Paris FC - OL : Jean-Michel Aulas a "inspiré" Pierre Ferracci

Ce vendredi, leurs deux clubs vont s'affronter en Coupe de France. Jean-Michel Aulas (OL) et Pierre Ferracci (Paris FC) sont deux fortes personnalités du football français. Le dirigeant parisien confie avoir été "inspiré" par son homologue lyonnais.

Pierre Ferracci et Jean-Michel Aulas vont se défier pour la première fois chez les garçons, après s'être affrontés chez les féminines. Ce vendredi, leurs équipes sont opposées en 32es de finale de la Coupe de France. Le patron du Paris FC a salué le travail de son homologue lyonnais. "Même si je ne suis pas toujours d'accord, je n'ai pas honte de dire qu'il m'a inspiré. J'aime bien cette mentalité de développeur et d'entrepreneur, a-t-il admis dans Le Parisien. J'ai toujours dit que sa stratégie et son modèle étaient des voies à suivre. Ils ont permis à Lyon de tutoyer les sommets, y compris d'Europe."

"Ses positions sont parfois excessives"

Toutefois, les deux présidents ont déjà eu des accrochages médiatiques, comme en 2020 lors de l'arrêt des championnats en mars - avril (lire ici). "Je n'ai pas de souci avec Jean-Michel. On a plutôt de bons rapports. Mais on sait que lorsqu'il s'agit de défendre son club, ses positions sont parfois excessives, a-t-il déclaré. On l'a vu encore vu lors des incidents contre l'OM. Lorsqu'on est administrateur, à la fois à la FFF et à la LFP, j'estime qu'il y a un devoir de réserve qui s'impose."

10 commentaires
  1. chiesaninho - ven 17 Déc 21 à 12 h 55

    Autant le PSG Qatari me laisse froid, pour ne pas en dire plus et tomber dans l'excès...
    autant j'aimerai bien voir le Paris FC en L1.

    1. Hannibal LectOL - ven 17 Déc 21 à 13 h 34

      Pour faire quoi ? Pas de public et déficit énorme de popularité par rapport aux vrais clubs historiques parisiens (le Racing et le Red Star).
      Et c'est encore un fond souverain (Bahreïn) qui s'incruste dans le capital du club; même si pour l'instant il ne détient que 20%.
      Je souhaite le développement du Racing et du Red Star, mais malheureusement ils sont surtout de (bons) souvenir, la culture foot restant très marginale à Paris.

      1. dede74 - ven 17 Déc 21 à 14 h 07

        Ah, le RCP ! c’était quelque chose, fin des années 50 et début 60, avec des joueurs comme Marche, Happel; Jacowski, Cisowski, grillet… je m’en souviens, alors qu’à mes débuts professionnel, je travaillais à Paris et banlieue ! club très populaire ! ça réveille de vieux souvenirs 🙂
        J'ai eu le plaisir d'aller voir un match contre Reims, dans le vieux Parc des Princes ! ma sœur aînée et mon beauf, fervents supporteurs, m'avaient offert une place. Quelle ferveur dans le stade et... aucun jet de bouteille en plastique ! à l'époque, on vendait encore des canettes en verre 😆 on mangeait des frites dans les travées ! c'était le bon temps 🙁

      2. chiesaninho - ven 17 Déc 21 à 14 h 33

        Je te rejoins Hannibal... c'est juste que j'apprécie ce club, point.

        pour le reste (Red Star, etc...), le passé est derrière nous.

      3. OLenDetresse - ven 17 Déc 21 à 14 h 44

        20 % détenus par de riches étrangers, comme IDG Capital (fonds chinois) avec l'OL ?

      4. Le_Lyonniste - ven 17 Déc 21 à 20 h 14

        De toutes façons, Paris n'a pas besoin de culture foot, rugby, basket ou autre.

    2. Le_Lyonniste - ven 17 Déc 21 à 20 h 13

      Deux clubs pour une seule ville c'est trop.

  2. Forest Gone - ven 17 Déc 21 à 13 h 10

    Instigateur de l'arrêt du championnat et affilié à la macronnie Marseillaise. Si on pouvait piétiner son club faut pas se priver.

    1. OctoGone - ven 17 Déc 21 à 20 h 08

      Exactement. L'arrêt avait permis au PFC de se maintenir en L2 à la différence de buts...

  3. OL-91 - ven 17 Déc 21 à 17 h 44

    Donc, il sait comment battre l'OL.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut