(Photo by CLEMENT MAHOUDEAU / AFP)

OL - Angers : une défense à revoir

Sur les 10 derniers matches, l'Olympique lyonnais a encaissé 16 buts, un total très élevé, surtout si on le compare à la réussite des attaquants rhodaniens. L'OL doit absolument progresser dans le domaine défensif s'il souhaite retrouver sa place sur le podium.

Le coup franc de Jimmy Roye (Red Star) était le 16e but encaissé par l'Olympique lyonnais sur les 10 dernières rencontres officielles. Un nombre très élevé pour une formation prétendante au titre au départ de cette série. Désormais 4e, le club rhodanien a chuté au classement, notamment en raison de cette faiblesse dans le domaine défensif.

Alors qu'il semblait avoir le match en main face au Red Star en Coupe de France, l'OL a laissé revenir son adversaire. Le pensionnaire de National ne s'est pas fait prier. Il a exploité les failles et les errements de l'équipe de Ligue 1. Un constat réalisé également par Rudi Garcia"Il faut aussi être solide en défense et ne pas prendre de but. On est dans les bonnes défenses du championnat (3e) mais on est aussi dans le style des équipes qui encaissent au moins un but à chaque match. Ce serait bien que cela change et que tout le monde soit meilleur défensivement, a-t-il déclaré. Depuis mon attaquant à mon gardien et dans l'animation défensive."

Un problème collectif

En effet, l'Olympique lyonnais a concédé au moins 1 but lors de 9 de ses 10 dernières sorties. Seule exception, Rennes le 3 mars (1-0). Même contre des formations de Ligue 2 ou de National, il n'est pas à l'abri (5 en 3 matches de Coupe de France). Contre Angers ce dimanche (21 heures), il faudra que le collectif se montre à la hauteur dans ce domaine. "Il y a eu un relâchement mental et c’est ce qui a changé, mais c’est là qu’on doit être fort et qu'on doit montrer qu'on a la capacité à aller au-delà de ça, expliquait Jason Denayer dans une observation plus globale. C'est un moment compliqué pour nous et il faut se réveiller. Il faut retrouver les automatismes que l'on a eus pendant les bons moments." 

Mais au-delà du gardien et des défenseurs, c'est l'ensemble du groupe qui va devoir retrouver son niveau d'octobre-décembre. Devant, les principaux éléments offensifs (Depay, Toko-Ekambi et Kadewere) sont en difficulté actuellement et cela met donc forcément en exergue les problèmes défensifs. "Ce n'est pas une ligne qui est pointée du doigt. Cela nous aidera si on n'a pas beaucoup de réussite face aux cages", a insisté pour finir Rudi Garcia.

9 commentaires
  1. JUNi DU 36 - dim 11 Avr 21 à 13 h 35

    Ce serait bien d'entendre Cacapa de temps en temps, peut être qu'il est prévu bientot dans l'émission ??

  2. Juninho-delgado - dim 11 Avr 21 à 13 h 54

    En effet le problème défensif n'est pas individuel il est surtout collectif. Regardez TOUS les matchs de l'OL, le problème est toujours le même en défense et cela dure depuis très longtemps c'est un problème de méthode :
    - Aucuns pressings, les joueurs lyonnais sont à 2mètres des joueurs adverses ce qui laisse le temps pour tous les joueurs adverses de centrer, passer et tirer de loin.
    - Aucune agressivités, les joueurs adverses gagnent en confiance, du coup ils nous bouffent dans le jeu et multiplient les occasions dans le jeu et devant le but. C'est pour cela que durant plusieurs années Anto Lopes a était décrit comme étant le sauveur de l'OL c'est parce qu'il doit s'employer beaucoup trop souvent. Si la défense mettait la pression aux attaquants adverses on en serait pas là.

    Pourquoi est ce que nos stats défensive ne sont pas catastrophiques cette année :

    C'est parce qu'avant Janvier durant une bien belle période où on se régalait devant les matchs de l'OL le milieu lyonnais était impérial on confisquait le ballon pendant tous le match et les équipes adverses ne touchaient pas le ballon, du coup nos défenseurs étaient tranquilles et ils n'avaient pas à intervenir très souvent.

    Aujourd'hui depuis la reprise de Janvier ce n'est plus du tout le cas on se fait manger dans le jeu par presque toutes les équipes de ligue 1 et la défense n'a pas l'habitude de défendre.

    1. Tedeum - dim 11 Avr 21 à 16 h 44

      C'est vrai mais comme tu l'indiques, avant c'était un pressing pendant tout le match. Le pressing, ils le font mais par bouts de matchs et ça relâche ensuite en ce moment. C'est à ce moment que l'OL encaisse ses buts

  3. gg - dim 11 Avr 21 à 14 h 19

    Hello,

    C'est marrant de toujours stigmatiser un compartiment sans prendre le problème au global.
    On dit que la défense est mauvaise, que Marcelo est trop lent, que Denayer est trop sur le reculoir que Cornet ne sait pas défendre et que Dubois est trop léger.
    Mais au final un système défensif part de l'attaque ! Si nos attaquants et nos milieux pressent de manière coordonnée l'adversaire, la défense est à l'aise pour boucher les derniers trous. Là le problème c'est que ce ne sont plus des trous mais fossés qui sont laissés et du coup c'est impossible de défendre pour nos 4 de derrière.
    De plus si nos offensifs marquaient autant que les occasions franches le leur permettaient l'adversaire serait coulé et notre défense plus à l'aise.

    En résumé le problème est collectif et doit être traité comme tel.
    Nos défenseurs sont trop lents, mais très bons de la tête alors jouons avec un bloc compact bas qui évite d'être pris dans la profondeur et qui permet de profiter de la vitesse de nos attaquants et contre attaquants.
    De plus notre milieu de terrain est assez technique pour conserver le ballon et accélérer dès que possible.

    Maintenant le problème est que ce système de bus ne plait pas aux amoureux du football quand il est joué par l'OL mais il est glorifié quand il est joué par Lens, Metz, Lille ou Paris....
    Je demande simplement un bloc équipe en confiance et qui se base sur ses qualités et non sur l'utopie du beau jeu!

    Il y a deux principes dans le football, celui qui dit que pour gagner il suffit de marquer un but de plus que l'adversaire et celui qui dit qu'avant de gagner il ne faut pas perdre.
    J'imagine que la réponse de trouve entre les deux, qu'il faut bien sûr marquer autant de buts que possible mais qu'il faut aussi bloquer toute velléité offensive de l'adversaire.

    1. Tedeum - dim 11 Avr 21 à 16 h 48

      Le parfait exemple est le LOSC. C'est compact de la ligne d'attaque à la défense

  4. kazo le rouge - dim 11 Avr 21 à 14 h 25

    gg a fait une excellente analyse à mon avis.....au lieu de chercher un ou des boucs émissaires.....la solution est collective!

  5. LeCaladois - dim 11 Avr 21 à 17 h 59

    Bravo gg, ! Tu viens de me rappeler mes parties de blitz avec des amis où chaque belle partie était accompagnée d'un gg lol. Là c'est ton analyse à qui l'on dit gg !

    Sais-tu j'ai encore la rage de la tactique qui a été mise place face au PSG ? alors quand j'ai lu ton message...
    C'était un match capital et on leur a déroulé le tapis rouge . Les avoir pressé si haut et leur avoir offert autant d'espaces alors qu'ils avaient coché ce match depuis belle lurette...J'avoue que je ne comprend pas d'autant que comme tu dis nous ne sommes jamais aussi performant offensivement qu'en phase de contre. D'ailleurs nous sommes l'une des meilleures équipe dans ce domaine, et même durant les deux beaux mois de l'équipe avant la trêve, la majorité des buts inscrits ont découlé d'un bloc très bas au départ et de l'espace devant pour s'exprimer.

  6. OL-91 - dim 11 Avr 21 à 18 h 30

    En effet, une défense bien-attentionnée mais lâche. Un pressing desserré qui laisse trop d'espace aux offensives et permet aux adversaires maladroits le droit à refaire des essais jusqu'à conclusion. Aussi la montée des défensifs mal contrôlée alors que nos joueurs ne sont pas dans la catégorie des sprinteurs-poursuiveurs.

  7. Forest Gone - dim 11 Avr 21 à 21 h 53

    Gros manque d’agressivité défensive - il y a un vrai problème.

Les commentaires sont fermés

Suivez-nous
d'heure en heure
d'heure en heure

derniers commentaires
Faire défiler vers le haut