Amel Majri évoque l'accompagnement de l'OL durant sa grossesse

Actuellement, Amel Majri vit en dehors des terrains. La joueuse de l'OL est blessée au genou, mais également dans l'attente de son premier enfant. La Fenotte explique comment le club l'accompagne pendant sa grossesse.

Depuis le mois d'octobre, la carrière de footballeuse d'Amel Majri est un peu entre parenthèses. Blessée au genou, elle a été victime d'une rupture du ligament latéral externe. Sa saison est donc déjà terminée. En janvier dernier, l'OL a annoncé via un communiqué que l'internationale française attendait un bébé.

Invitée ce dimanche de l'émission beIN Center sur beIN Sports, la joueuse rhodanienne est revenue sur l'accompagnement de l'Olympique lyonnais durant cette période. Elle est notamment épaulée par Sara Björk Gunnarsdóttir, qui a accouché en novembre 2021 et qui reprend progressivement l'entraînement. "L'environnement est parfait pour moi. Sara me donne des conseils, elle me rassure car je ne sais pas comment ça se passe. Lors de ta première grossesse, tu as peur, encore plus lorsque tu es athlète de haut niveau. Le fait qu'elle soit là et que le club soit précurseur, je suis sereine, a expliqué Majri. On est quand même dans l'inconnu, où on va laisser l'enfant, pour les déplacements, comment on va faire... C'est de la découverte mais ça permet d'ouvrir la porte à d'autres."


"Que le staff médical s'y intéresse, c'est important pour moi"


La milieu offensive doit notamment conserver un certain rythme sportif, même si cela n'est pas toujours évident comme elle le raconte. "Ce n'est pas facile. Parfois, je vais pouvoir faire des choses par rapport à mon genou, mais ma grossesse va me contraindre à arrêter, et inversement. Que le staff médical s'y intéresse, c'est important pour moi, a-t-elle apprécié. Je prends des kilos, donc faire du sport en parallèle, ça me permet de garder la ligne." 

2 commentaires
  1. Arnaud1975 - dim 20 Fév 22 à 21 h 57

    Un microcosme a n'en point douter. Aulas serait le précurseur ?

  2. OL-91 - dim 20 Fév 22 à 23 h 26

    Après une grande infirmerie, une grande maternité ?

Les commentaires sont fermés

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut