Paris Saint-Germain’s Qatari president Nasser Al-Khelaifi (R) shakes hands with Lyon’s French president Jean-Michel Aulas during the French Cup round of sixteen football match between Paris Saint-Germain (PSG) and Lyon (OL) on February 10, 2016, at the Parc des Princes stadium in Paris. AFP PHOTO / FRANCK FIFE / AFP PHOTO / FRANCK FIFE

PSG - OL : Aulas en remet une couche

À quelques heures du choc PSG-OL, qui décernera le premier trophée de la saison, Jean-Michel Aulas a envoyé une nouvelle pique à destination du club de la capitale. Une manière de faire monter la pression...

Avec R.B, notre envoyé spécial à Klagenfurt (Autriche).

Chat échaudé ne craint pas l'eau froide. Dans son style caractéristique, le président de l'Olympique lyonnais n'a pas hésité à appuyer via Twitter, réitérant ses propos quant à une éventuelle inégalité entre le Paris Saint-Germain et les autres clubs de Ligue 1. Loin de vouloir lever le pied, "JMA" en a également profité pour faire un parallèle avec le débat autour des pelouses synthétiques, qui avait fait rage il y a quelques années. De quoi envoyer un énième message fort au football français ?

28 commentaires
  1. OLVictory - sam 6 Août 16 à 12 h 27

    Tout ça pour faire oublier qu'on n'a pas de pognon pour renforcer l'équipe.

  2. janot06 - sam 6 Août 16 à 13 h 13

    Toutes les équipes à part le PSG et son statut spécial n'ont pas de pognon pour se renforcer ce n'est pas propre à l'OL ; quand je dis pas de pognon, pas comparable au PSG et son financement par le sponsor banque du Qatar.
    Il faut arrêter de tout ramener à notre équipe et dire que c'est pour faire un écran de fumée et détourner l'attention. Aulas a entièrement raison de mettre un coup de pied dans la fourmilière !
    Malheureusement, je doute que cela serve à grand chose, tant les dirigeants de la LIgue accepte cette situation.

  3. Matt - sam 6 Août 16 à 13 h 25

    Non sur le fond, je suis à fond (désolé pour le jeu de mot pourri) ? derrière lui et les médias font exprès de dénaturer le problème en lui opposant que Lyon c'était pareil. Alors que c'est totalement faux, Aulas à mis 14 ans avant de ramené un titre de champion et douze ans pour faire venir un Sonny.
    Lyon c'est construit sportivement et pas artificiellement comme le PSG d'aujourd'hui !

    1. Dominique Rolland - sam 6 Août 16 à 13 h 49

      il ne faut pas oublier que N. Sarkosy vendu le PSG ,une vitrine pour les Quataris qui ont obtenu des largesse au niveau fiscal ,et un état ne devrait pas investir dans un club de foot , les autres président de ligue le pense aussi ,mais ne sont pas assez courageux pour dénoncé

  4. Juninho Pernambucano - sam 6 Août 16 à 13 h 25

    Il a totalement raison . Comme souvent .
    C'est juste scandaleux qu'une équipe soit financé par un état .
    Concurrence déloyale qui a tué la L1

    1. Dominique Rolland - sam 6 Août 16 à 13 h 51

      bravo pour ta réaction , tu est toujours LYONNAIS a ce que je vois

  5. Michele Rahier - sam 6 Août 16 à 13 h 47

    totalement raison et si il ramene cela dans les réseaux sociaux c,est que justement cela n,avance pas dans leurs reunions ou tout le monde il est beau il est gentil n,est ce pas mr le president de saint etienne vous voudriez bien que mr aulas se la ferme car ces questions vous foutes dans l,embarras mais il a 100 % raison vous etes des moutons vous subissez vous devriez vous cachez pour votre lachete les présidents se ligue 1 vous avez une petite ligue 1 mais vous avez surtout des petits dirigeants et ne parlons pas de de l,ancien moustachu ex president de la ligue qui se chiait dessus devant le psg

  6. ol-91 - sam 6 Août 16 à 14 h 36

    Le but du Qatar Saint-Germain n'est malheureusement pas d'aider le foot en France, comme on a été au départ très naïfs de le croire, mais bien de s'en servir de marche-pied afin d'amorcer une future pompe à fric.

  7. Matt - sam 6 Août 16 à 14 h 54

    En tout cas l'équipe c'est vite mobilisé pour envoyer leurs correspondants demander l' avis aux présidents des clubs de L1 ?

  8. OLVictory - sam 6 Août 16 à 15 h 06

    Un grosse perte de temps, il ferait mieux de régler les problèmes qui restent à régler pour la fin du mercato.
    Ca ne sert à rien tout ça.
    Si c'est pour nous préparer à une vente de Lacazette c'est inutile, ça ne fera pas diminuer la déception.

    1. Guillaume Draithak - sam 6 Août 16 à 16 h 02

      On voit que tu es deçu que le mercato soit fini pour l'OL mais soit pas défaitiste non plus, il ne laissera pas partir Lacazette !!

      1. OLVictory - sam 6 Août 16 à 18 h 03

        Je suis méfiant. Je cherche la raison pour laquelle Aulas vient attaquer sur un terrain où il n'a strictement rien à gagner.

  9. janot06 - sam 6 Août 16 à 15 h 30

    Pourquoi toujours vouloir voir autre chose derrière une déclaration de Aulas ?
    N'est-il pas capable de mener plusieurs problèmes à la fois ?
    Nous ne sommes pas derrière lui pour savoir ce qu'il se passe au sein du club ; il a suffisamment d'expérience pour ne pas négliger tel ou tel problème tout en continuant ses attaques contre le PSG version Qatar.
    Si M.Ghezzal ne veut pas prolonger, il ne va pas lui mettre le couteau sous la gorge ; Lacazette n'est pas encore parti non plus.
    Quant à Valbuena et Grenier, je pense qu'ils sont bien partis, eux... pour rester et on aura besoin d'eux.

    1. OLVictory - sam 6 Août 16 à 18 h 05

      Parce qu'il y a TOUJOURS un double sens ou un message plus ou moins caché.

  10. janot06 - sam 6 Août 16 à 15 h 37

    En ce qui concerne les réactions d'autres présidents de L1, ils savent très bien qu'ils n'ont rien à espérer dans ce championnat, sauf des miettes laissées par le PSG au niveau de quelques retombées financières via les droits TV qui pourraient monter (encore que...) ou l'espoir de leur vendre par miracle une de leurs pépites si par hasard les qataris daignaient jeter un œil sur eux.
    En bons vassaux, ils font allégeance au plus puissant... De misérables vers de terre.

    1. Matt - sam 6 Août 16 à 15 h 58

      @ JANOT06
      Si le faussé reste béant entre le PSG et les autres , je ne vois pas comment les droits tv peuvent augmenter ?
      Les supporters de Lilles, Marseille et autres places fortes finiront par comprendre que ce n'est pas que dans l'intérêt de l'OL mais bien de toute la ligue 1, de pointer le doping financier du PSG

      1. janot06 - sam 6 Août 16 à 18 h 17

        D'où mon "encore que..." entre parenthèses, car si les présidents de ligue 1 croient qu'un PSG fort peut drainer de l'intérêt sur notre championnat, ils se trompent complètement ; un championnat sans surprise joué à l'avance ne peut intéresser personne, tant au niveau des supporters français des autres équipes que pour l'étranger.
        Les droits TV ont atteint à mon avis un maximum, dû au saucissonnage en lots opéré à l'époque par le président de la LFP.
        Le soufflet ne peut que retomber et le réveil sera difficile pour tous ceux qui adhèrent aux actions des qataris.

  11. Matt - sam 6 Août 16 à 15 h 47

    Il a refusé trente millions pour Coco, je le vois mal accepter un départ de Lacazette , sachant qu' avec une partie de l'argent de son transfère on trouvera pas mieux, les attaquants en dessous de trente millions restent des paris et au delà de trente millions il est difficile de les faire venir dans notre championnat domestique hormis le PSG qui peut donner des salaires supérieur à dix millions.

  12. Don Ramón - sam 6 Août 16 à 16 h 30

    Eh bien il a 100 fois raison. Il ne va même pas assez loin. Il y a de vrais doutes à avoir sur le fait que le PSG n'ait jamais été sanctionné par la LFP/DNCG pour ce contrat de 200 ME avec QTA (propriété du Qatar) alors que dans le même temps Bein Sports (du Qatar également) sauvait la LFP du désastre en 2012, lors de la renégociation des droits TV.
    Si le PSG avait signé un contrat similaire au plus gros contrat en Europe, celui de Chevrolet avec Manchester United (60 ME annuels environ), le déficit cumulé du PSG depuis 5 ans serait d'environ 500 ME !! Et le club aurait vu sa masse salariale et ses transferts contrôlés depuis longtemps, et le PSG n'aurait pas l'équipe qu'il a actuellement, qui fausse la L1...
    Un article complet ici : https://olympiquelyonnais2016.wordpress.com/2016/08/05/voici-pourquoi-jma-a-raison-de-se-plaindre-du-psg/

    1. OLVictory - sam 6 Août 16 à 18 h 08

      Tu confond la DNCG et le FPF de l'UEFA.
      La DNCG n'est pas missionnée pour vérifier l'argent qui rentre, mais pour contrôler les déficits. Sachant qu'une subvention du Qatar à un club n'est pas interdite en France, je ne vois pas pourquoi il y aurait eu des sanctions, c'est idiot.

      1. janot06 - sam 6 Août 16 à 18 h 23

        C'est un sponsoring déguisé par l'intermédiaire de cette banque qatari appartenant à l'émir, lui-même propriétaire du club ; c'est contourner le règlement du FPF d'une façon vicieuse.

      2. Don Ramón - sam 6 Août 16 à 18 h 40

        Un résultat (déficit ou bénéfice), pour résumer, c'est les "produits" face aux "charges" et les amortissements. La DNCG aurait du voir que ce contrat (en bonne partie) n'était pas un contrat de sponsoring, mais un apport de capital déguisé (car QTA et QSI ont le même propriétaire), donc pas un produit d'exploitation. Si la DNCG avait fait son boulot, elle aurait du dire : "après recalcul, vous êtes en déficit" et prendre éventuellement des mesures restrictives, si le PSG ne changeait pas sa stratégie de lui-même.
        Les sanctions n'ont rien à voir avec le fait que l'argent vient du Qatar. Elles n'ont rien à voir avec la tentative de maquillage volontaire de la part du PSG. Elles sont liées au fait que le club, après recalcul honnête, est en déficit. Ni plus, ni moins.

      3. janot06 - sam 6 Août 16 à 19 h 51

        Oui, mais ça revient au même : on réinjecte de l'argent par l'intermédiaire de ce faux sponsor, QTA (dont le nom n'apparaît même pas sur le maillot du club), et qui appartient au propriétaire du club pour masquer les déficits d'exploitation.
        Dans ces conditions, le PSG ou plutôt les qataris, ont carte blanche et peuvent faire ce qu'ils veulent. C'est ce que dénonce justement Aulas.

  13. OLVictory - sam 6 Août 16 à 19 h 54

    La DNCG n'a rien à dire si un actionnaire veut injecter du capital, dans les montants qu'il veut et pour faire ce qu'il veut, y compris combler un déficit d'exploitation. Vous confondez avec le FPF.

    1. janot06 - sam 6 Août 16 à 20 h 00

      En ce qui me concerne, j'ai parlé du FPF, pas de la DNCG.
      D'ailleurs, le PSG avait été sanctionné par cette instance (FPF), avant de réduire à la fois la sanction financière ainsi que les années d'encadrement, les ramenant de trois à un an...
      Et bien sûr, pas question de suspension de participation à une compétition européenne, ainsi qu'il était originellement prévu dans un tel cas...

      1. OLVictory - sam 6 Août 16 à 20 h 52

        Ben oui on se demande ce qu'il fout Platini 😆

    2. Don Ramón - sam 6 Août 16 à 20 h 35

      L'actionnaire peut mettre l'argent qu'il veut, OUI. Mais si le club est en déficit d'exploitation, la DNCG a son mot à dire, surtout si ca dure des années, et que le déficit cumulé se situe rétrospectivement entre 400 et 500 ME sur 5 ans...

      1. OLVictory - sam 6 Août 16 à 20 h 51

        Non

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut