OL féminin
OL féminin (Photo by Abbie Parr / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)

FC Zürich - OL (0-3) : les Fenottes étaient d’attaque

Incapable de marquer plus de deux buts dans un match depuis plus d’un mois, l’OL a retrouvé des couleurs dans le secteur offensif à Zürich. Une embellie à confirmer dès dimanche face au Paris FC.

A voir les sourires sur les visages lyonnais, le soulagement était bien là jeudi soir à la Wefox Arena après ce succès (0-3) face au FC Zürich. Dos au mur après deux rencontres de Ligue des champions, l’OL est désormais complètement relancé dans la course à la qualification. Grâce au nul entre la Juventus et Arsenal mais surtout en ne déjouant pas face au club suisse. La veille du match, Sonia Bompastor avait d’ailleurs mis une certaine pression sur ses joueuses avançant que seul la victoire comptait à Zürich. Avec un seul point, elle n’avait pas tord mais par les temps qui courent à Lyon, la confiance n’était pas forcément de mise.

"On a su marquer dans des moments importants du match et très rapidement et c’était quelque chose d’important face à une équipe de Zurich qui avait montré qu’elle était capable de rivaliser avec des clubs comme Arsenal et la Juve. On ne devait leur donner aucun espoir", s’est félicité Sonia Bompastor après la rencontre.


26 frappes pour 14 cadrés et seulement 3 buts


Les espoirs suisses ont en effet rapidement été douchés par Melvine Malard. En croisant sa tête sur un corner d’Eugénie Le Sommer, l’attaquante lyonnaise a fait ce que l’OL n’arrivait plus à faire depuis le début de saison. Tuer le match dans les premiers instants, histoire de se mettre totalement en confiance pour le reste de la rencontre. Prolongée en début de semaine, Malard a donné l’impression d’être libérée de ce poids qui lui pesait peut-être et s’est montrée décisive sur les trois réalisations lyonnaises. Un but et deux passes décisives, il y a pire comme manière de fêter un nouveau contrat.

"Je suis une attaquante et j’aime ça donc c’est bien pour moi et l’équipe. Cette victoire était importante ce soir et à nous de rester dans cette dynamique là avec les matchs qui arrivent et garder confiance en nous."


Le fameux déclic attendu par Bompastor ?


De la confiance, c’est ce qu’étaient venues chercher les Fenottes en Suisse en plus des trois points. Ultra-dominatrices dans cette rencontre, les Lyonnaises ont fait le siège sur le but adverse et sans une gardienne en forme, le score aurait pu être bien plus large. Bompastor pourra encore regretter les occasions manquées dans cette rencontre avec les duels perdus par Cascarino ou encore Benyahia mais l’important était ailleurs. Les trois buts ont été inscrits par des attaquantes, une première depuis le défaite contre Arsenal. Dans la série importante qui attend l’OL ces prochaines semaines, cette embellie offensive est bonne à prendre.

"Je suis assez satisfaite sur le résultat avec trois buts marqués et aucun encaissé. Des joueurs offensives Melvine (Malard) et Signe (Bruun) qui marquent, ça peut être un déclic au niveau de la confiance pour elles personnellement mais aussi pour l’équipe."

Avec un doublé contre Zürich, Bruun a débloqué son compteur but et mis fin à une disette qui commençait à durer et à lui peser. "Dernièrement, elle doutait un peu. Elle avait vraiment envie de marquer parce qu’elle travaille très dur à l’entraînement et lors des matchs elle fait beaucoup d’efforts." Tout n’est pas parfait dans le jeu lyonnais à l'image de "seulement" trois buts sur 14 tirs cadrés même si il y a clairement du mieux depuis deux rencontres.

Reste désormais à le prouver contre des équipes d’une autre envergure. Ca tombe bien, après ce succès européen qui replace l’OL à trois points de la 1re place, les Fenottes doivent rapidement se tourner vers la D1 féminine avec un déplacement au Paris FC dès dimanche. Un nouveau choc pour confirmer que les attaquantes se sont remises la tête à l’endroit en Suisse.

2 commentaires
  1. dede74 - ven 25 Nov 22 à 9 h 19

    3 buts sur 14 tirs oui mais, la gardienne suisse a fait quelques arrêts de classe.

    Maintenant, il faut continuer sur ce rythme et, dès dimanche contre le PFC !

    Signaler
  2. Poupette38 - ven 25 Nov 22 à 11 h 43

    Effectivement certains de ses arrêts étaient de classe mais plusieurs de nos tirs, pour moi c'était carrément une passe à la gardienne .

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut