Lyon’s French head coach Bruno Genesio gives a press conference on the eve of the Champions League football match Olympique Lyonnais (OL) against Dinamo Zagreb on September 13, 2016, at the Parc Olympique Lyonnais stadium in Decines-Charpieu near Lyon, southeastern France. / AFP PHOTO / PHILIPPE DESMAZES

FC Séville - OL : Séville, le premier gros test pour l'OL

Ce mardi soir (20h45), face au FC Séville, l'OL va devoir sortir un gros match face au triple tenant en titre de la Ligue Europa.

À l'heure où l'OL ambitionne de changer de dimension, le déplacement de ce soir (20h45) face au FC Séville revêt une importance toute particulière. S'il alterne le chaud et le froid en championnat, avec trois victoires, autant de défaites et un match nul, le club de Jean-Michel Aulas va devoir nettement élever son niveau de jeu face au club andalou s'il veut espérer poursuivre sa campagne européenne au-delà de la phase de poules.

Séville, un grand d'Europe

Même si les Gones sont leaders de leur groupe H et qu'ils ont été séduisants face au Dinamo Zagreb (3-0) pour leur entrée en lice en Ligue des champions, le déplacement en Andalousie sera une autre paire de manches. Face à la formation croate, Lyon aura rarement été inquiété face à un adversaire peu habitué aux joutes continentales. Mais ce soir, le triple champion en titre de la Ligue Europa se dressera sur sa route. Un club qui a pris goût au succès depuis une dizaine d'années, autant sur le plan national que sur la scène européenne.

Depuis 2006, le FC Séville a remporté neuf trophées depuis la saison 2005/2006 avec cinq C3, une Supercoupe d'Europe, deux succès en Coupe d'Espagne et un en Supercoupe d'Espagne. Sur les vingt-six membres de l'effectif actuel, la moitié a remporté au moins une fois la Ligue Europa, trois ont remporté toutes les Coupes d'Amérique du Sud et un joueur est allé jusqu'en finale de Ligue des champions. La plupart des joueurs sévillans ont donc une grosse expérience des grandes compétitions de club, ce que peu de joueurs peuvent revendiquer côté lyonnais : seul Emanuel Mammana a remporté l'ensemble des compétitions sud-américaines avec River Plate et Rafael était assis sur le banc de touche lors de la finale de Ligue des champions entre Manchester United et le FC Barcelone lors de la saison 2008/2009.

Une culture de la gagne

La saison du FC Séville a commencé tambour battant avec la Supercoupe d'Europe disputée face au Real Madrid (2-3 a.p.). Une défaite et beaucoup de regrets car pendant près de deux heures de jeu, ils auront bousculé le dernier vainqueur de la Ligue des champions. Mais leur prestation les a lancé sur de bons rails pour débuter le championnat. En Liga, le FC Séville occupe actuellement la 6e place du classement avec 11 points récoltés après six matches disputés. Le club est à trois longueurs du leader, le Real Madrid, et compte la 5e meilleure attaque du championnat avec un ratio d'1,8 but par match. Cette saison, les Sevillistas ont remporté trois rencontres de Liga pout un nul et une seule défaite, concédée le week-end dernier sur la pelouse de l'Athletic Bilbao (1-3). Ils ont inscrit un total de onze buts après cinquante tirs tentés depuis le début de l'exercice 2016/2017,  dont neuf dans leur antre de Ramon Sanchez-Pizjuan.

En Ligue des champions, Séville a réussi à ramener un point de son déplacement périlleux à Turin en tenant en échec la Juventus (0-0). Deux revers en huit matches de compétitions officielles, un bilan plutôt logique pour une équipe qui refuse la défaite et s'est forgée une vraie culture de la gagne ces dernières saisons. Avant de remporter son premier des neuf titres glanés depuis 2005, le FC Séville a vécu cinquante-sept années de disette et comptabilisait seulement quatre trophées à son palmarès. Le club en compte plus du triple aujourd'hui et ne semble pas vouloir s'arrêter en si bon chemin. En témoigne l'arrivée cet été au poste d'entraîneur de Jorge Sampaoli.

La philosophie de Sampaoli

Vainqueur de la Copa Libertadores avec l'Universidad de Chile et de la Copa America avec la sélection chilienne l'an dernier, Jorge Sampaoli a toujours insufflé la soif de la gagne à ses équipes. Une volonté qui se transpose sur le terrain avec un jeu basé sur une forte possession afin d'étouffer l'adversaire et de l'empêcher de se montrer dangereux. "Pour arriver à dominer l'adversaire, tu dois avoir la possession du ballon, expliquait le technicien argentin dans les colonnes de SoFoot. Il n'y a qu'un seul ballon sur le terrain et il est obligatoire de l'avoir plus de temps que l'adversaire pour prendre le meilleur sur lui. Surtout, la récupération est la clef. Si tu perds le ballon, il faut le récupérer dans les cinq secondes pour pouvoir le gagner à nouveau." 

Pour mettre en place sa philosophie, le coach de 56 ans s'appuie sur son 3-4-3 fétiche que l'on devrait retrouver face à l'OL. "J'ai toujours essayé de développer un jeu qui a de la personnalité avec la volonté d'attaquer, détaille Sampaoli. L'idéal, pour développer un jeu de possession et dominer l'adversaire, c'est le 3-4-3. L'idée c'est d'être toujours dominateur. Je pense plus au but d'en face qu'à protéger le mien." Des principes de jeu qui collent parfaitement à l'écurie d'Andalousie. Sous les ordres d'Unai Emery, parti cet été en direction du PSG, et à l'image de la plupart des équipes de Liga, le FC Séville propose un jeu porté vers l'avant. Une projection directe, des attaques rapides et l'utilisation des côtés pour prendre l'ascendant sur l'équipe adverse. Cette volonté constante de marquer plus de buts que l'autre a atteint son paroxysme lors de la première journée de championnat, avec une victoire 6 buts à 4 face à l'Espanyol Barcelone.

Affronter cette équipe sera donc un vrai test pour un OL qui ambitionne à son tour de s'imposer parmi les grands d'Europe. Pour cela il faudra retrouver cette culture de la gagne qui faisait la force du club dans les années 2000 et ne pas accepter de se laisser dominer, au risque d'être déjà dos au mur au moment de la réception de la Vieille Dame, le 19 octobre prochain.

27 commentaires
  1. Slaimer - mar 27 Sep 16 à 14 h 17

    Franchement un match nul à Séville je signe direct, mais c'est vrai que si on gagne on fait un grand pas déjà et on aura la troisième place d'assuré.

  2. OLVictory - mar 27 Sep 16 à 15 h 00

    Pareil, le nul serait déjà très très bien. On cracherait pas sur 3 points mais leur en enlever deux ca serait une belle opération pour le classement.

  3. OLVictory - mar 27 Sep 16 à 15 h 02

    Sampaoli est un bielsiste convaincu, ça laisse présager un beau match. Je parie sur un 2 à 2.

  4. alejandro - mar 27 Sep 16 à 15 h 18

    Je reposte ce message car j'aimerais voir vos avis.
    Personne n’en parle mais Cornet en latéral offensif je le verrais bien, il a la percussion, le coffre pour faire les aller-retours et il défend bien quand il joue aillier. Pour ce match je préfère qu’il soit devant avec Nabil et du coup garder Coco et Darder en 8, mais quand Alexandre reviendra ça pourrait être une réelle alternative à Rafael et Rybus, plus que Jallet à mon sens que je verrai plus stoppeur droit que latéral offensif dans cette défense à 5. Vous en pensez quoi?

    1. Foumoiunkawa - mar 27 Sep 16 à 15 h 24

      Je te remet la réponse que j'ai mis dans l'autre post 😉

      Le 3-5-2 se joue de deux manière:
      -italienne à la mode josé mourhino qui gagne la Ldc en ayant plus 5 joueurs défensifs et un Eto’o sur qui l’attaque repose;
      -à la Barça en mode « football total ».
      Pour ton idée oui ça peut le faire. Mais encore une fois l’important c’est « pas trop » les joueurs mais la philosophie. A l’heure actuelle l’OL joue un 3-5-2 timoré. C’est à dire qu’on fait pas le pressing haut qui permet de jouer un football total, mais on joue pas non plus à 5 derrière avec une capacité de contre fulgurante. Résultat on a entre 0.5 et 0 d’animation offensive et on prend des long ballon dans le dos des latéraux.
      Alors Cornet, ok mais ça veut dire football total et toute l’intensité qui va avec or (encore une fois ? ) c’est là que ça pêche.

  5. Gones2wano - mar 27 Sep 16 à 15 h 19

    Victoire 3 a 1 tolisso darder fekir

  6. OLVictory - mar 27 Sep 16 à 16 h 04

    Aux dernières news, ça serait Gaspar a droite, tolisso en 10 et fekir sur le banc.
    Le choix d'un seul joueur offensif donne une bonne idée de nos priorités et de nos objectifs.

    1. Foumoiunkawa - mar 27 Sep 16 à 16 h 10

      je peux savoir d'où tu tiens tes infos?

    2. Foumoiunkawa - mar 27 Sep 16 à 16 h 15

      C'est pas une attaque je te rassure, mais je te vois toujours assez bien informé et je me demandais ou tu trouvais ces infos et où tu gravite :).

      Tu peux me dire zut 🙂

      1. OLVictory - mar 27 Sep 16 à 16 h 25

        Hootsuite, c'est un site qui te donne des news en fonction de mots-clés. J'ai des listes pour le boulot et j'en ai une pour mon club préféré. Ça va chercher sur google et les réseaux sociaux, partout. Et puis l'équipe en PDF de temps en temps les lendemains de matchs ou le week-end. Voilà tu sais tout.

      2. Foumoiunkawa - mar 27 Sep 16 à 16 h 49

        hootsuite... Et bien je dormirais moins bête ;). Moi qui te voyait errant dans les couloir du parc OL ;). Merci

      3. OLVictory - mar 27 Sep 16 à 17 h 15

        J'erre pas mal, mais plutôt dans les transports.

  7. magister72 - mar 27 Sep 16 à 16 h 09

    en jouant avec le frein a main, pas sur d'un excellent résultat

  8. 01 patriarche - mar 27 Sep 16 à 16 h 26

    En youth league les - de 19 ans ont perdus 2-1 contre séville avec un but encaissé à la dernière minute

  9. sonic.lechat - mar 27 Sep 16 à 17 h 01

    Gaspar à droite, c'est une bonne nouvelle, Fékir sur le banc, c'est moins bien !
    On défend déjà à 5 derrière et 3 au milieu, soit 8 joueurs défensifs dans ce système... Si BG enlève le 10, on va défendre à 9 ! En les empilant devant la cage, il pense qu'on ne prendra pas de but ou quoi ??
    Fékir permet quand même de tenir le ballon pendant que le bloc équipe remonte, et s'il est sur le banc, ça veut dire qu'il est remplacé à son poste par Tolisso et numériquement par Ferri probablement... Se priver de son joueur le plus technique et vif pour le remplacer par un milieu qui évolue en dents de scie, c'est pas le top...
    ça peut toujours changer si j'ai bien compris l'article de l'equipe, il reste un espoir

  10. Foumoiunkawa - mar 27 Sep 16 à 17 h 05

    Désolé si tu me lis Jordan... Mais non pas Ferri, pas en début de match. A la fin ok genre 80ème pour la gnack et l'envie de se donner comme ça quand il redescend c'est la 94ème et l'arbitre siffle.

  11. dada - mar 27 Sep 16 à 17 h 11

    salut a tous
    bon on va voir ce que l'on peut faire face a une équipe redoutable, surtout chez elle
    pour le résultat aucun optimisme de ma part, aulas a construit une équipe d'EL, pas une de LDC, donc dans ce cas difficile d'incriminer les joueurs et tout le reste, seul l'infirmerie marche bien
    parait que tout est possible dans le foot, alors bon vent a tous quand même

  12. MonsieurKik - mar 27 Sep 16 à 17 h 16

    hâte de connaître la compo de genesio
    quelqu'un connait le système de jeu de seville ?

    moi j'aimerais
    lopes
    gaspar m biwa/diakhaby mammana rybus
    tolisso gonalons darder
    ghezzal fekir cornet

    pour moi c'est la meilleur équipe possible
    cornet étant pas un 9 mais plutôt un latéral feki je sais que ce n'est pas un vrai 9 mais il a le talent pour marquer

    ou en attaque ghezzal
    fekir
    mateta

    mais bon il est à mon avis pas prêt pour la LDC mais c'est le seul 9 qu'on ai car kalulu c'est plus un latéral du même style que cornet rapide

    1. MonsieurKik - mar 27 Sep 16 à 17 h 22

      apparemment le 343 j'avais mal lu

      1. OLVictory - mar 27 Sep 16 à 18 h 42

        C'est le 343 pour eux habituellement.

    2. Foumoiunkawa - mar 27 Sep 16 à 17 h 33

      T'es comme moi en 3-5-3 c'est plus facile...

      1. MonsieurKik - mar 27 Sep 16 à 17 h 47

        j'ai recopié bêtement XD

  13. chasertornado59 - mar 27 Sep 16 à 20 h 15

    Le mastodonte se présente face à nous, un ogre de l'Europe.

  14. LaMiine - mar 27 Sep 16 à 20 h 26

    Lopes - Mapou, Nkoulou, Morel - Gaspar, Gonalons, Tolisso, Darder, Rybus - Fekir, Cornet

  15. fandelol - mar 27 Sep 16 à 20 h 34

    ça c'est du supporter... T'es toujours aussi défaitiste dans la vie? ...

  16. Armiel Anago - mar 27 Sep 16 à 20 h 47

    Un lien pour suivre le match svp

  17. MonsieurKik - mar 27 Sep 16 à 20 h 47

    pourquoi il met morel ?

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut