Moussa Dembélé (OL) après son but face à Angers (Photo by JEFF PACHOUD / AFP)

L’OL n’avait plus été muet au Parc OL depuis avril

Dimanche, l’OL n’a pas réussi à trouver la faille pour décontenancer le PSG. En se montrant muets pour la 1re fois depuis West Ham en avril dernier, les Lyonnais ont vu le club parisien mettre un terme à leur série de victoires à domicile.

Cette défaite face au PSG a finalement laissé plus de traces que prévu à l’OL. Dimanche, au sortir de la rencontre contre le club parisien, les Lyonnais avaient avant tout mis en avant les progrès observés dans le jeu depuis deux matchs. Néanmoins, Alexandre Lacazette et Anthony Lopes n’ont pas omis de pointer ce triptyque de défaites et ce bilan de zéro point avant la trêve.

"Quand on voit au niveau comptable, c'est insuffisant. Quand on aspire à être dans les trois premiers, on ne doit pas lâcher le wagon et là on est un tout petit peu décrochés, même s'il n'y a rien d’alarmant, a déclaré le gardien après la rencontre. Il y a quand même des signaux positifs, du contenu. Contre Monaco ou Paris, on a eu des occasions. On arrive à faire du jeu."


13 défaites sur les 19 matchs sans but à Décines


Ce jeu n’est pas forcément aussi bien huilé que veulent le laisser croire les Lyonnais mais ils ont au moins le mérite de se créer des situations pouvant amener à des occasions. Et c’est peut-être ce qu’on peut leur reprocher. Que ce soit à Lorient, à Monaco et dans une moindre mesure contre le PSG, l’OL a eu les opportunités pour recoller au score. Il n’y est jamais parvenu et Lacazette n’a pas manqué de pointer "que le réalisme est ce qui nous fait défaut en ce moment." Avec un peu plus de réussite, le capitaine de l’OL aurait pu remettre les deux équipes à égalité dimanche. La physionomie du match aurait-elle été différente ? Personne ne le saura.

Une chose est sûre, ce mutisme, l’OL ne l’avait plus connu au Parc OL depuis avril dernier. Le club avait alors mordu la poussière contre West Ham (0-3). Dimanche, la note a été moins salée mais le résultat bien le même. Quand l’OL ne marque pas dans son enceinte, il a du mal à ne serait-ce que se contenter d’un point comme dévoilé par le site OL Passé et Présent (13 défaites sur 19 matchs). Dimanche, un nul aurait clairement eu le goût de la victoire.

8 commentaires
  1. Tongariro - lun 19 Sep 22 à 18 h 19

    Un beau souvenir ce match contre West Ham, un Pollersbeck flamboyant !

    Signaler
  2. Juninho Pernambucano - lun 19 Sep 22 à 18 h 22

    Un copié collé du match face a west ham.
    Et franchement sans les sauvetages d'antho c'était le même score logique hier soir.

    Signaler
  3. ciresglover - lun 19 Sep 22 à 19 h 27

    Oui enfin je pas la même équipe en face.

    Signaler
  4. OLPassePresent - lun 19 Sep 22 à 21 h 24

    A ce jour, l'OL a disputé 161 matchs au Parc OL. L'OL n'a pas marqué qu'à 19 reprises ce qui fait 12,6 % des matchs sans but.
    Dommage qu'Alexandre L. n'ait pas réussi à convertir sa grosse occasion. Je n'ai évidemment rien contre lui mais si cela avait été Dembélé à sa place, on est sûr qu'on aurait vu poindre à nouveau la grand-mère de certains participants au forum. Mais ce n'est jamais simple de scorer, même en très bonne position, il suffit d'avoir pratiqué un peu pour le savoir.

    Signaler
    1. Tigone - mar 20 Sep 22 à 5 h 18

      Dembele ne plus être titulaire !!
      Il est invisible, il n'a pas fait une passe à Lacazette, aucune relation avec les autres...
      Bref moussa...

      Signaler
  5. Yassman - mar 20 Sep 22 à 7 h 36

    Bonjour à tous

    Est ce que Dembélé est meilleur en tant que super-sub ? C'est une vraie question car on a pu constater que, sur ce match, l'entente/complémentarité avec Lacazette n'était pas très convaincante.

    HS : On parle de changement d'entraineur dans les discussions ces derniers temps, mais qui pourrait remplacer rapidement notre coach en cas de départ ?
    J'ai peur qu'un Gourvennec soit choisi par notre président.
    Il y aurait un Favre qui est actuellement sur la sellette et qui était un premier choix de beaucoup d'entre nous.
    Mais récupérer un coach en échec dans un autre club (Gourvennec, Favre, etc) n'est peut être pas le meilleur des choix en cas de crise.

    Signaler
  6. Juninho Pernambucano - mar 20 Sep 22 à 7 h 47

    Dembélé / Alex , c'est pas extraordinaire en effet .
    Le premier n'est pas un joueur de petits espaces , et combiner avec Alex n'est pas dans son registre.
    Il faudrait qu'il joue seul en pointe et Alex plus en retrait en pivot a la Lacombe .

    Signaler
  7. Juninho Pernambucano - mar 20 Sep 22 à 7 h 49

    Favre déjà sur la sellette a nice ?
    Les résultats en effet ne sont pas bons et les actionnaires mettent la pression.
    Un coup à jouer pour le prez ?

    Signaler

Laisser un commentaire

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut