EDITORS NOTE: Graphic content / A man throws a beer can during street brawls ahead of the Euro 2016 football match England vs Russia, southern France, on June 11, 2016. Football fans fought pitched battles for the third day in the French city of Marseille ahead of England’s European Championship clash with Russia. Bare-chested English and Russian supporters hurled bistro chairs and bottles in the historic Vieux-Port district where the cobbled streets were littered with broken glass and debris. / AFP PHOTO / JEAN CHRISTOPHE MAGNENET

Euro 2016 : vers l'interdiction de la vente d'alcool

Le week-end a été troublé par des violences entre "supporters". Et Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, a annoncé une mesure. Elle concerne l'interdiction de la vente d'alcool.

Difficile de ne pas avoir vu les images des violents affrontements ayant opposé Russes et Anglais ce week-end à Marseille. Les deux pays s'affrontaient samedi soir pour le compte de leur premier match de la compétition. Et la situation a vite dégénéré entre les "supporters" ayant fait le déplacement. Dès vendredi, des tensions ont été signalées, mais c'est surtout samedi que la situation est devenue incontrôlable. Les "supporters" (enfin plutôt des hooligans) se sont ainsi affrontés à coups de chaises et d'autres outils en tout genre. Le nombre de blessés est important.

Une interdiction en trompe l'oeil ?

Et les pouvoirs publics se devaient de réagir. L'alcool a vite été pointé du doigt. S'il est vrai que les supporters ayant pris part aux affrontements semblaient particulièrement alcoolisés, les décideurs français semblent vouloir faire de l'alcool l'unique cause de ces échauffourées. Ce match était classé à haut risque et de nombreuses voix s'étaient élevées depuis plusieurs jours pour mettre en garde les pouvoirs publics, peut être pas conscients de l'importance du risque. Interdire l'alcool permet de ne pas évoquer les éventuels dysfonctionnements dans le traitement des difficultés, et dans l'anticipation de ces troubles. Cette interdiction de vente d'alcools sera déterminée par les préfets au cas par cas, selon les matchs.

Elle pourra concerner la veille et le jour du match, les zones "sensibles", et s'appliquera à la vente dans les supermarchés et dans l'espace public, ainsi qu'à la vente à emporter. Quant aux bars, l'idée serait d'interdire les verres en terrasses - remplacés par du plastique, donc - , afin d'éviter que ceux-ci ne servent de projectiles. Un effet d'annonce plus qu'autre chose ? Les professionnels du secteur regretteront certainement ces mesures qui semblent, à elles seules, bien faibles pour éviter les affrontements tant ceux-ci sont le fait de groupe déterminé à en découdre.

10 commentaires
  1. Gones2wano - lun 13 Juin 16 à 8 h 15

    C'est tellement facile de tout mettre sur le dos de l'acool, cela fait des mois et des mois que les autorités fr évite tout pb en interdisant les déplacements et là quand cette possibilité n'est plus possible ba c'est le bordel, et les violences avec ou sans alcool auront eu lieu c'est qu'un prétexte pour ce dédouaner de leur échec, pour finir les crs et force de l'ordre sont incompétente voire incitante au combat de rue

  2. Grognard - lun 13 Juin 16 à 8 h 39

    C'est surtout illusoire de penser que des mecs qui ont fait des centaines, voire des milliers de kilomètres seront incapables d'en faire 30 de plus pour trouver un magasin hors-secteur d'interdiction. Sans parler des épiciers qui vendront en douce de toute façon (comme à Lyon, quand la vente d'alcool était interdite après 22h, en fait il suffisait d'entrée par la porte de derrière). Pire, sans source d’approvisionnement, chacun va jouer la rentabilité poids/pourcentage, c'est à dire que rhum, whisky et vodka vont remplacer la bière, bien maquillés dans une bouteille d'oasis.

    Par contre, l'incompétence des CRS... où ça ? Ca se met sur la courge à coup de chaise et de tesson de bouteille, et y'a même pas un mort. J'estime que les CRS ne s'en sortent pas si mal que ça... d'autant qu'ils iraient en rang, avoiner au gant plombé et mettre tout le monde au tapis que ce serait réglé. Apres tout ils sont fait pour ça, pour éviter d'envoyer l'armée.

  3. OLVictory - lun 13 Juin 16 à 9 h 26

    On subit les attaques des hooligans, des neo-nazis, des ivrognes et des fouteurs de merde en général, venus de l'Europe entière et certains accusent encore la Police française de faire son travail ? C'est grave à force de perdre le sens des responsabilités à ce point. Vivre en société ça ne parle plus du tout à certains jeunes, c'est vraiment inquiétant pour notre avenir.

    1. Gones2wano - lun 13 Juin 16 à 12 h 25

      Nan je te promet que la formation des crs n'est pas adéquate au rassemblement de masse, les police étrangères le contaste que c'est mal géré, il ne savent que tabasser tout le temps dans chaque manifestations que ce soit celle anti mariage gay ou des manif cgt ça castagne tout le temps pour rien

      1. OLVictory - lun 13 Juin 16 à 12 h 43

        Alors que les provocations en face n'existent pas, c'est ça ? Et lorsqu'on provoque les CRS, insultes, jets d'objets, ils ne doivent rien faire sinon c'est de leur faute ? J'ai bien résumé ta pensée ou pas ?
        C'est clair qu'avec le genre de réactions que je lis ici et l'impunité pour les provocateurs pour ne surtout pas faire de vagues, les CRS ne sont pas du tout coincés entre deux feux. Ca pourrait mécontenter les racailles qui profitent du moindre espace de liberté pour se défouler de leur mal de vivre. Et comme ils sont largement soutenus par les bobos, ça devient un grand combat de liberté pour les casseurs. Ca serait risible si ça n'amenait pas la conséquence de limiter nos libertés. Aujourd'hui on limite la vente d'alcool pour tous, demain on limitera les déplacements de tout le monde au nom de la sacro-sainte égalité pour tous, casseurs et citoyens honnêtes doivent être traités pareil, et là c'est grave. D'ailleurs les victimes n'avaient qu'à pas être là, pas à ce moment, sans eux les coupables n'auraient pas pu commettre de délit, c'est bien ta manière de voir les choses ? Vous devriez réfléchir à ça, vous qui allez vivre dans cette société pendant près d'un siècle (avec l'allongement de la durée de vie il parait que les centenaires seront la règle). Quand on tape sur les CRS on soutient les casseurs, on leur donne des moyens d'action. Et jusqu'à preuve du contraire ce n'est pas en provoquant des bagarres entre supporters ou avec les CRS que notre monde sera plus agréable à vivre. La liberté de chacun s'arrête à la liberté des autres, c'est un principe essentiel qu'on a oublié, malheureusement.

  4. Grognard - lun 13 Juin 16 à 13 h 22

    20 sacs que t'es X-roussien "Gone Doisneau" ^^

  5. Gones2wano - lun 13 Juin 16 à 18 h 47

    Olvictory si tu lis bien mes propos je dis que le pb et responsable numéro un sont à 100% les hooligans,racaille, etc
    deuxièmement les autorités françaises qui ne savent pas car ils ont delibere évité tout les pb des supporters en France au lieu de les régler par je ne sais quel moyen mais bon ils sont payés pour
    Et pour terminer je parle ainsi des crs, leur manière de régler les affrontements et mauvaise c'est véridique et dénoncer par tout les observateurs étrangers et pk lors des dernier euro en Ukraine ou dans les dernières coupe du monde aucun événements de ce type arrivé

    1. OLVictory - lun 13 Juin 16 à 23 h 42

      Ben je dois lire très mal car je ne vois absolument qui ressemble à une condamnation des hools.
      S'il y a des problèmes de maintien de l'ordre en France c'est que la Police n'est pas respectée. Les casseurs savent très bien qu'à la moindre riposte des forces de police ceux-ci seront critiqués et accusés. Donc les flics ne bougent plus à moins d'une provocation directe. Ils ne peuvent que le faire en cas de légitime défense, et encore ils seront systématiquement traînés devant les tribunaux par ceux qui commettent les délits.
      Si les flics assistent à une agression ou à un délit quelconque ils ont consigne de ne pas bouger, ils doivent juste essayer de protéger les victimes et surtout pas d'essayer d'arrêter les coupables ou de les mettre hors d'état de nuire. Et pourquoi ? Pour ne pas risquer de blesser un casseur. Ca serait insupportable aux yeux d'une partie de l'opinion et il y aurait toujours un politicien véreux de l'opposition qui demanderait la tête du ministre. Ca lui ferait de la peine au ministre, alors il préfère donner l'ordre de ne pas bouger pour ne pas faire de vagues. C'est pas bon pour sa cote de popularité.
      Tu parles de l'Ukraine ou de la Russie ? Va voir comment ça se passe là-bas. Je te défie d'aller provoquer un flic chez eux. Même pas provoquer, juste en fixer un dans les yeux trop longtemps, tu retrouverais vite empalé sur une matraque. Et c'est pas l'opinion publique russe ou ukrainienne qui viendrait te tirer de là au nom des droits de l'homme, ils seraient plutôt partisans de coller au trou pour quelques années, histoire de t'apprendre la vie. Et ça c'est vrai dans la plupart des pays où aucun n'événement n'arrive, comme tu dis.
      Alors un Euro en France c'est Open Bar pour tous les hools d'Europe, ils savent qu'ils vont bien pouvoir se défouler, casser autant que ça les chante et qu'en plus ils passeront pour des victimes et que les flic seront accusés de ne rien avoir fait ou pire d'avoir provoqué. C'est impossible de mettre un flic derrière chaque supporter, ils seront plusieurs millions à venir en France pour l'Euro. C'est impossible de les empêcher de déclencher une bagarre s'ils leur prend l'idée de le faire, surtout s'ils n'ont jamais été condamnés encore. Il n'y a qu'une répression dure qui peut les dissuader de venir chez nous, mais pour ça il faudrait que les français l'acceptent, soient solidaires avec les forces de l'ordre et réclament eux-mêmes un retour à la paix.

  6. Grognard - lun 13 Juin 16 à 20 h 32

    Où t'as vu que les CRS avaient a régler tel ou tel problème de fond? Tu casses, tu prends ton coup de matraque, c'est la règle du jeu. T'as déjà vu un pompier souffler sur le feu toi ?

  7. XUO - mar 14 Juin 16 à 7 h 52

    En France, malheureusement, la police n'est pas respectée et c'est même l'autorité en général qui est contestée. Pourquoi? parce que nous sommes tous égaux et qu'en corollaire, certains sont plus égaux que les autres.
    Quand on voit les images des manifs sociales de ces derniers temps, on se dit forcément que pour être flic il faut avoir les nerfs très solides.
    De nombreux Français donnent le mauvais exemple et cela se sait à l'étranger. Pas étonnant que des hooligans, des manifestants de toute cause, viennent défier la police et la France par conséquent.
    Supprimer la vente d'alcool, en fonction de circonstances particulières, ne résoudra rien. Hier, on a bien vu des Belges consommer de la bière et tout s'est bien passé.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut