Les joueurs de l’OL se congratulent après le but de Tetê face à Troyes (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

OL - Troyes (4-1) : des Lyonnais toujours aux deux visages

Au vu de la domination lyonnaise en 2e période, le score reflète la réalité du match. Vendredi contre Troyes, l’OL a tout de même laissé apparaître une nouvelle fois sa fâcheuse habitude à afficher deux visages bien différents au cours d’une même partie. Cela interroge, même si comptablement le début de saison est parfait.

Et si l’expression docteur Jekyll et Mister Hyde avait été inventée pour l’Olympique lyonnais ? Ce n’est pas vrai bien sûr, mais à voir l’OL multiplier les prestations aux deux visages presque chaque week-end, on peut se poser la question. Contre Troyes vendredi (4-1), les coéquipiers d’Alexandre Lacazette ont livré un premier acte que le score final ne laissait pas refléter. 

Outre l’offrande d’Adil Rami, généreux passeur décisif pour le capitaine rhodanien, les joueurs de Peter Bosz ont affiché les mêmes maux que la saison passée, à savoir peu de liants entre eux, des erreurs techniques, tactiques, un manque criant d’idées et surtout cette impression que n’importe quelle équipe pourrait se montrer dangereuse devant la cage lyonnaise. Ce qui n’a pas manqué puisque l’ESTAC a égalisé sur un penalty bêtement concédé par Nicolas Tagliafico.


Seulement deux occasions avant la pause


Un constat partagé par l’entraîneur néerlandais. "Après le premier but, je n’ai rien vu jusqu’à la 43e et une frappe repoussée de Lacazette. Seulement deux occasions, ce n’est pas normal. Nous étions trop en retard dans le pressing, Troyes a eu trop de ballons pour relancer en première période. On n’était pas agressif parce qu’on était mal placé. On a fait tourner le ballon derrière sans regarder devant, regrette Bosz. C’était les mêmes joueurs et pourtant, on a joué deux mi-temps différentes. On était agressifs, avec de l’envie durant le deuxième acte."

Mais, et c’est peut-être là où l’Olympique lyonnais peut s’estimer heureux et changé, il est revenu avec de meilleures intentions après la pause, de quoi plier la partie en deux minutes. “Nous n'étions pas contents de notre première mi-temps, le coach nous l'a aussi fait savoir, admet Jeff Reine-Adélaïde. Notre possession était assez stérile, et puis en seconde période, nous avons joué de manière plus tranchante et plus vers l'avant et cela a payé. On s'est remis en cause à la pause. Il y a beaucoup de cadres et d'expérience dans l'équipe pour se parler. Il faudra s'appuyer sur la 2e période pour continuer d'avancer."


S'appuyer sur la 2e période


En homme d’expérience, Tagliafico a lui aussi reconnu la contre-performance des siens durant le premier acte. Le défenseur argentin reste tout de même confiant et estime l’OL capable de ne plus reproduire cela, notamment avec de meilleurs automatismes au fil de l’exercice. "Non ce n'était pas très mauvais mais nous avons fait beaucoup d'erreurs tactiquement. Ce n'est pas le match le plus mûr que nous serons en mesure de réaliser. En deuxième mi-temps, je pense que nous étions plus agressifs et nous avons travaillé quelque chose sur le plan tactique, explique-t-il. On est sur la bonne voie, même si comme je l'ai dit, il y a des choses à corriger. Il faut continuer à travailler, mais l'important c'est de gagner au début jusqu'à ce qu'on s'installe et qu'on se connaisse."

Contre un adversaire largement à leur portée, les partenaires de Thiago Mendes ont malgré tout rendu une copie correcte, avec une deuxième partie de rencontre maîtrisée de bout en bout. Les décalages ont été trouvés, avec des latéraux bien plus entreprenants, un Lucas Paquetá en chef d'orchestre et un Tetê virevoltant. "Avant le match, on a beaucoup parlé d’agressivité, mais si tu es mal placé, tu es en retard et tu as beau vouloir être agressif, tu seras toujours en retard de deux ou trois mètres [...] Ils étaient tous avec un bon état d’esprit avant la rencontre mais quand tu es en retard… Il ne faut pas continuer comme en première mi-temps. On a voulu corriger ça à la pause pour arriver dans le bon tempo et on a vu un changement et pas seulement avec les deux buts rapides, note Peter Bosz. Dans la qualité du jeu dans les petits espaces, les occasions."


L'OL a les armes pour faire mieux et pendant 90 minutes


Après deux journées, l’OL talonne le Paris Saint-Germain, une place qu’il se doit de ne pas quitter trop souvent et de ne pas observer de trop loin. On sent que ce groupe a les armes pour réussir une performance complète et la répéter. Avec les entrées de Maxence Caqueret, Rayan Cherki ou encore Jeff Reine-Adélaïde, l’effectif est en plus assez profond et varié pour répondre aux problèmes posés par l’adversaire. Avec un Caqueret et un Corentin Tolisso à 100%, cela aidera sûrement les Lyonnais dans leur pressing, chose qui a manqué vendredi soir lors des 45 premières minutes. Nouvel aperçu dimanche prochain lors du déplacement à Reims. 

18 commentaires
  1. Janot-06 - sam 20 Août 22 à 10 h 42

    "l’effectif est en plus assez profond et varié pour pallier aux problèmes"
    Pour pallier "les" problèmes !
    Encore une fois, pallier est un verbe transitif direct.

  2. Cicinho - sam 20 Août 22 à 10 h 58

    C'était déjà le pb la saison passée, les demi-matches, une mi-temps à l'endroit, une mi-temps à l'envers...
    Et toujours cette sensation qu'il faut un exploit pour réussir à se créer une occasion, ou des grosses erreurs adverses.
    Cete saison avec Lacazette et Tete, ça ira mieux que l'an passé, parce qu'on retrouve des individualités capables de mettre un but, mais ça risque de cacher la misère, comme les 2 dernières saisons de Pep

    1. Jeanmasse 39 - sam 20 Août 22 à 11 h 09

      @Cicinho
      Salut
      Le problème des 1/2 matchs ça fait très très longtemps que ça existe à l'OL ( déjà sous Génésio)
      Par contre cette année (bon le recul de 2 matchs contre des petites équipes et d'1 amical contre une grosse équipe est loin d'être parfait) j'ai quand meme l'impression de commencer à voir des ébauches de mouvements collectifs et justement pas que du 1vs1 en phase offensives.
      Mais bon comme on l'a déjà dit on pourra tirer un bilan plus juste en septembre.

      PS je te l'ai déjà dit mais je kiffe ton pseudo

  3. Olyonn@is - sam 20 Août 22 à 11 h 03

    On dirait aussi que certains joueurs n'ont pas confiance,qu'ils jouent avec le frein à main,dès le 3eme but j'ai vu certains joueurs liberés et qui enfin jouaient au ballon et faisait des appels.

    1. Frites-Picalilli - sam 20 Août 22 à 13 h 12

      Ce n’est pas qu’on dirait. Les joueurs flippent de se faire rejoindre au score alors le bloc se contracte, et le jeu devient aseptisé. L’an dernier, ça les a traumatisé. Lacazette et Tolisso en parlaient y a 15 jours déjà

  4. ChiesaLacombeDiNallo - sam 20 Août 22 à 11 h 14

    En tout cas, un qui n'a pas deux visages, c'est Toko Ekambi.
    Même s'il a paru moins lamentable que contre Ajaccio, il s'est quand même mangé un 3 dans l'Equipe.
    Et je parle du journal papier, pas des olibrius horripilants de la chaîne télé.

    Le Camerounais est encore une fois le plus mauvais.
    Encore une fois inamovible titulaire sous la houlette de Bosz!

    Autre chouchou du Batave, Mendes a eu 5.
    Cette moyenne est liée au fait qu'aucune de ses trois boulettes ne se soit transformée en but.
    Avec des Troyens un peu plus adroits, on s'en sortait avec un match nul 🙂

    Paqueta, dont le seul tort est de vouloir en faire trop, a eu 6.
    N'en déplaise à ses détracteurs.

    1. Frites-Picalilli - sam 20 Août 22 à 13 h 09

      C’est vrai que les olibrius de la TV et le papier ne sont pas les mêmes 😂 L’equipe qui mettait des « bonnes » notes à l’exécrable Dubois d’après beaucoup ?
      Mendes est impliqué sur le premier but comme à Ajaccio, il a gagné tous ses duels aériens comme au sol, c’est lui qui couvre les ballons en profondeur…
      Toko, et Paqueta c’est le même match. De la volonté, de l’envie mais du déchet et de grosses lacunes tactiques. On comprend pourquoi il n’a pas réussi à Milan.
      En attendant, je reste persuadé que dans un match laborieux, Toko sera capable de faire la différence individuellement par son envie et sa percussion.
      Les mecs de l’Equipe, ils font dans le people, pas le football.

  5. poussin - sam 20 Août 22 à 13 h 32

    "Après le premier but, je n’ai rien vu jusqu’à la 43e et une frappe repoussée de Lacazette. Seulement deux occasions, ce n’est pas normal. Nous étions trop en retard dans le pressing, Troyes a eu trop de ballons pour relancer en première période. On n’était pas agressif parce qu’on était mal placé. On a fait tourner le ballon derrière sans regarder devant"
    Excellante analyse de Bosz sur la première mi-temps : manque de pressing, d'agressivité et de jeu vers l'avant.

    "Nous n'étions pas contents de notre première mi-temps, le coach nous l'a aussi fait savoir","Il y a beaucoup de cadres et d'expérience dans l'équipe pour se parler."
    tu vois Olyonnais , la seconde mi-temps n'est pas uniquement dû à Lacazette. Le coach aussi et d'autres joueurs d'expérience y sont pour quelquechose et c'est un joueur qui le dit. On a besoin que tout le monde tir dans le même sens et ça c'est nouveau cette année.

    "En deuxième,je pense que nous étions plus agressifs et nous avons travaillé quelque chose sur le plan tactique, explique-t-il. On est sur la bonne voie,"
    Même tagliafico le reconnait qu'il y a eu un ajustement tactique à la mi-temps. Sans vouloir vous convaincre que Bosz est l'homme de la situation, il n'est pas aussi nul que certains le pense. d'ailleurs la composition de départ est la meilleur actuellement (oui même toko à sa place), Personne n'aurait fait mieux . et les problèmes de placement qui ont perturbé la première mi-temps ont été identifié et corrigé.

  6. Juninho Pernambucano - sam 20 Août 22 à 14 h 14

    On y voit plus clair .

    - pas de remplaçant pour dubois.
    Henrique fera le remplaçant.

    - 2 voir 3 départs : aouar Dembélé . Paqueta pourrait être le troisième.

    - il va rester des lofteurs : Özkaçar, Boateng , da Silva , kadewere ...

  7. Philippeb - sam 20 Août 22 à 16 h 42

    Moi le style Bosz je ne le vois pas trop. Bon,on relance de l'arrière, les attaquants pressent devant de manière un peu désordonnée.on se fait des passes latérales devant une défense regroupée.dans les bonnes périodes nos attaquants créent de belles actions devant. Mais qui ne fait pas ça ? Quand je vois Liverpool je vois un style très collectif et très intense. Quand je vois City je vois un style très collectif avec une énorme possession, quand je vois l'Atletico je vois un style très solides et très intense quand je vois l'OL je ne vois pas de style particulier, j'ai l'impression qu'on fait ce qu'on peut avec des moments de domination assez intéressant et des moments d'apathie inexplicables. Ce qui manque le plus souvent c'est l'intensité

    1. Jeanmasse 39 - sam 20 Août 22 à 17 h 37

      @philippeb
      Salut,
      Je vais peut être te surprendre mais je suis plutôt d’accord avec toi dans ce que tu dis sur ce post.
      En effet, aujourd’hui on ne peut pas dire que l’OL ai une qualité de jeu collective remarquable sur tout un match.
      On a de très bons joueurs ( meilleurs et plus intelligents que les saisons dernières)
      On commence à avoir des repères sur l’équipe type ce qui favorise l’entente collective.
      Mais dire que ça y est on joue un style de jeu super excitant non , nous n’en sommes pas là.

      Par contre sur les bonnes périodes les intentions de faire du beau sont là.
      Notamment ce qu’on voit beaucoup plus cette année c’est le pressing initié par la ligne d’attaque, tu peux me répondre que c’est Lacazette et pas le coach qui le décide moi je pense que l’un va avec l’autre.
      Ce pressing comme tu dis n’est pas parfait pour le moment mais l’intention est là
      Les relances de derrière c’est dur à juger contre les blocs bas mais pareil si il y a l’intention avec l’enchaînement des matchs « faciles » ça devrait progresser.
      Tu te souviens je pense des débats que nous avions cet été que le « beau » et le « résultat « et bien je veux bien reconnaître que nous sommes très loin du beau que j’appelais de toute mon âme cet été mais on commence à l’entreapercevoir sur certaines phases de jeu ( c’était déjà le cas un peu la saison dernière)
      La différence cette année c’est que les résultats nous permettent de travailler plus sereinement et d’espérer justement voir ce « beau » de plus en plus présent dans les matchs surtout sur la durée dans le match.

      1. poussin - dim 21 Août 22 à 9 h 56

        bravo Jeanmasse, rien a ajouté . tu lis dans mes pensées 😉

  8. Juninho Pernambucano - sam 20 Août 22 à 18 h 10

    "Ce n'est pas du tout un problème de rythme .
    On a été très mauvais , c'est tout ."

    L'analyse de Peter sur la première mi-temps.
    Ça laisse songeur quand même ...

  9. Juninho Pernambucano - sam 20 Août 22 à 19 h 23

    Feu Lyonnais du Gard serait encore parmi nous , il citerait deux chouchou bidon , a savoir KTE et Mendes .
    Et plaiderait pour le 442 losange avec Leprenant Caqueret Tolisso Paqueta .

    1. ChiesaLacombeDiNallo - sam 20 Août 22 à 20 h 41

      Et il aurait bien raison!

  10. JUNi DU 36 - sam 20 Août 22 à 20 h 15

    Championnat d'Europe d'athlé qui commence pour ceux qui aime 😉
    Une belle médaille d'argent déjà pour la française Lamotte sur le 800 👍🎉🍻

  11. Polygone - dim 21 Août 22 à 0 h 48

    Hors sujet
    Juni qui rejoint Rothen s enflamme 2 jours par semaine, on en parle
    Comment va t il parlait de Bosz de Aulas et Lyon en général ?

    1. Dede Passion 69 - dim 21 Août 22 à 9 h 38

      Salut ,

      On en a déjà pas mal parlé sur un autre article ci- dessous ....

      https://www.olympique-et-lyonnais.com/medias-juninho-bientot-sur-les-ondes-de-rmc,265701.html

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut