OL : à la découverte d'Amine Gouiri et de Myziane Maolida

Dans le communiqué paru au lendemain de la clôture du mercato estival, l'Olympique lyonnais a informé que deux jeunes du centre de formation allaient intégrer le groupe professionnel cette saison : Amine Gouiri et Myziane Maolida.

L'entrée au Parc OL et l'arrivée dans le capital du club d'investisseurs chinois n'ont pas changé la politique du club, axée sur la formation. L'OL compte puiser dans son Académie cette année encore afin de faire éclore de nouveaux talents, comme l'ont fait auparavant des garçons comme Alexandre Lacazette, Nabil Fekir, Clément Grenier, Maxime Gonalons, Corentin Tolisso ou encore Jordan Ferri. Parmi ces jeunes pousses, les Gones possèdent quelques attaquants au talent certain et qui ne demandent qu'à avoir l'opportunité de l'exprimer. Le club compte sur les éléments offensifs de son centre et l'a fait savoir juste après la fin du marché des transferts, le 31 août dernier. À travers un communiqué, l'OL a expliqué que le recrutement d'un buteur ne s'était pas avéré nécessaire compte tenu des réserves que contient son centre de formation. Et deux noms ont même été cités afin de venir garnir les rangs du groupe professionnel : ceux de Myziane Maolida et d'Amine Gouiri.

Myziane Maolida

Le premier a signé son premier contrat pro avec Lyon au mois de mai. Un contrat d'une durée de 3 ans, le liant au club jusqu'en juin 2019. Auteur de 15 buts en 16 matches disputés l'an dernier, toutes compétitions confondues, avec les catégories U17 et U19 du club, le jeune homme de la génération 99 a également été appelé à plusieurs reprises en équipe de France U16, U17 et U18 mais a manqué le championnat d'Europe U17 en raison d'une blessure au dos. Au moment de la signature de l'ancien attaquant de Boulogne-Billancourt, Florian Maurice, patron de la cellule de recrutement du club, a prononcé ces quelques mots : "il respire le football, il a des qualités techniques au dessus de la moyenne et une vraie intelligence. Myziane a tout pour devenir l’attaquant de l’OL de demain." Cette saison, Maolida a intégré à deux reprises les rangs de la CFA, sans marquer, et a inscrit un but en U19. Bruno Genesio l'a récemment invité à s'entraîner avec le groupe professionnel et s'est entretenu longuement avec lui, deux jours avant la réception de Bordeaux ce week-end. "On peut s’attendre à voir de très jeunes joueurs sur le terrain samedi. S’ils ont le talent, l’envie de s’entraîner et de progresser, alors ils auront leur chance" a déclaré l'entraîneur rhodanien en conférence de presse jeudi.

Amine Gouiri

Le second est lui issu de la génération 2000 et a aussi eu la chance de goûter aux sélections de jeunes de l'équipe de France, en U16 et U17. Avant de débarquer au sein de l'Académie lyonnaise, Gouiri a fait ses classes dans le club de Chaponnay-Marennes. "Il a toujours été vraiment très au-dessus des autres" explique son ancien éducateur chez les U13, Erwan Le Sourne. Surclassé à plusieurs reprises, il termine meilleur buteur du championnat U15 de Ligue Honneur à l'âge de ... 13 ans. Un talent indéniable et des qualités qui font que le joueur "est souvent comparé à Benzema. Dans sa conduite de balle, le cuir toujours très proche de lui, avec des petits appuis et de façon très efficace" affirme Le Sourne, qui ajoute que le jeune crack "est très exigeant avec les autres. Mais c'est parce qu'il est aussi envers lui-même". L'attaquant débarque sous les couleurs de l'OL dans la catégorie U14. Il réalise un très bon exercice 2015/2016, marquant à 20 reprises en 14 matches joués avec les U17 olympiens. "Il a la tête sur les épaules, même quand il marque ou fait gagner son équipe, poursuit son ancien éducateur. Il reste discret, pour lui c'est juste le devoir accompli." Amine Gouiri a également intégré les rangs de la CFA cette saison. Muet pour ses trois premiers matchs avec le groupe Pro 2, il s'est contenté de scorer à deux reprises avec les U19. Bruno Genesio l'a appelé au sein du groupe pro en compagnie de son coéquipier Myziane Maolida afin de participer aux entraînements. Il l'a même retenu pour le match face aux Girondins de Bordeaux, ce samedi. Une grande première pour le jeune homme de 16 ans, qui devrait en appeler d'autres cette saison.

L'oeil de Stéphane Roche

Contacté par olympique-et-lyonnais.com, Stéphane Roche a passé en revue le profil de ces deux joueurs. Même si le club a fait part de son envie d'intégrer durablement les deux jeunes au groupe professionnel dans un avenir plus ou moins proche, le directeur du centre de formation de l'OL estime que "dans le processus de développement voulu par le club, pour eux comme pour les autres joueurs, le passage en CFA est obligatoire". Une étape que ne sauteront pas les deux prodiges de la formation lyonnaise, même si Gouiri vient d'être appelé par Bruno Genesio pour le match contre Bordeaux. "Ils vont être en concurrence avec des joueurs comme Kalulu et Perrin, qui eux sont entre la CFA et le groupe pro, explique-t-il. Aujourd'hui, notre objectif est de les développer à ces niveaux et de pouvoir les affiner. Cela peut durer deux mois comme deux ans, tout dépendra d'eux. Que le club communique sur des talents aussi jeunes c’est à la fois gratifiant pour eux et c’est surtout une chance exceptionnelle. Les portes s’ouvrent, ils doivent mettre les pieds dedans à présent." C'est ce que s'apprête à faire Gouiri et ce qui pourrait bien arriver à Maolida, deux joueurs aux qualités incontestables mais aux caractéristiques opposées.

"Amine et Myziane sont deux attaquants très différents, affirme Stéphane Roche. Amine a une qualité de pénétration, il dynamite les défenses et possède une grande qualité dans ses appels. Il doit encore s'améliorer dans son efficacité face au but. Myziane lui a besoin d’espace, c'est un profil d'attaquant qui est plus dans l'évitement, développe-t-il. Ce sont deux très bons potentiels et les prestations en CFA permettront de travailler avec eux sur les points faibles via des axes de travail que l'on va définir suivant leurs performances." Afin de polir les deux diamants bruts de la formation olympienne, promis à un bel avenir entre Rhône et Saône.

4 commentaires
  1. Gael-BadGones-OL - sam 10 Sep 16 à 13 h 41

    Très intéressant ! merci beaucoup pour cet article !

  2. jules_69 - sam 10 Sep 16 à 14 h 28

    Super article !

  3. Chiflot - sam 10 Sep 16 à 17 h 07

    la formation lyonnaise est bien la meilleure de France. Bravo de la mettre en avant

  4. Monrne - dim 11 Sep 16 à 23 h 44

    Avec la blessure d'Alex On va manquer cruellement d'un buteur alors pourquoi pas un jeune plein de culot.La valeur n'attends pas le nombre des années.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut