OL - Toulouse (2-0) : Lyon à deux visages

Grâce à une très bonne première mi-temps, l’OL s’est logiquement imposé contre Toulouse (2-0), dimanche. Revenus à deux points de l’OM, les Lyonnais ont encore affiché deux visages.

C’est ces deux mi-temps diamétralement opposées qui résument à la perfection le visage de l’OL, cette saison. Capables de mettre énormément de rythme, d’exercer un pressing haut, de développer un jeu fluide avec des attaquants qui combinent bien, comme en première période contre Toulouse (2-0), dimanche, les Lyonnais ne sont jamais loin de retomber dans leurs travers. Cela aurait pu être le cas au retour des vestiaires, où le souvenir que Lyon a perdu neuf points après avoir mené par deux buts d’écart depuis le début de l’exercice, a dû trotter dans quelques têtes. Il a fallu un Anthony Lopes vigilant sur deux têtes de Yaya Sanogo (50e, 76e) et une frappe de Kelvin Amian (79e), pour éviter à l’Olympique lyonnais de douter. Après tout, les hommes de Bruno Genesio, notamment Memphis auteur d’un doublé (23e, 43e sp), avaient trop bien fait le travail durant les 45 premières minutes pour se saborder durant les 45 dernières. « C’est à l'image de notre équipe depuis le début de saison. Nous devons être plus performants sur la durée, sur 90 minutes, reconnaissait le technicien rhodanien. Nous sommes quand même satisfaits car ce n'était pas évident. Après la victoire de Marseille à Dijon, nous étions obligés de gagner et cela peut inhiber les joueurs. Cela n'a pas été le cas et ils ont répondu à l'événement. » Conséquence directe au classement : l’OL revient à nouveau à deux points de l’OM et peut continuer de croire à la troisième place.

Les Lyonnais n’ont pas réussi à enfoncer le clou

Au moment de faire les comptes, alors que le goal-average comptera certainement, Lyon pourra regretter les occasions manquées contre le TFC. Au terme d’une première période à sens unique (64% de possession pour l’OL, 14 tirs à 2), les Toulousains pouvaient s’estimer heureux de rentrer aux vestiaires avec seulement deux buts à rattraper. Les Lyonnais n'avaient jamais lâché l'étreinte. « On est très satisfaits de cette première période. On a su mettre de la folie, ce qui nous manquait lors des derniers matches. On est content de ce qu’on a produit », indiquait Houssem Aouar, l’homme de ce premier acte avec Memphis. Très haut dans le 4-3-3 rhodanien, le jeune milieu de terrain (19 ans) a confirmé qu’il est bel et bien le garant du jeu de son équipe en l’absence de Nabil Fekir. C’est lui qui sert Depay sur son premier but, en une touche (23e). Aligné en pointe de l’attaque, où il a joué plus simple et s’est déplacé beaucoup plus librement, le Néerlandais a prouvé, de son côté, qu’il pouvait être plus qu’un intérimaire de Mariano. Très actif, l’ancien Mancunien s’est positionné comme le premier défenseur d’une formation lyonnaise incisive dès la perte du ballon, avec une intensité rarement mise cette saison. « Nous avons livré une très bonne première période en pressant très haut et en développant de très bonnes phases de jeu à une touche de balle, beaucoup de mouvements et de la qualité, analysait Bruno Genesio après le match. Nous avons été récompensés de deux buts et nous aurions dû enfoncer le clou après la pause avec un ou deux buts supplémentaires. » L’OL ne l’aurait pas volé.

Au lieu de ça, les Lyonnais ont baissé de rythme, laissé un peu plus la balle aux Toulousains (44% de possession), qui sont enfin parvenus à frapper au but (8 tirs). Les meilleures occasions ont quand même été rhodaniennes. Houssem Aouar, encore lui, fut le plus malheureux en se heurtant d’abord à Alban Lafont (80e), avant de se rater tout seul face au but sur cette offrande de Myziane Maolida (90+1e). « Le regret est de ne pas avoir mis plus de buts, surtout après la pause, nous avons été moins efficaces à l'approche de la surface de réparation », expliquait Bruno Genesio. Après avoir beaucoup donné en première mi-temps, ses joueurs ont logiquement levé le pied après la pause. Un relâchement qui ne pouvait être fatal face à la faiblesse de cette équipe toulousaine. Cette deuxième période sonne comme un avertissement pour des Lyonnais qui viennent d’enchaîner leur troisième victoire d’affilée depuis décembre 2017, bouclant leur deuxième match consécutif à domicile sans encaisser de but. Autant de motifs qui permettent à cet OL, enfin convaincant contre un bloc bas, de lancer idéalement son sprint final.

16 commentaires
  1. Juninho Pernambucano - lun 2 Avr 18 à 9 h 38

    Je pense que si c'est Moscou en face , on reperd le match on s'en prend 3 en seconde mi temps.
    Heureusement que l'opposition n'était pas au même niveau .
    NDombele a baissé d'intensité et ça s'est vu .
    Traoré un mystère d'inconstance .
    Capable de superbes moments , il disparait à d'autres .
    Cette équipe est branché sur courant alternatif et n'arrive pas à maitriser un match de bout en bout .
    ça n'a du arriver qu'une fois ou deux cette saison .

    1. Player - lun 2 Avr 18 à 9 h 54

      L’OL joue 1 mi-temps sur 2 depuis longtemps.
      L’explication de Baticle hier soir n’est pas la fatigue (avec un match par semaine, difficile de le dire maintenant), mais la jeunesse.
      Avec une sorte de fatalisme.... je trouve que ça fait trop de temps que ça dure, sans amélioration sur ce point.
      Comme toi, j’ai peur aussi que ça nous coûte cher dans cette fin de saison, contre des équipes mieux armées que Toulouse.
      Espérons que non.

      1. Juninho Pernambucano - lun 2 Avr 18 à 10 h 12

        Oui j'ai écouté Baticle , expliquer que c'est la jeunesse , avec ses défauts et ses qualités aussi .
        Mais sur le plateau TV , antonetti et d'autres ont fait remarquer que c'est le travail du staff de corriger ces défauts et faire progresser les jeunes .
        Mais on reproduit toujours les mêmes erreurs , encore et toujours .

      2. Player - lun 2 Avr 18 à 10 h 29

        Tu prends avec raison l’exemple de Traoré pour illustrer cette inconstance, car il est coutumier du fait.
        Attention, je trouve par ailleurs que c’est un très bon joueur, ce n’est pas le problème...
        Il a 23 ans, a joué à l’Ajax, et joue dans l’équipe nationale du Burina Faso.
        Alors l’excuse de l’âge et de l'inexpérience...
        ?

  2. gg - lun 2 Avr 18 à 9 h 57

    Bonjour,

    Très bon match, très belle victoire lyonnaise!
    Il faut continuer ainsi avec le jeu déployé en première mi-temps sur 90 minutes on pourra espérer un avenir radieux.
    Je parle bien d’avenir vu l’âge de nos gones ! En dehors de Marcelo, Morel ils ont tous moins de 30 ans! De plus si on retire Lopes et Rafaël, la moyenne doit descendre à 22 ans, vous vous rendez compte?
    Pour Myziane, il n’a que 19 ans et démontre par fulgurances un talent incroyable, à lui de bosser et d’enchaîner pour apprendre le haut niveau, comme Aouar l’année dernière.
    Que dire de Cornet sur son aile gauche? Il déborde bien, à une technique très sûre tant qu’il reste sur son bon pied, voilà son second poste après avant centre.
    Son meilleur poste est déjà pris par Diaz et Memphis qui montrent chacun plus de qualité que lui sur des phases décisives et différentes.
    Quand je les vois jouer ainsi sans Fekir, j’ai hâte de voir à son retour!

    Pour information, depuis le départ de Gérard Houiller, seulement 2 entraîneurs ont pour moi fait jouer cette équipe aussi bien : Fournier sur la première saison et Génésio malheureusement par trop d’intermittence...

    1. gg - mar 3 Avr 18 à 8 h 06

      Salut beeeeen,

      Personnellement je m’ennuyais et prenais peu de plaisir à regarder l’OL jouer sous Perrin, Puel ou Garde.
      Honnêtement Hubert Fournier est le premier à avoir rallumer l’étincelle et je trouve que Bruno Genesio malgré le courant alternatif de l’equipe fait bien jouer l’OL.
      N’oublions pas fin 2017, où Lyon plantait but sur but à ses adversaires !

      Bon pour moi le problème n’est pas que nous avons Génésio comme entraîneur maintenant mais que nous n’avons pas su engager un top coach au départ de Gérard Houiller, c’est cette erreur enchaînée par les dépenses marketing comme Gourcuff (que je valide personnellement) et le retard su stade qui ont coûté cher au club.

      Malgré tout il faut noter que Lyon n’a jamais fini plus loin que la 5ème place et combien de podium, même avec Bruno Genesio aux commandes ?

    2. Altheos - mar 3 Avr 18 à 9 h 50

      Fournier, il a simplement prolongé l'utilisation du losange que Garde avait instauré à la fin de son mandat.
      Si tu trouves que Fournier faisait bien jouer l'OL, il le doit à Garde.

  3. jeepy - lun 2 Avr 18 à 11 h 04

    C'e st toujours le même blabla de Genesio... Il ne sait pas gérer son effectif. Jamais il ne dot remplacer Traoré par Ferri . Pourquoi ne fait il pas autant confiance à Amine que celle qu'il accorde à Myziane (vraiment pas á la hauteur ) ?

  4. 69dz - lun 2 Avr 18 à 13 h 06

    Je viens de voir les déclarations d'après match de Aulas...
    J'en peux plus, le mec a osé dire que Génésio a été énorme mais c'est une blague!!
    Je pensais que notre calvaire serait finit en même temps que ces deux dernières saisons POURRIT!!
    Mais si par chance on termine 3eme je vous parie tout ce que vous voulez que Genesio sera encore l’entraîneur de l'OL la saison prochaine.
    D'ailleurs il parait que si nous terminons a la 3eme place Bruno sera prolongé automatiquement d'un an!!
    ON MARCHE SUR LA TETE!!
    Aulas me dégoute si tout ceci est exact alors je serais pour finir a la 4eme place et dégager se mec inutile (je n'ai rien contre l'homme bien entendu)

    1. Altheos - lun 2 Avr 18 à 13 h 20

      Parce que tu prends encore pour argent comptant les déclarations du président ?
      Il est dans son rôle de communiquant.
      Il sait pertinemment qu'il ne peut pas maintenir Génésio l'an prochain, même si on accroche la 3eme place.
      Il est très intelligent, et très manipulateur.
      Ne t'en fait pas, l'an prochain l'OL aura Ranieri sur le banc.

      1. Altheos - lun 2 Avr 18 à 18 h 52

        Moi non plus car j'ai besoin de mes 2 mains 😉
        Mais je reste persuadé que le changement aura lieu, même si on arrive à accrocher la C1.

    2. Juninho Pernambucano - mar 3 Avr 18 à 9 h 59

      Comme toujours avec Aulas , il y a une bonne part de bluff et d'hypocrisie .
      Il se transforme en coach mental de son coach , et veut lui insuffler la confiance qu'il avait perdu au soir de la déroute moscovite .
      Alors il claironne qu'il est génial , pour que la génèse soit reboosté pour terminer la saison .
      Il sait qu'un coach ne doit jamais lâcher et montrer l'exemple .
      Si celui ci baisse les bras , c'est mort .
      Il veut aussi rassurer ses partenaires économiques en leur montrant que l'équipe fait une bonne saison , en essayant d'occulter les nombreux couacs qui ont parsemé celle ci .
      Maintenant que fera t'il si l'OL arrache son billet dans le sprint final ?
      Tout dépend des contacts qu'il a en coulisse et quelles décisions ont été prises peut être au dessus de lui ...

  5. ERSG69230 - lun 2 Avr 18 à 15 h 52

    Je ne parierai pas non plus sur le départ de Genesio en cas de 3ème place car le président rebondirai en disant je vous l'avais dit Bruno est l'homme de la situation et a ce prix la on peut pas s'en priver au regard des autres entraineurs des gros clubs. Ensuite j'ai envie de croire a la 3eme place en attendant dz voir si Lopes est suspendu car hier il sauve le score. Je ne suis pas allarmé sue Gorgelin mais si l'OL fait des 2eme mitemps a chaque fois comme ca si Lopes est suspendu onpeut se faire du soucis en plus.

  6. ol-91 - lun 2 Avr 18 à 18 h 17

    On a un peu trop l'habitude de dire que l'OL ne fait qu'une mi-temps. Contre Toulouse, qui reste une bonne équipe, si Lyon avait fait une mauvaise seconde période, nous aurions perdu le match ! L'adversaire s'est repris et on a subi le pressing toulousain. Ce n'est pas plus compliqué.

  7. ObjectifEurope - mar 3 Avr 18 à 9 h 47

    Et bien moi ce match m a vraiment rassuré. C était un match piège contre une équipe très physique.

    Pour moi, en deuxième mi temps on a géré car physiquement on était limite. Lucas et Tanguy revenait de leur expédition en Russie ou ils ont joué 2 match comme titulaires. Je pense que c est pour cela que Jordan est entré.

    Oussem a bien dit à oltele qu il avait été malade toute la semaine encore ce qui explique peut être ses maladresses.

    Maintenant on va vraiment avoir une semaine pour préparer nos matchs.

    Nabil a dit aussi à un consultant de ol télé qu il pense que dans une semaine il revient.

    La remontada j y crois au fond !

  8. -bRoglin- - mar 3 Avr 18 à 10 h 35

    Aulas veut surtout éviter que le groupe ne respect plus du tout un entraineur dit sur le départ...Aulas a raison de maintenir l'image d'autorité du coach jusqu'à son départ..
    J'ai pas pu voir le match mais seulement un résumé, donc peu d'info sur la seconde période délicate..mais j'ai trouvé encore une fois Memphis intéressant et motivé..
    Voilà un joueur que j'espère voir briller sous la direction d'un grand entraineur l'an prochain..
    Aouar pète le feu ..hallucinant de voir un retour en forme comme ça..
    On va probablement regretter les coups de mou de ces deux joueurs..ça nous aura couté la 2nd place..tant pis..

    Je suis moi aussi assez peu confiant sur notre capacité à repasser devant l'OM ..mais bon...leurs blessés manqueront pas mal de matchs..faut voir .

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut