Cameroun (Photo by AFP)
Article payant

L’impact de la CAN sur l’OL

Pour un mois, l’Olympique lyonnais sera privé de trois joueurs partis à la CAN. Karl Toko-Ekambi (Cameroun), Islam Slimani (Algérie) et Tino Kadewere (Zimbabwe) manqueront les prochaines semaines de compétition. Des absences dommageables mais que l’OL devra surmonter pour redresser la barre en Ligue 1.


Dimanche à 17 heures, le Cameroun de Karl Toko-Ekambi ouvre le bal de la Coupe d’Afrique des Nations avec un duel contre le Burkina Faso. Le début d’un mois de compétition sur le sol africain. Au total, trois joueurs de l’Olympique lyonnais participeront à ce tournoi. En plus du Camerounais, Islam Slimani (Algérie) et Tino Kadewere (Zimbabwe) porteront le maillot de leur sélection. 

Pour l’OL, cela constitue un casse-tête. En effet, il perd là trois éléments offensifs. Un problème, même si cela reste sur une courte période, avec peu de rendez-vous pour le groupe de Peter Bosz. “Il faut voir ça dans la globalité, ce sont trois attaquants, donc c’est dans le même secteur de jeu. Ce n’est pas comme si c’était un avant-centre, un milieu et un défenseur. Mais il faut quand même relativiser, ce n’est pas pour 6 mois non plus, rappelle Edward Jay, journaliste à RMC Sport. Il n’y a que 3 matches en janvier (PSG, Troyes et Saint-Etienne), peut-être un 4e avec Marseille. Le club n’est pas pris au dépourvu car il le sait depuis le début de la saison que ça se passera comme ça. Il faudra faire avec, en sachant que d’autres équipes doivent aussi faire avec, ils seront tous à peu près sur un pied d’égalité. Malgré tout, avec cette période de Covid, c’est problématique. Si tu as tout le monde et qu’un joueur attrape le virus, tu peux le remplacer, là, il faudra bricoler.” 

Il vous reste 66 % de l'article à lire.
Article réservé à nos abonnés.

Connectez vous si vous êtes abonnés
OU
Abonnez-vous

d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut