(Photo by REMY GABALDA / AFP)

OM - OL : quand Bafé Gomis évoque sa relation avec Rudi Garcia

Entraîné par Rudi Garcia lors de son passage à Marseille (2016-2017), l'ancien attaquant de l'OM et de l'Olympique lyonnais, Bafétimbi Gomis, a évoqué sa relation de l'époque avec le technicien rhodanien, à quelques heures seulement de l'Olympico (21H).

Il a apprécié l'entraîneur, mais également l'homme. L'ancien attaquant de l'Olympique lyonnais, Bafétimbi Gomis, s'est exprimé au sujet de Rudi Garcia à seulement quelques heures de l'Olympico au Vélodrome, ce dimanche (21H).  L'ex-numéro 18 de l'OL a en effet eu l'occasion de côtoyer l'ancien technicien de l'AS Rome lors de son passage dans la cité phocéenne (2016-2017).

« Il ne mâche pas ses mots »

Au moment d'évoquer Rudi Garcia, Bafétimbi Gomis se souvient d'un entraîneur de caractère : « j'ai eu une relation forte avec lui. Il a d'ailleurs été d'un grand soutien quand j'ai perdu mon père à cette période. Il m'est arrivé d'avoir des explications avec lui quand il attendait plus de moi », a déclaré Bafétimbi Gomis qui a malgré tout apprécié le franc-parler de l'ancien entraîneur du Mans : « Il ne mâche pas ses mots, mais au moins il dit les choses pour le collectif. Avant chaque match, il allait aussi frapper à la porte des chambres de joueurs, avait toujours un mot pour tout le monde. Il peut également prendre des décisions fortes et les assumer », et de préciser : « Le groupe avait élu Lassana Diarra comme capitaine mais il a souhaité que ce soit moi peu après son arrivée. Il est alors allé parler à Lass alors que je me sentais vraiment mal par rapport à ça ». 

1 commentaire
  1. Post Hair - dim 10 Nov 19 à 19 h 31

    Les retours semblent dire la même chose, Garcia a un tranchant de communication qui se montre particulièrement efficace dans les situations difficiles, mais historiquement ses passages dans les clubs finissent mal. Le problème de ce genre de communication est qu'elle marche sur le court terme, pas sur le long terme. Le "rentre dedans" marche sur les personnalités immatures ou dans les situations de perdition : il permet de poser un cadre fort sur lequel s'appuyer. L'immaturité et la perdition ressemblent à notre équipe sous Sylvinho, en ce sens Garcia est parfait. J'appréciais bien plus les intentions de Sylvinho que celles de Garcia mais il faut reconnaître que les résultats ont tranché : un entraîneur expérimenté semble le premier critère à prendre en compte vu notre effectif.

    J'espère que les faits me donneront tort et que le redressement de Garcia continuera pour le reste de la saison, la suivante et plus si son contrat s'avère être prolongé. Je ne pense pas qu'il sera l'homme capable de créer un groupe autour de valeurs fortes (et donc automatiquement avec une hiérarchie claire) mais il me semble l'homme parfait pour rattraper notre première erreur d'entraîneur.

    Le match de ce soir va être intéressant : on va voir on en sont les joueurs sur cet état d'esprit qui a tué Sylvinho et auquel Garcia donne vie.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut