Article payant Que retenir d’OL - Glasgow Rangers (1-1)

Avec une équipe fortement remaniée et inexpérimentée, l’Olympique lyonnais a conclu sa phase de groupes de Ligue Europa par un match nul à domicile contre les Glasgow Rangers. Dans une période difficile sportivement, Peter Bosz n’aura pas grand-chose à retenir de cette prestation.


Deux équipes qualifiées, un classement déjà figé, un match prévu à 18h45 et une affluence de 27 000 spectateurs, cet OL - Glasgow Rangers n’était sur le papier pas annonciateur d’une grande partie de football. Cela s’est vérifié tout au long des 90 minutes, peu enthousiasmantes en matière de spectacle. Au final, les deux adversaires semblaient se satisfaire de ce résultat (1-1), même si Peter Bosz a affirmé le contraire.

L’entraîneur lyonnais regrettait surtout la mauvaise première période de son groupe, largement remanié, même s’il a souligné la réaction après la pause. "On voulait absolument gagner ce match. On n’a pas bien joué en première mi-temps. Le pressing n’était pas là, il n’y avait pas d’intensité avec le ballon. La deuxième période était mieux. A la fin, on a eu de bonnes occasions, et on peut gagner, on doit même l’emporter”, insiste-t-il, pensant notamment à cette frappe de Tino Kadewere dans les gants du portier adverse dans le temps additionnel. 

Il vous reste 73 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut