(Photo by Ronny Hartmann / AFP)

OL - Dijon : un match aux multiples enjeux

Samedi, à 17h30, l'Olympique lyonnais reçoit Dijon au Groupama Stadium, à l'occasion d'un match que l'OL doit impérativement remporter.

A quelques heures d'affronter Dijon au Groupama Stadium, la situation de l'Olympique lyonnais est alarmante. Avec seulement neuf points après neuf journées de Ligue 1, l'OL connait actuellement son pire début de saison depuis l'exercice 1995/1996, qui s'était achevé par une bien triste onzième place au classement. Alors que son club est loin des objectifs fixés en début de saison, Jean-Michel Aulas a décidé d'agir et de se séparer de son entraîneur Sylvinho, pour le remplacer par Rudi Garcia. C'est donc dans ce rôle de sauveur que l'Olympique lyonnais attend l'ancien entraîneur de l'AS Roma.

Après seulement quelques entraînements avec son nouveau groupe, Rudi Garcia devra faire les bons choix dès ce samedi, à domicile face à Dijon, dans un match aux multiples enjeux.

A un seul point de la dernière place

En affichant un terrible total de neuf points au classement, l'Olympique lyonnais n'est qu'à une seule unité des deux lanternes rouge Dijon et Metz. Avec une défaite ce samedi après-midi, l'OL verrait son adversaire dijonnais le devancer au classement, et plongerait encore un peu plus vers le bas de tableau. A l'inverse, les trois points de la victoire permettraient à l'Olympique lyonnais de respirer et de s'éloigner des dernières places.

Sortir de la spirale négative

Rudi Garcia l'a évoqué jeudi en conférence de presse. Son seul objectif, sur le court terme, c'est de renouer avec la victoire. Si selon le nouvel entraîneur de l'OL, les joueurs ont eu une "prise de conscience" après la défaite dans le derby lors de la 9e journée, ces derniers ont besoin de se rassurer en mettant fin à la série actuelle de sept matches sans succès en Ligue 1. Pour rappel, la dernière victoire de l'Olympique lyonnais sur le sol français remonte au 16 août dernier, à domicile contre Angers. Une éternité.

Retrouver le chemin des filets

"Il faut être capable d’attaquer, de se créer des occasions", déclarait Rudi Garcia ce jeudi en conférence de presse. Le nouvel entraîneur a bien ciblé l'un des gros soucis que rencontre l'OL ces dernières semaines. En effet, cela fait déjà deux journées qu'Houssem Aouar et ses coéquipiers ne parviennent pas à marquer le moindre but en Ligue 1. Ce samedi, contre Dijon, l'OL aura à cœur de retrouver l'efficacité qui lui avait permis de marquer neuf fois lors des deux premières journées de championnat.

Des places à gagner

Lorsqu'un nouvel entraîneur arrive, les cartes sont généralement redistribuées. Si on ignore encore le onze de départ que va aligner Rudi Garcia pour ses débuts à l'OL, il est évident que certains joueurs vont devoir se montrer à leur avantage ce samedi, s'ils veulent rester dans les plans du nouvel entraîneur lyonnais. En défense centrale, des doutes subsistent encore sur l'identité du joueur à associer au capitaine Jason Denayer. La jeune recrue Joachim Andersen et l'expérimenté Marcelo semblent déterminés à gagner cette place de titulaire. Au milieu de terrain, les places sont chères. Lucas Tousart, Jeff Reine-Adélaïde, Thiago Mendes, Houssem Aouar et Jean Lucas devront saisir les opportunités pour faire partie des trois milieux de terrain du probable 4-3-3 de Rudi Garcia. Avec les forfaits de Léo Dubois et de Memphis Depay, des joueurs comme Rafael, Kenny Tete, Maxwel Cornet ou Martin Terrier auront également un coup à jouer contre Dijon.

Un public à convaincre

En début de semaine, l'annonce de la nomination de Rudi Garcia à la tête de l'équipe première de l'OL a entraîné la colère de nombreux supporteurs lyonnais. Ces derniers ont d'ailleurs prévu de faire part de leur mécontentement avant le coup d'envoi du match samedi, au Groupama Stadium. En conférence de presse, Rudi Garcia a reconnu que c'était à lui de "convaincre les supporteurs, de leur montrer qu’on mouille le maillot, qu’on produit un jeu qui va nous amener à gagner." Le OL - Dijon de ce samedi peut être le début de l'opération séduction menée par Rudi Garcia vis-à-vis du public lyonnais, qui va, visiblement, se montrer très exigeant avec son nouvel entraîneur.

8 commentaires
  1. Valbranque - sam 19 Oct 19 à 14 h 18

    Avec ce nouvel entraîneur, Cornet a une nouvelle chance à saisir.

    1. poussin - sam 19 Oct 19 à 14 h 58

      que ça soit Cornet ou traoré , on leur a suffisamment laissé du temps et on les paye suffisamment pour attendre beaucoup plus que ce qu'ils font sur le terrain cette année. Si sylvinio est passé à la trappe , c'est d'ailleurs en partie à leur piètre performance aussi bien l'un que l'autre . donc pourquoi insister avec eux ???

      1. Valbranque - sam 19 Oct 19 à 15 h 11

        On est d’accord!

  2. Greg - sam 19 Oct 19 à 15 h 44

    Ça vaut ce que ça vaut, mais la compo probable sur l'équipe c'est Lopes, Kone, Denayer, Marcelo, Radael, Tousard, Aouar, JRA, Terrier, Dembélé, Cornet. En 4-3-3 c'est une compo du style Genesio mais je ne critique ni l'un ni l'autre. Ce qui me fait peur c'est que vu nos joueurs je pense que ça va pas beaucoup défendre

    1. poussin - sam 19 Oct 19 à 16 h 42

      Compo de l'Olympique Lyonnais

      Lopes, Tete, Marcelo (cap), Denayer, Marçal, Mendes, Tousart, Aouar, Cornet, Dembélé, Terrier

    2. poussin - sam 19 Oct 19 à 16 h 44

      pas de koné !!! pas de JRA !!! pas d'andersen !!! on lâche toutes les recrues et on fait de la vieille soupe ??? carrément déçu de la compo . On disait de sylvinhio qu'il était frileux , bas là c'est ce que je ressens. Garcia ne prend aucun risque avec cette compo et ne révolutionne rien .
      Marcal à droite, je sens déjà la cacade qui nous coutera le match.
      Marcelo capitaine , oh my god

      1. ol-91 - sam 19 Oct 19 à 17 h 04

        Il est notable que nous avons toujours le même groupe de joueurs, les blessés en moins.

  3. Juni forever OL - sam 19 Oct 19 à 16 h 13

    Faut gagner !
    Point final

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut