Olympique Lyonnais

OL Le Musée : Chiesa, Di Nallo et Lacombe reviennent sur leurs traces

Le légendaire trio formé par Serge Chiesa, Fleury Di Nallo et Bernard Lacombe a été à nouveau réuni à l’occasion d’une visite du musée de l’OL, qui retrace notamment leurs propres exploits.

Ils ont fait les beaux jours de l’OL dans les années 70. Véritables machines à marquer avec 500 buts à eux trois, ils occupent encore aujourd’hui le podium des meilleurs buteurs de l’histoire du club rhodanien. Accompagnés de Serge Chiesa, dont les apparitions se font assez rares, Fleury Di Nallo et Bernard Lacombe ont placé la journée de mardi sous le signe de l’émotion, en revenant sur les traces de leurs exploits. Après s’être offerts un bref passage devant le Stade de Gerland, antre de leurs plus belles années, les 3 anciens goleadors ont pris la direction du musée de l’Olympique lyonnais, qui vient d’ouvrir ses portes. Et ils ne semblent pas avoir été déçu par la visite : « On ne peut pas faire mieux, c’est formidable », s’est enthousiasmé Fleury Di Nallo, interrogé par le site officiel de l’OL « C’est vraiment la mémoire du club », a ajouté Serge Chiesa, qui au même titre que ses deux anciens coéquipiers, a largement contribué à écrire la légende du club rhodanien, retracée au sein du musée.

Crédit photo : compte twitter de l’OL

12 Commentaires

  1. tallep

    13 juin 2018 à 17 h 34 min

    la plus grande triplette olympienne de tout les temps

  2. Juni entraineur OL

    Juni entraineur OL

    13 juin 2018 à 19 h 28 min

    Pas connu pas vu mais leurs stats sont impressionnantes

  3. OLVictory

    OLVictory

    13 juin 2018 à 20 h 09 min

    Le trio magique !

  4. Tempo

    13 juin 2018 à 20 h 18 min

    Serge Chiesa est à mes yeux le plus grand footballeur qui a évolué à l’Olympique Lyonnais.
    Je suis convaincu que si Serge Chiesa était né à une autre époque où le football français était meilleur, et s’il avait eu des bons conseillés, il serait aujourd’hui placé dans les légendes du football français, au même stade que les Kopa, Platini, Zidane.
    En refusant l’équipe de France en 1974 il a tué sa carrière.
    En 1976, à St Etienne, Serge Chiesa prend le ballon au milieu du terrain, il dribble la moitié de l’équipe de St Etienne pour ouvrir le score. Et en 1976 St Etienne ce n’était pas des peintres avec Ivan Ćurković dans les cages.

    • Matt

      Matt

      13 juin 2018 à 20 h 29 min

      Petit par la taille, mais grand par le talent, moi je le kif ce monsieur !!!

    • SergioLeglise

      13 juin 2018 à 22 h 46 min

      Entièrement d’accord, Serge Chiesa est à mon avis, même si les comparaisons entre générations sont impossibles, le meilleur footballeur français après Platini. Il a été bon avec Di Nallo et Lacombe, avec Lacombe et même sans Lacombe. Il sait tous faire mieux que les autres et même mettre des coups de pieds dans le ventre de Bracci. Il est à jamais mon idole.

  5. XUO

    13 juin 2018 à 21 h 30 min

    C’était un peu du barca avant l’heure. Ces trois là avaient même réussi à contaminer Aimé Jacquet.Chapeau !

  6. jeepy

    14 juin 2018 à 6 h 01 min

    Serge, c’était un géant du football, malgré sa petite taille, tecnvicuen hors paire, buteur, organisateur et surtout altruiste ne jouant pas que pour luî mais pou la collectivité…. Il fait partie des joueurs inoubliables… Une légende, comme Angel Rambert, Fleury et Nanard…. Que du bonheur ávec ce joueur d’une mentalité exceptionnelle… Merci Serge !!!
    Signé un vieil admirateur ….

    • tallep

      14 juin 2018 à 19 h 18 min

      Angel Rambert…..le maestro ,merci jeepy de m’avoir rappeler ce gaucher exceptionnel

  7. OLVictory

    OLVictory

    14 juin 2018 à 8 h 10 min

    J’ai toujours apprécié Chiesa qui sortait vraiment du lot techniquement et humainement, mais mon idole était et restera toujours Di Nallo. C’est lui qui m’a donné l’amour de l’OL, celui qui ne peut jamais s’éteindre.

  8. janot06

    janot06

    14 juin 2018 à 9 h 40 min

    J’ai eu la chance de les voir jouer tous les trois à Gerland du temps où j’étais Lyonnais. Un véritable régal et plein de souvenirs inoubliables ; et quelles fidélités au club. Serge a refusé l’équipe de France car il ne supportait plus les éloignements de sa famille !

  9. lecirev

    15 juin 2018 à 0 h 57 min

    C’est vrai que Serge Chiesa était très attaché à sa famille.
    Je me souviens un soir après un match à Gerland l’avoir rencontré dans un restaurant place Carnot avec sa famille simple et discret un grand Monsieur et un merveilleux footballeur.

Laisser un commentaire

En haut