 commentaires
  1. jagal - dim 4 Juil 21 à 9 h 14

    espérons que ce soit en tant que numéro 2... j'ai aimé le gardien qu'il a été mais jamais l'homme et maintenant je n'aime plus le gardien non plus. par ailleurs il serait tps de s'activer sur le marché car nos copains de l'OM semblent faire un mercato intelligent et prometteur pour une fois

  2. lichalopez - dim 4 Juil 21 à 9 h 27

    Et voilà déjà des divergences en interne. Ça devient une marque de fabrique dans ce club. Mais comment lopes peut choisir son coach après une saison pareille ? On voit ça nulle part. Il fallait laisser bosz venir avec son propre entraîneur des gardiens. Ca va faire comme avec greg et tatarusanu. Bon courage peter.

    1. Janot-06 - dim 4 Juil 21 à 10 h 05

      En avait-il seulement un, d'entraîneur de gardien dispo, Bosz ?
      Et la solution Vercoutre avait été décidée à L'OL avant Bosz, preuve que ce poste particulier relève plus d'une relation avec le gardien qu'avec l'entraîneur.

      1. cavegone - lun 5 Juil 21 à 11 h 52

        OK Janot mais à présent on fait quoi ? On a une paire entraineur de gardien ET gardien qui de fait deviennent inamovibles.
        Alors que Bosz a une vision différente, semble t'il, du poste.
        Le hic c'est de lui avoir imposé une partie du staff qui ne partagera pas nécessairement sa vision à 100%.
        ça commence mal !

    2. cavegone - lun 5 Juil 21 à 11 h 45

      Je suis d'accord avec toi Lichalopez sur la divergence.
      Cette position de Bosz que je cautionne pleinement va être difficile à assumer pour le Néerlandais.
      Entre vestiaire et supporters (Bad Gones) cela va être déjà compliqué, surtout s'il n'a pas 100% d'appuis dans le vestiaire, et que de nouveau le coach des gardiens est de son côté...

      C'est du grand n'importe quoi dans le club 🙄

  3. LELAVALLOIS - dim 4 Juil 21 à 13 h 01

    En tout cas, je trouve regrettable que certains aient la memoire courte, Lopes nous a plusieurs fois sauve du pire ..

    1. cavegone - lun 5 Juil 21 à 11 h 56

      Oui mais c'est le passé, et ça commence à dater.
      C'est un gardien qui est stratosphérique sur sa ligne, mais ses faiblesses sont indiscutables : Incapable d'arrêter un pénalty, imprécis au pied, et aléatoire dans la lecture des trajectoires aériennes.

      Franchement, pour moi on ne peut pas non plus continuer à se retrancher derrière sa saison magnifique d'il y a trois ans.
      Sans lui faire injure bien sûr, lui qui a tout de même été toujours fidèle à ses couleurs.

  4. Juninho Pernambucano - mer 14 Juil 21 à 13 h 51

    Toutes les pièces du puzzle se mettent en place, et André Onana va débarquer au Groupama Stadium comme Peter Bosz le souhaitait.

    décidément , Peter commence très fort et un gros changement s'annonce .

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut