Lyon’s French forward Maxwell Cornet (L) celebrates after scoring a goal with Lyon’s French forward Alexandre Lacazette during the French L1 football match between Olympique Lyonnais (OL) and Stade Malherbe Caen (SMC) at the Parc Olympique Lyonnais stadium in Decines-Charpieu, central-eastern France on February 14, 2016. / AFP / ROMAIN LAFABREGUE

OL : une prestation aboutie

Enfin des évolutions dans le jeu de l'OL. Avec cette victoire 4-1 contre Caen, Lyon a validé une bonne prestation sur le terrain par le résultat. Cela faisait longtemps.

Nous sommes le 16 février, et pour la première fois de la saison l'OL a enchaîné trois victoires consécutives en championnat. Mieux vaut tard que jamais diront sans doute certains, mais quand même cela arrive tard dans la saison. Cependant, cette série arrive logiquement.

Un jeu vers l'avant

OL Caen jeu intervalle 2e but

Voilà peut-être la signification du losange lyonnais au sens pratique. Les joueurs sont positionnés entre les lignes ou entre deux joueurs caennais, les passes sont recherchées dans les intervalles et sont la conséquence d'appels, et non l'inverse.

 

Depuis le début de saison, c'était la chose qui était reprochée aux joueurs lyonnais : jouer trop latéralement (en moyenne 55% du temps) et pas assez vers l'avant. Contre Caen, les Gones ont retrouvé une partie de ce qui faisait leur force la saison dernière, à savoir le jeu vers l'avant et dans les intervalles. Cela se vérifie dans les chiffres, avec moins de 50% de jeu latéral et surtout 35% de jeu vers l'avant, ce qui est bien supérieur à la moyenne de la saison. Symbole de tout cela, le deuxième but rhodanien (image 1). Sur une séquence de possession sur le côté gauche à hauteur de la ligne médiane, Valbuena se positionne en meneur de jeu dos au but. Il remet en une touche à Gonalons dans l'axe, qui voit directement Ferri entre les deux lignes caennaises. A son tour, le milieu relayeur envoie Lacazette dans la profondeur avec une passe entre les défenseurs, qu'il transforme en but. Voilà comment avec deux passes Lyon a réussi à transpercer son adversaire, ce qui est bien plus efficace de que passer d'un côté à l'autre sans avancer ni changer de rythme.

Autre changement relevé, l'apport d'Henri Bedimo sur le côté gauche. Cela se ressent dans le jeu (41% du jeu lyonnais passe à gauche), où il apporte sa percussion, son sens de l'anticipation et du duel (13 ballons gagnés) et ses centres (trois dans ce match). Absent depuis plusieurs semaines, il a démontré en un match qu'il apportait beaucoup plus offensivement que Morel. Mais attention au coup de pompe physique s'il enchaîne, surtout après une longue absence. En tout cas, on demande à le revoir, car il donne une solution de plus au jeu qui se cantonnait surtout à Jallet pour les côtés. De même, dans les phases de relances défensives (image 2), Valbuena se plaçait dans le centre du terrain et toujours dos au but, en face de Gonalons. Au lieu de garder le ballon comme à son habitude (cela lui est encore arrivé trop de fois dans ce match, avec des pertes à la clé), il s'est contenté de remise ou de passer vers l'avant directement. C'est là où sa qualité technique fait la différence et est utile à l'équipe, mais encore une fois il porte parfois trop la gonfle, ce qui fait ralentir le jeu de l'OL. Au moins, il sait quand il peut être efficace, à l'image de son équipe.

OL Caen jeu dans les intervalles

Le positionnement des joueurs rend la relance plus facile, et permet en plus d'éliminer des adversaires par une passe.

 

L'efficacité des deux côtés du terrain

OL Caen équilibre perte de balle

L'OL vient de perdre le ballon, mais les quatre défenseurs sont bien là (attention au placement de Bedimo quand même). Aussi, les milieux font immédiatement l'effort pr revenir.

 

Dans la lignée des deux précédentes victoires 3 à 0, les Rhodaniens se sont à nouveau montrés très efficaces face au but. Les deux premiers tirs cadrés ont fait mouche, et les quatre réalisations en neuf tentatives cadrées prouvent le bon ratio actuel des coéquipiers d'Alexandre Lacazette. Surtout, un moment de la partie nous montre peut-être que la roue est en train de tourner pour l'OL. Dans les cinq dernières minutes de la première période, les joueurs de Bruno Genesio subissent beaucoup et attendent la mi-temps avec impatience, alors qu'ils mènent quand même par deux buts d'écarts. Mais la confiance n'est pas quelque chose qui revient facilement, et tour à tour Delort et Rodelin sont mis en échec par Anthony Lopes, suite à un coup franc et une mauvaise relance de Jallet dans l'axe, tandis que Yahia place sa tête juste au dessus de la barre. Quand on sait en plus que quelques minutes avant, Cornet loupe le 3-0 après une belle action collective, les inquiétudes ressurgissent. Or, à la 45e, suite à une récupération du capitaine lyonnais dans son camp, Tolisso est trouvé et il envoie directement en profondeur (entre les lignes encore une fois) pour Cornet qui soulage son équipe.

En moins de cinq minutes, on est passé d'un possible 2-1 juste avant la pause à un 3-0 rassurant et dur psychologiquement pour l'adversaire. Même quand Delort réduit la marque en seconde période, on ne sent pas les Gones inquiets et fébriles, et cela change beaucoup des semaines précédentes. En effet, cheval de bataille de Genesio depuis sa prise de fonction, son équipe est plus équilibrée surtout sur le plan défensif. A la perte du ballon (image 3), le bloc lyonnais est moins pris au dépourvu et les joueurs sont en place. Certes, des occasions sont toujours concédées, car le changement ne se fera pas d'un coup, mais Lopes prend le relais dans ces situations. C'est peut-être dans ce domaine que l'OL a le plus progressé, ce qui est bon signe pour la suite. Attention cependant, car cet équilibre est fragile.

19 commentaires
  1. jeepy - mar 16 Fév 16 à 13 h 52

    Oui, c'est bien ! Grand merci aux Caennais qui n'ont pas fermé le jeu ! Il 'est vrai qu'en prenant un but aussi tôt il est difficile de faire autrement. Aussi, je suis prudent et ne m'enflamme pas ! A Lille, ce sera vraiment autre chose et un test probant sur le renouveau de notre équipe et sur sa valeur offensive. Ils auront affaire à une super défense avec un super gardien... En cas de succès, alors là, nous pourrons avoir de l'espoir pour une place européenne et, qui sait tenir en échec les "futurs vainqueurs de la Ligue des Champions " dixit les journalistes parisiens.

  2. OL48 - mar 16 Fév 16 à 17 h 07

    Je pense que la différence entre le jeu latéral sans risque et le jeu incisif vers l'avant vient uniquement de l'état d'esprit du groupe.
    Quand les joueurs sont en confiance, ils vont forcément vers l'avant et vers le but.
    Quand ils doutent, ils donnent la balle à leur voisin pour ne pas prendre de risque et ne pas faire d'erreur.
    Le sport collectif est comme ça : C'est le groupe qui tire vers le haut quand il est en confiance et les individualités ont du mal à inverser une tendance.
    Une inversion de tendance se joue souvent à des petits détails et c'est le rôle primordial d'un entraineur d'être suffisamment psychologue pour maintenir son groupe dans les bons rails.

    1. rastaman - mar 16 Fév 16 à 17 h 46

      tu as tout à fait raison sur le fait qu'en sport tout est question de détail parfois et surtout dans le collectif. Apres le staff a suffisamment fait d'erreurs pour entacher la confiance des joueurs , maintenant on est sur la bonne voie tant mieux en espérant qu'aulas ne répéteras pas les mêmes erreurs en matiere de préparation , d'avant saison et de mercato..

  3. Juninho Pernambucano - mar 16 Fév 16 à 20 h 10

    Il ne faut pas non plus s'enflammer trop vite .
    Caen a beaucoup facilité la tâche en offrant des boulevards derrière ( souvent 3 défenseurs aux abois ) , c'était vraiment une défense en carton ( et de se demander , comme une équipe aussi moyenne voir faible , a t'elle pu rester si longtemps aux avants postes du championnat ?? il y a vraiment un souci de niveau en L1 ... )
    Avec un minimum de réalisme en seconde mi temps , l'OL aurait du mettre 3 autres buts facilement !

  4. OLVictory - mer 17 Fév 16 à 8 h 22

    Un mieux indéniable, à confirmer sur les 12 prochains matchs. Il y a un match par semaine pendant les cinq prochaines semaines, le calcul est simple il faut ramener au moins 10 pts. On fera les comptes ensuite pour le sprint final, avec 7 matchs en 7 semaines. Le rythme est tranquille et régulier.
    ---
    Calendrier de Lyon :
    On va à Lille, Rennes, Lorient, Montpellier, Toulouse et Reims
    On reçoit Qatar, Guingamp, Nantes, Nice, Ajaccio et Monaco
    De Monaco
    vont à Nantes, Caen, Qatar, Lille, Rennes et Lyon
    reçoivent Troyes, Reims, Bordeaux, Marseille, Guingamp et Montpellier
    6 déplacements pour chaque, égalité.
    Sur les quatre dernières journées on risque de jouer contre trois équipes qui se battent pour se maintenir, Monaco peut-être deux. La dernière journée peut-être faussée par des équipes en vacances, mais il y a peu de chance.

    1. elric - mer 17 Fév 16 à 8 h 48

      En plus si je ne me trompe pas le match contre Monaco c'est la 37ème journée donc autant dire que si l'équipe à bien négocié les 10matchs précédents, celui-ci peut avoir des allures de finale pour la deuxième place !

      1. OLVictory - mer 17 Fév 16 à 8 h 55

        Ça pourrait rappeler un peu un certain Lyon-Lens...

      2. ROYALDULTON - mer 17 Fév 16 à 11 h 21

        Alors la ! le taux d'adrénaline était au maxi, je m'en souviens...!

      3. Magic Carpet - mer 17 Fév 16 à 11 h 25

        Mon colocataire est Lensois !

        Il y a 2 sujets tabous dans la coloc.. sa sœur et le match du 4 mai 2002 !

      4. OLVictory - mer 17 Fév 16 à 11 h 31

        😆

  5. ROYALDULTON - mer 17 Fév 16 à 11 h 23

    Je pense que si Dimanche on passe Lille, on reprendra vraiment une grosse confiance, pour moi, Lille sera un Match référence ! Qu'en pensez vous ?

    1. Magic Carpet - mer 17 Fév 16 à 11 h 28

      Je suis d'accord, encore faut-il les vaincre. J'ai souvenir de l'année dernière nous étions dans une superbe dynamique pour arracher le titre au QSG et c'est à Lille que nous sommes allé nous casser les dents.

  6. OLVictory - mer 17 Fév 16 à 11 h 30

    Lille reste sur une bonne série, ils ont une défense redoutable, un gardien qui peut faire des matchs géniaux et une solidité générale qui leur évite les mauvaises surprises. C'est du Antonetti. C'est pas beau, c'est pas ambitieux, ça fera jamais des miracles, mais les joueurs savent ce qu'ils ont à faire et ils sont motivés pour le faire.
    La victoire est difficilement envisageable, malheureusement.
    Si on le fait ça sera un petit exploit et sûrement un match capital pour la fin de saison.
    Les sites de paris donnent des chances égales à Lille (2,75) et Lyon (2,65) et le match nul en dernier (3,10). C'est paradoxal puisque si on regarde le parcours de Lille, on pourrait penser que le match nul est le plus probable. Du coup ça vaut peut-être le coup de mettre quelques pièces sur le nul à la cote de 3,10.

  7. ROYALDULTON - mer 17 Fév 16 à 11 h 45

    Un question à tous, quel est l'état du vestiaire, je demande votre avis !

    1. OLVictory - mer 17 Fév 16 à 11 h 52

      Propre, ils viennent de passer la serpillère.
      😆

      1. ROYALDULTON - mer 17 Fév 16 à 12 h 22

        merci de ta réponse OLV 🙂 🙂 🙂 heureusement que Jack me donne son point de vue ! lol 🙂

      2. deliriousfan7 - mer 17 Fév 16 à 14 h 27

        J'ai ri 😀

    2. Jacks - mer 17 Fév 16 à 11 h 57

      Apparemment les grands champions sentent désormais que le coach leur fait confiance, donc pas de problème. Et puis en bonus, Rose ou Beauvue se sont faits éjecter.

  8. OLVictory - mer 17 Fév 16 à 12 h 33

    Plus sérieusement je pense qu'il y a dans ce groupe certains joueurs qui n'agissent pas dans l'intérêt du club. Leurs réactions aux différents évènements sont éloquentes. Reste à savoir qui manipule et qui se contente de suivre. Les manipulateurs devraient se retrouver sur la liste des transferts, normalement.
    ---
    Le truc dont on est sûr, au moins, c'est que Beauvue ne nous manque pas ! 😆

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut