OL – Sélections : Lopes, le trouble-fête portugais

Titulaire lors de trois des six derniers matches du Portugal, Anthony Lopes pourrait profiter des malheurs de Rui Patricio pour se faire une place dans le onze de la Seleçao.

Un mois plus tard, Anthony Lopes a rejoué. Suspendu lors des trois derniers matches de la saison, le gardien de l’Olympique lyonnais était titulaire dans la cage du Portugal, lundi contre la Tunisie (2-2). Le portier rhodanien (7 sélections), qui n’avait plus disputé une seule rencontre depuis la réception de Nantes (2-0, le 28 avril), est apparu en manque de rythme. Il aurait sans doute dû bloquer ce ballon, au lieu de le boxer, sur le corner qui amène l’égalisation tunisienne (2-2, 64e). Fusillé à l’entrée de la surface, le Lyonnais ne peut rien sur le premier but des Aigles de Carthage (2-1, 39e). Pour la première fois depuis mars 2016, le gaucher enchaînait une deuxième titularisation consécutive dans les buts de la Seleçao. Face à la Belgique (0-0), samedi, Lopes a retrouvé le banc, suppléé par Beto, le troisième gardien. Contre l’Algérie, jeudi prochain, Rui Patricio devrait retrouver sa place de titulaire. Rien ne garantit pourtant qu’il le sera toujours pendant la Coupe du monde.

Rui Patricio dans une situation préoccupante

Avec Cristiano Ronaldo, qui a pris quelques jours de vacances après la finale de la Ligue des champions remportée avec le Real Madrid, Rui Patricio vampirise l’actualité de la Selaçao. En conférence de presse d’avant-match, il a plus été question de la situation du gardien portugais (30 ans), que de ce test face à la Belgique. Pour cause, le champion d’Europe 2016 est au cœur d’un énorme imbroglio. Alors qu’il semblait proche de Naples, le portier du Sporting Portugal devait finalement s’engager avec Wolverhampton. Son transfert pour un montant de 18M€ semblait en bonne voie, juste avant que le président du club lisboète, Bruno de Carvalho, ne l’annihile. Ce dernier a refusé de donner à l'agent de Rui Patricio, Jorge Mendes, les 7M€ qu'il réclamait dans cette opération. A bout de nerfs, le dernier rempart portugais a demandé la résiliation de son contrat pour « faute » de sa direction. Dans son argumentaire, il s’est notamment appuyé sur les débordements qui ont eu lieu au centre d’entraînement du Sporting, le 15 mai dernier. Un groupe de « supporters » cagoulés s’y était introduit, avant de saccager les vestiaires et d’agresser des joueurs et l’entraîneur. A moins de deux semaines de l’entrée en lice du Portugal contre l’Espagne, le gardien de la Seleçao se retrouve dans une situation extrêmement préoccupante.

Le sélectionneur du Portugal Fernando Santos, garantit pourtant que son portier n’a pas la tête ailleurs. « Evidemment qu’il est concentré, sinon il ne serait pas là. Ce qui m'intéresse, c'est l'attention, que tous les joueurs se concentrent sur notre travail, a indiqué le technicien. En ce moment, je sens que tout le monde répond et je suis parfaitement calme à ce sujet. S'il y avait quelque chose d'anormal, il devrait prendre des décisions. » Les prochains jours, ainsi que le dernier match amical contre l’Algérie, devraient quand même donner des indications supplémentaires à l’entraîneur portugais, qui attend plus de signaux positifs. Sinon, Anthony Lopes se tient prêt à suppléer Rui Patricio. Champion d’Europe 2016 sans disputer la moindre minute, le portier rhodanien est convoqué pour sa deuxième compétition internationale. Titulaire lors de trois des six derniers matches de la Seleçao, le Lyonnais pourrait donc disputer le Mondial russe autrement que dans la peau d’un remplaçant. Le malheur des uns fait souvent le bonheur des autres.

1 commentaire
  1. Naka De Lyon - dim 3 Juin 18 à 13 h 49

    Tant mieux pour Antho

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut