Communiquer avec nous

Les anciens

OL : Abidal et le poste de directeur sportif

Publié

 le

De passage à Lyon vendredi, Eric Abidal, a évoqué de nombreux sujets liés à l’OL. Il ne ferme pas la porte à son ancien club.

Il était de retour à la maison. Vendredi, Eric Abidal ambassadeur Uefa de la Ligue Europa a débarqué, dans les jardins des musées Gadagne, avec le trophée de la compétition européenne. L’occasion de converser avec l’ancien défenseur de l’OL qui suit toujours l’actualité du club rhodanien. « Il y a eu des haut et des bas, j’aurais aimé les voir plus loin dans cette Ligue Europa, indique-t-il. Après, il reste le Championnat qui est très compliqué. J’ai entendu les propos de l’entraîneur (Bruno Genesio), je pense qu’il a tout à fait raison parce qu’il reste six matches à jouer, il faudra gagner les six. Après, il y a simplement le goal-average qui pourra faire la différence. Il faut avoir un groupe soudé, uni et serein, il faut des joueurs à 100 % pour faire le maximum. » Forcément, la présence du trophée de la Ligue Europa en terre lyonnaise est un crève-cœur pour de nombreux supporters lyonnais. « Tous les choix que Jean-Michel Aulas a pu faire tout au long de sa carrière ont été les bons, rappelle Eric Abidal. On a connu des bonnes et des mauvaises expériences. Ça se joue sur des détails. Je pense qu’il a un plan et il le suit à la lettre. Le club est passé de Gerland à un stade énorme. C’était la première chose à faire avant de reconstruire une très grosse équipe, même si cette équipe-là est déjà très compétitive. »

« Si le projet est bon, j’irai »

Avec son vécu, son réseau, sa connaissance de l’environnement local, Eric Abidal correspond parfaitement au profil recherché par l’OL pour occuper le poste de directeur sportif. « Il y a toujours des opportunités mais on ne peut pas toujours avoir tout ce qu’on veut, explique-t-il. Je me tiens prêt, j’ai fait des études pour ça. Si ce n’est pas ici peut-être que ce sera ailleurs. L’important ça reste le projet, si le projet est bon, j’irai. Je pense qu’il faut prendre son temps et être prêt parce qu’on sait que le monde du football ne pardonne pas. » Le natif de Saint-Genis-Laval a bien failli revenir à l’OL mais il a préféré décliner poliment la proposition lyonnaise. « Les discussions que j’avais eues, c’était pour être assistant de Bruno Genesio, il y avait une short-list, mais je ne me sentais pas prêt et je ne le suis toujours pas. » Très occupé par la gestion de sa fondation, Eric Abidal semble très épanoui dans sa nouvelle vie. «  J’essaye de rendre à la société ce qu’elle m’a apporté, j’ai été très chanceux par rapport à mon parcours notamment en amateur, souffle-t-il. Le fait d’avoir vécu cette grande expérience et ma passion en tant que métier, aujourd’hui, j’essaie de l’inculquer aux jeunes de la meilleure manière possible. »

Publicité

Les derniers commentaires

Les plus lus