Moussa Dembélé contre Angers (Photo by OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

Ligue 1 : le temps additionnel a coûté sept points à l’OL

Pointé du doigt pour avoir les plus grandes difficultés à finir le dernier quart d’heure, c’est finalement dans le temps additionnel que l’OL peut avoir le plus de regrets. Les Lyonnais ont laissé filer sept points dans ce petit laps de temps.

Pendant toute la saison, les critiques se sont abattues sur l’irrégularité de l’OL à produire du jeu et du contenu d’un match à l’autre avec notamment cette faculté à couler physiquement et mentalement après le dernier quart d’heure de jeu. Interrogé sur la question, Peter Bosz a mis en avant un problème mental plus que physique pour expliquer ce mal lyonnais pendant 38 journées.  

"On a toutes les datas aujourd’hui, combien de courses, de sprints, de haute vitesse… On peut regarder pendant la saison si la condition physique monte ou pas. En fin de match, c’est tout à fait normal que des joueurs soient fatigués, mais même là, si on mène 2 à 0, le joueur peut continuer à sprinter, a déclaré le coach de l'OL dans les colonnes du Progrès. Alors que si tu es mené 2 -0, le langage du corps n’est pas le même. Nos problèmes ne sont jamais venus de la condition physique cette saison. On avait les datas qui montraient."


Un seul changement de résultat en faveur de l'OL cette saison


Est-ce que les statistiques mesurées ont également donné des regrets à Bosz au moment de voir les points laissés en route à cause du temps additionnel ? Il faut espérer pour le Néerlandais que non autrement les regrets seront d’autant plus nombreux. Dans une étude évaluant les différentiels de points dans un match qui serait arrêté à la 90e minute et ceux qui ont finalement été inscrits dans le marbre pendant les 38 journées de Ligue 1, l’OL serait tout simplement européen.

D’après le tableau produit sur le site Transfermarkt, le club lyonnais aurait eu 69 points si le temps additionnel n’existait pas. De quoi accrocher la 5e place à cause du point perdu suite aux différents problèmes liés aux supporters qui aurait ramené le total à 68, soit à égalité de points avec Rennes sur le même critère. D’ailleurs, le temps additionnel n’a été à l’avantage de l’OL qu’à une seule reprise. C’était à Strasbourg en avril dernier avec le but de Toko-Ekambi qui a permis d’accrocher un nul… On peut bien évidemment faire dire ce que l'on veut aux chiffres mais l'impression visuelle tout au long de la saison s'accompagne bien de conséquences comptables.

18 commentaires
  1. Kabongo12 - mar 24 Mai 22 à 20 h 55

    PETER BOUZE DEHORS PETER BOUZE DEHORS

  2. JUNi DU 36 - mar 24 Mai 22 à 21 h 37

    En tout cas ce qu'on peut dire c'est que pour les autres équipes c'est exactement pareil, donc on en sort pas de ce principe. Perso je ne m'attarde jamais la dessus. Pareil pour les erreurs arbitrales.

  3. OL-91 - mar 24 Mai 22 à 21 h 39

    Il a été rare de voir au cours d'un match nos joueurs jouer plus de 85 minutes, alors les temps additionnels, "c'est en plus" !
    Déjà, on ne peut même pas parler de consignes mal obéies, ni même inadaptées car je ne me souviens pas non plus d'avoir vu nos joueurs mettre toutes leurs forces pour les suivre et dire après coup : on a fait ce qu'on a pu mais ça n'a pas marché.

  4. Jean-Jacques 2 bouts - mar 24 Mai 22 à 22 h 18

    Si ma data en avait on l'appellerait mon oncle. Bientôt le e-football, y'aura plus besoin de joueurs on verra même pas la différence à l'écran.

  5. JUNi DU 36 - mar 24 Mai 22 à 22 h 44

    Ben Puel déjà

  6. Tongariro - mar 24 Mai 22 à 22 h 46

    LA LANGUE FRANÇAISE REVIENS !!!!!!!!

  7. Cicinho - mar 24 Mai 22 à 22 h 52

    C'est symptomatique de :
    - une condition physique bof bof, combien de joueurs dans ce groupe qui ont l'air fatigué après un sprint?
    - l'incapacité à jouer bas et jouer en contre après avoir mené au score. Pire, combien de fois on s'est fait prendre en contre alors qu'on menait?
    - la facilité pour nos adversaires à nous déséquilibrer quand ils accélèrent un chouïa leur jeu, y compris des joueurs moyens...

    1. OL-91 - mer 25 Mai 22 à 0 h 06

      Hélas ! oui ! Le pire s'est passé quand on menait...

  8. Tigone - mer 25 Mai 22 à 8 h 29

    Quand on joue à 10 tout le match, ce n'est pas étonnant de craquer sur la fin.

  9. Darn - mer 25 Mai 22 à 9 h 07

    Cette stat, je ne sais pas si c'est vraiment du neuf également, j'ai le sentiment qu'on a connu ça avant Bosz.

    1. OLVictory - mer 25 Mai 22 à 9 h 29

      Excellente remarque Darn, il serait intéressant de comparer avec les autres années pour voir depuis quand date ce problème majeur et quelle est son évolution. Un travail de journaliste il me semble…

  10. Absa7799 - mer 25 Mai 22 à 9 h 23

    Peut être que Bosz n'est pas le top des entraîneurs, mais on peut pas espérer mieux vu les résultats de l'équipe depuis Rémi Garde...les entraîneurs se succèdent sans arriver à s'imposer sur l'équipe, individualismes, nonchalance, non respect des consignes voire insubordination et non respect de l'institution.
    Vu de l'extérieur c'est pas joli et même de pire en pire chaque année donc quel entraîneur voudrait s'y risquer ?
    Concernant le sujet de l'article, rien de nouveau, l'équipe ne sait pas tenir un match, verrouiller un score (3-3 Clermont bel exemple). Donc peu importe à quel moment ils craquent, c'est récurrent... j'hésite entre fragilité défensive, manque de rigueur ou sentiment de supériorité en s'interdisant de jouer la montre et conserver le ballon comme un club ou chaque point compte.

    1. OLVictory - mer 25 Mai 22 à 9 h 47

      Pourquoi ne pourrait-on pas espérer mieux ? Je ne vois aucune raison valable pour justifier qu'on se contente de débutants ou de coach n'ayant aucun palmarès ou presque. Quand on dépense 250 millions par an pour construire un bolide, on ne va pas recruter le pilote à la sortie des auto-écoles. Ca vaut aussi pour le DS ou les recruteurs.

  11. vav - mer 25 Mai 22 à 10 h 03

    Lu ailleurs, mais révélateur!!

    Le saviez-vous : l’OL n’a jamais été dans le top 5 cette saison

    1. Darn - mer 25 Mai 22 à 10 h 05

      Ah oui, on le savait. Tu as un tableau très fait sur la page Wikipédia de la L1 pour chaque saison, où tu vois l'évolution du classement de chaque club. On n'a jamais été mieux que sixième.
      https://fr.wikipedia.org/wiki/Championnat_de_France_de_football_2021-2022#%C3%89volution_du_classement

      1. Olyonn@is - mer 25 Mai 22 à 10 h 12

        OL club de vacances!Vivement qu'on change TOUT.

      2. vav - mer 25 Mai 22 à 11 h 29

        Merci!

  12. Philippeb - mer 25 Mai 22 à 11 h 25

    On sait que la condition physique n'a pas été le fort de cette équipe mais cette stat comme bien d'autres prouve surtout une chose importante : cette équipe n'aime pas défendre, ne veut pas défendre, ne sait pas défendre ! Juni l'a dit dans ces termes avant de foutre le camp. Y'a qu a regarder le nombre de buts encaissés, un des pires résultats des 25 dernières années.
    Le travail de la défense c'est le rôle du staff bien plus que celui de l'attaque . Mais on a un coach qui n'a qu'une philosophie assez rudimentaire finalement : on presse haut et tout le temps ! Et il ne changera jamais.
    Et ça ne marchera jamais très bien. Surtout dans le temps additionnel et qu'il faut conserver le score...
    Je le redis, huitième avec un des deux ou trois meilleurs effectifs, Bosz est peut être classé dernier coach de ligue 1. Avec Der Zak, Dupraz ou Domenech on était mieux !

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut