©PHOTOPQR/LE PROGRES/Stephane Guiochon – LES 2 ENTRAINEURS FABIO GROSSO ET CRIS A DECINES AU GROUPAMA TRAINING CENTER MATCH DE YOUTH LEAGUE OL – JUVENTUS LE 18 10 2016 (MaxPPP TagID: maxsportsworldtwo433023.jpg) [Photo via MaxPPP]

OL - Youth League : la Juve trop forte pour Lyon

L'OL de Cris se devait de réagir après la contre-performance subite à Séville il y a un peu plus de deux semaines.  Ce mardi face à la Juventus, les jeunes Lyonnais, rapidement réduits à dix, se sont lourdement inclinés (0-3).

Ce match sentait bon le parfum de la coupe d'Europe à quelques heures de Lyon-Juventus, sous les yeux de Jean-Michel Aulas, Gérard Houllier, Giuseppe Marotta ou encore de Pavel Nedved dans une tribune bien garnie du Groupama OL Training Center. Sur les bancs, c'est aussi l'heure des retrouvailles pour Cris et Fabio Grosso qui sont aujourd'hui à la tête de l'équipe U19 de leur club respectif. Après un début de match équilibré, l'OL se retrouve rapidement en infériorité numérique à la suite d'une perte de balle de Maolida à trente mètres de son but, Alexandre Roselli en duel avec Zeqiri, commet une faute dans la surface selon l'arbitre. À cette erreur d'interprétation s'ajoute la double peine (carton rouge) alors que le règlement a été changé en début de saison (en cas de penalty, carton jaune et non rouge). Le penalty ne sera pas transformé, la panenka bien ratée de Kastanos ne trouvant même pas le cadre de Racioppi.

Lyon pointe à la dernière place du classement

La tête sous l'eau et en infériorité numérique, les Gones ne parviennent plus à faire la différence et perdent trop de ballons dans leur propre camp. Et c'est sur une perte de balle Houssem Aouar, encore brillant techniquement mais à la peine sur cette action, que la Juve inscrit son premier but par l'intermédiaire de Caligara juste après la demi-heure de jeu. En deuxième mi-temps, les Lyonnais montrent de meilleures intentions, Maolida et Vieira sont à deux doigts d'égaliser, mais ce sont les Italiens qui font de nouveau la différence par Léris et Clemenza, quasiment coup sur coup. Après trois journées de Youth League, l'OL pointe à la dernière place du classement, à égalité avec Zagreb et à trois points de la Juventus et Séville.

Composition de l'OL : Racciopi - Brault-Guillard (cap.), Roselli, Vieira, Nouvel - Devarrewaere, Cognat (Rafia, 84'), Aouar (Ouazine, 68') - Maolida, Kitala, Almeida (Dramé, 26'). Entr : Cris et J.Fréchet.

Les réactions

Cris, entraîneur de l'OL : "Il reste trois matchs pour se qualifier" 

"J'étais privé de Christopher Martins Pereira qui est blessé et d'Amine Gouiri retenu en sélection nationale avec l'Équipe de France U17. Je regrette que le club et la fédération n'aient pas pu se mettre d'accord pour Gouiri car il aurait pu nous aider aujourd'hui. Il nous reste trois matchs à disputer dont deux à l'extérieur, une revanche à prendre à Turin dans quinze jours, on va se réfugier derrière le travail pour que mes joueurs puissent rapidement prendre des points afin de nous qualifier. On reverra les images du carton rouge tranquillement, mais cela nous a grandement pénalisé surtout dans ce type de rencontre, car on touche au haut niveau en Youth League. Les retrouvailles avec Fabio ? C'est un ami, c'est sympa de voir notre parcours des terrains au banc de touche, on passe le même diplôme avec la volonté de devenir entraîneur. On a vécu des choses extraordinaires avec le club. Avant le match on a un peu discuté de nos saisons à l'OL, après on a un peu expliqué le fonctionnement de nos clubs, de comment ça se passe ici à Lyon avec le nouveau centre d'entraînement et lui m'a parlé de Turin. Il aime beaucoup nos infrastructures".

Fabio Grosso, entraîneur de la Juventus : "L'OL retrouvera vite le très haut niveau européen"

"On a fait un bon match. L'équipe a commencé avec sérieux la rencontre, puis l'expulsion nous a aidé à faire la différence. Il y a eu un peu de déchet ensuite, Lyon a poussé puis on a su mettre le but du break au moment ou ils commençaient à y croire pour revenir au score. J'ai passé deux années magnifiques ici, j'ai pu retrouver des gens avec qui j'ai pu travailler et je suis très heureux d'être à Lyon pour ce match. Je n'ai que des bons souvenirs ici, j'espère y revenir encore. Le président de l'OL a fait un travail important pour permettre au club de revenir parmi les meilleurs clubs en Europe, et je pense sincèrement qu'ils vont y arriver. J'aime travailler avec les jeunes, notre objectif est de leur permettre d'avoir la formation la plus professionnelle possible. Je n'ai pas gardé le contact avec Cris, lorsqu'on se voit on prend toujours le même plaisir à se remémorer nos souvenirs, et, actuellement, à partager nos expériences que ce soit lui à Lyon et moi à la Juve. On échange sur nos idées, notre vision du football".

Quentin Vieira, défenseur de l'OL : "Il n'y a même pas faute sur le rouge"

"Il y a un duel dans la surface, l'arbitre a fait une erreur en sifflant penalty puis en mettant le rouge derrière, il a hésité quelques secondes avant de siffler, il a eu un peu la pression. Pour nous c'est difficile sur le plan mental car notre début de match était bon, on arrivait à créer les mouvements et ça remet en cause tout notre travail effectué durant la semaine. On avait la tête sous l'eau en fin de première période, c'était très compliqué. À la mi-temps le coach nous a remis en confiance, on arrivait avec de meilleures intentions et ils mettent le but du break pendant un temps fort de notre part. Dans le vestiaire, après le match, le coach nous a dit qu'on allait avoir trois matchs pour montrer notre vraie valeur, pour nous qualifier et c'est ce que l'on va faire. On a un groupe bourré de talent ! Que ce soit l'exclusion d'Alex, les absences de Christopher et d'Amine, ce ne sont pas des excuses derrière lesquelles on va se cacher".

5 commentaires
  1. Hiro Nakamura - mar 18 Oct 16 à 19 h 59

    Bah alors ? Le 2e meilleur centre de formation d'Europe ? Qu'est ce qu'il s'est passé ???
    Et oui, l'OL sort de très bons joueurs, c'est vrai mais de là à affirmer que nous sommes juste derrière le Barça,perso je m'en suis toujours gardé. La plupart de nos joueurs sortis récemment ont surtout des références Ligue 1. En Europe et sur le plan international, on attends...
    Comme quoi, baser sa com là dessus me semble bien faible pour justifier la bonne santé de l'OL sur le plan sportif et masquer les lacunes qu'il y a depuis des années. Surtout lorsque ça ne va pas qu tout, comme en ce moment. N'est ce pas Monsieur Aulas ???

  2. Fab - mar 18 Oct 16 à 20 h 15

    Et d'autant plus quand dans une des ses dernières com; Aulas expliquait visé l'équipe prmière de l'OL avec 11 titulaires issus de la formation !

    1. OLVictory - mar 18 Oct 16 à 20 h 23

      Il pensait se refaire une bonne cote auprès des supporters avec cette déclaration bien démagogique mais il a fait un gros flop. Même les fanboys ne se laissent plus avoir à ses mensonges.

  3. jeepy - mer 19 Oct 16 à 6 h 17

    Les mômes ont joué de la même façon que les profs un jeu stérile sans âme,où chaque joueur joue seul en tripotant la balle. Les jeunes de la Juve, eux, ont joué toujours vers l'avant, á une touche de balle sans aucun dribble inutile... Tant que nos dirigeants ne prendront pas conscience que le foot c'est un jeu d'équipe et non individuel, nous irons vers des déboires comme ceux actuellement.

  4. poussin - mer 19 Oct 16 à 14 h 45

    Ça vente le mérite d avoir un super centre de formation, avec pleins de jeunes talents mais en attendant les résultats sont très décevant. On est loin derrière le psg en ce moment . Bref, c est pas si parfait qu on veut nous le faire croire. Surtout que c est sur eux que va reposer l equipe d ici 3 ans voire même demain. Ça craint

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut