Parc OL : revenus de billetterie en hause de 346 %

L'Olympique Lyonnais a publié une communication financière, hier soir. Celle-ci met en lumière un bond impressionnant des revenus de billetterie.

Coté en Bourse, l'Olympique Lyonnais a plusieurs obligations de communication financière à respecter. Celles-ci sont remplies via des communiqués publiés sur le site "investisseurs" de l'Olympique Lyonnais, que vous pouvez retrouver ici. La dernière communication en date concerne le rapport d'activité des 9 premiers mois de la saison 2015 - 2016. La période se termine donc au 31 mars dernier. L'ensemble du communiqué est consultable à l'adresse suivante : ici. Deux chiffres sont particulièrement percutants.

Un "nouveau business model"

D'abord, les produits d'activités ont doublé par rapport à l'année dernière. Ils passent ainsi à 153 millions d'euros, contre 73 millions d'euros au 31 mars 2015. Ensuite, ce sont les revenus de billetterie qui méritent le coup d'oeil. Sur le premier trimestre 2016, ils s'élèvent à 13,7 millions d'euros, contre 3,1 millions d'euros au premier trimestre 2015. Cela représente une augmentation de 346 % des revenus de billetterie. Un chiffre qui s'explique évidemment par l'inauguration du Parc OL. L'affluence moyenne au Parc OL a été, sur cette période, de 45 369 spectateurs, ce qui correspond à une augmentation de 23 % "à matchs équivalents" par rapport aux chiffres enregistrés à Gerland l'année dernière. L'"outil" Parc OL, comme l'appelle le président Jean-Michel Aulas, fait déjà du bien aux finances lyonnaises.

13 commentaires
  1. zikos35 - sam 14 Mai 16 à 13 h 26

    "L’« outil » Parc OL, comme l’appelle le président Jean-Michel Aulas, fait déjà du bien aux finances lyonnaises." ça pardon mais pour le moment tant qu'on a pas les charges sur la même période et l'EBE on en sait rien du tout...

    1. Slaimer - sam 14 Mai 16 à 13 h 55

      Beaucoup de personne parle de charge, mais à croire de tel propos avoir son propre stade coûte plus cher que si tu le loue 8 millions par an et que tu gagne que dal ?
      Je suis pas un fin connaisseur là dessus mais tu pense que les charges ont augmenter aussi de 348% et en plus la on parle juste de l'augmentation de la billetterie de foot début 2016 donc pas les derniers matchs de la saison les matchs qu'ils y aura à l'euro les finales de rugby et les concerts cet été.
      Sans tout cela on a déjà presque 14 millions d'euro de ventes de billet (au 31 mars) tu crois vraiment que les charges sur 3 mois sont de 14 millions voir plus ?
      Ce n'est pas un critique mais plutôt une question que je me pose.

      1. zikos35 - sam 14 Mai 16 à 14 h 18

        Je n'ai pas dit ça... Je dis juste que s'avancer comme le fait l'article sans avoir tous les éléments c'est pas très pro.

    2. Cyril Rolling - sam 14 Mai 16 à 15 h 22

      Bonjour,
      Vous avez raison. Les charges financières que va devoir supporter l'OL pour rembourser le Parc OL sont importantes. D'ailleurs, dans un autre article, j'évoque cette question des liquidités (http://www.olympique-et-lyonnais.com/ol-mercato-ben-arfa-une-saga-pour-un-bon-choix,119654.html), preuve en est qu'on essaie de donner des informations les plus complètes possibles. Pour donner une vision exhaustive des finances lyonnaises, il faudra avoir davantage de chiffres. Et ce n'est pas pour rien qu'un tel travail est fourni par des cabinets d'audit spécialisés, avec une armée d'analystes et consultants : c'est un véritable travail que nous ne comptons par effectuer ici. L'expression "fait du bien aux finances lyonnaises" était plutôt relative au fait que les supporters se sont vraiment rendus massivement au Parc OL, et surement plus que les prévisions prudentes qui avaient surement été faites avant l'inauguration. Cette augmentation est donc forcément une bonne nouvelle pour les finances lyonnaises.

  2. Juni entraineur OL - sam 14 Mai 16 à 14 h 05

    Super nouvelle pour le club, cela devrait nous aider à avoir une meilleure équipe par la suite, garder nos meilleurs joueurs plus longtemps ...
    Avec un stade magnifique comme ça, ça donne envie d'y aller, de consommer ...
    Perso et sans blaguer, je n'ai jamais dépensé un rond dans gerland en 20 ans, là, en moins de 6 mois, je suis passé de partout, buvette, menu des gones, OL store ...
    Si notre club continue d'être bien géré, avec Houiller peut être pour aider le club a grandir, L'OL peut "déchirer" dans les années à venir, façon Bayern munich ... en espérant que des milliardaires ne viennent pas encore fausser le championnat avec l'OM comme le Quatar l'a fait à Paris !!

    1. Gones2wano - sam 14 Mai 16 à 14 h 34

      Parfait continue et accentue même les dépense cette argent est en soi une sorte de don rétribué, en plus de te remplir l'estomac et représenter avec fierté les couleurs de l'ol ton argent permettra d'enrichir le club et grâce à toi nous aurons de meilleur joueur, chacun a son échelle peut aider le club, toi c'est en vidant ta carte bleu, je suis sérieux ?

  3. Gones2wano - sam 14 Mai 16 à 14 h 29

    Toute façon la chose certaine est que malgré les charges relative au fonctionnement du parc ol, même si le bénef n'est que de 1 ou 2 millions ( j'en doute ) vaut mieux vivre avec 250 millions de budget que seulement 100 millions, le train vie du club va augmenter c'est indéniable et incontestable

  4. Tempo - sam 14 Mai 16 à 18 h 13

    Bonsoir,
    Votre titre est trompeur. Bien sûr il y a un nouveau stade plus grand qui fonctionne très bien mais le bénéfice financier de cet outil n'est pas si conséquent à l'échelle du budget final de Lyon.
    Pour l'Olympique Lyonnais, j'avais (à la louche) comme revenue :
    - droit tv (Europe + France): 50% du budget
    - merchandising/commercial: 30% du budget (il y a dedans la vente des joueurs)
    - billetterie 20% du budget
    Bien sûr avec le grand stade la billetterie augmente fortement mais il ne faut pas oublier l'immense liste de frais nouveaux ou en hausse comme:
    - le personnel en plus les jours de match pour service, sécurité,...
    - le personnel en plus pour l'entretien du stade, nettoyage, pelouse,...
    - les divers frais: tram, frais de fonctionnement, taxe sur la billetterie, animation les jours de match,...
    - et après les emprunts, remboursement, assurance, taxe foncière, location de matériel,...
    Si vous regardez les chiffres pour l'exploitation du stade de France, le consortium du SDF - composé de Bouygues (67 %) et de Vinci (33 %) et bien si l'état n'avait pas mis au moins 120 M€ sur plusieurs années il ne serait pas à l'équilibre. Bien sûr ce stade n'a pas de club résident mais fait payer "un bras" sa location, ce n'est pas pour rien que la FFR envisage de ne plus financer. Ce stade a une utilisation finalement relativement importante entre le sport (foot (équipe de France et finale), rugby (idem), athlétisme,...), grand spectacle (Ben Hur,...), et tous les concerts. Soit en moyenne un événement tous les 15 jours toute l'année. Et le stade de France loue des salles de réunion toute l'année sans parler des visites.
    Bref un grand stade ne fera certainement pas passer le budget de Lyon au-delà de 200 M€ même avec le naming.

    1. Gones2wano - sam 14 Mai 16 à 18 h 29

      Je sais pas mais je fais beaucoup plus confiance à jma qu'à toi, comparé 2 stade qui fonctionne totalement différemment c'est juste n'importe quoi, et le fait que t'es "vérifier" des chiffres , ce que je trouve présomptueux de ta part car je n'appel pas cela vérifié des chiffres tu nous donne juste des pourcentage aléatoire correspondant a la moyenne des sources des revenus des club, sa n'apporte strictement rien au débat car personne à l'heure actuel ne connais le coût de l'exploitation, pour finir attendons la fin de l'année pour connaitre si oui ou non nous somme en benefice ou nanMichel aulas, et oui juste avec 3 mois de grand stade nous sommes à 150millions de chiffre d'affaires donc pas très loin des 200 millions ( d'ailleurs aulas à tablé sur 180 cette année et plus de 200 l'année prochaine, quand tu dis qu'il y a un événement au sdf tout les 15 jours mais tu rêve, je t'assure que tu n'importe quoi

  5. Juni entraineur OL - sam 14 Mai 16 à 18 h 37

    Tempo :
    Ne compare pas le stade de France, déjà dépassé lors de sa construction il y a 20 ans , avec le stade de l'OL qui est unique en Europe ...
    Les chiffres annoncés sont ENORMES sachant que le stade est utilisé sur une demi saison sans coupe d’Europe (league des champions) sans l'euro 2016, sans concert, sans les finales de rugby ... et sans le naming !!
    Moi je préfère comparer avec ce qu'il s'est passé avec les stades allemands crées lors de la coupe du monde 2006, les chiffres n'ont pas augmenté, ils ont explosé !!
    Si l'équipe joue tous les ans le titre et se positionne régulièrement dans les 3 premiers, le budget augmentera énormément
    Les sceptiques, les verts, les parisiens, les marseillais ... auront les boules
    lol

  6. Tempo - sam 14 Mai 16 à 19 h 16

    Bonsoir,
    Effectivement vous ne pouvez pas exactement comparer le stade de France et le stade de Lyon. Maintenant pour tous les stades du monde vous avez des frais de dingue d'exploitation. Si j'ai parlé du stade de France, c'est parce que je le connais relativement bien. J'habite à moins de 30 minutes de ce stade et mon groupe international dispose d'un de ses sièges sociales juste à côté. Ainsi relativement régulièrement nous allons au stade et même nous profitons de cette situation géographique pour parfois louer des salles de réunion et nous en profitons pour le visiter (les clients apprécient)... Bref je vous invite à le visiter car vous avez ainsi droit avec précision à de nombreux chiffres sur les frais de fonctionnement et sur la fréquence d'utilisation. N'en déplaise peut-être à certain, ce stade essaye d'avoir une fréquence d'utilisation d'au moins deux événements par mois en moyenne sur une année et c'est bien le cas comme je l'ai dit en prenant l'ensemble des événements sportifs et autres. Parfois cela peut-être même plus élevé sur une courte période lorsque certains concerts ou spectacles sont sur plusieurs soirs de suite (Indochine; Muse; ACDC; Benyoncé;...) et bien sûr en Mai avec les finales de football et rugby et cette année avec 7 matchs de l'Euro 2016 au stade de France (match ouverture + les poules + 1/8 + 1/4 + finale).
    Pour revenir justement sur les coûts, dans O&L vous aviez parlé d'emploi. Ici c'est JM Aulas qui en parle. Ce personnel, il faut bien le payer. Certes cela augmente forcément le chiffre d'affaire via la billetterie notamment mais ajoute des frais. En France, les coûts d'exploitation sont intimement liés à la masse salariale donc en connaissant le nombre de personnes, de sous traitants, on peut avoir une idée relativement précise de ces frais de fonctionnement, comme toute entreprise suivant le secteur de marché.
    http://www.olympique-et-lyonnais.com/ol-1600-emplois-crees-quand-le-grand-stade-sera-termine,104751.html
    Pour finir entre la répartition des budgets des clubs entre les trois bloques : billetterie/droit tv/merchading, je donnais ces chiffres après avoir entendu JM Aulas au moment du bilan financier de OLGroupe. Je retrouve un site certes non pas de 2015 mais ce n'est pas si éloigné de ce que je donnais.
    http://www.actusports.fr/36349/classement-des-clubs-dans-le-monde-au-niveau-du-business/
    Au bilan dans le football moderne, la principale source de revenue est liée au droit tv et au merchadising.

  7. Bamaki - lun 16 Mai 16 à 11 h 25

    Le revenu moyen par match juste au niveau de la billetterie passe de 1,1me à 2,1 me...et je ne parle que des billets....

    Globalement ça fait 2 millions / mois tu peux payer 2000 personnes !!

    Sans compter l'économie du loyer de gerland, sans compter le naming, sans compter la nourriture vendue, sans compter la location future du foncier pour les futurs commerces de la zone, sans compter les revenus des séminaires etc etc

  8. Bamaki - lun 16 Mai 16 à 11 h 26

    1000 personnes pardon (en sachant que la plupart, bossent un jour par semaine, le jour du match

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut